Société

Le parking Océan théâtre de fouilles archéologiques

Dans le cadre d’un diagnostic d’archéologie préventive, le parking Océan sera fermé à compter du lundi 26 septembre.


Le futur site du pôle Océan sur le front de mer de Saint-Denis fait l’objet d’une attention particulière. Comme le prévoit le code du patrimoine, un diagnostic archéologique en amont de l’aménagement va être réalisé. Ce sera le cas dès lundi prochain.
 
"Ce diagnostic n’est pas systématique, mais il s’agit ici d’un projet important. Le site est placé sur les anciens faubourgs de Saint-Denis. Il est intéressant de pouvoir documenter ces zones-là", précise Virginie Motte, conservateur à la DAC-Oi (Direction des affaires culturelles).
 
Une partie de la ville construite au 18e siècle
 
L’opération consiste à vérifier s'il reste des vestiges sur la zone, estimer leur étendue et les mettre en évidence pour évaluer leur degré de conservation. "Cette première phase est de l’archéologie préventive", explique Virginie Motte.
 
Les équipes seront chargées de rechercher des vestiges urbains ou ruraux. "Nous savons déjà qu’il n’y avait pas de maison de maître, d’édifice public ou militaire à cet endroit. Mais c’était une zone habitée. Il s’agit d’une partie de la ville qui a été construite au 18e siècle".
 
Des tranchées vont quadriller la zone
 
L’étude de l’Inrap (l'Institut national de recherches archéologiques préventives) sera menée sur une zone de 3 hectares, où des tranchées régulières vont être creusées. Les fouilles s’achèveront le 4 octobre.
 
Le démarrage des travaux est prévu pour 2018 pour une livraison attendue du "quadrilatère Océan" en 2023. En tout, le coût prévisionnel de l'opération espace Océan est estimé à 260 millions d'euros dont 50% exclusivement affectés aux opérations de logement social, 20% consacrés aux futurs commerces qui y prendront place, et 15% respectifs pour les bureaux et les complexes hôteliers.
Vendredi 23 Septembre 2016 - 17:04
Laurence Gilibert
Lu 6214 fois




1.Posté par Jean le 23/09/2016 18:28
Il fallait s'en inquiéter avant de tout raser à coups de bulldozers!

Quel gâchis, beaucoup de gens y ont perdu logements, commerces, souvenirs, quelle honte, pour ça le Maire de l'époque devrait être derrière les barreaux!

2.Posté par Pierre Balcon le 23/09/2016 20:21
Il aura fallu plus de vingt ans à la DAC oi pour se mobiliser !
Décidément la France est aux mains des bureaucrates de tout poil !

3.Posté par Revolution le 23/09/2016 20:29 (depuis mobile)
Ce serait pas un peu du n importe quoi ou seulement pour protéger monsieur anette?

4.Posté par pelican le 23/09/2016 20:53 (depuis mobile)
Nos élus sont une bande de CONS, ESCROCS et de gros CONNARDS.
Fallait y penser avant bande de crédule.

5.Posté par kld le 23/09/2016 23:04
fectivement M. Balcon ! combien de sites historiques sur not cailloux non valorisés ,

combien de tombes de nos marrons, pourfendeurs de la liberté , non reconnus ?

6.Posté par Dazibao le 24/09/2016 10:20
Le PS dyonisien est à la recherche soit d'idées électorales, soit c'est pour exhumer les promesses de François HOLLANDE pour les resservir en 2017.

Il parait que l'Inrap aurait reçu instruction de faire la même chose partout en France.

7.Posté par Ben MONCOLON le 24/09/2016 15:45
Forts, ils sont forts pour nous tourner en bourrique et de toujours nous prendre pour des cons.
L'immuable et inéfable machiavélisme de nos politiques de tous poils qui ont toujours une bonne raison pour ne pas honorer une promesse faite lors des campagnes électorales.

8.Posté par Tonton le 24/09/2016 18:17
L'arche de noé sou le Boulevard, ça sera trop cool !

9.Posté par kersauson de (P.) le 24/09/2016 18:31
des ancetres GAULOIS
ou HONGROIS ??

enfin ! depuis 2006 Francois Caillé veut y construire un centre , et cest que maintenant qu on fouille ??

10.Posté par Con-cerné le 25/09/2016 11:50
Ils trouveront comme objets du XX eme et du XXI eme de quoi retracer l'évolution des capotes usagers .....mdr

11.Posté par candide le 26/09/2016 11:59
Bel aveu que aménagement pressenti est pas prêt de voir le jour. Pour rentabiliser l'investissement (et accessoirement payer les défraiements sur l'ancien projet) le cahier des charges prévoit un linéaire de mètres carrés d’habitations trop élevé pour un coût de construction minimaliste (surtout pour du logement social). Résultat les propositions faites ressemblent à des constructions de la cour neuve inacceptable pour la ville mais ses prétentions (beaucoup et pas cher) sont irrecevables pour le constructeur.
Dossier bloqué.
On invente cette histoire de fouille (ca peut durer des années) pour faire croire que la Mairie n'y est pour rien.
D'habitude les fouilles sont ordonnées (et le dispositif avec) quand on a commencé à creuser et découvert quelque chose qui le justifie. Là à 10 mètres dessous il y a de l'eau et entre les deux des monceaux de préservatifs.
En attendant cabri y mang salad.
Avoir remis cette équipe de chargeur de lo jusqu'en 2020 est lamentable.

12.Posté par Pierre Balcon le 26/09/2016 13:16
Merci candide et lucide pour cette analyse qui nous change des beaufitudes .
J'ajouterais , pour la bonne compréhension du sujet , que le principe d'une ZAC est simple : il s'agit de faire payer des aménagements publics par des investisseurs privés .
L'équilibre physique entre ces deux intérêts a priori divergents conditionne aussi l'équilibre financier de l'opération.
Concrètement quand Annette reprochait à Victoria ( qui entre temps a changé de camp) de trop solliciter les fonds publics cela voulait dire en fait que Victoria ( de droite ) privilégiait les investissements publics
Et quand , a contrario , Annette ( de gauche ) prétendait ré- équilibrer le financement de l'opération ça voulait dire qu'il sacrifiait les équipements publics .
Aujourd'hui ce marché de dupes est mis au jour .
Grand drame à la mairie !!!! Comment faire passer la pilule du mensonge ?
Mais soyons clairs : le drame ce n'est pas la corruption de nos élus c'est la bêtise des citoyens électeurs .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales