Economie

Le partage d'espace de salons de coiffure débarque à la Réunion

Pour faire face au contexte économique difficile, Actua Coiffure a décidé de lancer il y a un peu plus d'un mois le partage d'espace en salon. Chaque exploitant reçoit ses clients et assure ses prestations en toute indépendance... mais en profitant d'un seul espace, à la façon du coworking.


Le partage d'espace de salons de coiffure débarque à la Réunion
16 000 salons de coiffure sont à vendre en France*. A La Réunion, la tendance suit celle du national. De plus en plus de salons ferment ou ne peuvent plus recruter. Un professionnel de la coiffure, Lucien Chézaud, propriétaire d’un salon à Saint-Gilles-les-Bains, lance un concept innovant pour répondre aux besoins des coiffeurs et de leurs clients : le partage d’espace en salon. Ce nouveau modèle économique a été pensé pour dynamiser la profession et créer de l’emploi.
* Source : Biblond - Janvier 2014

Un concept qui fera école

Parmi ces salons français en vente, une partie concerne les départs à la retraite, mais pour la plupart, ce sont des salons indépendants ou encore les franchisés qui vivent de plus en plus difficilement de leur métier. Il est donc vital pour la profession de trouver de nouveaux modèles économiques pour sortir de la crise. Lucien Chézaud, fondateur d’Actua Coiffure et Directeur Artistique, a étudié les modèles existants à l’étranger.

Son constat est sans appel : de nombreux pays, comme les Etats-Unis ou l’Amérique du Sud fonctionnent de façon totalement opposée à notre système actuel. "Les clients des salons de coiffure souhaitent des services sur mesure, les coiffeurs l’ont bien compris et répondent pour la majeure partie à cette demande depuis de nombreuses années. La nouveauté est que les coiffeurs souhaitent aussi avoir une vie professionnelle sur mesure", précise Lucien Chézaud.

Fort de ce constat, il a décidé de lancer à La Réunion le partage d’espace en salon. "Ce concept novateur permet aux professionnels d’exprimer leur créativité, sans être soumis à une hiérarchie, à des horaires, des marques de produits, des modes de travail, des obligations techniques ou tarifaires... Chaque coiffeur possède sa propre sensibilité artistique, et a besoin de l’exprimer. Aujourd’hui, un client est plus attaché à son coiffeur qu’à un salon", ajoute-t-il.

Ce nouveau modèle sera adaptable à tous les salons de l’île, mais aussi de métropole. Avec pour objectif de supprimer les contraintes et de valoriser la liberté d’expression, mais aussi de créer de l’emploi et de dynamiser la profession.

Un nouveau modèle vecteur de stimulation professionnelle et générateur d’emplois

Ce nouveau concept permet de répondre au besoin de sur mesure des professionnels de la coiffure. Il leur permet d’exercer de façon indépendante tout en profitant de la stimulation professionnelle qu’offre le partage d’espace dans un même salon. Et, en plus de limiter l’isolement social et de dynamiser le salon et les compétences de chacun, ce concept permettra également de créer de l’emploi. En effet, dans le contexte actuel, les responsables de salons hésitent à recruter. Avec ce modèle, les coiffeurs peuvent se lancer en tant qu’auto-entrepreneur, avec des risques limités et une meilleure rémunération.

"Je suis enthousiaste à l’idée de participer à cette aventure. Ce nouveau mode de partage d’espace me permet de créer ma propre entreprise avec très peu de risques sans m’isoler car je vais avoir des collègues avec qui je pourrai échanger au quotidien", précise Aurélie Imack, la première spécialiste beauté à se lancer avec Lucien dans ce nouveau concept. "Comme Aurélie, j’invite les collaborateurs, coiffeurs, employeurs en salon, à se rapprocher de moi pour que l’on avance tous ensemble dans cette démarche vers une nouvelle ère de la coiffure", conclut Lucien.
Lundi 3 Mars 2014 - 09:50
Lu 2235 fois




1.Posté par tanguy47 le 03/03/2014 14:16
Normal que les salons de coiffure disparaissent peu à peu, il y a de plus en plus de chauves et de personnes qui se coupent leurs cheveux entre eux.

2.Posté par orange le 20/07/2015 09:51
Bonjour merci d y avoir penser c est se que je fait a mon institut je partage des espaces avec différant partenaire et depuis j ai moins de contrainte sa marche tellement bien que j ouvre mon deuxième institut
bientôt faut juste tomber sur les bonnes personnes merci

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales