Société

Le président de la coop des Avirons dément tout parachute doré pour son ex-directeur

"La coopérative se redresse". Les mots sont d'Ary Mondon, président de la coopérative des Avirons. Confiant sur le travail effectué par son équipe depuis janvier 2012 et les révélations de détournements de fonds supposés de son prédécesseur (affaire toujours en cours) il balaye les rumeurs de parachute doré pour son ancien directeur.


Le président de la coop des Avirons dément tout parachute doré pour son ex-directeur
200.000 euros d'indemnités de départ pour quelques mois de travail. L'investissement de l'ancien directeur de la coopérative des Avirons est mis en doute par des observateurs de la coopérative.

Interrogé, le président de la coopérative défend le choix de son ancien directeur. "Patrick Le Vacher a souhaité quitter la coopérative pour d'autres projets personnels. Il est parti en mars et nous allons embaucher un nouveau directeur", explique Ary Mondon.

Sur la rumeur d'un parachute doré coté à 200.000 euros pour un an seulement de travail, Ary Mondon réplique. "Il a touché les indemnités légales auxquelles il avait droit. C'est en tout cas beaucoup moins que le chiffre annoncé", poursuit-il. En tout état de cause, l'ensemble de ces décisions "sont passées devant le conseil d'administration", précise-t-il.

Face à ces attaques qui "souhaitent déstabiliser la coopérative", Ary Mondon se dit prêt à les démentir en diffamation, car "on est en train de payer nos dettes. On est sur la bonne voie. La confiance revient avec les fournisseurs. On ne doit à personne aujourd'hui", ajoute le président qui a repris la coopérative dans les turbulences en janvier 2012.

À l'époque, son président Jean-François Rivière est débarqué par les administrateurs de la coop. Des soupçons de mouvements d'argent entre la coopérative et le Football club des Avirons sont mis sur la place publique. Ary Mondon est installé. Un audit est commandé et révèlera une dette de 5,2 millions d'euros au 31 décembre 2011, rappelle aujourd'hui Ary Mondon. Il n'en dit pas plus sur les chiffres réactualisés. Son discours se veut résolument confiant. "Nous avons vendu 40 tracteurs l'année dernière. Les différents secteurs de la coopérative voient leur chiffre d'affaires augmenter de 4 à 5 points voire même +15% dans d'autres secteurs", affirme-t-il.

Sur le front judiciaire, l'enquête de gendarmerie se poursuit. Plusieurs auditions avaient eu lieu en avril dernier.
Lundi 19 Août 2013 - 12:07
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2099 fois




1.Posté par pour le plaisir le 19/08/2013 18:04
MDR!
cela me rappel une ancienne compagnie aérienne locale... tout va bien, tout va bien...jusqu'au dépot de bilan!
Vu le niveau du conseil d'administration, si coop des Avirons survie encore 5 ans cela tiendra du miracle...


2.Posté par Tatie le 19/08/2013 19:27
C'est un système odieux qui c'est mis en place au fil des années.
"Je protège tes intérêts et tu couvre les miens."
Affaire à suivre... il se pourrait bien que pour une fois les citoyens que nous sommes en apprennent un peu sur la gestion de leur ville et surtout qui est au sommet de ce système.
Moi je me lève tous les jours à 5h00 du matin pour à peine plus de 1200€ par mois et ma femme est au chômage. Elle n'a pas eu de parachute doré et je n'en aurai jamais. Heureusement les élections approchent et je saurai voter honnête. Allé, RDV au marché samedi prochain !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales