Faits-divers

Le pâtissier de Mafate aime le pays, sa culture, son histoire… et son zamal !


Le tribunal n’a pas eu la main lourde pour ce jeune Zoreil amateur de zamal. Il faut dire que ce jeune homme, appelons-le Fabien, n’offre pas un profil de délinquant très inquiétant non plus. Pour tout dire, le bougre a séduit tout le monde.

Allez, pour changer un peu de nos voyous habituels…

Une addiction qui a la dent dure

Fabien est né depuis un peu plus de 20 ans dans les montagnes savoyardes. Depuis longtemps, il aime et consomme l’herbe bleue. Pour changer de cadre de vie, il a décidé un jour de venir ici voir si le ciel est plus ensoleillé et la vie plus douce.

Gros consommateur de zam à l’arrivée, il a décidé, puisque le pays lui plaisait, de s’installer chez nous et de mettre fin à son addiction.

Et puis, comme la qualité de notre zamal est, paraît-il, supérieure, même au rongouny malgache et au bangué mahorais, question de sol… On a les meilleurs bichiques, le meilleur poisson rouge, les meilleures lentilles, les plus jolies filles, le meilleur rhum charrette, le meilleur datura, la plus forte violence après la Guyane… pourquoi pas le meilleur zamal ? Bonhomme s’est remis à consommer de la fumée pour pas cher.

Mais c’est aussi un travailleur. Il cherche et trouve du boulot… à Mafate.

Trahi par 17 plants de zamal !

Fabien est pâtissier, cuisinier aussi et sait faire tout un tas d’autres choses. Bref, il n’est pas manchot et si on a besoin de lui, il est là.

Aussitôt dit, aussitôt fait, sac à dos et le voilà parti pour travailler dans une boulangerie-pâtisserie du cirque en-dehors de ses heures de travail dans un gîte. Pour 1.300 euros par mois. Ce n’est pas beaucoup mais là-haut, on ne dépense pas beaucoup non plus. Tiens, ça me rappelle quelqu’un, ça…

Son zamal ne lui coûte pas cher non plus. Comme il loue un petit studio dans " les bas " pour les fins de semaine de congés en non-solitaire, il a fait pousser quelques plants lancéolés dans sa courette. Peu après, il a été dénoncé par ses propres plants, les traîtres : ils ont si bien proliféré (le pâtissier a aussi la main verte !) que leur faîte a dépassé celui du mur. Passant par là, la maréchaussée s’en rend compte, constate que « nonobstant l’absence du locataire », l’herbe-aux-rêves pousse bien : 17 pieds. Tu parles d’une exploitation !

" Là-haut, il y a la dépanne, quoi ! "

Le dangereux trafiquant a expliqué qu’il travaillait dans un gîte à la Nouvelle, et faisait également fonction de pâtissier.

Bien propre sur lui, catogan  sagement peigné, il s’est expliqué d’un ton sans faux-fuyant.

" J’évite de consommer du zamal là-haut. Mais si j’en ai une petite envie, c’est la dépanne, quoi, on m’en passe ".

C’est ça, la solidarité des gens simples.

" Et si on vous soumet à une obligation de soins pour votre addiction ? " lui a demandé la présidente Dinot.

" Je veux bien mais cela ne dépend pas de moi. Déjà qu’il faut une journée pour descendre sur la côte et une autre pour remonter, plus le temps des traitements… Mon temps dépend uniquement de la venue de clients au gîte. C’est irrégulier et cela ne se sait pas forcément longtemps à l’avance ".

Le procureur Genet n’a sollicité qu’une peine alternative car la dangerosité du prévenu ne paraissait pas si évidente. Le tribunal a suivi : 600 euros.

Fabien avait déjà été condamné à une amende pour les mêmes faits, amende qu’il avait intégralement payée dans la foulée de sa condamnation.

Nous avons pu parler longuement avec ce prévenu vraiment hors du commun. Il connaît déjà beaucoup l’histoire et la géographie du pays, sa cuisine, ses coutumes, et compte rester là-haut le plus longtemps possible. Sympa, non ?
Vendredi 21 Avril 2017 - 13:03
Jules Bénard
Lu 11235 fois




1.Posté par Grangaga le 21/04/2017 13:42

Sa lé in bon marmay', sa. Kondanm' pa li !!!!!!!!!! Défanss' de rirr'................

17 pié, égal' 500 éro bénéfiss' nètt', kan li déssann' an vil' èk' in roulo ....l'Urcopa...........
Mil'tipli parr' 4 si lo mwa........si y razoutt' in konsèrr' par-ci par-là, y doubb' lo 1300 éro....."Le patissier de Mafate".
Catogan..........y mank' a nou !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par deux rives le 21/04/2017 15:21

il ne se pas une semaine qu on nous parle pas de
d alcoolémie au volant
femme agressé
personne âgée violenté
trafic de zamal
tous ses exemple vient un peu de se qui nous gouverne et ne son pas puni a la moindre faute ils sont innocent
a CROIRE QUE CETTE ILE EST UNE VÉRITABLE POUBELLE DE GRANDE NATURE

3.Posté par bob le 21/04/2017 15:44

beaucoup de bruit pour rien il y a des choses plus importantes il est grand temps de légaliser le zamal et d interdire bayer et monsanto. bonne journée ...

4.Posté par Simandèf le 21/04/2017 18:08

Fabien fait parti de la vague des zoreils sac à dos qui vient s'installer à la Réunion pour fuir une certaine idée de la France. Fabien est en quelque sorte un migrant installé sur l'île qui veut le beurre et l’argent du beurre.

5.Posté par klod le 21/04/2017 18:12

c'est un tout ! free people , respect à chaque âme qui nait sur cette terre ( one man or woman , , one vote.........................................................!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!???????????????? ) , le reste n'est que sémantique et blabla depuis la nuit des temps .



6.Posté par L''''Ardéchoise le 21/04/2017 19:35

Même que des fois, pâtisserie et zamal vont très bien ensemble, très bien ensemble, sur un air des Beatles ...

7.Posté par Loranger le 21/04/2017 20:07 (depuis mobile)

Je suis le patissier de mafate....je parcours l ile en savates!!!!!

8.Posté par Jean Luc le 21/04/2017 21:35

Electeur type de Jean Luc.

9.Posté par Tony le 21/04/2017 21:47 (depuis mobile)

Belle histoire...

10.Posté par malzack le 21/04/2017 21:51

Vive les spaces cake !!!!

11.Posté par Bibi La Bicrave le 21/04/2017 21:53

Je suis littéralement plier de rire à la lecture de cet article. Le passage : "Mais c’est aussi un travailleur. Il cherche et trouve du boulot… à Mafate." m'a achevé.😂

Ne changez rien monsieur Bénard !

12.Posté par Nono le 22/04/2017 07:58

@4 ...et le sourire de la jolie cafrine. Cette ile a besoin de plus de personnes comme Fabien et de moins de buveurs violents artanés adeptes du coup de sabre familial vivant des minimas sociaux.

13.Posté par momo le 22/04/2017 09:30

il faut revoir l amende a la hausse car un delit reste un delit

14.Posté par Daoud le 22/04/2017 10:46

Le Zamal est directement lié à la culture Réunionnaise, n'en déplaise à certains.

15.Posté par dègue le 22/04/2017 12:03

simandef ; à la différence du sommet dont il emprunte le nom, ses posts en général ne s'élèvent pas bien haut.

16.Posté par Pamphlétaire le 22/04/2017 13:47

Le pâtissier de Mafate aime le pays, sa culture (1), son histoire… et son zamal !

(1) Il y a deux cultures :
1/ Développement des facultés intellectuelles par des exercices appropriés. Par extension. Ensemble des connaissances acquises qui permettent de développer ce sens critique, le goût, le jugement. Connaissance, éducation, érudition, formation, instruction, Savoir, science.
2/ Action de cultiver (un végétal).

Ici, l'article ne mentionne que le végétal, n'est-ce-pas?

17.Posté par momo le 22/04/2017 16:45

le rsa aussi est lié a la culture de l ile ce n est pas une raison our ne pas essayer de s en sortir n en deplaisent a certains

18.Posté par philou le 22/04/2017 20:35

Il ne fait de mal a personne
il n a pas un emploi fictif paye par le contribuable
Il ne profite pas de l europe et ne crache pas dans la soupe
il ne profite pas du systeme
il profite de la vie a sa façon
Rien de bien grave
grand bien lui fasse

19.Posté par Couillonisse le 23/04/2017 13:56

Nono défendra toujours les zamalés irresponsables ! Y a de tout dans sa pharmacie...

20.Posté par Shim le 24/04/2017 07:42 (depuis mobile)

Ben moi je comprends pas pourquoi les gens qui commentent ont l''air de lui en vouloir.
À priori il a l''air posé, pas l''air de faire chier le monde autour de lui, il bosse et apprécie son ti kalité. Donc les gens qu''ont m''explique votre mépris..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 08:02 Le forcené de la Saline les Bains remis en liberté

Dimanche 24 Septembre 2017 - 07:38 Il kidnappe le bébé de son ex