Politique

Le préfet arrête le budget 2013 de la commune de Saint-Louis

Dans un communiqué, la Préfecture annonce que "sur la base de l’avis établi par la CRC de La Réunion, Jean-Luc Marx, préfet de La Réunion, a décidé d’arrêter le budget primitif principal de la commune de Saint-Louis". Les impôts vont augmenter mais dans une moindre mesure par rapport à 2010. Voici ce communiqué:


Le préfet arrête le budget 2013 de la commune de Saint-Louis
"Conformément au code général des collectivités territoriales, Jean-Luc Marx, préfet de La Réunion, a saisi la chambre régionale des comptes (CRC) de La Réunion du budget primitif principal 2013 de la commune de Saint-Louis. Dans un avis du 7 juin 2013, la CRC de La Réunion a formulé des propositions pour assurer la résorption intégrale sur l’année 2013 du déficit de fonctionnement cumulé de la commune, qui s’élève à plus de 14 M€ selon le compte administratif pour 2012.

Depuis 2009, le budget principal de la commune est soumis à un plan pluriannuel de redressement en vue de combler un déficit initial de 21 M€. Ce plan a été allongé d’une année en 2010. En 2012, soit après trois années d’exercice, ce déficit était encore de 14 M€, malgré les budgets arrêtés par le préfet. Il convient de rappeler que, si pendant la procédure conduisant à l’arrêt du budget par le préfet, le conseil municipal ne dispose plus de pouvoir en matière budgétaire, il est restauré dans ses pouvoirs une fois l’arrêté pris.

L’exécution des cinq premiers mois de l’année 2013 est en ligne avec le budget primitif voté par le conseil municipal de Saint-Louis, qui prévoyait de ramener le déficit de la section de fonctionnement à 7,2 M€ à la fin du présent exercice, soit l’équivalent de l’effort accompli en trois ans, entre 2010 et 2012. Dans son avis, la CRC de La Réunion opère quelques diminutions en dépenses, qui ne modifient pas de manière sensible le solde prévisionnel d’exécution de la section de fonctionnement, ce dernier restant déficitaire de 6,2 M€, et propose en conséquence une hausse du produit issu de la fiscalité, à hauteur de ce déficit, pour revenir à l’équilibre en 2013 conformément au plan de redressement.

Sur la base de l’avis établi par la CRC de La Réunion, Jean-Luc Marx, préfet de La Réunion, a décidé d’arrêter le budget primitif principal de la commune de Saint-Louis. Plusieurs lignes de dépenses sont arrêtées à l’article, c’est-à-dire à un niveau fin, pour que le suivi de ces postes de dépenses soit assuré avec la plus grande rigueur, dans la continuité de l’exécution des cinq premiers mois de l’année.

Considérant le niveau déjà significatif des taux d’imposition sur la commune de Saint-Louis et les risques associés à une forte hausse de ceux-ci, Jean-Luc Marx, préfet de La Réunion, a décidé de limiter la hausse des taux de telle sorte que l’effort à réaliser sur le budget 2014 pour résorber complètement le déficit cumulé, soit limité à 5,5 M€. Le niveau des taux fixés pour 2013 est inférieur à celui constaté en 2010.

Le respect rigoureux du budget arrêté par le préfet est la condition exclusive pour permettre à la commune de Saint-Louis de disposer à l’avenir de réelles marges de manœuvre pour faire face à ses obligations. Aussi le comité de suivi poursuivra ses réunions régulières en 2013 pour s’en assurer."
Mercredi 3 Juillet 2013 - 17:53
Lu 1977 fois




1.Posté par tiweb le 03/07/2013 18:54
Il n'y a cas faire le ménage déjà au niveau des 2300 personnes employés par la mairie de saint-louis. Il faut savoir que plus de 200 personnes sont payés à resté chez eux.
Et oui c'est la triste réalité.

2.Posté par mg le 03/07/2013 21:18 (depuis mobile)
M. Le préfet ferait mieux de demander la révocation du maire.
Marre de payer autant d impôts dans une ville aussi pourrie dirigée par des incapables clientélistes

3.Posté par Assez trang à nous té ! le 03/07/2013 21:23
Et le reste ? c'est à dire ceux qui sont devenus titulaires juste pour avoir brandi lors des deux dernières campagnes municipales (2008 et 2009) une pancarte à l’effigie de C. Hoarau. Tout cela, au détriment de certains employés qui travaillent depuis "x" années et qui n'ont pas fini d'attendre que leur patron s'enquière de leur ancienneté et leur accorde le petit coup de pouce salutaire.
Monsieur le Préfet devrait s'enquérir du nombre élevé de ces parasites vivant au crochet des quelques % de contribuables qui payent leurs impôts et prendre les mesures qui s'imposent.

4.Posté par Pro-naustique le 04/07/2013 00:14
Cet "article" ne dit pas l'essentiel: l'augmentation est de 3% à peine, comme annoncé par la commune, soit moins que dans la plupart des communes. Sur le même site, un article (rajoutez les guillemets) toujours en ligne, qui annonce sans aucune preuve entre 15 et 25% d'augmentation, et devient donc comme prévu, objet de poursuite sur la base de diffamation & proclamation de fausses nouvelles.

5.Posté par DM le 04/07/2013 08:01
Payer c'est bien beau, mais est ce qu'il y a eu une enquête pour trouver comment un tel déficit à pu se creuser ? Qui est ce qui a été condamné pour avoir creusé ce déficit : les saint louisiens ?
Est ce qu'après le redressement, les impôts vont redevenir à la normale ?
Vu qu'il n'y a pas (ou plus) de travaux (du moins visible) par le peuple, ou passe l'argent de nos impôts ?
On organise souvent des débats télévisés lors des élections, ne serait il pas possible d'en faire annuellement pour rendre compte à la population des choses qui sont faites ?

6.Posté par pere plexe le 04/07/2013 08:14
je serais de st louis il y a lontan que j aurais demenagé
comme les riches qui vont etre a la riviere maintenant

les povres a st louis , le ghetto
tout ca de la faute des hoarau et amilcaro
c est a eux de payer

7.Posté par missriviéroise le 04/07/2013 08:28
à saint louis on n'arrête pas de se faire enc.....ler à sec par un maire incompétent qui dilapide l'argent de nos impôts et nous connais pas quoi lu fais avec? soi disant c pour boucher le déficit mais néna toujours déficit!, OU CA Y LE NOUTE L'ARGENT CLOCLO?, IL FAUT ARRETER! STOP!, pour ma part moi n'a point l'intention de payer, mi sava mète le solde de mon compte en banque à zéro et zote ATD zote y pourra mettre ou mi pense!!!!......si tt le monde y fé comme moi ben sera une bonne chose comme ça le préfet, cloclo et consorts va comprendre une bonne fois pour toute qu'il faut arrêter d'abuser!

8.Posté par 450 le 04/07/2013 08:33
Si zimpot y augmente poukoué y emboche enkor domoune contrat 50%?
Mr le préfet rouve bien out zyeu parce ke lé pas normal augmente nout zimpot pou emboche son ban camarade pou vote pou li!!
2014 mèt caro partout!!!OU VA Lé CLOCLO!

9.Posté par EXEMPLE POINT BARRE le 04/07/2013 13:25
Impliqué dans une affaire de pot-de-vin, le ministre comorien des Postes et Télécommunication, chargé des Transports et du Tourisme, Rastami Mouhidine a été contraint à la démission.

Les pavillons de complaisance font partie, avec l'obtention de la ''citoyenneté économique'', des deux dossiers les plus épineux de l'Union des Comores. L'opacité qui les entoure permet à certains de s'enrichir, à condition de ne pas se faire prendre. Selon l'hebdomadaire anjouanais ''L'Inquisiteur'', c'est le député de Moroni nord, Abdoulfatah Saïd, qui a découvert le pot-aux-rose et contraint Rastami Mouhidine à démissionner de son poste de Ministre des Postes et Télécommunications. Il aurait touché un pot-de-vin de près de 25.000 dollars US (soit 9,4 millions de Francs comoriens)

10.Posté par Concret le 04/07/2013 17:41
Que vient faire cette photo ici ? Est-ce la maquette de la prochaine mairie de saint-louis ?

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/07/2013 19:56
faudrait que les juges de la CRC et les services de la Préf, fassent des études de gestion..

12.Posté par Zbob le 11/07/2013 14:32
Pourquoi n'y a-t-il eu aucun écho du dernier conseil municipal de St Louis, ou les deux C.H. , ont quitté la séance quasiment la main dans la main , ce qui montre bien leur complicité dans le découpage de la ville ( découpage qui semble acquis et qui permettra à C.Hoareau de se retirer ( puisqu'en attendant les municipales il y aura une "commission provisoire") avant d'être rendu inéligible comme l'autre d'ailleurs...
Ces deux là se sont partagés le gâteau et leurs idiots de militants n'ont pas vu qu'ils n'étaient que des jouets dans les mains de ces deux mecs , ils nous ont joué "mains basses sur la ville"...
Tant pis pour eux!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales