Economie

Le premier chariot-type 2010 moins cher de 4,7%

Le relevé des prix se poursuit et le premier chariot-type 2010 a été publié. Deux constats forts sont observés : une évolution à la baisse du chariot dans son ensemble et une réduction des écarts de prix entre les enseignes.


Le premier chariot-type 2010 est plus léger... Le coût moyen s'établit pour le mois de janvier à 120,36 euros contre 126,26 euros au relevé précédent. Cette baisse de 4,68% annoncée aujourd'hui à la préfecture est basé sur un chariot-type composé de 40 produits choisis parmi les produits alimentaires, de droguerie, parfumerie et hygiène, les plus consommés.

Nouveauté depuis le relevé précédent, ce chariot-type constituera un socle constant de produits afin d'assurer une comparaison des prix sur le long terme. Et pour le moment, c'est le Leader Price de la Possession qui, avec un coût moyen de 111,90 euros, présente un chariot au prix le plus bas. Un changement par rapport au relevé précédent où la zone Sud était le "bon élève" du chariot-type.

Le territoire affiche toujours de grandes disparités. Si le Leader Price de la Possession est le moins cher, le Super U de Saint-Gilles reste le point de vente le plus cher de l'île. Toutefois, ces résultats sont à prendre avec beaucoup de précaution car la nouvelle méthodologie mise en place a pour but d'obtenir une analyse juste sur le long terme et non pas instantanée en pointant du doigt telle ou telle grande surface.

Rappelons que le but essentiel du système de chariot-type consiste avant tout à faire jouer la concurrence. Le résultat donné par le coût moyen du "panier-type" est intéressant en ce sens que les 10 produits ne sont pas connus avant le relevé. Alors qu'il s'élevait à 48,78 euros au précédent relevé, le coût moyen s'établit pour le mois de janvier à 45,70 euros, soit une baisse de 6,31%. "Il y a un effort considérable de l'ensemble des enseignes, le panier-type le prouve", a souligné le secrétaire aux affaires régionales, Jean Ballandras.
Vendredi 19 Février 2010 - 17:11
Melanie Roddier
Lu 2422 fois




1.Posté par pimanzoizo le 19/02/2010 17:26
C'est l'alliance-ratenon qui a produit ses premiers effets ?--

2.Posté par OZAK le 19/02/2010 17:28
J'ai la ferme conviction que les énarques doivent obligatoirement effectuer un stage dans une entreprise de peinture à raison de leur art à maquiller la réalité.


S'il arrive que le prix d'un produit baisse, on tait la baisse de sa qualité.

N'allez plus ni a Cambaie ni au cinépalmes, c'est CINEMA à la préfecture ( souvent il y a concurrence du côté du département et de la Région)

3.Posté par Charles Durand -membre du comité citoyen974 le 19/02/2010 19:20
La méthodologie utilisée par les "bricoleurs" de la Préfecture est archaïque et préhistorique. Même en 1946 , au moment de sa création en métropole l'INSEE utilisait déjà une méthodologie plus élaborée. Ceci n'a pas empêché des contestations tout à fait légitimes de l'époque qui ont conduit peu à peu à ce que l'INSEE calcule et publie de nos jours. Le BIT qui intervient au niveau mondial et Eurostat au niveau européen ont permis ces dernières années de progresser encore. L'INSEE Réunion utilise aussi cette méthodologie de haut niveau. Le chariot-type calculé par un autre service de l'Etat qui n'a aucune compétence sur le sujet est tout simplement un gaspillage de fonds publics scandaleux ! Pour comparer les prix on ne peut que conseiller aux consommateurs de bien étudier les brochures qu'ils reçoivent dans leurs boîtes à lettres et d'être très vigilants quand ils font leurs courses. Le chariot-type ne sert à rien ni à personne...sauf à ridiculiser un service de l'Etat qui n'a pas cette activité dans ses fonctions. On peut d'ailleurs se demander si la persistance à maintenir cette activité est bien légale et ne constitue pas un "petit" détournement de fonds publics...

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/02/2010 20:27
Que le comité citoyen974 mette en place une méthode bis, afin de démontrer ce qu'ils avancent...

5.Posté par Keira le 19/02/2010 20:30 (depuis mobile)
Je suis d'accord !!mais alors il faut baisser les bras?le chariot que je fais ne diminue pas du moins son prix car la qualité ou la quantité (quand c'est possible j'essaie de garder les deux!!)eux varient et de plus en plus a la baisse!!!

6.Posté par FAIVRE DANIEL le 19/02/2010 20:47
C'est faut une étude bidon, c'est beaucoup plus chère qu'avant les manif venez dans le sud,et surtout dans les géant les prix son géant, la grande distribution a lancer un concoure,
le gagnent sera le magasin le plus chère, et les erreurs dans les prix en caisse
bonjour les dégât,c'est 200€ par ans en moins dans le budget des ménages,notre
pouvoir d'achat est mangé par des Requins.

7.Posté par bibopeuhloula le 19/02/2010 22:09
Le ridicule ne tue pas mr Ballandras. Votre chariot type baisse mais 40 références alors qu'une grande surface se sont des milliers de références. Du coup les enseignes baissent leur prix sur les 40 produits et pour compenser augmentent les milliers d'autres. Qui croyez-vous gagne dans cette affaire?
N'importe qui peut constater la hausse des prix depuis les manifs du COSPAR: un beau foutage de gueule.

8.Posté par chabouc le 19/02/2010 23:52
A mon avis il doivent pas faire les courses dans les mêmes magasins que nous. Merci de nous communiquer vos adresses car moi j'achète toujours les mêmes produits mais je dépense plus...mi kompren pu !

9.Posté par Charles Durand -membre du comité citoyen974 le 20/02/2010 07:27
Pour Monsieur Nicolas de Launay de la Perrière
Si je vous comprends bien vous souhaitez que citoyen974 propose une autre méthodologie.
Mais citoyen974 n'a absolument pas vocation à étudier et proposer une méthologie sur le sujet.
Il se trouve que j'ai été responsable de l'INSEE Réunion pendant 20 ans de 1966 à 1985 et que je connais bien le sujet en question. Mon adhésion à citoyen974 relève d'une problématique autre que l'observation des prix de détail qui relève de l'INSEE qui publie un indice de prix fiable, quoi qu'on en dise. La méthodologie utilisée est validée au niveau international et il y a belle lurette que les questions sur lesquelles butent le "chariot-type" ont été réglées sérieusement et pas sur un coin de bureau de préfecture.
La préfecture gaspille ses moyens et se ridiculise en cautionnant ce chariot-type.
Demander à un autre "organisme" de s'en mêler ne ferait qu'accroître la confusion et l'absurdité.

10.Posté par Darkalliance le 20/02/2010 09:47 (depuis mobile)
Le gag de la semaine !

11.Posté par bertel le 20/02/2010 11:15
Je propose que tous les comiques qui élaborent et publient de telles provocations aillent faire leurs courses eux-mêmes, sur leurs propres deniers, et viennent ensuite nous rendre leurs conclusions !

Bertel de Vacoa

12.Posté par bertel le 20/02/2010 11:16
...oups... je ne parlais pas de la journaliste de Zinfos... of course !

Bertel de Vacoa

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/02/2010 15:01
et bien monsieur durand, faites état des résultats de ces méthodes, sollicitez vos anciens collègues pour qu'une information sur ce sujet soit reprise dans la presse...non ?

14.Posté par Charles Durand -membre du comité citoyen974 le 20/02/2010 16:17
oui, c'est une bonne idée

En attendant une reprise dans la presse qui ne dépend pas de moi, vous pouvez vous faire vous-mêm une idée sur le site de l'Insee sur la page ci-dessous et les pages liées (définitions et méthodes, par exemple) )

http://www.insee.fr/fr/regions/reunion/default.asp?page=conjoncture/indices/indices.htm

15.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/02/2010 23:47
zinfos étant un média de presse, qu'est qui empêche que certains y fassent des commentaires sur la conjoncture économique réunionnaise... tout en faisant de la vulgarisation, si nécessaire...je vois bien un onglet "économie française" et "économie réunionnaise"... si des retraités de l'insee ou des retraités prof d'économie voulaient bien se donner la main...?

16.Posté par Jeff le 21/02/2010 08:26
Je rejoins Nicolas : si des retraités de l'INSEE, des retraités prof d'économie et pourquoi pas des cadres en retraite de la grande distribution voulaient bien se donner la main.

Monsieur Durand, le Cospar devrait avoir un "comité de sages" qui les guident, on a vraiment l'impression d'un "club d'amateurs" plus politique qu'économique. Je suis d'accord avec vous, la préfecture perd son temps en avalisant le chariot-type

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales