Economie

Le président de l'intergroupe parlementaire des DOM interpelle Air Austral

Patrick Karam doit avoir le sourire. Après le soutien de Didier Robert et René-Paul Victoria, hier, il vient d'obtenir le renfort appuyé d'Alfred Almont, député UMP de la Martinique, président de l'Intergroupe parlementaire de l'Outre-Mer, qui appelle Air Austral à adhérer rapidement au projet de convention proposé par le gouvernement.

Membre de la Commission des affaires économiques, de l'environnement et du territoire, Rapporteur pour avis du budget de l'outre-mer et Membre de la Délégation de l' Assemblée Nationale pour l' Union Européenne


Le président de l'intergroupe parlementaire des DOM interpelle Air Austral
Voici le texte du courrier adressé par Alfred Almont à la presse:

Nous sommes informés depuis quelques mois déjà du travail conduit par M.Patrick KARAM, le Délégué Interministériel à l'Egalité des Chances des Français d'Outre-mer, en liaison très étroite avec M. Yves JEGO Secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, sur la délicate question de la continuité territoriale à laquelle les ressortissants d'Outre-mer sont plus que jamais attentifs.

Il s'agit à cet égard de favoriser la mobilité des personnes entre les territoires  concernés et l'hexagone, de faciliter le rapprochement des familles et de promouvoir la formation des jeunes tout comme l'expansion des entreprises. Un tel travail, soutenu par le Président de la République M. Nicolas SARKOZY, implique que tous les acteurs du transport aérien s'engagent au même niveau et dans les mêmes conditions, quelque soit la zone géographique.

Il nous est donné de connaître que trois des quatre principales Compagnies desservant l'Outre-mer de manière spécifique ont fait part de leur accord pour passer convention avec l'Etat dans cette direction. Après AIR-CARAIBES, CORSAIR, et AIR FRANCE, il reste donc à AIR AUSTRAL de se déterminer, une position que nous appelons de nos voeux et que nous espérons dans les prochains jours.

Les parlementaires, au sein de l'Intergroupe parlementaire de l'Outre-mer, attendent en effet que l'ensemble des opérateurs joue pleinement le jeu au nom de l'intérêt général des régions d'Outre-mer et, plus que tout, de la cohésion de leurs populations.

Alfred Almont
Le Président de l'Intergroupe Parlementaire

Mercredi 26 Novembre 2008 - 15:58
Pierrot Dupuy
Lu 1287 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/11/2008 17:39
la manière dont on envisage la continuité territoriale, en reservant x% de sièges "pas chers" relève d'une erreur politique majeure, et s'apparente à un "machin" de plus qui sera impossible de gérer. rien que d'imaginer les modalités, on se dit que cela émane forcément de fonctionnaires énarques ou de sciences po...

Ce pour quoi les politiques doivent se mobiliser, c'est une continuité territoriale équivalente en terme de coût, à ce dont bénéficie le peuple corse. Ni plus, ni moins. ou alors à imaginer une gestion de l'enveloppe nationale de la continuité territoriale (corse + DOM et TOM) qui répartisse de façon équitable , ces sommes au profit des résidents ultra marins et corses.

2.Posté par Ulysse le 26/11/2008 18:32
Après le soutien de Didier Robert et René-Paul Victoria, hier ... !

D'accord avec nicolas de launay de la perriere, erreur politique majeure. J'y vois un effet d'annonce et ce serait certainement inapplicable.
Mais comment nos députés sont-ils capables de soutenir ce genre de truc sans réfléchir ?

Sont sans doute juste allés montrer leur tête ...

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/11/2008 20:31
Je prédis un fiasco retentissant à l'instar de celui qui a mis fin à la gestion des fonds de la CT par la Région, et qui sera exploité à bon escient par certains.

Dans quelques temps, ceux là même qui versent dans "l'autosatisfaction" de ce "premier pas" pour reprendre ce qui est écrit dans le JIR, diront que cela n'étaient pas suffisant et la faute sera mise à la charge de l'Etat, Karam et Jego en tête.

Où sont les propositions de nos parlementaires sur ce sujet ? Où est la position de Patrick Lebreton, pourtant SOCIALISTE ..? Je ne l'ai pas lu ! Celle de Bello, COMMUNISTE..Je ne l'ai pas vu. Je parle bien sûr des positions politiques durables et non conjoncturelles sur le dossier de la continuité territoriale des domiens et tomiens.

Encore une fois, regardons les conditions de la continuité territoriale en Corse, et ouvrons le débat sur les sommes affectés par habitant ...

L'Etat veut il ou non l'égalité et l'équité entre corses, domiens et tomiens ?

4.Posté par Monsieur YAKAFOKON le 26/11/2008 21:01
DE MA GO GIE voilà la seule explication
KARAM a pondu un bidule pour faire plaisir au CHEF qui avait fait des promesses pendant sa campagne et maintenant il faut coute que coute faire un truc....
Même si c'est n'importe quoi ça fait rien au moins on poura dire qu'on a fait quelque chose au petit peuple. Personne ne se demande si ca va pouvoir s'appliquer et surtout comment. La seule compagnie qui a les couilles de dire à tous ces zozos de technocrates que c'est du grand n'importe quoi se fait tirer dessus par les boyscouts de tout poil qui embrayent dans le délire de KARAM et JEGO.
Que l'état prenne a sa charge le cout de sa politique sans vouloir embarquer une société privé et ses salariés dans ce précipice.
Faites des cadeaux avec votre argent pas avec celui des autres.

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/11/2008 22:29
yaka(fo)kon, à qui appartient le capital d'air austral ...? peux tu nous le dire ?

6.Posté par Cole Porter le 26/11/2008 22:44
Monsieur YAKAFOKON oublie que l'argent des autres, en l'occurrence c'est également le sien, air austral étant une société privée financée pour partie sur fonds publics et dont la rentabilité nette n'a rien à envier aux autres.
La position de M. ETHEVE en la matière est courageuse mais lui mettra à dos le peuple "réyoné" qui ne comprendra pas que les compagnies "dehors" y aillent et pas air austral. Ce grand capitaine d'industrie risque de partir à la retraite sur une mauvaise impression (mais quelle importance !).
La comparaison avec la situation corse est à mon sens trop simpliste et dépasse le simple calcul du montant / habitant. La corse n'est ni une RUP, ni un DOM, la situation n'est pas comparable et non, l'Etat ne veut pas l'équité; Région réunion non plus d'ailleurs.
Quant au dispositif en lui même, il me semble que les compagnies savent gérer des opérations de réservations complexes, des booking, surbooking et rebooking alors; réserver 15% de places à tarif plancher sur une courte période ne me semble pas relever de l'usine à gaz non plus. Air Austral ne veut simplement pas rogner sur ses marges, les dividendes actionnaires et les salaires mirobolants de ses pilotes "star wars" (environ 15 k€ mois selon mes sons) et qui seraient mieux payés que chez la compagnie nationale.

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/11/2008 00:49
Cher Cole Porter, le statut de la Corse ou celui de la Réunion d'un point de vue national ou européen, n'a rien à voir à l'affaire.

En effet, je te rappelle plus qu'amicalement, que notre fier et brave ex maire, sénateur, JPV, a ancré notre belle île dans le marbre de la Constitution. Nous sommes donc, à l'instar de la Corse, un département français avec quelques spécificités, mais la Corse aussi bénéficie de certaines spécificités.

Tu confirmes donc mon avis sur l'inéquité existant entre deux citoyens habitant deux départements français. Et s'il n'y a pas équité, alors que dire de la notion d'Egalité qui est une des trois "mamelles" que tout français connaît, qu'il soit continental, îlien, domien ou tomien !

Maintenant, le fait pour des territoires non rattachés géographiquement à la "mère patrie", d'avoir des problématiques communes reconnues par le "pouvoir central", ne doit il pas entraîner une remise en cause des modalités dont le dit pouvoir central, gère ces problématiques dans ces territoires ? Mes propos tendent vers une affirmation positive à cette question. Une réponse négative reviendrait à considérer que des problématiques identiques à des endroits différents du territoire national, ne devrait pas avoir des modalités similaires de résolution, et nous serions dès lors dans un constat de rupture avec le principe d'égalité qui, comme je le rappelle, est un des trois mots servant à fédérer, cimenter, l'affirmation d'une identité nationale.

C'est pour cela que j'affirme que la problématique de la continuité nationale dans son aspect "transport des hommes", devant passer nécessairement par la mobilisation de moyens financiers publiques, doit être gérée de manière harmonieuse, responsable et équitable, entre les territoires pouvant et/ou devant bénéficier de cette manne.

Quant à savoir si la Région ne désire pas non plus l'équité entre les Réunionnais et les Métropolitains, je ne conclurai pas aussi hâtivement, à moins bien évidemment, que tu ne disposes d'éléments factuels à mettre à disposition sur ce blog, et que je serai ravi de lire .. ;-)

Quant à la capacité supposée de l'Organisation d'AA pour gérer les x% de sièges à tarif ultra préférentiel, je te soumets le problème de la façon suivante : sachant que la demande de billets sera toujours supérieure à l'offre de siège à tarif ultra préférentiel que nos bons secrétaire d'Etat et Délégué Interministériel ont concocté (sur quelle base d'ailleurs ces tarifs "UP" sont ils définis..?), comment dès lors gérer l'octroi de ces billets ? Premier arrivé Premier Servi (PAPS) ? Intégrera t on des conditions de revenus à l'instar de ce que la Région avait mis en place lorsqu'elle pilotait le budget de la continuité territorial, avec les critiques que l'on sait ?

Je confirme donc mes propos d'usine à gaz (et tu sais que j'en suis un spécialiste, des usines à gaz...), et du risque plus que probable de critères discriminants qui vont être mis en place, avec la caution morale de nos élus RPV et DR (mais peuvent ils agir autrement ?).

La seule solution à mon humble avis, repose sur la mutualisation des budgets de la continuité territoriale, et sur une convergence des intérêts particuliers des résidents des zones ultra périphériques (DOM, TOM et Mayotte) et périphériques (Corse).

Soit on gère en responsabilité ce problème (rappelons que la Corse, ce sont 2 millions de touristes qui peuvent via une taxe sur le billet d'avion, compenser le manque à gagner que représenterait le basculement d'une partie du financement national qui leur est dédié, au profit des DOM et TOM), soit on ne le gère pas au regard du coût pour le budget national, et la situation sociale deviendra réellement explosive à la Réunion.

Par ailleurs, il serait également intéressant d'analyser les raisons du coût élevé des taxes aéroportuaires de la Réunion, au regard du volume d'activité (fret + passager) dégagé par l'aéroport de Gillot, et comprendre ou mettre en évidence les raisons de son évolution à la hausse depuis quelques années...

8.Posté par FRANCO le 27/11/2008 05:41
Air Austral : grande révélatrice de la politique du Parti Capitaliste Réunionnais et ses alliés
En France, comme à la Réunion, les citoyens, de plus en plus, ne peuvent que constater, avec colère et le sentiment d’impuissance, le très profond fossé qui se creuse de plus en plus entre les discours et les actes, les promesses et les engagements des politiques de tous bords, la démocratie représentative s’étant pratiquement vidée de tout son sens. A la vocation originelle des mandats politiques, s’occuper de la chose publique, la vie de la cité et du pays, dans l’intérêt général, s’est largement substituée une nouvelle pratique étendue dans tous les camps politiciens, se servir en premier lieu, soi et les siens ( famille proche) et servir, plus secondairement, l’appareil politicien qui a permis de « gagner » les mandats et les pouvoirs et privilèges qu’ils vont autoriser grâce à l’argent public dont ils permettent la manipulation sans trop de contraintes. Une collectivité territoriale, région ou conseil général, une commune, une communauté de commune, et hop, les emplois, les indemnités, les voitures, les GSM, les voyages avec hôtels et restaurants, les jetons de présence, les résidences de fonction, les déclassements de terrains, les permis de construire, les bidouillages de PLU, les appels d’offres saucissonnés, et maintes autres pratiques que chacun connaît mais que personne ne veut dénoncer, fleurissent et l’argent public des impôts, de l’octroi de mer et de subventions françaises ou européennes coule à flot mais malheureusement pas exclusivement pour l’intérêt général. Nous sommes bien loin des pratiques politiques des élus de la Norvège !
J’exagère ? Il n’est que de constater les faits avec courage et lucidité. Notre société réunionnaise est largement gangrénée par ce mal profond qui transforme notre île en République bananière mise en coupe réglée par des familles, des clans, des camps qui s’entredéchirent comme dans les sociétés féodales de jadis. Les différences avec cette époque de l’histoire : les seigneurs ne le sont plus les armes à la main, mais par les bulletins de vote durement acquis ; leurs titres ne sont plus des titres de propriétés nobiliaires, Duc, Comte, baron, mais des mandats, Président, Maire, Député, Sénateur ; leurs richesses, l’argent public inépuisable puisqu’il suffit d’augmenter les impôts ou de creuser habilement le déficit public ; et ne reste plus pour parfaire ce merveilleux système féodal moderne que l’instauration de la dynastie familiale. Mon propos nuit et dérange ? Est-il faux ? Ne tient-il pas qu’aux élus eux-mêmes, si inaccessibles et si indisponibles aujourd’hui, comme le font les élus norvégiens, de montrer et prouver en toute transparence qu’ils « ne mangent pas de ce pain là » ? N’existe-t-il pas des moyens modernes de communication ( les NTIC), n’ont-ils pas des collaborateurs capables régulièrement et avec rigueur d’informer les citoyens, de démonter les attaques et les critiques de façon à ce que la suspicion n’ait plus de raison d’être et de « pourrir » les rapports essentiels entre les citoyens et leurs élus qui en sont avant tout des mandataires à leur service ?
Depuis 5 ans l’association Coll’Air, par le biais du problème des billets d’avion et l’exemple édifiant de la compagnie Air Austral, dénonce avec ténacité et constance les perversions graves qui pervertissent notre société insulaire. Quelques politiques, en plein entente et accord, grâce à l’utilisation sans limites de l’argent public, se sont constitués une compagnie aérienne privée, Air Austral, qui, avec leur 79 000 FF de 1981 leur permet aujourd’hui la gestion opaque et très orientée selon leurs intérêts personnels et claniques, d’un capital abondamment public de 5 790 000 € ( soit 37 979 910 FF de l’époque), de 800 privilégiés aux emplois pérennes et confortablement rémunérés ( à comparer aux chômeurs, Rmistes, bénéficiaires de transferts sociaux et CMU et d’autres des 800 000 Réunionnais !), de 260 000 000 € de chiffre d’affaire ( soit 1 744 845 620 FF ) et un bénéfice net après impôts difficile à déterminer de par l’extrême transparence de leur gestion qu’aucun élu de la région, du conseil général, les principaux investisseurs, ne connaît et ne veut connaître : secret !
Aujourd’hui cette compagnie aérienne, outil largement financé par TOUS LES REUNIONNAIS, qui devrait en toute transparence servir l’intérêt général de TOUS LES REUNIONNAIS enclavés dans leur île, se trouve dans les mains de quelques personnes qui, dans le plus secret et la plus grande complicité d’intérêts, engrangent de mirobolants bénéfices grâce aux prix pratiqués ( voir les jack-pots Réunion-Maurice, Réunion-Mayotte, Réunion-Mada et très souvent Réunion-Paris ). Cette juteuse prospérité, véritable rente de situation profite généreusement à quelques uns depuis 25 ans déjà. Comment ne pas comprendre leur farouche volonté de défendre bec et ongles « leur poule aux œufs d’or » ? Chacun ne ferait-il pas de même ? N’est-ce pas après tout le fruit de leur acharnement à tirer partie et profits de l’argent public qu’ils ont si bien su utiliser abondamment et sans réserve qu’ils défendent ? Egoïstes citoyens Réunionnais ou métropolitains, immondes spoliateurs du fruit de leur travail, « YAKAVRAIKON », « verre de rhum » et quelques autres grands courageux ne vont pas laisser les Réunionnais « spolier » ces quelques généreux élus PCR (Paul Vergès, Roger Hoareau plus Ibrahim Dindar récemment passé à gauche). Quand aux militants de ce courageux Parti, défenseurs du petit peuple, la Réunion d’en Bas, qui se battent pour la baisse des carburants et du gaz qui enrichissent scandaleusement tant de sales capitalistes pétroliers (ce qui est totalement justifié et nécessaire !) pas question qu’ils fassent de même avec Air Austral ! Interdiction de s’attaquer aux intérêts supérieurs du PCR dont le PDG d’Air Austral n’est que l’exécutant. Attaquez plutôt ces sordides Députés UMP qui veulent déposséder Paul Vergès et sa compagnie aérienne de ses bénéfices si durement acquis au fil des ans sur le dos des Réunionnais, des Mahorais, des Mauriciens, des Malgaches, des Comoriens et des touristes. Cette politique sociale et généreuse d’Air Austral au profit de tous les Réunionnais n’est-elle pas d’ailleurs récemment apparue avec éclat lors de la grève de Témoignages, ce journal au service du peuple ?


9.Posté par fabienne couapel sauret le 27/11/2008 07:19
Qu'en pense Alain ADADIE (je ne suis pas sûre de l'orthographe) nouveau Directeur d'Air Austral ?

10.Posté par Monsieur YAKAFOKON le 27/11/2008 07:54
Le capital de la société appartient aux actionnaires et si ta remarque vise à dire que les actionnaires sont les citoyens réunionnais et qu'il est normal de brader les prix pour leur faire plaisir il faut aussi dire que selon la même logique si la compagnie plonge dans le rouge, l'actionnaire et donc le même gogo réunionnais devra passer à la caisse pour combler le trou créé...On oublie un peu trop vite que l'argent ne tombe pas du ciel il vient toujours de la poche de quelqu'un dans ce cas présent l'actionnaire et aussi le consommateur, ce qui sortira de la poche de l'un rentrera dans la poche de l'autre et vis et versa !
Par ailleurs, la SEMATRA est l'actionnaire majoritaire mais pas le seul. Sais tu qui est le deuxième actionnaire d'Air Austral ? Je te le donne ce sont les salairiés avec 12% et ensuite divers privés et banque. Les réunionnais devraient être fier d'avoir une compagnie qui marche bien, et entre la mise de fond faite par la SEMATRA il y a une quinzaine d'années lors de la création et la valeur de la compagnie aujourd'hui, le citoyen réunionnais a réalisé une excellente affaire.
Une fois de plus la démagogie dirige le débat dans cette affaire, ou tout le monde croit avoir raison de se plaindre et c'est normal quand on est client on trouve tout trop cher, surtout en ce moment. Je rappelle que le prix d'un vol RUN / métropole est quasiment le même depuis 20 ans 12000 FF en 1987 sur AF même FRANCO l'a admis dans un post précédent ici même et pourtant on continue de vouloir ne pas regarder la vérité en face.?
Le service, les avions se sont améliorer et le prix est resté le même, la seule chose qui a changé c'est qu'aujourd'hui plus de monde veut en profiter et voyager ce qui est normal, mais c'est un rêve...On a rendu possible l'accés au voyage à plus de monde c'est ce qu'on a appelé la démocratisation du voyage, mais il faut avoir le courage de dire que cela reste un moyen de déplacement qui restera cher pour le "petit peuple " ça frôle la malhonneté intellectuelle de faire croire à tout le monde que demain on prendra l'avion comme ça pour rien ou presque. DE MA GO GIE Beuuurrkkkk

11.Posté par papapio le 27/11/2008 07:56
Il n'y a pas si lomgtemps, M. ETHEVE s'insurjait: "Ma Réponse n'est pas négative...je ne l'ai tout simplement pas encore rendue". Maintenant c'est fait, et c'est "NON". Oui le représentant de l'Etat, nous, à raison de rappeler notre investissement, nos aides à fonds perdus (enfin pas pour tout le monde) et les actionnaires s'en féllicitent... "Actionnaires": Ceux qui se mettent en action pour eux même...La Région, soucieuse de répondre aux attentes légitimes de son MANDAT, le Peuple Réunionnais, ne devrait-elle pas se débarrasser de son engagement compromis ?

12.Posté par Pierre Denis le 27/11/2008 08:13

Yakafokon, manifestement tu connais parfaitement Air Austral, à tel point que je me demande si tu n'en es pas un des cadres. Qui sait, peut-être même un très haut cadre. J'ai ma petite idée là dessus.
Si tu fais tant de donner des renseignements, en te drapant dans les pans d'une apparente objectivité, alors donnes tous les renseignements.
Effectivement, les salariés sont le 2ème actionnaire d'Air Austral, avec 12%. Mais qui les représente au conseil d'administration? Gérard Ethève en personne. Pourquoi ne dis-tu pas que les salariés ont été invités (fortement incités pour ne pas dire forcés...) à apporter leurs actions dans une société dont le PDG est Gérard Ethève? Et que c'est donc lui qui parle officiellement en leur nom (puisqu'il est lui même salarié et actionnaire), quand il s'adresse à Gérard Ethève, le président du conseil de surveillance. Bien joué, non?
Autre point capital, dont personne n'a parlé jusqu'à maintenant. Personne ne conteste que Gérard Ethève a réussi à bâtir une magnifique compagnie aérienne, avec un service à bord qui surclasse largement les autres compagnies, tout en faisant des bénéfices. Bravo! Mais est-ce ce que les Réunionnais attendent de lui? Est-ce ce pour quoi nous lui avons donné mandat en lui versant notre contribution à travers l'argent qui lui a été versé par la Région et le Département?
Qu'attendent en fait les Réunionnais? Voyager à un prix très élevé dans de très beaux avions avec un service au top niveau, ou bien pouvoir voyager au coût le plus bas dans des conditions de sécurité maximales?
Voilà la question de fond...

13.Posté par FRANCO le 27/11/2008 08:12
Yaka tu as parfaitement raison tout le monde ne peut pas être riche ! Pour un riche il faut combien de pauvres ? je ne doute pas un instant que tu ne sois pas un pauvre et qu'effectivement tu ne peux pas souhaiter que les pauvres ne continuent pas d'exister sinon tu ne serais plus au dessus de ces pauvres et continuer à prendre tranquillement TON avion. Tu me fais penser à ces gens qui à l'apparition de l'auto ne souhaitaient pas que trop de gens aient une voiture : pas aux salauds de pauvres !

14.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/11/2008 10:30
les actionnaires salariés, comment le sont ils devenus ...? à la création d'air austral .. ou par l'attribution d'actions au lieu de toucher des augmentations de salaires..? Par ailleurs, ces 12% mettront ils la main à la poche en cas d'augmentation de capital, ou de nécessité d'abonder les caisses d'air austral en cas d'aléas dans l'exploitation de la compagnie ...?
Mon propos vise à dire, pour être clair, que l'Etat doit abonder l'exploitation d'Air Austral chaque année par une subvention d'exploitation (soit directement, soit par la SEMATRA), visant à compenser l'éventuel déficit d'exploitation que subirait cette compagnie en cas de mise en place d'une politique tarifaire visant à favoriser un prix du billet bas toute l'année et exclusivement pour les réunionnais résidents ou demeurant en métropole.

15.Posté par FRANCO le 27/11/2008 15:55
Nos grenouilleurs aux 79 000 FF de 1981, lors du retrait d'Air France de leur somptueux capital ( 37%), n'avaient pas de repreneurs sur les rangs pour ces parts ( sauf Jacques De Châteauvieux dont ils n'ont évidemment pas voulu car il aurait "viré" tous nos lascars vite fait bien fait qui certes ont pu rouler les gogos Réunionnais mais qui ne l'aurait pas roulé lui !) alors ces petits malins de politiques affairistes, ont fait porter par le Crédit Agricole qui ne peut rien leur refuser entre gens du beau et même monde, ces parts d'Air France. Ce portage n'est pas cadeau bien sûr, mais ne suffit-il pas que les pigeons réunionnais continuent de payer à "leurs tarifs bon marchés". Toutes ces bidouilleries pas très catholiques avec les ex-part d'Air France faisant un peu désordre, le PDG si récalcitrant aux baisses des prix et surtout encore bien plus à la baisse de SES BENEFICES dignes d'un trader , et "petit malin" a eu la bonne idée de faire un petit peu pression pour que d'une façon particulièrement attractive sur les salariés ( certains, les moins fauchés) se fassent refiler 12% des parts de la société comme cela ils étaient mouillés aux côtés des "malins aux 79 000 FF d'origine. Ni vu ni connu je t'embrouille : maintenant les salariés ( pas tous renseignez vous) sont SOLIDAIRES du PDG et des dirigeants dans leur politique très sociale avec les Réunionnais, ces si généreux cochons de payants. Ah ! Il faut le reconnaître, ls sont forts le PDG et les dirigeants politiciens d'Air Austral.

Un autre point très éclairant sur les orientations politiques et le mode de gestion très démocratique du président du conseil de surveillance, donc le patron en fait d'Air Austral ( même s'il se planque derrière son PDG : c'est pas moi , c'est lui le grand vilain), très accessoirement président de la région ( une bien curieuse situation cette double casquette qui ne gêne personne, ni du côté de la justice, ni du côté de l'Etat, ni du côté des citoyens, à part coll'air, mais il est vrai que quand il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir) qui plutôt que de mobiliser SA compagnie vers la métropole et l'Europe ( autres contribuables cochons de payants soit dit en passant), ce qui permettrait à PLUS de Réunionnais de s'y rendre, surtout si les prix baissaient, CE QUI EST LES SOUHAIT DE LA MAJORITE DES REUNIONNAIS ( il n'y a qu'à leur demander par sondage Pierrot ) plutôt que d'aller à Nouméa ou à Sydney où seule une faible minorité de la Réunion d'en Haut pourra se rendre. Notre président communiste de région, c'est bien connu, est prioritairement pour les démunis, les Rmistes, les bénéficiaires de la CMU, et n'est surtout pas comme le président de la CCIR, un autre grand défenseur des petits, pour les patrons du Medef que la Nouvelle Calédonie et l' Australie intéressent !! il n'y a de pétrole en Nouvelle Calédonie mais il y a la défiscalisation et ses dizaines voire même ses centaines de millions €, l'Europe aussi sans doute, du NICKEL et .... des kanaks qui n'ont peut-être pas encore de grandes surfaces à gogo comme ces si bons et si généreux surconsommateurs de Réunionnais.

A quoi ça tient une ouverture de ligne ! hein ! Bien sûr, il faut la faire pas chère, même si on y perd beaucoup d'argent, puisque notre si formidable PDG anti baisse de ses profits (que le monde de l'aérien nous envie), a toujours ses bons pigeons réunionnais à plumer pour compenser. Et puis quel plaisir pour tous nos chers élus si muets aujourd'hui sur l'exigence de baisse des prix de leurs concitoyens et l'attitude du PDG, que d'avoir de nouvelles et chouettes destinations et pays nouveaux à aller découvrir sur le dos des contribuables, avec là aussi j'espère des miles gratuits, et ces balades à pas trop cher grâce "aux prix modérés" de leur PDG si compréhensif pour certains et bien moins pour d'autres ! "Selon que vous serez puissants ou misérables...!
Oui, je sais pour certains je ne suis qu'un vilain jaloux qui en fait se polaint de ne pas savoir et de pas pouvoir faire comme nos copains des 79 000 FF de 1981 ! Que voulez vous, on ne se refait pas : couillon et pigeon je suis, comme tant d'entre nous, couillon et pigeon je resterai.

16.Posté par Eloise le 27/11/2008 17:20
Je me demande bien si YAKAFOKON n'est pas le numéro 2 d'air austral su'on entend si peu dans les médias, dans il est fagocité par son grand chef !!! seule cette possibilité peut expliquer cette prise de position à l'inverse du bon sens !!!

17.Posté par Monsieur YAKAFOKON le 28/11/2008 07:15
Le bon sens est une notion toute relative chère Eloïse ! qui fait appel à une complexe alchimie propre à chacun,sa culture, son éducation, ses compétences...et pas seulement l'envie de causer sur un blog comme au bistrot du commerce comme beaucoup ici qui s'autorise à penser ...Ces sujets sont complexes, c'est pourquoi les Yakafokon et leurs cousins les Jesaistout qui s'expriment ici m'amusent parfois, me déséspèrent souvent !
Le bon sens que l'on qualifie souvent de populaire, dans le cas présent est caricaturé par les politiques pour devenir du bon sens populiste....donc de la DE MA GO GIE

18.Posté par Pierre Denis le 28/11/2008 07:59
Yakafokon,
Je constate que tu trouves beaucoup de temps pour continuer à défendre la cause indéfendable d'Air Austral à travers de multiples posts, mais que tu n'as pas trouvé quelques secondes pour me répondre sur la façon dont Gérard Ethève a créé une société pour récupérer (par pressions) les 12% d'actions détenues par les salariés.
Aujourd'hui, Gérard Ethève est à la fois PDG de la société Air Austral et représentant de la société regroupant les actions des salariés.
Joli tour de passe-passe, non? Qui, en plus lui garantit de pouvoir continuer à siéger au conseil d'administration même après son départ de la présidence d'Air Austral (eh oui, il faudra bien qu'il parte à la retraite un jour...), puisqu'un représentant d'une société n'est lui tenu par aucune limite légale.
Au fait, Yakafokon, peux-tu me rappeler l'age de Gérard Ethève stp?

19.Posté par FRANCO le 29/11/2008 17:04
Je viens d'avoir confirmation que l'acquisition de 20% des parts du capital d'Air France qu'avait cédé Air France Finances au Crédit Agricole pour en faire le portage ( il n'y a pas de sottes façons de gagner de l'argent pour une banque qui ose encore essayer de faire croire qu'elle est une mutuelle pour les agriculteurs ! n'a-t-il pas raison de vouloir récupérer une partie de l'argent dont Air Austral plume allègrement et sans états d'âme sur ces braves pigeons de Réunionnais ?) moyennant bien sûr beaucoup, beaucoup d'argent, aurait bien été faite, moyennant un prête-nom, par François Caillé, notre patron du Medef local de la Réunion économique que j'appelle moi de façon plus terre à terre la Réunion d'en Haut.
Si je soulève ce sujet, c'est tout simplement parce que cela éclaire le choix d' Air Austral d'aller perdre beaucoup, beaucoup d'argent sur Nouméa et Sydney afin que quelques intérêts très privés soient satisfaits pendant que les intérêts et attentes de dizaines de milliers de Réunionnais d'aller en métropole et en Europe grâce à une baisse des prix des billets comme Air Mauritius sont envoyés sur les roses. Cette acquisition prouve aussi accessoirement les excellentes relations que le président Paul Vergès entretient, via Air Austral, avec les intérêts des gros "zozos" de notre île. Alors, le C de PCR ? Capitaliste ou Communiste ? A chacun d'en juger selon sons analyse.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales