Economie

Le nouveau terminal céréalier du Port est opérationnel

Trois ans de concertation et de travaux jusqu'au coulage de la gigantesque structure en béton il y a un an, voici le défi que devait relever la CCIR et ses partenaires pour doter la Réunion d'un nouveau terminal céréalier. Ce terminal céréalier se substitue donc aux silos horizontaux du Port Ouest.


Le nouveau terminal céréalier du Port est opérationnel
Le nouveau terminal céréalier du Port avait été inauguré le 4 novembre 2010. Mais depuis quelques mois, les opérations de finition devaient achever la construction de la plateforme d'accueil. C'est chose faite depuis hier avec la réception d'un premier bateau qui a donc valeur de vrai baptême pour la structure.

Ce nouveau terminal permettra à la filière agro-alimentaire de multiplier sa capacité de stockage de céréales par deux. L'opération a coûté près de 38 millions d'euros financés par l'Union Européenne (Feder) et la société Terminal céréalier de Port Réunion. Devenue locataire, la CCIR exploitera elle-même le terminal en se rémunérant grâce aux redevances perçues sur les céréaliers.

60.000 tonnes contre 35.000

Face à l’importance croissante du trafic de vrac agro-alimentaire - notamment de céréales - ainsi qu'à l’insuffisance des capacités de stockages actuelles au Port Ouest, la CCI Réunion avait émis l'idée de l’édification d’un nouveau terminal céréalier au Port Est voilà quatre ans.

La mise en service des nouveaux silos était devenue indispensable pour éviter les multiplications des manœuvres entre les Port Est et Ouest. En effet, le tirant d’eau limité du Port Ouest nécessitait le déchargement d’une large partie de cargaisons au Port Est avant d’achever les opérations au Port Ouest, ce qui créait jusque-là des surcoûts d’affrètement.

La capacité utile de stockage des deux rangs de huit silos est d’environ 60.000 tonnes. La cadence maximale de déchargement est, elle, fixée à 700 tonnes/heure.

Coup double

La vétusté du silo actuel au Port Ouest et son sous-dimensionnement (35.000 tonnes seulement) ne répondaient en effet plus aux attentes économiques locales. Une capacité limitée qui portait préjudice à l’ensemble de la filière élevage de l’île de la Réunion. Une situation de blocage qui n'est désormais qu'un mauvais souvenir.

La livraison de cette super structure doit également libérer au plus vite le Magasin 80 (actuel terminal céréalier) pour la réalisation de la Darse de Grande Plaisance. Un projet en collaboration avec la Mairie du Port, selon la thématique "Ville est Port".

Quelques dates clés :
Avis d’appel à Candidature : 08 mars 2007
Négociations : du 21 au 22 avril 2008
Validation par les services de l’Etat : Décembre 2008
Signature du Partenariat Public Privé et de l’AOT (autorisation d'occupation temporaire) : 4 décembre 2008
Fin des travaux : mars 2011

Coût :
Montant des travaux : 38 000 000,00 € (dont subvention maximale de 5,5 M € du fonds européen FEDER)

Le nouveau terminal céréalier occupe toute la partie Nord du Port Est :

L'ancien terminal céralier offrait peu de capacité de stockage. Ici une carte du Port Ouest et de cet ancien terminal
L'ancien terminal céralier offrait peu de capacité de stockage. Ici une carte du Port Ouest et de cet ancien terminal

Le nouveau terminal céréalier du Port est opérationnel
Mardi 26 Avril 2011 - 11:34
Ludovic Grondin
Lu 2919 fois




1.Posté par noe974 le 26/04/2011 12:07
On aura beaucoup plus de rabateau pour nos volailles et nos cochons sans oublier nos vaches ...

2.Posté par Nico419 le 26/04/2011 15:01
ça fait très tâche vu des hauts de la Possession... Avec toute l'espace qui est exploitable sur le port Est ça aurait pu être plus discret.

3.Posté par Guillaume le 26/04/2011 15:42
très bien on va pouvoir arracher la canne et planter des céréales ....le prix du litre de rhum va sans doute augmenter , c'est grave ??

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales