Faits-divers

Le pêcheur qui a découvert le "chien appât" raconte

Nous en savons un peu plus sur la découverte macabre faite ce week end par des pêcheurs. Les restes d’un chien avaient été repérés samedi dernier à Vincendo et non à l’Etang-Salé comme écrit précédemment. Le pêcheur qui a fait la découverte habite l’Etang-Salé, d’où la confusion. Ce dernier s’est fait connaître auprès de Zinfos. Il souhaite garder l’anonymat mais nous explique de façon détaillée ce qui s’est passé ce samedi matin. Il raconte :


"J’habite l’Etang-Salé. Avec un ami nous avions décidé de descendre à Saint-Jo. Nous sommes des pêcheurs occasionnels et c’était la première fois pour nous sur ce secteur, à Vincendo, du côté de la Marine. On arrive là-bas à 5H30 du matin. Il pleuvait, la mer était un peu agitée.

Nous avons vu un pick up gris qui était là, mais nous ne savons absolument pas qu’est-ce qu’il faisait là et si ça a un lien avec ce qu’on a découvert… Les premières éclaircies arrivent, on se décide à aller pêcher. Je constate juste là, dans le petit bassin, ce que je croyais être un chien, en entier je veux dire. J’ai pris un bout de bois et c’est là qu’on a compris que c’était un bout de chien.

Pour moi, c’était très récent. Ça ne sentait pas la pourriture et le corps était dans un très bon état. Pour moi, c’est quelqu’un qui a tranché le chien, un chien peut-être récupéré mort ? Impossible à dire. Il faut comprendre que le chien n’a pas été ramené par les vagues car le bout de patte se trouvait dans une sorte de cap rocheux qui forme comme une petite mare. Donc il a été posé là volontairement. Si il avait été mangé par un requin, tout aurait été mangé. Et puis, le corps du chien n'a pas pu être "raviné", vu son emplacement.

En tout cas, je souhaitais dire que certains pêcheurs n’ont aucun respect pour les autres personnes. On trouve de tout quand on vient pêcher : des déchets plastiques, du matériel de pêche on est habitué… mais trouver ça, c’est un manque de respect. Mes grands-parents me racontaient ce type de pêche à leur époque mais je ne pensais pas que c’était encore pratiqué."
Lundi 11 Septembre 2017 - 14:33
Zinfos974
Lu 30848 fois




1.Posté par Hugh le 11/09/2017 15:14

Faire monter l'attention et la tension en même temps.
Le récit de ce pêcheur est incohérent quoi qu'il ait raison sur les détritus qui jonchent les bords de l'océan.
Est-ce qu'on en sait plus ou pas, le constat est qu'il y a deux chiens. ( Info précédente ).
Que certains parlent depuis des temps immémoriaux que la pêche au requin s'est faite ou se ferait avec des chiens ou chats, pourquoi pas, il faut bien un appât.
Maintenant de là à en tirer des conclusions aussi hâtives ?????
La preuve en est que les infos sont diffusées et reprises sans vérification.
Moi ! de mon coup d'oeil; je vois juste deux pauvres chiens qui se sont bouffer la gueule.
Suis-je crédible ?
NB: Et puis pêcher un requin du bord de falaise et le lancer avec une canne, c'est ce qu'on appelle "GAMER " pour que les petits poissons viennent et de plus gros et encore plus gros, jusqu'à la belle prise.
Quoi qu'il en soit, c'est à gerber de voir ces images.
Et les chiens et chats qui sont percutés sur la route. Est-ce un sport ?
Moi, je ne connais que ça: https://www.youtube.com/watch?v=Lb0xGPTBbV0

2.Posté par 51889 le 11/09/2017 16:36

Ce n'est pas pour rien que la rubrique des faits divers est appelée "la rubrique des chiens écrasés" chez les journaleux...

3.Posté par Choupette le 11/09/2017 19:39

Vivement que cette île soit débarrassée de ces êtres primaires.

Après venir se plaindre qu'on leur interdise la pêche en mer.

Des dégénérés.

4.Posté par Loranger le 11/09/2017 21:00 (depuis mobile)

Post 3!!! Alle joue avec ce qui reste a ou dans out surnom!!!!et la vous trouvez cette histoire credible? Je ne comprends pas que les desinformations ne soient pas plus controlees

5.Posté par Nico le 11/09/2017 21:06 (depuis mobile)

Moi j'ai vu la publication fb sur un groupe de pêche bien avant les journaux et je pense pas qu'il aurait Été utilisé pour la pêche je pense que quelqu'un (un détraqué) à du le jeter à la mer en morceaux pour ne pas laisser de traces pauvres animal

6.Posté par Hugh le 11/09/2017 22:38

@ Choupette
Depuis quand avez-vous une conscience autre que celle des étals des supermarchés ?
Vous venez de passer dans l'aire secondaire.

7.Posté par calaya le 12/09/2017 10:08

à post 6

faut pas manquer d'air sur une aire de repos pour passer dans une autre ère ...

8.Posté par libellule le 12/09/2017 08:35

Je suis totalement écoeurée du comportement de certains Reunionnais . Des sans coeurs, ignobles, Comment peut on utiliser des animaux sans defense à des fins aussi machiavéliques . tout ça pour avoir de la chair de requins. imaginez vous deux secondes à la place de ce pauvre chien. et ce crime restera impuni comme d'hab.
une grosse pensée pour ce toutou.

9.Posté par Choupette le 12/09/2017 12:00

6.Posté par Hugh

Depuis ma naissance.

C'est un honneur ... .

10.Posté par Simandèf le 12/09/2017 14:44

Encourager la pêche aux requins c'est quelques part encourager à pêcher avec des chiens appâts puisque c'est malheureusement une pratique courante chez nous. En cultivant l'ambivalence et avec une demande en chaire de plus en plus nombreuse de requin cela provoque une réaction en chaîne. Il y a l’appât, le pécheur, les restaurateurs et les consommateurs.

11.Posté par CALOU le 12/09/2017 15:06

La souffrance animale existe bel et bien ici et j'ai l'impression que pas mal de gens ne font que déplorer l'existence de ce phénomène, mais quand il s'agit d'être sur le terrain pour apporter de réelles solutions, c'est le grand désert ; il n'y a plus personne ; les soit - disant responsables se cachent derrière leur bureau attendant un éventuel signalement qui les obligera à agir. Eux-mêmes n'ont pas l'idée de venir constater sur place la souffrance de ces pauvres bêtes.

J'en veux pour preuve ce qui se passe sur la route du Plate au « tournant Baobab ».
Depuis une quinzaine de jours, les agriculteurs coupent la canne, mettant à nu les champs. et du même coup obligent les chiens à sortir de leurs cachettes.

Au tournant Baobab, des milliers de personnes passent en voiture et aperçoivent un malheureux chien noir plus maigre que maigre, pas nourri puisque sans maître.

Quand un chien du coin approche, de peur, il se soulève péniblement et se glisse sous une voiture en stationnement pour ne pas se faire agresser.

Et il est là, jour et nuit, silencieux comme attendant une fin qui ne vient pas.

Que font les responsables ?

Rien ! C’est l’indifférence ! Lamentable ! Agissez !

Abrégez les souffrances de ce martyr sans maître et sans nourriture.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Septembre 2017 - 21:33 Une BMW et une C3 se heurtent sur le Boulevard sud