Faits-divers

Le préfet devrait reconduire l'arrêté requin dès le 15 février


Photo : Jean-Luc Marx lors de la présentation des voeux à la presse
Photo : Jean-Luc Marx lors de la présentation des voeux à la presse
Les sujets abordés pendant la présentation des voeux à la presse du préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx, ont été nombreux. Un des dossiers les plus sensibles et sans conteste celui du risque requin.

Actuellement, un arrêté d'interdiction de baignade et d'activités nautiques en dehors des zones surveillées est toujours en cours, et ce jusqu'au 15 février prochain.

Un arrêté préfectoral pris le 26 septembre 2013 et qui a toutes les chances d'être reconduit, à en croire le préfet de la Réunion. "Je me laisse encore quelques jours de réflexion avant la tenue du C4R (Comité réunionnais de réduction du risque requin) le 5 février prochain. Mais à l'heure où je vous parle, il ne changera pas de manière substantielle", a expliqué Jean-Luc Marx ce matin.

La Préfecture a rappelé qu'il s'agissait de la meilleure mesure pour éviter le risque requin. Un arrêté appuyé par la dernière décision du Conseil d'Etat, suite au recours de la mairie de Saint-Leu, et appelant l'Etat à prendre des "mesures urgentes" pour réduire le danger lié aux requins.

"Le constat fait est que depuis 3 ans, les services de la Préfecture ont fait un sacré boulot. Dans la décennie des années 90, il y a eu 16 attaques de requins, dont 11 mortelles. A cette époque, nous étions dans une gestion de risque à la manière du "ski hors piste" (…). Avec la recrudescence des attaques dans les années 2010, nous sommes passés d'une gestion de ski hors piste à un système de prévention", a poursuivi Jean-Luc Marx.

Le préfet ne s'interdit cependant pas de réévaluer l'arrêté préfectoral qui arrive à échéance le 15 février prochain. Notamment pour des question économiques et de fréquentations du littoral. "L'arrêté pourra évoluer à moyen terme", a-t-il conclu.
Lundi 27 Janvier 2014 - 14:19
Lu 819 fois




1.Posté par Que fume M. Marx, la moquette de la préfecture ? le 27/01/2014 16:08
"Le constat fait est que depuis 3 ans, les services de la Préfecture ont fait un sacré boulot. Dans la décennie des années 90, il y a eu 16 attaques de requins, dont 11 mortelles. A cette époque, nous étions dans une gestion de risque à la manière du "ski hors piste" (…). Avec la recrudescence des attaques dans les années 2010, nous sommes passés d'une gestion de ski hors piste à un système de prévention", a poursuivi Jean-Luc Marx. "

Tellement du bon boulot, que, chose rarissime, le Conseil d’État a condamné l'Etat (donc lui en tant que représentant de l'état), considérant que le non-gestion calamiteuse de la crise et les "mesures" non prises constituaient une atteinte aux droits fondamentaux, une atteinte au droit à la vie.

Ce préfet est-il :

--- peu développé sur le plan cognitif et émotionnel ?
---malhonnête ?
--autiste ?
........................ou bien issu de la Hollandie, soit tout ça à la fois ?

Mieux vaut du "ski hors piste" avec peu d'attaque qu'une "gestion fine" (sic) avec une hécatombe !

2.Posté par Que fume M. Marx, la moquette de la préfecture ? le 27/01/2014 16:09
"Et que dit la justice administrative dans tout ça :

- que c'est au préfet d'agir contre les espèces dangereuses et envahissantes en vertu des compétences qu'il détient dans le cadre du décret réserve marine de 2007 (Arrêt du CE de décembre 2013 contre l'arrêté de pêche au requin de Thierry ROBERT: référé suspension);

- Qu'en ayant rien fait… mais alors vraiment rien, pour assurer la sécurité des usagers face à un risque dont il avait bien la charge, le préfet a porté une atteinte grave et illégitime au droit à la vie des personnes (Arrêt du Conseil d'Etat d'aout 2013: référé liberté);

Résultat des courses, combien de morts depuis la création de la réserve; combien de préfets successifs responsables a minima d'homicides involontaires pour les morts dans la Réserve Marine;

Ainsi, l'argument des autorités locales selon lequel le pouvoir de régulation (préfet) des espèces dangereuses dans la réserve ne tend qu'à protéger les poissons les uns à l'égard des autres mais non à protéger les usagers des attaques de requins, ne valait rien (ils avaient osé quand même!)…. merci au Conseil d'Etat de l'avoir rappelé ! ("Une bénédiction que Dieu nous a donné ": LOL)

En moins d'un an et avec deux décisions du Conseil d'Etat, on est donc parvenu à sortir la crise requin du flou juridique dans lequel elle se trouvait jusqu'alors pour éviter les responsabilités pénales.

Maintenant tout est très clair

il (les préfets) savait (étude IFREMER 1997),
C'est à lui de faire dans toute les zones de la Réserve Marine (CE décembre. 2013);
Il n'a rien fait (CE aout 2013)"... (post public sur fb de Me Creissen) ...

3.Posté par Le bilan de Lalande et Marx : une réussite incontestable le 27/01/2014 16:29
http://www.zinfos974.com/La-crise-requins-l-Etat-les-associations-les-communes-ou-une-illustration-ultra-peripherique-de-la-Republique-de-la_a67240.html

4.Posté par Ouhin ouhin un naileron le 27/01/2014 16:49
ca fait pitié les 2 premieres commentaires completement autistes qui refond la realité dans leur monde virtuel en fabulant sur le conseil d'etat.

Pour memoire que chacun peut verifier:

le juge des référés du Conseil d’État a enjoint au préfet de mettre en place une signalisation adaptée des interdictions ou des limitations de baignade et d’activités nautiques, en précisant clairement la nature des risques, et d’assurer une information sur ces interdictions et risques non seulement de la population permanente mais aussi des touristes.

Par contre, le Conseil d’Etat n’a pas donné raison au tribunal administratif qui avait enjoint à l’administration d’autoriser la pêche de requins-bouledogues adultes, y compris dans le périmètre de la réserve marine
.

5.Posté par Feelgood le 27/01/2014 16:53
" Sacré boulot, gestion sacrément fine de la crise requin, autopaluchage sacrément déplacé au regard des drames humains et économiques sacrément colossaux".

Sacrément drôle tout ça.

http://www.youtube.com/watch?v=ngeXVxwnNic

6.Posté par n°4 : jurisprudence mythomane d''''un squalophile en perdition le 27/01/2014 17:33
@post : 4

Quel vilaine "nanalyse" d'un mec qui ne comprend rien au droit... et quelle malhonnêteté intellectuelle !

Tu cites une partie d'une décision-pas le référé-liberté- sans faire état de l'essentiel : le préfet a porté atteinte au droit à la vie et a été condamné en référé-liberté à ce titre. Et tu as oublié le listage des mesures que doit prendre l’État, d'après le conseil d’État : pêche, filets etc... Ben alors ?


Et sinon, le CE a simplement dit, DANS UNE AUTRE DECISION, que c'est à l’État de réguler le cas échéant les espèces dangereuses et invasives, quand tu parles "d'administration" tu prends les gens pour des cons, c'est de la mairie de St Leu dont il s'agit, laquelle a volontairement créé les conditions pour que la jurisprudence administrative dise le droit : c'est à l’État et non aux communes d'agir pour la sécurité des personnes dans une réserve marine NATIONALE.


Belle jurisprudence mythomane n°4 !

7.Posté par Ouhin ouhin un naileron le 27/01/2014 20:42
au fait, ca en est ou les recours bidons qui font pshiit de l'assos PNE avec le juriste de la srepen qui devaient mettre tout le monde au tapis?

ca rappelle un sketch de coluche: "retiens moi germaine ou je f'ais un malheur"

8.Posté par ZinZIN le 27/01/2014 22:13
PLein le cul de tous ça.....je m'en vais faire fuire mon cerveau ailleurs bientôt......

9.Posté par ZinZIN le 28/01/2014 00:19
7.Posté par Ouhin ouhin un naileron

Alors d'habitude je t'aime pas mais là je dis hahahahahahahahha!!!! excellent !
Un PANDANLAGEULE :)

10.Posté par @Post 7 le 28/01/2014 05:58
La décision sur la recevabilité du recours sera rendue d'ici la fin de semaine.
Nous saurons donc si le Procureur de ST PIERRE donne suite à nos plaintes au pénal ou si nous allons devoir saisir le doyen des Juges d'instruction.
Narmette ça ti coq.

11.Posté par Tonton le 28/01/2014 07:19
Avec d'autres mots: il confirme qu'il n'a rien fait depuis un an....

On pourra tranquillent l'envoyer en reconvalescence à la Lanterne, non?

12.Posté par quand squalophile démonté lui toujours faire ainsi ;-) le 28/01/2014 08:49
@7 et 8 : voilà les champions : une fois démontés, pliés arguments et références à l'appui, les attaques personnelles des trouducs trolls.

1/ aucun juriste de la srepen à PNE, revois tes fiches mon poulet: Belle maîtrise du dossier. Avec des (dé)tracteurs comme ça, aucun souci.

2/ braves sous-développés du bulbe : les plaintes sont déposées et seront instruites, quelque soit la décision du procureur qui évidemment ne risque pas d'engager des poursuites contre les copains/coquins. Cela prend du temps, il existe des délais légaux incompressibles, mais ça pour le savoir il faut lire autre chose que "lobotomie magazine" et "j'ai arrêté l'école en cm2 magazine".

Merci d'enterrer votre cause d'écolons fafs de si belle manière.

13.Posté par Richard Avoile le 28/01/2014 11:08
Le pire dans cette crise requin, c'est pas le requin : c'est l'homme.
Et tout le monde sait que l'homme est un loup pour l'homme.
Bref : ça se déchire ça se déchire et pendant ce temps là...

14.Posté par le sanguinaire Robert le simple , les autres Fêlégrav ( MadMarx , Fêlurel ) et Fléollande le sadique le 28/01/2014 11:27
Ces types qui se disent de droite ou de gauche et qui ne valent pas mieux qu'Hitler , Mao , Staline ...ou tout autres criminels de masse pour leur tyrannie sur les autres animaux .L'annihilation de la Sélection Naturelle pour l'espèce humaine a généré ces demi-avortons qui s'imaginent que l'océan et tout leur appartient et qu'ils ont le droit de vie ou de mort sur tout .Vilenie et lâcheté qu'importe la Haine de la Nature transcende tout .Après tout , un Hitler , Mao ou Staline laisserait un peu de répit à la Nature !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales