Politique

Le parti d'Eric Fruteau plaide l'unité pour les Régionales

Les membres cofondateurs du mouvement Demain La Réunion d’Eric Fruteau ont participé à l’installation de la section de Saint-André ce samedi 30 mai. Ils ont par ailleurs exposé aux adhérents de Saint-André un texte validé en réunion de bureau ce 27 mai, lançant un appel à l’unité intitulé "Notre idéal doit vivre", dans le cadre des prochaines élections régionales :


"Les élections départementales sont passées. La lourde défaite de la gauche peut trouver des explications dans l’application d’une politique nationale inefficace, rigoriste et austère menée depuis plus de 3 ans par nos gouvernants. Une politique imposée par la technocratie européenne, qui ne tient pas compte d’une réalité de terrain et engagée bien avant 2012 (la droite ne peut pas s’exonérer aussi facilement de sa responsabilité alors que c’est sous sa mandature que le pays a commencé sombrer). 

Les effets de l’austérité imposée sur notre île, au regard des problèmes exacerbés (chômage, pouvoir d’achat, inégalités) et des difficultés spécifiques (retards structurels, insularité,…), sont incommensurables.
 
Ainsi, nous mesurons tous les lourdes conséquences de la victoire de nos opposants tant au niveau national que sur le sol réunionnais. Cette victoire peut être vue comme une garantie donnée aux thèses d’un libéralisme croissant et aux dérives langagières de l’extrême droite.
 
Ce qui nous attend désormais c’est une déclinaison libérale et austère de cette politique, sur nos territoires, sur notre Département, au niveau régional au-delà de 2015.
 
Néanmoins, il serait malhonnête de ne pas mettre les partis de la gauche et leurs dirigeants face à leur responsabilité. Pour les départementales, la multiplicité des candidatures, dans certains cantons, a été un facteur néfaste également, positionnant nos adversaires dès le premier tour. Demain La Réunion n’a pas voulu contribuer à ce jeu de désunion, perdu d’avance. Plaidant pour un positionnement de respect mutuel et de non provocation, notre mouvement est resté fidèle à cette démarche ; nous n’avons pas présenté de candidats là où il y avait des sortants progressistes – ces derniers ont été élus.
 
Un sursaut est-il encore possible localement ?
 
Les partis de la gauche, les démocrates, les humanistes, les progressistes doivent prendre leurs responsabilités pour les échéances à venir. Il est essentiel que le signal envoyé par les votants et par ceux qui ne se sont pas exprimés en faveur des candidats présents au second tour (58,5% des inscrits en moyenne à Saint-André et 51% des inscrits à La Réunion ne s’y sont pas reconnus et ne sont pas représentés au Conseil Départemental) soit considéré. Ce message doit être entendu par les partis de la gauche locale, par leurs dirigeants et par les prétendants aux prochaines élections régionales.

Demain La Réunion a régulièrement plaidé pour une autre politique, construite autour d’un autre modèle de développement, cohérent et durable, sur des bases saines de considération réciproque et de respect. Des conditions essentielles pour des rassemblements futurs. Ensemble, dépassons les différences. Retrouvons nous sur l’essentiel. Faisons émerger un projet populaire. Construisons cette unité. Notre idéal doit vivre !
 
La lutte contre les inégalités doit se poursuivre. Le combat pour l’emploi et la jeunesse, pour la justice, pour le développement durable, pour le progrès social aussi. A La Réunion cet idéal passe par la construction de ce plan partagé collectivement.
 
Seule une volonté de rassembler et de construire dans l’intérêt des réunionnais peut redonner espoir en un avenir meilleur, fait de fraternité et de solidarité. Enfin, un vrai débat citoyen entre réunionnais doit s’instaurer. Nous sommes attentifs, et souhaitons rester force de proposition pour que les choses aillent dans ce sens.
Samedi 30 Mai 2015 - 19:59
Lu 1355 fois




1.Posté par KLD le 30/05/2015 21:53
"Le parti d'Eric Fruteau" : rien que ça y fé ri !

2.Posté par R I P O S T E le 30/05/2015 22:00
Un sursaut est-il encore possible localement ?

Ce sera dur M. Eric Fruteau , pour une Gauche Unie !

3.Posté par Dipadutout! le 30/05/2015 23:43
Il compte se cacher dans les locaux de la région comme il se cachait dans son bureau de la mairie à st-andré ? Lui qui fuyait le peuple, qui n'était pas maire le dimanche ?

4.Posté par Union le 30/05/2015 23:43
La gauche est déboussolée au national, localement elle se prend la vague de droite .

La droite se cherche un chef au national localement elle a mis en place que des vieux de la vieille dans les communes tous dépassés par la conjoncture critique des finances publiques : aussi on colmate les brèches mais rien de mieux.

Union ou pas le pays Réunion et la Grande France s enfoncent progressivement dans un marasme total car trop de social, trop de laisser aller, trop de gaspille etc....................

5.Posté par arthur le 31/05/2015 01:33
et maintenant il va chercher une place pour lui sur une liste !!!

6.Posté par pdg974 le 31/05/2015 08:56
lu lé encore là don lu !

7.Posté par noe le 31/05/2015 09:39
Il a attrapé le virus de la politique , il lui faut maintenant un bon vaccin !

8.Posté par Benoit le 31/05/2015 12:07
Mais il n'a pas compris ? on ne veut plus de lui !

9.Posté par Jean pierre le 31/05/2015 12:17
c'est fini où temps les Saint-Andrénne y parle même plus de où, où existe plus sur la scène politique occupe où fonction de proviseur adjoint du lycée don....

10.Posté par rocky le 31/05/2015 20:33
ERIC, bin oussa ti lé? bin vers qui ti veux aller maintenant? bé retourne avec HUGUETTE! quoique camarade Paul la besoin un peu crok morts aussi, car pou l'instant li lé tout seul , bé domande toujours,
Peut-être i peut fait à twé un tit place au chaud mais bon... , ton partit i pèse koué ça? i arrive 5 avec Claudie? parsqué toute bande rats magasin fini quitte lo bateau ça? na pi rien pou mangé.
Ou bien est ce que ti veux être sur la liste RATENON ? oui? non? dit vite na pi trop la place
derrière hein! ni dovant d'aillère , sak i reste à ou c'est monte un liste.

11.Posté par Jasmin le 01/06/2015 09:57
Au second tour des départementales alors que les candidats DLR étaient éliminés avec à peine 10%, il appelle cette petite poignée d'électeurs à ne pas voter Bédier, je m'en fou d'ailleurs je suis vira. Et là, Monsieur le vice proviseur se place en donneur de leçon sur le rassemblement, si c'est pas du culot ça ! il se dit qu'il cherche une place pour les régionales et se vente d'avoir l'appui de son ami Leconstant qui veut lui rendre la monnaie de la pièce... Quelle pièce ? il dit être honnête et quelqu'un de bien en n'ayant présenté aucun candidat aux départementales là où il y avait des sortants progressistes. Il suffisait de regarder la composition de sa seule liste pour comprendre qu'il n'a plus de candidat, c'est cela la vérité.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales