Santé

Le plan leucose bovine peut démarrer


Huguette Bello avait porté cette "spécificité" réunionnaise devant l'Assemblée le 21 octobre 2014. G. Pau Langevin avait annoncé que des mesures seraient prises. On y est.
Huguette Bello avait porté cette "spécificité" réunionnaise devant l'Assemblée le 21 octobre 2014. G. Pau Langevin avait annoncé que des mesures seraient prises. On y est.
En février dernier, le préfet Dominique Sorain prenait la mesure de l’état sanitaire du cheptel bovin après l’annulation d’un arrêté préfectoral ayant rendu la prophylaxie bovine facultative sur notre territoire.
 
Moins de deux mois plus tard, les éleveurs de l’ADEFAR, soutenus par la députée Huguette Bello dans leur démarche, avaient rendez-vous hier à la Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt à Saint-Denis.
 
La DAAF a décliné aux protagonistes son plan opérationnel d’évaluation de la prévalence de la leucose bovine enzootique dans le cheptel réunionnais. Comme annoncé le 22 février en préfecture, le plan de prophylaxie qui va débuter portera sur 20% du cheptel. « La prophylaxie sur 100% du troupeau n’aurait pas été impossible mais l’Etat y a opposé le coût d’une telle campagne », regrette Pascal Ethève, président de l'Association de Défense des Agriculteurs de la Réunion.
 
Si la grande avancée demeure néanmoins dans le seul fait que la campagne de détection pourra recommencer après des années de sommeil, elle ne suffit pas à rassurer les représentants de l’association sur un point. « Les tests pourront avoir lieu sur des vaches déjà analysées en 2006 lors d'une très courte campagne ou avant 1999 et considérées comme saines à l’époque », atténue Pascal Ethève.
 
De ce fait, l’inclusion potentielle de vaches déjà testées porte à croire que les chiffres obtenus sur la réalité de l’étendue de la leucose pourront être tronqués.

Une liste des éleveurs en grande difficulté

Dans un second temps, il a été confirmé aux éleveurs présents qu’une enquête sur le taux de mortalité des vaches – 4 fois supérieur au taux métropolitain- sera menée. In fine, si des cas de leucose venaient à être détectés, c’est l’abattage systématique comme sur le continent qui sera appliqué à la lettre.
 
L’autre inquiétude perceptible dans les propos de l’ADEFAR tiennent dans la pérennité de la prime à la naissance. Le système actuel octroie une prime pour une vache allaitante à l’année. « Mais les vaches ne font plus qu’un veau tous les 1 an et demi en moyenne. La DAF veut de ce fait supprimer cette prime. Nous disons que ce n’est pas à l’éleveur de payer les erreurs de l’Etat en matière sanitaire », affirme-t-il. « On veut que cette prime soit maintenue ».
 
Dans les prochains mois, un point d’étape sera fixé. L’ADEFAR a été missionnée pour recenser tous les cas d’éleveurs en grande difficulté. Un fond spécial devrait être engagé pour les soutenir.
 
Vendredi 10 Avril 2015 - 23:58
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2079 fois




1.Posté par Petit éleveur le 11/04/2015 06:43
Du grand n'importe quoi !!

2.Posté par Le lait péi: quelle qualité? le 11/04/2015 11:14
Extrait d'un article d'Orange Réunion du 2 janvier 2015 dont je crois utile de citer quelques extraits (en espérant que je ne serai pas censuré):

"Prenez le lait de la Sicalait, produit à 70% par des vaches positives à la leucose bovine enzootique, de l’eau, du lait en poudre et de la matière grasse laitière anhydre d’importation, ajoutez quelques vitamines, secouez bien, vous avez du lait péi."

"La crise d’appareil de la Sicalait défraye la chronique pendant que "gros" et "petits" administrateurs se disputent le pouvoir, sur fond de conflits sociaux. Mais ce n’est que la partie émergée d’une crise sanitaire et sociale, qui voit le cheptel laitier subir une hécatombe continue depuis dix ans ; du fait de la prévalence d’un nombre considérables de maladies telles que la leucose bovine, la rhinotrachéïte infectieuse bovine, la paratuberculose, la brucellose, les infections graves à Coxiella burnetii (la fièvre Q), la chlamydiose, qui frappent les bêtes et ruinent en conséquence nombre d’éleveurs laitiers (Référence : "Expertise sur la mortalité des bovins laitiers à la Réunion Avril 2009")."

alors que, pourtant :

"La production locale de lait ne peut couvrir la demande locale, et la Sicalait ne produit guère plus de 16 ou 17 millions de litres, en étant généreux ; on importe donc l’équivalent de 140 millions litres de lait et produits laitiers."

Ma question: le lait péi est-il sain pour les consommateurs?

3.Posté par Petit éleveur le 11/04/2015 08:52
Le lait produit à la réunion est tout à fait sain. Et pour info, la production est de plus de 19 millions de litre pour l'année 2014.
Le lait vendu en brique à la Réunion est entièrement reconstitué sauf Piton des Neiges.
Il faut arrêter de faire croire n'importe quoi à la population. Nous aimons notre métier et nous le faisons avec passion. Nous ne sommes pas avides au point de mettre en danger non seulement la population mais avant tout notre famille et nos amis, nous sommes les premiers consommateurs !!

4.Posté par con-sommateur et lait-péi le 11/04/2015 22:02
3.Posté par Petit éleveur le 11/04/2015 08:52

Mouais. Je découvre que le lait de vache est "reconstitué", moi qui croyais bêtement que le lait était tel quel, après peut-être traitement (pasteurisation)...

Les maladies citées par l'article ne sont pas invention. Les consommateurs devraient être informés, mais l'impression est qu'on préfère ne rien dire.

Heureusement pour la filière, le con-sommateur réunionnais n'est pas curieux (voir la quasi absence de commentaires sur ces sujets en général et ici)...

5.Posté par Petit éleveur le 12/04/2015 02:52
À con-sommateur,

Le lait produit ne suffit pas à satisfaire la demande à la Réunion d'où le le lait reconstitué.
Les maladies citées dans l'article existent à la Réunion comme ailleurs, mais n'ont pas d'impact sur la qualité du lait produit.

6.Posté par jonathan le 12/04/2015 08:46
laisse pas la filière arrive dans un état comme cela avec des externalité aussi négative, produire c'est bien de manière saine c'est mieux: https://www.youtube.com/watch?v=CSJUy6MAeyk

7.Posté par Yop le 12/04/2015 09:51
Quasiment tous les produits laitiers dans les supermarchés sont produits soit par Danone soit Yoplait avec du lait local contaminé à au minimum 70% par la leucose bovine. Produit localement : le certificat sous les produit mentionne 974xxxx délivré et contrôlé par la DSV je pense.
Si on ajoute à 140 millions de l de lait sain à 20 millions de l de lait contaminé : personnellement je pense que au final on a 160 millions de l de lait contaminé potentiellement,
A mon avis tous produits laitiers fabriqués sur l'île ( lait/yaourt/fromage...) avec du lait local totalement en partie reconstitué est hypothétiquement malsain.
Boycottez les produits laitiers locaux, exigeons une étude sérieuse des services de l'Etat.
Le "fameux" principe de précaution cher au Préfet pour le volcan, le requin, le cyclone... ne devrait-il pas s'appliquer à nos marmailles ? ( ceux sont eux en grande majorité que seront touchés dans un proche avenir si les faits sont avérés.)

8.Posté par Linda le 12/04/2015 11:00
Des années que cela perdure, et que l on ment a la population !!!
Depuis bien longtemps maintenant je ne consomme plus de viande pei...a part le cochon, et la encore suis pas certaine des produits....
Mais depuis qu un ami éleveur , qui se bat pour faire reconnaître ses maladies, m as expliquer tout ce qui se passait vraiment...
Plus de bœuf ( si promotionné ses derniers mois....plus de lapins bourres d antibio, plus de cailles idem..et quand au poulet : de sa naissance son abattage ..40 jrs...je vous laisse imaginer avec quoi on pousse autant la croissance, hein!!!)
Donc par déductions...pas de lait,de yaourts non plus et pas de fromages...ça coule de source... A chacun de s informer...cette histoire n est pas nouvelle.

9.Posté par filières péi: l'omerta? le 12/04/2015 12:18
5.Posté par Petit éleveur

Merci pour votre réponse. Mais ce qui serait mieux, ce serait une information officielle de la filière et des services de l'Etat.

Ce n'est pas avec l'info générale faite (voir site de la DAAF que le con-sommateur peut à mon avis être véritablement informé et rassuré
http://www.daaf974.agriculture.gouv.fr/Filiere-bovine:// ou http://www.daaf974.agriculture.gouv.fr/Elevage://

Il ne s'agit pas de dire que le lait péi n'est pas sain (je ne dis pas ça, car je ne sais pas, en définitive), mais d'informer les consommateurs officiellement.

La filière semblant fragile, et mon impression est qu'elle ne veut pas trop communiquer là dessus, tout comme la DAAF. D'ailleurs, à part vous, personne d'autre ne répond. Peut-être est-ce parce que c'est le week end?

C'est dommage. Personnellement, méfiant, je ne consomme pas de produits laitiers à base de lait de vache péi. Je ne suis pas le seul (voir autres commentaires). Dommage pour les éleveurs réunionnais.

Le problème de l'information sérieuse et neutre est aussi valable pour la filière fruits et légumes qui ne communique par beaucoup sur la qualité des productions et sur les produits de traitements utilisés (herbicides, pesticides, insecticides, engrais...). Sachant que la DAAF lance un plan Ecophyto pour 2015 visant à inciter à la réduction des produits de traitements....

Le monde évolue, les cons-ommateurs deviennent plus méfiants et un peu moins .....

Aux interprofessions et aux administrations d'évoluer vers plus de bio, et même vers le bio, et d'informer réellement et sérieusement le public.

Sinon, vous aurez une consommation des produits péi qui va stagner ou baisser, et sera peu ou pas "exportable" (vu les normes européennes).

10.Posté par Frigidaire le 12/04/2015 15:10
Cela confirme bien que le lait made in Réunion n'est pas contrôlé ce qui formidable. URCOOPA est donc bien un cachotier non seulement elle ment aux agriculteur mais en plus elle ment aux consommateurs.

11.Posté par les haut le 12/04/2015 19:16
bonjour, ti pas ti pas nous apprend beaucoup de chose mais le plus important c'est que l’État donc la DSV ce lieu qui protège le consommateur au-bout de plusieurs année la mentis il fallait une bande de tête brûler pour pousse a zote au tribunal est la vérité a éclater maintenant qui zot y croient?

12.Posté par les haut le 13/04/2015 06:14
repondre jonathan, mais mon ami combien d'agriculteur y met deserban sut pomme de terre pour faire murire ,parce que zote la appris comme çà ,la dit a zote qui tue les feuille tout seule , est l’élevage c'est exactement comme dans le film (YouTube) ici na 3 mois de cela dans le quotidien la montre les teste de pesticide dans no nap freatique surprise le roundup les plus présent est en grosse quantite ,il faut ce mobiliser pour changer

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales