Blog de Pierrot

Le président de l'université Mohamed Rochdi pète les plombs

Mercredi 8 Décembre 2010 - 17:10

C'est à 01h56 du matin, lundi, que le président de l'université a répondu par un mail extrêmement violent au secrétaire du SneSup, syndicat dont il était jusqu'ici membre et qui le soutenait.

Faut-il qu'il soit aux abois pour que Mohamed Rochdi perde tout contrôle, la notion de temps et se jette sur son ordinateur à une telle heure pour insulter les syndicats, dont le sien répétons-le, plusieurs de ses collègues enseignants et "l'extérieur" ? 

En tout cas le moins qu'on puisse dire c'est ni l'heure choisie, ni le ton adopté et ni les termes retenus témoignent d'une grande sérénité et d'un sens des responsabilités. .

Qu'on en juge : Mohamed Rochdi accuse le secrétaire général du Snesup "de prêter volontairement ou involontairement main forte" à ceux qui s'opposent à sa politique et désignés, eux, "d'agitateurs irresponsables" s'appuyant sur "leur syndicat et l'extérieur".

Pour Mohamed Rochdi "ces énergumènes" veulent prendre l'université a des "fins électoralistes" et "localistes".

Mohamed Rochdi est coutumier d'emportements quand il est en difficulté mais là son déchainement a jeté l'émoi dans toute la communauté universitaire. Nombreux sont ceux qui s'interrogent de plus en plus ouvertement sur sa capacité à conduire l'université au moment même où elle doit se transformer pour répondre à  des exigences nouvelles.

Le texte de Mohamed Rochdi a fait vivement réagir les syndicats qui nous l'ont transmis. Mais il risque de faire couler beaucoup d'encre également, au delà des insultes qu'il recèle, sur ce que Rochdi appelle le "localisme". C'est à dire sans doute aux yeux de Rochdi l'interdiction aux Réunionnais à prétendre avoir leur mot à dire et une place, fut-elle limitée, dans cet établissement ! 
Cette poussée de violence de la part de Mohamed Rochdi fait suite à la lettre que lui a envoyé le 1er décembre, puis le 3 sous forme de lettre ouverte, le Secrétaire Général du SneSup qui contestait en des termes sévères son "refus d'inscrire des doctorants à l'université de la Réunion". La contestation portait à la fois sur la démarche adoptée par le président, sur les critères qui ont été les siens et sur les conséquences de sa conduite tant pour les étudiants que pour l'établissement et le département. 

Cette affaire de refus est suffisamment sérieuse qu'on peut comprendre que ses propres amis  s'en inquiètent.

En fait elle révèle la façon dont le président conduit l'université et surtout tout ce qui était masqué dans l'affaire des "bourses doctorales" pour laquelle l'UNEF et Gilles Leperlier se sont beaucoup dépensés ces dernières semaines.

La fameuse "Commission d'experts", dont l'UNEF a exigé du Conseil Régional qu'il se soumette à ses avis, n'est en réalité que la couverture de démarches fondées sur un triple clientélisme qui permet au président de tenir et les enseignants et les étudiants, et in fine l'université à travers ses recrutements .

Les enseignants parce que cette fameuse commission a vite fait de leur expliquer que s'ils ne se rallient pas au Président, leurs doctorants n'auront aucune bourse, leurs laboratoires se verront rogner leurs crédits et leurs recherches nécessaires à leurs carrières en pâtiront.

Les étudiants qui veulent faire des doctorats quand on leur aura expliqué que s'ils veulent des bourses, ils doivent choisir "les bons profs", ceux qui leur sont fortement "suggérés". Ainsi, ces profs pourront se constituer un lot d'étudiants contraints dont ils se réclameront pour obtenir crédits, moyens et considération qui, pour certains d'entre eux, est loin de n'être qu'intellectuelle !

A l''université on sait octroyer des bourses à des étudiants venus directement de France pour les études doctorales, et qui ensuite étaient recrutés par l'université. Et qui bien entendu savaient qu'il leur restait à faire pour eux et pour garantir à leurs proches restés en métropole les mêmes voies d'excellence. 

Toute cette cuisine  a été faite au nom bien évidemment de la "science", de l'aide aux laboratoires "amis"avec le soutien de la Région. La complicité du cabinet de Région sous la présidence de Paul Vergés a été totale dans cette affaire car on n'a pas hésité à appeler aides "à l'homme réunionnais" les sommes considérables versées à ces laboratoires amis qui s'empressaient de faire venir des étudiants doctorants venus chercher des bourses régionales, puis des postes.

L'implication  de Françoise Vergés et Carpanin Marimoutou de l'ex -MCUR a été totale également !

L'université était alors devenue une machine idéologique entre les mains de gens qui ne voyaient pas d'états d'âme à servir un tel projet pour peu qu'au passage, de brillantes carrières leur étaient garanties.

On comprend mieux ainsi que le cabinet de la Région, avec Philippe Berne, Raymond Mollard et Maya Césari  se soient dépensés pour garantir l'élection de Mohamed Rochdi, puis en retour le soutien de l'université à la MCUR, le statut de Carpanin Marimoutou ces 4 dernières années et le ralliements de Mohamed Rochdi à l'équipe Vergés pour sa campagne aux régionales.

Le résultat des régionales a mis à mal tout ce projet et tout ce petit monde.
 L'affaire des "bourses régionales", sur des critères et procédures redéfinis par les nouveaux élus, n'est que la traduction du combat qui se livre pour la redéfinition d'une université respectueuse de ses missions et de l'intérêt de La Réunion.  

On peut comprendre dès-lors  que la décision de la nouvelle équipe de la Région ait suscité autant de contestations et la mobilisation jusqu'aux ex-conseillers régionaux comme Raymond Mollard qui ont été rappelés pour donner de la voix.

C'est tout un système avec ses combines et ses échanges de bons procédés à tous les niveaux qui risque d'être mis à mal !

Et dire que c'est au nom du "clientélisme" prêté à l'actuelle équipe régionale que l'UNEF a mené sa contestation!

Refuser d'inscrire des étudiants en doctorat, c'est pour Mohamed Rochdi sauver ce qui lui reste de ce système. Au fait avez-vous relevé  ici ou là une réaction de Gilles Leperlier et de l'UNEF?

Mais en s'emportant avec une telle violence Rochdi a fini par inquiéter ceux qui jusqu'alors le soutenaient, d'autant qu'il n'a plus les moyens de les satisfaire tous, et ouvrir les yeux aux autres.
C'est ainsi que d'ici à mercredi prochain, plus de 15 agents contractuels, dont certains de plus de 50 ans et avec plus de 10ans d'ancienneté, vont être "jetés  comme des kleenex" pour reprendre l'expression de notre informateur, car leurs contrats ne seront pas renouvelés!

Un Président qui pète les plombs et une université obligée de licencier des personnels dont elle a grandement besoin ! Au secours !
Pierrot Dupuy
Lu 4332 fois



1.Posté par Zinfonaute comblé le 08/12/2010 19:41

nouvelle jurisprudence DUPUY :
interdit d'écrire des mails à 1h56.


tout ça c'est du bla-bla, DUPUY. des états d'âme sans fondement.

la seule question qui vaille est : la thèse pour laquelle la bourse a été refusée récemment par la région UMP était-elle valable OUI ou NON ?

c'est DUPUY qui va juger de la valeur scientifique d'une thèse, maintenant que l'UMP de Didier Sarkozy / Nicolas Robert est au pouvoir ?!?

2.Posté par Maoul974 le 08/12/2010 20:43

Les gus restent des gus, entre celui qui glisse sur le tapis qu'il avait lui-même huilé et les "gillettes" à Gilles qui en sont à pleurer le "bon temps" de la maison des syphilisations, ou pour avoir une bourse doctorale, il fallait jurer sur la bible de la mcur, baiser les pieds des vermoutou et cracher sur les enseignants réunionnais et se tourner vers la sainte mecque de la manipulation historico-politico-coco ... tout ceci est PITOYABLE ! Bon vent monsieur
le président de l'université !

3.Posté par Amphi le 08/12/2010 20:47

En toutes lettres :une heure et cinquante six minutes du matin!
Voilà qui n'est pas ordinaire mais le reste non plus dans ce texte qu'il vaut mieux lire lentement .
Ce qui est exposé là fait froid dans le dos.Ziskakan va-t-on laisser ce personnage poursuivre ce (son ) travail ? Quelqu'un demandait l'autre jour ,à propos du président de l'université ,ici même, qui le soutenait,je crois qu'on tient là quelques réponses!

4.Posté par campus le 08/12/2010 20:50

TOUT Y EST!
Qui entendra avancer désormais qu'il ne savait pas?

5.Posté par le retraité le 08/12/2010 21:25

Je découvre ce texte à l'instant et j'hésite entre pleurer ou hurler.Ce que je découvre là dépasse l'entendement.Remarquez que ce matin (un autre retraité) a écrit une lettre dans le Quotidien qui va,faits précis en moins,dans le même sens.
Verra-t-on un début de récusation dans ce qui est exposé là cliniquement? Car c'est une jeunesse qu'on assassine-là,une université qu'on a détourné et un pays qu'on enfonce .
Oui au secours vous avez bien raison de l'écrire Pierrot.Au secours.

6.Posté par comblage le 08/12/2010 21:43

Post 1
je crois qu'en vous lisant on pourrait même ajouter qu'il serait sage d' interdire d'écrire des mails à toute heure à certaines personnes.
Parce que si le seul post que vous trouvez à envoyer c'est celui de 19h41 chapeau .
D'autant que par ailleurs je ne comprends pas bien de qui sont "les états d'âme sans fondement"?
Mais trêve de comblage et passons maintenant à ce que nous apprend ce texte.
C'est proprement scandaleux on peut pas laisser ce personnage agir ainsi.Ce sont nos impôts pour l'avenir de nos enfants ,c'est notre travail cette université qui est ce monsieur?Qui l'a mis en place et qui le soutient j'ai enfin compris mais nous devons lui demander des comptes.J'en perds mes mots mais on m'aura compris je crois.

7.Posté par Gille S. Desplumes le 08/12/2010 21:44

La réussite d'une société métissée bicentenaire menacée par une politique de division minoritaire
A qui profite ce climat de tension ? Sans doute pas aux étudiants de l'université de la Réunion

L'Insurrection Malagache, la Guerre d'Algérie, les tensions sociales en Guadeloupe, les clivages "ethniques" en Nouvelle Calédonie... Les exemples ne manquent pas dans l'Histoire de France qui montrent les conséquences désastreuses d'une gestion clivée de la société.

L'éclairage des historiens, des universitaires en particulier, devrait permettre de sortir de l'impasse dans laquelle l'équipe de direction de l'université de la Réunion a engagé l'établissement. En installant un climat de tension basé sur l'opposition entre les locaux et les expatriés, cette équipe ravive le clivage zoreil-créole que beaucoup de réunionnais croyaient éteint depuis les années 70.

Comme il est rappelé dans l'article de zinfos974, "ce que Rochdi appelle le localisme ... [c'est] l'interdiction aux Réunionnais à prétendre avoir leur mot à dire et une place, fut-elle limitée, dans cet établissement". Ce sentiment est aujourd'hui partagé par un grand nombre d'étudiants et de personnels administratifs. Au niveau des enseignants, les professeurs promus depuis l'élection de 2008 sont majoritairement, sinon tous, issus du système réunionnais. Ce dernier élément trouble le débat, révélant même les contradictions du Président de l'université. anti ou pro localisme M. le Président?

Car enfin, qui sont "ces énergumènes" [qui] veulent prendre l'université a des "fins électoralistes" et "localistes" sinon les professeurs promus localement depuis 2008? Des qui siègent majoritairement au conseil d'administration, au conseil scientifique et au conseil des études?

La définition du localisme doit être précisée. Et après ses prises de position publiques, c'est le Président de l'université qui doit préciser cette définition.

8.Posté par Zean Blon le 08/12/2010 22:07

Les gars faut arrêter. Bien évidemment que la thèse était bidon post 1. On ne va pas refaire le débat autour de cette étudiante, groupie de Nulef, de la famille Leperlier et du clan bolchevique Vergés.
Ce pdt, pkoi en parler encore ? Il a vendu ses convictions au communisme et au grand capital (hum..hum le gabier BRED installé illégalement-jamais eu d'appel d'offre- sur le campus avec des sommes dont personne ne connait la répartition). Il l'a aussi vendu à la LMDE et VITTAVI (voyez ce qui se passe sur les chaînes d'inscription entre les boeufs de la DASE et les brutes des mutuelles étudiantes) et bien entendu à la secte millénariste de l'éducation nationale qu'est l'UNEF. Preuve est le soutien à l'absence inacceptable du VP Étudiant UNEF, toujours soutenu par le président et la camora présidentielle
Ce mail est une honte à l'ensemble de la communauté universitaire. Une dictature, que n'aurait pas renié Paul Pot ou Saddam, se met en place, nous allons tous le payer cher...très, très cher.
Connaissant un peu ce Mr, je pense aussi qu'il n'est absolument pas le rédacteur de cette lettre. Encore fois il y a du avoir du service commandé, probablement à son AIT-ARRAB, ami de Lettres Modernes, qui, lui, sait probablement écrire.

9.Posté par epsilone le 08/12/2010 22:51

Chaque jour il creuse un peu plus la tombe de l'université .Mais là vous avez raison il s'est révélé.
Chacun sait à l'interne combien il peut s'emporter mais à l'extérieur il cherchait par le mensonge et le double langage à amadouer ses interlocuteurs .Côté ministère ,côté région c'est fini d'où son explosion.
Sa gestion des @ que vous signalez avec raison frôle le harcèlement depuis longtemps .
Mais arrive toujours un moment où une goutte fait déborder un vase plein là on y est.
Reste le pire (et avec ce monsieur apparemment le pire semble certitude ) c'est cette attaque contre les réunionnais en poste dans cette université .Certains la découvriront aujourd'hui peu au fait du quotidien de sa pratique en réalité elle est une notion présente dès le départ.Cet aveu est dévastateur..
Quant à la notion de "zoreil" on verra que comme les valises elle est à plusieurs fonds .Si j'ignore si ce qualificatif peut s'appliquer au Président de l'université ce qui est sur c'est qu'autour de ce président ,des "zoreils comme lui" et des "zoreils pas comme lui" il y a le mépris du Réunionnais qui est sorti ce lundi à 01h 56 du matin;
Maintenant il y a l'éclairage apporté par Mr Dupuy sur les relations de ce personnage avec l'équipe de la mcur et du cabinet vergés incroyable!

10.Posté par Lunicité le 08/12/2010 22:58


Oui Oh secours 974 comme vous le dite. C’est de pire en pire. je sais pas si c’est pour prouver votre allégeance et recevoir des dividendes a coup de pub mais témoignage à coté c’est Libé.

Selon l’expert DP (dupuy pierrot) il y a quatre solutions pour faire de notre université un fer de lance de notre recherche et de notre pays.

1 - Ouvrir les places de doctorants aux étudiants qui le veulent ( avec bien une priorité aux enfants des immigrés indiens, africains, chinois, et francais uniquement s’ils y ont un nom à consonance créoles).

2 – Recruter les enfants des immigrés indiens, africains, chinois, et francais uniquement s’ils y ont un nom à consonance créoles comme enseignants

3 – Bruler les recherches des personnes qui ont été touché de pres ou de loin par le virus vergessiens.

4 – Virer tous ces kitamers d’universitaires zorey qui sont uniquement par relations, qui n’ont aucune connaissance de notre ile, et qui n’ont aucune compétence pour donner leur place à des doctorants les enfants des immigrés indiens, africains, chinois, et francais uniquement s’ils y ont un nom à consonance créoles.

Je ne sais pas dans quelle école de journalisme on apprend cette ouverture d’esprit ah si en Coréen en Birmanie ou en Erythrée. Je ne sais même si le nom de journalisme convient à votre fonction. Lors d’un débat à la faculté des lettres de la Réunion oui oui il y des débats. Un universitaire Italien me disait que les journalistes d’Il Giornale (organe de presse à la botte de Berlusconi) devraient avoir le statut de collaborateurs de cabinet. Je vous vois bien dans cette appellation. Sauf que votre nom à pas trop une consonance créole. J’ai bien peur pour vous qu’une moitié de vos racines soit trop francaise. Il y a peut être des passes droits. Ah non j’oubliais ca c’était avec l’ancienne mandature.

J’avais lu il y a certainement des décennies que votre combat pour dénoncer l’embauche illégale de plusieurs proches d'élus, ca doit sauf s’ils sont de votre camp. C’est vrai depuis que Robert est à la Région aucune embauche de proches n’a été faites aucune.Aucune ! D’ailleurs en tant que journaliste d’investigation vous devriez demander à M. Nicole (DRH de la Région) sur les cinquante dernières personnes qui ont été recrutés par la région combien sont tamponnaises. C’est juste un hasard ni voyez aucun lien de cause à effet.

Quoiqu’il en soit et pour en finir, je suis malheureusement (oui j’ai honte des fois quand je lis des niaiseries aussi populistes) un contractuel réunionnais à l’université de la Réunion. Et oui il y en a, au moins un. J’ai même des collègues réunionnais titulaires et qui n’ont pas leur carte au pcr.

Vous devriez ca vous ouvrirais au l’esprit aller faire un tour du coté de l’université de Lyon. C’est la ou j’enseignais auparavant, et demander qu'elle est la proportion des enseignants rhodaniens, le nombrilisme est l’inverse de l’ouverture et le début de la moisissure. Ouverture qui a permis à la Réunion d’être ce qu’elle est aujourd’hui. Avec des réunionnais présents dans tous les pays et à des postes de responsabilités. Allez faire un tour sur réunionnais du monde la aussi ca vous ouvrira l’esprit.

Il est 00h51 à San Salvador, c’est peut etre pas une heure pour envoyer un courriel.

M. Dupuy, si écrire des conneries faisait voler, vous n’auriez pas besoin de prendre l’avion pour aller à Durban.

Un Kaniardéké

11.Posté par kaniar, kaniar é demi le 08/12/2010 23:31

Na in pé i koné pa lir isi dawar... Zinfos i dénons koman le président l'iniversité i monte kreol ek zoreil in cont lot, et Kaniardéké (allé rodé kel ké?) i trouve pa rien pou dir sinon Dupuy lé pas plus kreol ke Rochdi. Si boug i travail l'iniversité isi, mi konpran lo zafer i mars si la tet! Sinon sa li fé lo kouyon... Mé koyon, koyon é demi kamarad. Si ou kontinyé kom sa, kout pié dan derièr ou va mont dan lavion. Kréol, zoreil, sinoi ou zarab tout koté, alé war déor si ou trouv amoin!

12.Posté par campus le 08/12/2010 23:48

Mr DUPUY, AUTEURS DES POST 1 ET 10
Me voilà de retour pour un post un plus long que le premier.
-En pointant l'heure incongrue où le message présidentiel a été envoyé vous avez tapé dans le mille Mr Dupuy .
.La quasi -totalité des post reprennent cette information. Et les rares qui veulent banaliser cette heure se piquent d'un humour qui est d'un léger,d'un léger!! les pauvres!

-En pointant la haine qui sue de ce président pour les Réunionnais là également vous avez mis dans le mille.
Les rares qui veulent l'excuser s'inventent à qui mieux mieux une identité de réunionnais ( contractuel qui plus est et pourquoi pendant qu'on y est un parmi ces 15 ou plus qui vont être mis à la porte?) .
C'est vraiment l'imposture et l'indécence toujours reculées chez certains!
Zoreil ,maghrébin ou larbins ne seraient donc pas disponibles?

-En pointant des faits précis que vous reliez entre-eux là aussi vous semblez taper dans le mille.
Alors reste plus que la diversion. Pour essayer de contenir l'incendie messieurs?
Allons messieurs locale ou pas locale la concubine recrutée,l'épouse que l'on fait venir,le fils dont la mère garantie le recrutement ?
Allons le soi-disant contractuel réunionnais du post-10 ,auditeur attentif des débats sur le journalisme à la faculté des lettres,ex -enseignant à l'université de Lyon,humoriste de san-savaldor où vous êtes sans doute en mission vous êtes vraiment LUNICITE!
Finalement nos pseudos finissent toujours par dire quelque chose qui nous déborde!

13.Posté par mondiésaingneur le 09/12/2010 00:13

@Post10 : vous êtes hors sujet et votre texte comporte de très nombreuses fautes d'orthographe (malgré un correcteur orthographique) et de français. Êtes-vous sûr d'avoir enseigné ? Actuellement contractuel à l'UR !?... ceci explique peut-être cela...

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/12/2010 00:57

Moi qui pensait qu'au bout de 6 ans, on pouvait demander à voir son cdd transformer en cdi dans la fonction publique et assimilé..

15.Posté par TONTON le 09/12/2010 07:13

Post 7 , alouette , alouette et les ailes et les ailes .

Il n'y a pas de place dans le dossier du président de l'université Mohamed Rochdi pour faire de l'histoire du droit.

Monsieur le Président s'est-il comporté comme un Universitaire depuis qu'il a pris ses fonctions de gestionnaire?

Pourquoi a-t-il absolument voulu mettre de manière irrégulière dans son CA des Elus non représentatifs et irrégulièrement désignés.


16.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 09/12/2010 07:36

Nous savons depuis les États Généraux de "L'OUTREAU Mère" qui est ROCHDI...
Nous ne sommes pas du tout surpris de ses excès et renoncements
et a vrai dire, pas du tout impressionnés non plus ...
Va t'en ROCHDI, t'as fait assez de mal comme ça ici ...
et par intérêt personnel, c'est vraiment pas le meilleur argument contre des Enfants....

17.Posté par LMD le 09/12/2010 07:39

Ce texte devrait permettre à chacun de se rendre compte de ce qui se passe à l'université depuis l'arrivée de ce Président.
Dans les commentaires que je viens de lire vous êtes très nombreux à relever l'heure de l'envoi du texte du président.De ou trois pour essayer de banaliser cette heure.
Puisque ,pseudo oblige,j'ignore si ces personnes travaillent ou si elles sont des retraités actifs , je voudrais leur demander où ,quand,combien de fois ,dans leur cadre professionnel ou associatif ,elles reçoivent ,à de telles heures de tels @?
A l'université c'est le lot quotidien de communication du président et pas uniquement envers ses amis ou ex-amis, mais aussi vers des doyens, des enseignants et des cadres de l'établissement.Une attitude très déstabilisante pour que je dise sans équivoque CECI :alors qu'il est à La Réunion et non pas en déplacement ,comme aurait vu le suggérer de façon habile un contributeur(le 10).
Les administratifs (mais pas que nous) sont écrasés ,broyés,par ses comportements.
Je voudrais ,avec l' accord du site ,rajoutez que ce mode de communication n'épargne personne chez nous et pas même celles qui sont gravement malades.
Mais je ne souhaite pas en dire plus réserve oblige et respect de l'intéressé qui vit actuellement un martyr.
Cette conduite est devenue infernale alors que ceux qui veulent là faire de l'humour qu'ils passent leur chemin car je ne leur souhaite pas d'endurer ce que nous endurons.
Quant aux autres faits précis fournis tout n'est que vérité:
.la soi-disante délégation de Mr Marimoutou
.les relations avec l'Unef,
.les motivations réelles de ce comité d'experts
.les recrutements
.les relations avec la mcur et M Vergés
et je pourrais poursuivre mais relisez précieusement ce texte de zinfos .
Seul mon statut et la haine de ce personnage ne me permettent pas de signer de mon nom et je suis désolé pour le pseudo ,dont l'originalité ou l'humour ne sont pas ce qui le justifie et m'a motivé.

18.Posté par alpha le 09/12/2010 09:06

c'est pas nouveau, pour le président de l'UR, un réunionnais qui trime à faire huit ans d'études au minimum et qui veut avoir sa place ici pour lui c'est du localisme !! moi je dirai que tous ces mecs de l'extérieur qui viennent bosser à l'UR à compétence égale mais qui sont favoriser dans le recrutement, moi j'appelle ça du néo-colonialisme. quand est-ce qu'on donnera des postes à responsabilité aux réunionnais qui ont des compétences égales aux métropolitains ? surtout après huit ans d'étude !! apparemment le titre docteur avec des publi, des conférences à droite à gauhe une thèse sur la Réunion, ça ne suffit pas pour les boss de l'université, ils préfèrent recruter des docteurs qui ont fait leur thèse sur des régions et problématiques métropolitaines pour enseigner à la réunion devant des réunionnais !! on marche sur la tête, la fuite des cerveaux des ti créoles est en marche, quel avenir pour la Réunion dans ce cas là ??

19.Posté par zorbec le 09/12/2010 09:28

post 14
Le CDD "peut" être transformé en CDI, si l'autorité en décide ainsi (dans le cas contraire le contrat n'est pas reconduit), ou alors c'est obligatoire si l'agent a plus de 50 ans révolu.

20.Posté par etjosedire le 09/12/2010 10:33

Comme Pierrot est du genre chatouilleux sur certains sujets, je ne peux que faire attention au risque d'être censuré.

Voilà ce qu'il advient quand ont donne priorité exclusive à l'instruction et que l'éducation est proprement omise.

"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme".

Instruction sans éducation ce sont: mesquineries, bassesses, petitesses, snobisme...

Un mulet déguisé en cheval demeure un mulet jusqu'au bout de ses sabots.

Je plains la communauté universitaire.

Cadet aurait été un excellent doyen mais on a préféré l'écarter (...)

21.Posté par Toujours plus le 09/12/2010 11:10

AU PST 10 ET A CEUX QUI VOUDRAIENT L' IMITER
Les opinions contradictoires ont toujours été accueillies par les responsables de ce site et c'est à leur honneur .Mieux c'est très bien.
Que des lecteurs développent des points de vue contraires ce n'est que bénéfice pour nous tous par ce que cela nous oblige à prendre en compte le maximum d'éléments pour forger notre opinion.
Mais tout en respectant l'utilisation des pseudos qui est l'usage sur ce site, et tous les sites identiques, ce que je ne comprends pas c'est de s'inventer des identités comme "réunionnais " ou "contractuels" 2 catégories qui sont justement visés dans les propos rapportés du président de l'université.
Faut-il que les syndiqués qui se réclament de ce Président soient si mal?
Faut-il que les experts pointés soient si mal?
Faut-il que les promus pointés de tout sexe,de toute disponibilité,de tout engagement, de toute communauté , et avec eux les cadres,les agents,les collègues ,les relations politiques ou encore les amis,parce que je suppose qu'il y en a,soient si mal, les uns ou les autres, pour avoir recours à de tels masques et techniques d'intervention?
La palme revenant à l'auteur du post 10!
Alors messieurs-dames du cran(sans jeu de mot!) que diable donnez votre analyse et vos arguments. Merci.

22.Posté par Ex fan des sixties le 09/12/2010 11:52

Le chant du cygne

Zinfonautes, ne vous laissez pas abuser. Derrière la faux débat créole-zoreil qui permet de diviser pour mieux régner sur l'université de la Réunion, c'est la fin d'un système qui se joue: la fin du système public, la fin du système éducatif à la française, la fin de l'égalité. Les socialistes (les représentants nationaux, pas les amateurs locaux - encore ce mot!) l'ont bien compris en positionnant le débat des primaires sur "ce que les français ont perdu depuis 2007".

La faculté de médecine préfigure ce système, avec des classes préparatoires privées à plus de 10000€ l'année, qui fonctionnent en parfaite harmonie, pour ne pas dire en totale complicité, avec l'université:
- horaires compatibles,
- enseignants intervenant à la fois dans les secteurs public et privé,
- proximité géographique,
- responsables des secteurs public et privé impliqués dans le montage du CHU.
Personne ne peut douter de l'impédance du CHU... Personne ne veut.

A l'université, le président n'est que l'artisan d'un grand projet qu'il sert, ce qui explique que sa "hiérarchie", pourtant garante d'un fonctionnement équilibré de l'établissement, ferme les yeux sur les dérives clientélistes, les turbo carrières, les profits individuels.

23.Posté par Cicéron Cépacarré le 09/12/2010 11:54

Peut-être que la fin d'un système arrivé à bout de souffle permettra de reconstruire sur des bases nouvelles, en mettant l'enseignement, et non pas l'éducation au centre du dispositif:
- un ministère pour la recherche, l'enseignement et la formation continue,
- un ministère pour l'éducation, la famille et la santé.

24.Posté par Caton2 le 09/12/2010 13:07

Si je comprends bien, à l'Université il y a les "bons" et les mauvais "locaux". Seul les bons (ceux qui ont fait allégeance à la clique Vergèsienne) ont le droit de rester, les autres sont éjectés. À leur place des hexagonaux viennent "doctorer". J'aimerai bien savoir dans quel domaine? J'avoue que cette filière de zoreils importés reste mystérieuse pour moi. Bien sûr, il y a le soleil, le salaire mirobolant, mais pourquoi iraient-ils de plein gré se délocaliser dans une université pas bien notée, et classée au dernier rang des universités françaises en ce qui concerne les débouchés? Il y a là un mystère que j'aimerais qu'on m'explique...
Pour le reste, tout est clairement exact. Ce noyautage de l'université par le clan Vergès, avec en tête Carpanin Marimoutou et son "laboratoire" du CNRS complètement vide d'étudiants n'est sans doute pas étranger au classement lamentable de l'université de la Réunion. Bonnet d'âne et au coin, Monsieur le Président.

25.Posté par Paul Adécalom le 09/12/2010 13:37

Ce débat créole/zorey posé à l'université via la gestion de son président. Il avait été un thème de la campagne pour l'élection dudit président ses opposants l'accusant de faire du zoreisme. Pierrot Dupuy avait soutenu l'opposition. Il est donc dans la même logique avec des informateurs venant de l'opposition à Rochdi.
Ce qu'il écrit est nécessairement du parti-pris s'ajoutant à une dose de réalité.

26.Posté par Caton2 le 09/12/2010 16:34

25. Merci Paul Adécalom. Mais quels sont les faits qui permettent un débat autour de la localisation? Y a t-il des filières où les doctorants réunionnais sont en sous effectifs par rapport aux besoins? Et d'autres où ils sont en sous effectifs? Est-ce uniquement le fait du prince et dans quel but?
Qu'il soit clair que je pense que l'université française "type" manque d'échange avec d'autres universités. Mais ce ne doit pas être un échange uniquement franco français, notamment dans le domaine de la recherche scientifique.
Si l' université de la Réunion s'ouvrait au monde, comme les universités anglo saxonnes, ça serait bénéfique. Ce n'est pas Jeff qui va me contredire.
Beaucoup de débats sur ce site tournent autour de la même idée nombrilique, qui prône une préférence régionale pour l'emploi, alors que l'économie mondiale nous dit le contraire. Pourquoi faudrait-il "localiser" les emplois?
De fait, il y a deux sujets différents dans l'article de Pierrot:
1/ la main mise sur l'université par un clan avec une idéologie clanique (incontestable);
2/ la localisation (ou non) des postes d'enseignants à l'université.
Si les deux sujets sont liés, que ceux qui peuvent m'éclairer me répondent...

27.Posté par chikun le 09/12/2010 16:38

Chacun sait que l'université ne vaut rien :
C'est un repaire de dangereux fous gauchistes.
Les gens normaux mettent leurs enfants capables dans des "grandes écoles".
Donc: l'université est juste bonne à vivre sur nos impôts sans aucun résultat .
A rapprocher des résultats de l'enseignement primaire : 120 000 analphabètes depuis 50 ans . !!!!! Etre aussi bien payé et n'avoir aucun résultat , quel métier peut-il s'en glorifier et en plus se mettre en grève 5 à 6 fois par an ?


28.Posté par Commerson le 09/12/2010 16:55

POST 25
Au commencement il y a la violence de la campagne électorale avec quelques personnes prêtes à tout pour garder le pouvoir. Rappelez-vous Mohamed Rochdi est le premier vice-président sortant, Laurent Sermet est le vice-président des Relations internationales ,poste qu'il conservera et Pascal Duret à son clavier aux écritures!
Des écritures il y a eu et quelles écritures.
Ce petit-groupe(Lajoie,Watbled, le tireur de ficelles Gigord etc) a fait alliance avec ceux qui étaient au pouvoir à la Région.
Le deal :vous garantissez notre élection on soutient votre mcur et votre programme.Un deal d'autant plus aisé que pas en une seule fois le conseiller R Mollard va voter contre Rochdi et Svizzéro au conseil d'administration où il représente la Région.
Conseillère Régionale Césari Maya est mandatée pour conduire la liste des enseignants chez les MCF.Vice -Président , Philippe Berne est chargé de faire campagne dans les organismes de recherche pour Rochdi.
Seule Denise Delorme ,vice-présidente, soutiendra Michel Boyer et elle va ensuite payer cash son soutien.
Oui Pierrot Dupuy a animé comme journaliste une rencontre dans le sud entre Michel Boyer les enseignants et de nombreux élus du sud.La campagne de Duret etait alors si Boyer est élu le "Sud c'est fini".
Oui Pierrot Dupuy et Zinfos ont refusé de publier la lettre anonyme accusant Michel Boyer d'avoir aucun diplôme alors que ses confrères du JIR et du Quotidien l'ont fait sans hésitation!
Parti-pris écrivez-vous?
Rochdi élu: Cesari se voit confirmer sa demi- décharge d'enseignante,Marimoutou sa situation à la mcur s sans aucune base juridique ,Francoise Vergés invitée dans les jury de thèse de Pascal Duret.
Puis retour d'ascenseur de Rochdi est son équipe aux régionales .
La suite est dans le texte de Dupuy et dans les posts qui précèdent .
Quels parti-pris?Des faits et des actes au grand jour,des combines et des manœuvres plus discrètes., des coups tordus. et la fraude.

29.Posté par Kaf le 09/12/2010 17:35

On s'en fout.
Une personne normale sait qu'il n'y a aucun débouché en Fac
Supprimez la fac de la Réunion , c'est un repaire de MCURIENS, De Surrémunérés,
De pro vergès, de KWZ, De fouteurs de merde patentés payés par mes impôts, de gens inutiles et surtout : NUISIBLES.

30.Posté par Zean Bérick le 09/12/2010 19:26

Le commentateur politique du dimanche soir et sa gente dame doivent bien rigoler en lisant vos posts : "Nous nous en foutons nous avons tous les droits, ils peuvent écrire ce qu'ils veulent ce n'est pas eux qui commandent" Un autre enseignant (tiens lui aussi a réussi à faire recruter sa femme, brillante chercheuse sur le monde indien) ne comparait-il pas zinfos à une poubelle ? Aujourd'hui, vu les post, nous savons tous de quel côté se trouve la déchetterie intellectuelle...

31.Posté par TONTON le 10/12/2010 07:07

Post 25 Rochdi voudrait que cette affaire soit politique ,"rentre pas dans piège Adécalom"

Rochdi avant de prendre la gestion de l'université n'avait rien géré. Il voulait s'appuyer sur des politiques pour les mimer ... c'est fait , mais de quelle manière???

Je vous invite tous à lire ou relire son discours lors de la fête pour les 10 ans de la Technor , vous comprendrez que cet homme est un apprenti politicien..


32.Posté par mansour le 10/12/2010 19:36

je découvre à l'instant ces textes sur l'université.
Qu'elle allait mal on s'en doutait un peu Mais alors là!
En quelques années elle a été transformée en basse-cour idéologique sous la férule d'un politicien de bas étage si j'ai tout compris.
Ne rêvons pas de ses comparses,et parrains nous n'avons rien à attendre mais le Recteur,les Parlementaires et les autres élus ainsi que le gouvernement?
Quant à son passage sur le " localisme" il a au moins le mérite d'être transparent.
Si rien n'est fait pour arrêter ce personnage on peut dire adieu à l'université.
Ce commentaire aurait pu être posté pour les 2 autres textes qui concernent l'université.

33.Posté par Toujours plus le 11/12/2010 14:39

Ce texte a été lu 2237 fois excusez du peu.
Et mis à part les 2 ou 3 tentatives de diversion pas une personne citée ,pas un défenseur pour tenter de démontrer le bienfondé de tel ou tel aspect de ce qui a été exposé par Zinfos .Faut croire que ce qui est révélé ici il est préférable de laisser filer.
A moins que ce Monsieur et ses soutiens redoutent un déballage général dont ils auraient tout à perdre.
Puisse chacun réfléchir à ce qui est exposé et en tirer pour l'année qui arrive les conséquences.

34.Posté par Caton2 le 11/12/2010 14:46

Les universités françaises sont des palais. Tout y fonctionne comme à Versailles. Le roi, les ministres, la cour, ses courtisans et courtisanes, les complots, le cabinet noir, etc. Mais ce sont des palais sans royaume. Pire ce sont des palais coupés du monde. Tout y tourne en rond. C'est la ronde des égos, des ambitions, des complots. Une ronde endogène qui ne produit rien, le néant. Alors, dans une île vous imaginez combien cette ronde tourne encore plus en rond. Un ilot de suffisance au sein de l'île de la Réunion. Un ilot de prétention engagé dans une spirale dextrogire. La spirale destructrice selon les grecs. Je vous rappelle que l'architecture de l'ex MCUR utilisait comme forme cette même spirale. Un symbole conscient ou inconscient?

35.Posté par Clarence HILL & Ted SPENCER le 12/12/2010 04:41

Les Universités françaises sont des palais. ..A l'image tiens, de ce petit royaume, ..où l'on préside depuis l'Elysée. Et tout y fonctionne comme à Versailles. Le roi, les ministres, la cour, ses courtisans et courtisanes, les complots, le cabinet noir, etc.. ...n'est-ce pas !!?

Et c'est sous cette présidence, ...que l'on s'est dirigé vers l'autonomie des Universités. ..La réforme Pécresse... encourageant une meilleure "rentabilité" de l'Université, et donc des filières, mais y introduisant également, ...vous verrez comment, ..les vices et turpitudes d'une gouvernance "décentralisée".

..pour exple, cette loi L.R.U. du 10 août 2007 ordonne :

* Le président peut embaucher du personnel en Contrat à durée déterminée ou indéterminée pour des fonctions d’enseignement, de recherche, techniques ou administratives, y compris des enseignants étrangers, à des salaires attractifs.

* Il peut ainsi disposer, pour une durée déterminée ou indéterminée, d'agents contractuels sur des postes d'enseignement, de recherche, techniques ou administratifs. Il peut aussi distribuer des primes au mérite au personnel.

* Il possède un droit de veto sur les affectations de personnels et les recrutements d'enseignants.

* Il attribue des primes aux personnels.

Rien de plus logique. Et benefique. Ou comptable.

Mais rappelez-vous de ce poignant édito.. by Pierrot himself, ..où avec une émotion presque palpable ..celui-ci dénonçait vivement, ...la "perversion" ..et ces traffics d'influence possible, ..lorsqu'il y a "emplois aidés".

..Au moment où la loi Pécresse se discutait, ...j'avais relevé quelques éléments que je pensais favorables,..et puis d'autres... où je m'interrogeais sur les travers, ou dérapages possibles. Et ici, avérés.

..j'espère que de telles anomalies s'expliquent par le caractère insulaire... de cette Université. C'est d'ailleurs là, ..une explication brillante..!! Et je n'ose imaginer ..que les prestigieuses assemblées du continent ..soient touchées par ce mal.

...Celui-là qu'on nomme hypocrisie.

36.Posté par MOTUS le 12/12/2010 06:57

Post 33 : la consigne ( d'après certaines info) c'est :

Ne pas réagir l'affaire va se dégonfler d'elle même.

Ce qui me semble plausible. Car , comment expliquer que ROCHDI ne réagisse pas , alors qu'il est mis en cause publiquement.

37.Posté par Commerson le 12/12/2010 13:12

post 3
c'est plausible mais:
1-Rochdi a franchi toutes les limites et ne peut donc rattraper sa désastreuse lettre de lundi.
Désastreuse sur le plan du droit ses harcèlements sont désormais révélés à tous .O1h56 du matin quoiqu'il fasse la preuve est faite de son comportement.
Désastreuse pour ses soutiens car chacun sait désormais dans cette université que pour garder la main sur son système il n'hésitera pas à sacrifier ses fidèles comme ici avec Madame SOPHIE GEOFFROY. C'était pourtant une fidèle de la première mais il y avait là plus important que sa personne.
Désastreuse sur le plan idéologique avec ses crachats sur le localisme ,en réalité sur les réunionnais,mais personne n'est dupe.
2-Les MARIMOUTOU ,CESARI,et famille LEPERLIER ont tout intérêt à faire profil bas de crainte de voir leur situation exposer au grand jour
3- Les affaires en cours au TA cernent toute cette fine équipe donc quoiqu'ils fassent ces individus ils risquent de faire encore l'actualité tout simplement parce qu'ils se sont cru tout permis en attendant que d'autres affaires arrivent et vont arriver.
(...)

38.Posté par TONTON le 14/12/2010 08:01

La réunion du CA de ce mercredi 15 devrait , si tous les faux culs osent enfin se donner la main pour manifester leur dégoût d'un tel système accoucher d'une solution.

La solution tant attendu va-t-elle se manifester ou alors on viendra au poings comme récemment dans ...... !!! ou la souris va sortir de la montagne...!!!

Parce qu' il est vrai que nous sommes dans cette université dans le royaume de Don Quichote et dans celui d' Iznogoud qui comme le savons a été un moniteur de colonie de vacances qui racontait des histoires pour inciter Nicolas ( on peut y mette tous les prénoms des membres du CA ) et ses petits camarades à faire la sieste... alors "sistons" encore pendant 2 ans après on verra.

Laurent va préparer l'arbre de Noël , Fabrice va sortir la base jurisprudentielle sur laquelle il faudra implanter l'arbre pour ne pas faire tomber les cadeaux ( sans pétard pour ne pas faire de bruit..) , et sans compter le grand léttré... le bonnet ... d'.. e sur la tête , et la petite abeille qui va de fleur en fleur....pour se sustenter, et surtout le grand( hi,hi,hi,) Vizir en bout de table..

Faites du bruit mes amis ... lever les deux bras au plafond .. bouger le pouce... la discothèque va s'animer ... alors on danse ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter