Politique

Le plan contre la vie chère de N. Dindar adopté, l'Alliance claque la porte

L'ordre du jour de la commission permanente du Conseil général, ce matin, prévoyait la mise au vote de la subvention de 5,4 millions d'euros aux industriels et producteurs, dans le cadre du protocole de sortie de crise destiné à lutter contre la vie chère. Comme il fallait s'y attendre, le groupe Alliance a refusé de participer au vote, tandis que le groupe Objectif Réunion s'est abstenu. Au final, la résolution a été votée en début d'après-midi en commission permanente par 15 voix pour, essentiellement les élus du groupe Modéré proches de Nassimah Dindar.


Le rapport de la présidente du Conseil général sur une aide à hauteur de 5,4 millions d'euros aux industriels producteurs de viandes, laitages et autres produits de première nécessité tels que les couches ou l'huile de cuisson a été voté. On dénombre 15 voix favorables : sept voix émanant du groupe Modéré, sept voix du PS ainsi que celle de Daniel Alamélou.

L'Alliance a en revanche quitté la séance sans avoir participé au vote tandis que le groupe Objectif Réunion s'est abstenu. L'Alliance avait pourtant déposé un amendement qui contenait une proposition équivalente, à savoir le versement des 5,4 millions d'euros à travers une allocation directe aux foyers dont les revenus sont inférieurs à 1,4 Smic.

L'attribution des subventions se base sur des prix de vente moyens. Au consommateur de vérifier si la baisse des prix est effective ou pas...  A titre d'exemple, le poulet Crête d'Or 600g, dont le prix moyen est de 8,06 euros selon un premier tableau qui a servi aujourd'hui de base de travail, devrait baisser de 40%, dont 15% supportés par les subventions du Conseil général, soit 356.897 euros.

Les industriels qui bénéficieront des subventions du Conseil général afin qu'ils baissent leurs prix de 15 à 40% sont Transcovi, Salaison de Bourbon, Mak-Yuen, Sica Viande, MGR, SPHB, Soboriz, UCR, SIS, Avicom, la Sorelait et la Cilam.

Ecoutez la réaction de Pierre Verges et de Stéphane Fouassin qui ont quitté la séance avant qu'elle soit levé.
Mercredi 7 Mars 2012 - 16:47
Lu 3109 fois




1.Posté par noe 0 à 2012 le 07/03/2012 17:46
On aura du "poulet de lo" en carri mais avec du gingembre c'est un régal !
Les couches pour le Grand Raid ...pourquoi pas !

Pour les autres il faut trier !

"L'argent c'est comme les femmes : pour le garder, il faut s'en occuper un peu ou alors... il va faire le bonheur de quelqu'un d'autre." (Edouard Bourdet)

2.Posté par Choupette le 07/03/2012 18:21
Maintenant, rien ne l'empêche de faire preuve d'altruisme en distribuant 200 euros, prélevés sur sa cassette personnelle, par mois à 10 personnes.

3.Posté par marc le 07/03/2012 18:24
le conseil général de la Réunion s'est dotée d'une nouvelle compétence celle de faire baisser le coût de la vie . c'est vrai en bradant le social , il a pu aisement réunir quelques millions d'euros pour subventionner certains gros producteurs ou industriels . la réponse apportée à émeutes prouvent à quel point ,ces élus sont en décalge par rapport aux vrais problémes posés . ceux qui avaient déjà un pouvoir d'achat confortable ( fonctionnaires et autres assimilés )seront les vrais gagnants ,pour le reste ce sont des mesurettes electorales personne n'est pas dupe.

4.Posté par AVATAR le 07/03/2012 18:46
nassima comme guillaume hoareau y marque le but bientot selectionneur sarko y mette a genoux pour selectionne a elle surtout quelle es copine avec nathalie,en tous les cas bravo nassima,fé pété........

5.Posté par pseudo jetable le 07/03/2012 19:27
Les nouvelles compétences du cg974 : Les industriels qui bénéficieront des subventions du Conseil général afin qu'ils baissent leurs prix de 15 à 40% sont Transcovi, Salaison de Bourbon, Mak-Yuen, Sica Viande, MGR, SPHB, Soboriz, UCR, SIS, Avicom, la Sorelait et la Cilam.
Une petite affaire qui devrait couter 5,4 millions d'euros pour faire plaisir aux gros patrons avec l’argent des contribuables. Les réunionnais doivent être satisfait, ils financent eux même la baisse des produits au détriment de l’action sociale, cœur de mission du CG.
Encore une petite anecdote, après avoir licencier une dizaine de médiateur énergie qui travaillait à l’ARAST en 2009, la présidente va embaucher 100 jeunes en contrat précaire (civis) pour permettre au plus démunis d’avoir accès aux tarifs de 1ere nécessité. Dispositif qui existait déjà en 2008 avec l’ARAST et qui à permis à plusieurs milliers de personnes d’avoir un tarif préférentiel au niveau d »EDF. L’art de faire du neuf avec du vieux sur le dos des anciens médiateurs énergies déjà formés.
Après l’embrassement des quartiers, les verges, dinedar, annette, fruteau, allamelou, voldy nous parlent aujourd’hui de familles dans le besoin et qu’il faut être plus proche de leurs attentes, mais il faut le rappeler plus aucun travailleurs sociaux de proximité depuis 2009 suite à la fermeture politique de l’arast. Plus de 150 éducateurs spécialisés, moniteurs, technicien de l’intervention sociale, de conseillère en économie ont disparu des quartiers de l’ile. Pas un mot de soutien « des fonctionnaires » travailleurs sociaux du conseil général. Je vous rassure, ils intervenaient sur les 24 communes de l’ile et au plus proche de la population sur demande des fonctionnaires du CG. LICENCIé par cette majorité zembrocal et pas remplacé. Les économies de comptoir faites sur le dos du social par les verges, dinedar, annette servent maintenant à éteindre provisoirement le feu en subventionnant les grosses entreprises de l’ile.

6.Posté par Kurt Mébonne le 07/03/2012 20:00
Il y a une chose que l'on enlèvera jamais à Paul Vergés, c'est son intelligence et l'aisance à s'exprimer, son rejeton, c'est antre chose et ça veut être député ! manifestement, il n'est pas fini, ou il a été bâclé !

7.Posté par jean jouhis le 07/03/2012 20:17
je mange du POULET DE LOUé
g droit a combien ?

8.Posté par Angéla le 07/03/2012 21:26
C'est vrai que fiston n'a rien du papa. L"inrtelligence ne s'acquiert pas, on naît avec.

9.Posté par Porc halal le 07/03/2012 22:17 (depuis mobile)
Il se murmure que Nassimah aurait déjà demandé à son frérot de commercialiser le porc halal . Succès garanti! Et même l'Alliance-PCR l'y encourage. Sacré Ti Pierre!!

10.Posté par labri le 08/03/2012 06:46
Entre l'un aux propos incompréhensibles (Vergès) et l'autre (Fouassin) qui propose une usine à gaz,les Réunionnais ont quelques bonnes raisons de s'inquièter de la compétence de leurs élus!

11.Posté par n''importe quoi le 08/03/2012 08:01
Il fallait bien retirer les subventions quelques part pour calmer les casseurs : paiement des heures supplémentaires pour les pompiers 974. Tous les autres ont été régularisé par leurs départements respectifs. C'est rabaisser un peu plus le créole qui travaille. Etre payé 30% de leurs heures effectuées à 6€ de l'heure (inférieur au smic horaire).Sachant que pour la plupart, ils ont effectués 200H supplémentaires en moyenne.Donc payés 60H à 6€ et 140H récupérés quand on peut car manque de personnel en caserne. On est revenu à la préhistoire c'est la loi du plus fort : ceux qui cassent et brisent ont gagné et ceux qui travaillent et respectent la loi en paie les conséquences. Honte à vous pour ce projet!!!!!! On s'exprimera dans les urnes prochainement.

12.Posté par ASSENJEE.M le 08/03/2012 09:58
Tous ces élus qu'ils soient de gauche,de droite du centre sont complètement déconnectés de la réalité,ils ne font pas les courses puisqu'ils mangent tous au restaurant pour la plupart.
Alors pour "boucher" les yeux des réunionnais à la veille des échéances électorales et pour ne pas changer de refrain,distribuons des subventions à tout va à n'importe qui puisque de toute façon il n'y aura pas de traçabilité.
Pitoyable!

13.Posté par Petit electeur le 08/03/2012 10:41
C'est à peine croyable !

Examen du "CAP Home Politike" :

Données:
1. Les prix sont libres
2. Les intermédiaires sont multiples et redondants: Les circuits de distribution sont volontairement très long
3. Les produits sont le résultat du travail
4. Le travail est lourdement taxé: Le coût du travail est doublement taxé (Employeurs et employés sont imposés pour chaque heure travaillée)
5. Les produits sont doublement et lourdement taxé (Assurances, octroi de mer et TVA)
6. Il y a une opacité généralisée sur la formation des prix
7. Des prélèvements de fait sont pratiqués sur les entreprises pour le financement des campagnes électorales

Décision du conseil général de la Réunion: Payer directement les industriels avec les deniers publics !

1.Que pensez-vous de la situation économique et politique de la Réunion ?
Jamais vu une chose pareille !
La question à se poser c'est pourquoi ce choix ?
J'ai envie de dire que la boucle est bouclée. Une fois de plus aux yeux et à la barbe de tout le monde ces politiques là ont encore une fois travaillés pour eux !
Ils ont tous compris qu'il fallait penser aux bailleurs de fond pour leur propre campagne électorale, il faut de l'argent pour se faire élire: le conseil général doit payer (avec l'argent des contribuables) et bien sûr les industriels doivent être chouchoutés !
Avec cette décision (gagnant-gagnant) tous s'y retrouvent (sur le dos de la population, qu'on va un peu plus asservir !)
Le feu va être contenu et pour les élections qui arrivent se sera toujours les mêmes qui vont être réélus.
L'argent pour la campagne: Les industriels leur enverront un petit retour d’ascenseur ...
C'est ce que l'on appelle "L'expérience" !, le choc des générations n'aura pas lieu, le système est bien rodé !

2.Comment faire baisser les prix des produits de première nécessité ?
Là, j'ai envie de dire qu'on se fout du monde !
L'argent public, quelle est sa source ?
Me semble t-il l'argent public est dû aux prélèvements, en l'occurrence pour le cas qui nous intéresse cet argent provient des prélèvements sur le travail et sur les produits et services (résultats du travail...)
Je veux qu'on m'explique pourquoi ne pas avoir fait le choix logique de "jouer" plutôt sur ces variables d'imposition que sont les prélèvements sur le travail, la TVA, ou encore sur les coûts d'acheminement des produits depuis la métropole ?

Par temps de crise ne pourrait-on pas encadrer les prix de certains produits (en attendant les jours meilleurs) ?
Une réorganisation de la distribution s'impose. Une vraie "continuité territoriale" pour certains produits s'impose...
Alors pourquoi payer les industriels pour prélever ensuite des impôts ? Ne serait-il pas plus judicieux diminuer à la source ?
Pourquoi ne pas avoir fait le choix d'absorber tout ou partie des coûts comme les assurances, l'octroi de mer ou encore la TVA, c'est à dire faire varier les paramètres de l'impôt ?
Que devient cet office de la formation des prix ?
Non, ils ont préféré provisionner la ligne des recettes diverses des industriels, le retour sur investissements est là, garantit !!!
On ne change pas un principe qui fait gagner ...

14.Posté par Caton2 le 08/03/2012 11:41
Après ce bal masqué des « indignés », Nassimah doit bien rigoler et je la comprend. Comment voter contre une mesure que le « peuple » approuve! Alors les danseurs n’ont pas enlevé leur masque d’indignation feinte, mais n’ont pas voté, ou se sont abstenu, croyant que leur honneur serait apparemment sauf.
Ben non! Nous tous, nous avons compris que ce qui était le plus important, ce n’était pas vos idées, mais votre élection ou réélection. Faut pas fâcher le bon peuple à quelques jours du renouvellement de son appétissant gagne pain!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales