Blog de Pierrot

Le pourquoi du comment...

Mercredi 11 Mars 2009 - 14:26

Il y a quelques années, j'avais demandé à un conseiller de l'Elysée avec lequel j'avais sympathisé quelles étaient les raisons pour lesquelles "Paris" avait le chic pour pousser aux postes les plus importants, à la Réunion, des marionnettes écrivant "papa" avec 3 p...
Voici sa réponse: "Tu comprends, Pierrot, on a énormément de mal à gérer à 10.000 kilomètres un département. Un gouvernement à besoin de relais sur place. Quand il y en a un qui fait le mariolle à Marseille ou Bordeaux, on lui envoie une délégation de deux ou trois personnes qui le connaissent bien, et tout rentre rapidement dans l'ordre. Comment veux-tu qu'on fasse avec la Réunion qui est à 10.000 kilomètres? Si on met quelqu'un d'intelligent, il risque de réfléchir et parfois de ne pas être d'accord avec ce qu'on lui demande de soutenir ou de signer. Moralité: on met des marionnettes, mais au moins là on est sûrs que si on leur demande de déclarer que la couleur de la mer est rouge, et bien ils diront que la mer est rouge".
Et une autre fois, il avait même rajouté que l'idéal était de trouver une marionnette ayant quelques dossiers au chaud chez le procureur, de façon à avoir de quoi le calmer s'il avait malgré tout des velléités, un jour, de se rebeller.
Est-ce que vous comprenez mieux maintenant le pourquoi du niveau de nos représentants?
Pierrot Dupuy
Lu 1926 fois



1.Posté par ZKAEL le 11/03/2009 15:15

S'il n'y avait que çà, s'il ne s'agissait que de çà !!!
Les choses sont pires que çà ... le jour où les réunionnais se réveilleront, çà va être dur dur ...
Ton info ... il y a plein d'infos qui vont dans ce sens ... et qui nous éclairent chaque jour un peu plus sur la vrai réalité dans laquelle se trouve notre pays ... et pourquoi se sont toujours les mêmes qui sont en haut et qui font toujours semblant de défendre les intérêts des réunionnais ... chacun joue son rôle ... c'est pire qu'un jeu d'échec, plutôt une partie de poker menteur ...

2.Posté par Bernard le 11/03/2009 16:42

Et on peut savoir ce qui se trame concrêtement ?

3.Posté par etjosedire le 11/03/2009 16:54

Pierrot j'espère que tu ne parles pas du préfet. Ne confondons pas 'serviteur de l'État' qui ne doit pas avoir d'état d'âme et malfrat qui trimballe des casseroles. Pour ce qui concerne P-H Maccioni, s'il était vraiment dans le profil décrit plus haut il aurait été viré depuis longtemps. Ne laisse pas je te prie planer un tel doute sur cet homme car il a beaucoup fait et en ce moment il donne beaucoup à la Réunion. Qu'il soit entouré de certains personnages tels que décrits plus haut, ceci peut être vérifié dans certains cas. La surémunération a l'art d'attirer tout le monde, incompétents, malfrats compris. Tous les fruits dans un panier ne sont pas de la même qualité. Les mouches sont un bon indice pour repérer ceux qui sont avariés. Certains tels que décrits plus haut ne peuvent aucunement cacher longtemps leur état avancé. Imagine toi Pierrot en tant que préfet de la Réunion, entouré du rebut métropolitain avec mission de faire fonctionner l'administration. Il y aurait de quoi s'arracher les cheveux. Ceci peut être explique les reproches faits par ces mêmes personnages à mots couverts: Ils reprochent au préfet d'être un homme à poigne. Comment faire autrement. Je comprends le préfet et le salue et le remercie pour les afforts qu'il déploie pour nous. Jamais nous ne saurons tout ce qu'il aura réalisé pour son île natale. C'est ce qui fait la grandeur de cet homme. Il fait son devoir et ne recherche aucunement à plastronner comme les politicaillons du coin. MERCI Monsieur le Préfet ! (Réponse de Pierrot Dupuy : Non, bien sûr que je ne parle pas du Préfet. Je parle des hommes politiques que certains partis politiques font grimper jusqu'à ce qu'ils atteignent les places les plus hautes à la tête de mairies ou de collectivités, là où ils obéiront au doigt et à l'oeil aux ordres venus de Paris).

4.Posté par anonyme le 11/03/2009 17:06

Première nouvelle : tous ceux qui se présentent aux élections recoivent l'imprimatur de Paris ? Et pour les rares qui ne peuvent en bénéficier, Paris dispose d'un droit de vote supérieur ou égal aux voix des électeurs ? Et puis Paris, c'est quoi ? Solférino ou La boétie ? A moins que Paris se résume à leur annexe commune du Palais Bourbon, ou de la Tour d'Argent ? Surpris en tous cas d'apprendre que sans l'aval de la place du colonel Fabien, notre Président Régional en serait encore à distribuer des tracts et haranguer la foule lors de meetings : qui sait ? Peut être même qu'aujourd'hui, il serait un de ceux qui ménent les négociations au nom du cospar ? Ce conseiller de l'Elysée était certainement un ancien de l'école de FrancAfrique, dont la carrière a du se passer pas trés loin de celle de Pasqua...Ce n'est pas celui qui a pris sa retraite dans une ville en périphérie de Marseille, connue pour ses maires voyageurs par hasard ? Quoique j'imagine qu'ils doivent être nombreux, à se retrouver autour du même terrain de pétanque, par les temps qui courent...Autrefois, il y a 40 ou 50 ans, allez, je veux bien accepter de me faire bluffer par une aussi belle tchache : possible, après tout, pourquoi pas, pour certains d'entre eux, mais Debré du coup, il devient quoi dans cette faribole ? Homme du cénacle local ou pion du pouvoir avec des dossiers dans les tiroirs ? Et Alexis de Villeneuve aussi ? Une marionnette ? Diable ! Mais dans quel monde vivons nous ! ! !

5.Posté par Trouillomètre au maximum le 11/03/2009 18:46

C'est presque pareil pour les petits fonctionnaires :
Sachez qu'un certain nombre d'entre eux sont des cas sociaux dont la métropole s'est débarrassé.

6.Posté par reine le 11/03/2009 20:22

Au fond, nous sommes aussi tous la marionnette d'un autre. Nous nous accordons pour dire ou dénoncer l'incompétence de ceux qui occupent les ""postes les plus importants à la Réunion", mais à part exprimer notre mécontentement, nous continuons à subir leurs agissements à un tel point que je commence à être persuader que "la mer est rouge"! Notre première action devrait être une mobilisation générale pour demander le départ des politiques qui font les mariolles, en particulier avec notre argent. Le relais doit être les réunionnais! peut être qu'ainsi, Paris comprendra qu'il faut mettre quelqu'un d'intelligent pour un peuple intelligent!

7.Posté par Pierre Dupuy Junior le 11/03/2009 20:40

4. Pour les principaux partis, UMP et PS, avec leurs bataillons bien disciplines de militants et une grosse machinerie derriere eux, il est effectivement difficile de "sortir de nul part" . Et Verges ne sortait pas de nul part: il avait papa Raymond et des soutiens politiques divers. En fait, les grands partis proposent des elus et la sauce prend plus ou moins bien avec les electeurs, c'est tout. (croyez vous que Sarkozy serait la ou il en est aujourd'hui sans Balla et Chirac? ) .

8.Posté par nicolas de launay de la perriere le 11/03/2009 21:05

que le nom de ce conseiller soit mis sur la place publique, et qu'il confirme ou infirme ces propos..voilà de quoi rajouter de l'huile sur un feu qui ne demande qu'à se raviver...honte à l'Etat comme je l'ai déjà dit !

9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/03/2009 01:46

des noms trouillo, des noms !! que l'on identifie les vers pourris et qu'ils soient remerciés...une petite mutation vers la creuse pour ceux là s'imposent elles??

10.Posté par anonyme le 12/03/2009 09:38

7. Pour ce qui est des faiseurs de rois, je suis d'accord avec l'analyse : le poids des partis nationaux dans l'élection de telle ou tel, n'est pas négligeable à la sortie du choix des urnes. Mais pour ce qui est de la désignation des candidats, je crois que nos ambitieux se déplacent pour être adouber, et non qu'ils se réveillent un matin, avec l'heureuse surprise de se voir confier la couleur d'une écurie.

Quand à l'argument d'une justice de couloirs, aux ordres d'un bon vouloir parisien, il ne peut être retenu, puisqu'il suffit de voir les casiers de ceux qui se représentent, et qui sont élus, pour comprendre que les faits pourraient peut être prouver justement le contraire.

La qualité de nos représentants, içi comme sur le continent, est plutôt dépendante, à mon sens, de deux facteurs concomittants se renforçant l'un l'autre, me semble t il : d'une part, la rareté des prétendants, avec l'explication basique que les amis de circonstance, alliés de conviction, sont souvent les pires ennemis dans la lutte pour le pouvoir, et d'autre part, l'excessivité et la luxuriance des avantages de la fonction politique, véritables gangrènes instituées qui polluent, minent, et détruiront certainement peu à peu, le socle républicain sur lequel repose encore notre système démocratique.

Sans vouloir généraliser, si les abeilles fabriquent le miel, force est de constater que les mouches s'y intéressent pour d'autres raisons ... Pour assainir les motivations des uns et des autres, des limites précises et transparentes seraient les bienvenues, en ayant pour ligne directrice, que l'exercice d'une représentation, est avant tout un mandat, et non un métier : limité une à deux fois dans le temps, indemnisé sur postes budgétaires (remboursables après factures),et non rémunéré au forfait, et surtout sans retraite, pour s'éviter les tentations de confort, et les appétits de sécurité de l'emploi.

Lorsque la volonté de pouvoir se limitera seulement au souhait de reconnaissance populaire, au sens noble du terme, et excluera toute possiblité d'agir certes individuellement mais sans contrôle, pour modifier nos environnements sociaux et économiques, peut être qu'alors, d'autres, seront tentés par l'exaltation d'apporter leurs pierres, à la construction de notre communauté de destins, mais en l'état, je crois qu'ils préférent utiliser leurs compétences humblement, sans se salir, en s'asseyant à la table avec des loups, même si quelques agneaux s'y sont égarés.

11.Posté par Albert Ebasque le 12/03/2009 10:11

Moralité; il faut que Paris prenne les bonnes décisions, relayées sur place par des hommes politiques "propres" et désireux de faire avancer les choses dans le bon sens pour tous.......en existe t il?
Parce qu'en attendant, qui pâti de ce jeux de dupe?...les Réunionnais!!!...et les salauds continuent leurs magouilles...tous couverts comme ils le sont........
Merci Pierrot...tout est claire...Pauvre Réunion.........c'est d'un triste...........

12.Posté par desirsde974 le 20/03/2009 04:17

bonjour
c'est assez caricatural, mon très humble avis de fonctionnaire ayant pas mal bourlingué.Séparons d'abord les élus des fonctionnaires.
Pour les élus, ni Vergès ni Dindar n'ont été choisis par Paris mais bien par les électeurs réunnionnais, de façon indirecte pour Mme Dindar. Paris ump ou ps peut seulement casser ou soutenir ,prolonger un élu, comme cela a été le cas avec Victoria ou dindar , avec des résultats en génaral contreproductifs.
Donc, votez et assumez, point barre. Au delà des réglements de comptes des obsédés des années 70 comme Franco, Je trouve personnellement que Vergès est un politique responsable bien supérieur aux élus antillais (sauf peut être Marie Jeanne) et j'attend toujours de ce blog des révélations fracassantes sur les scandales à la région , alors que Miss Dindar a mis une collectivité pesant 4 Milliards d'€ , je crois dans un chaos clintéliste où tout déconne , au détriment des usagers . La Maison des Civilsations, on peut critiquer mais c'est peanut pour le contribuable local. Ne soyez pas aveuglé par votre idéologie des années 70 .

Concernant les fonctionnaires:
- à la région, ils sont choisis et reconnus partout pour leurs compétences
- au département, c'est copinage et rotation accélérée au motif de préference régionale , gardons le fromage et servons nous.
- à l'Etat cela doit concerner 50 ou 100 hauts fonctionnaires qui dans les faits partagent beaucoup le pouvoir avec les élus ci dessus. Coté préfet, celui ci est resté un moment et commence à connaitre ; ses 3 prédécesseurs sont en Bretagne, donc La Réunion n'est pas plus mal traitée que La Bretagne. En Guadeloupe , il y eu 4 préfets et 3 dircab en 4 ans
, impossible de ne pas exploser en vol là bas entre Lucette, Lurel, Sarko, ugtg tous capables d'avoir leur peau. La Mrtinique , c'est entre les 2.
Il y a en fait une compétition invisible entre les départements de France chez les hauts fonctionnaires avec un handicap historique que Dom et Réunion mal classé dans les carrières et peu valorisant tout comme un ministre outremer sans une bonne crise ( et un avantage de surrémunéation), ce qui tend à beaucoup changer dans la plupart des ministères. Il reste encore bien du travail à la Justice par exemple, où quand vous êtes trop pourri ou trop honnête en Polynésie ou sur la Cote d'azur; on vous dégage aux Antilles à La Réunion, car il n'y a pas de sanction réelle. Cela n'empêche pas d'avoir de temps en temps d'excellents magistrats - comme celui qui a nettoyé la corruption dans les années 90 et de sacrés pourris comme le pervers de St Pierre il y a qq années. Seule la presse peut alors intervenir . Merci Pierrot, JIR et Quotidien . Unissez vous contre la corruption et laissez les petites querelles d'égo.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter