Société

Le nouveau pont de la Rivière Saint-Etienne est ouvert


Avant 6 heures, les automobilistes doivent patienter...
Avant 6 heures, les automobilistes doivent patienter...
7h15: L'échangeur de Bel Air est désormais accessible !

7h09: L'échangeur de Bel Air n'est toujours pas ouvert... sauf pour les deux-roues.

6h55: Les premiers véhicules s'élancent côté mer, dans le sens Nord vers le Sud. Demain, la voie opposée sera à son tour accessible. Ca circule tout doucement.

6h45: Les premiers véhicules qui emprunteront le nouveau pont de la Rivière Saint-Etienne, côté Nord, se fera au niveau de l'échangeur du Gol, 2 km en amont. A noter que dans l'autre sens, la route ouvrira demain.

Avant 6 heures, les automobilistes doivent patienter...
Avant 6 heures, les automobilistes doivent patienter...
6h40 : La direction régionale des routes a pris du retard. La circulation se fait en 1X2 voies. Les automobilistes s'arment de patience.

6h : Embouteillage des deux côtés du nouveau pont de la Rivière Saint-Etienne qui devrait ouvrir aux environs de 6h30. Les véhicules venant du Nord doivent passer sur l'ancien pont. Du côté de l'échangeur de Bel Air, seuls les véhicules venant du Sud y ont accès.
Mardi 11 Juin 2013 - 06:25
Ludovic Grondin sur place
Lu 2100 fois




1.Posté par PECPEC le 11/06/2013 11:53
Retour sur un gachi monumental.
Deux ponts en 20 ans tout cela parce-qu'une mauvaise décision a été prise.
Comment lors du choix du premier pont les ingénieurs de la DDE ont ils pu faire ce choix du château de carte ?
La destruction était programmée de par la conception de l'ouvrage...Comme dit précédemment un château de carte.
Résultat un deuxième pont inauguré aujourd'hui sur le compte du contribuable...A leur place j'aurais été plus discret au lieu de glorifier cette gabegie d'argent public...Tchin-tchin deux pour le prix d'un.

2.Posté par Laurent FONTAINE le 11/06/2013 15:26
toujours entrain de râler , de publier des commentaires qui ne sert a rien .
moi je dis qu'il faut féliciter tous les personnels qui ont bossé sur cette ouvrage et a titre information pour PECPEC je suis fier de mon travail sur le nouveau pont de la rivière saint etienne par contre faudrait fermer un peu son BECBEC et profiter du moment ........ a bon entendeur salut .....

3.Posté par PECPEC le 11/06/2013 17:29
Mais bien sur que vous pouvez être fier de votre travail, ce n'est pas contestable.
Ce qui l'est c'est le choix effectué pour le premier ouvrage...Ce n'est pas râler pour le plaisir, mais contre la dilapidation des deniers publics, votre argent, le mien, celui de tout le monde.
Simple supposition, je vous oblige à acheter un produit qui ne correspond pas à vos besoins, qui sera détruit en quelques années, tout simplement car le produit retenu n'est pas celui qui correspond à la situation. . .Vous trouvez ça normal ? 10 ans plus tard vous êtes obligé de réinvestir pour la même chose en doublant la mise...Vous avez payé trois fois le produit de base en générant une montagne d'embêtements (6ans de vide).
Il faudrait se taire...C'est votre point de vue pas le mien.

Nota: il est reconnu que le choix technique des câbles pour le premier pont était un risque inconsidéré, en cas de rupture d'un seul élément tout le pont effondrerait...Ce qui fut dit fut fait.

4.Posté par Zbob le 11/06/2013 17:45
Le choix du pont à son époque était cohérent.
Ce n'est pas à cause du câble qu'il a pété ce pont mais à cause des piliers qui ont cédé.
Et pourquoi ont-ils cédé?

Parce que depuis des années les prélèvements sauvages ou autorisés ( par qui , sur quelles bases géologiques) ont affouillé la base des piles en accélérant la vitesse du flux de , ce flux n'étant plus freiné par les gros rochers qui se trouvaient autrefois dans le lit de la rivière et qui avaient été enlevés.

A noter que ces prélèvements de rochers et de galets , ajoutés aux prélèvements de sable ( depuis que les carrières sauvages sur la plage entre Etang Salé et la Rivière St Etienne avaient été enfin interdites) n'étaient pas contrôlés et que les quantités prélevées au fond de la rivière étaient ( et sont toujours) colossales...les piles descendaient à moins 5 m du fond du lit car à cet endroit la roche stable était à cette profondeur...jusqu'à ce que les prélèvements déstabilisent tout l'équilibre fragile qu'est une ravine...

Les vrais responsables ne sont pas les ingénieurs ni les architectes...

5.Posté par Pat 974 le 11/06/2013 18:44
pat974
Cet ouvrage est magnifique comme celui de la route des tamarin.
Mais, il manque des éclairages style "Bleu eco-Led" soit en surface soit sur le tablier afin de les mettre en valeur la nuit comme l'on en trouve sur des ouvrage d'art majestueux en métropole ou ailleurs dans le monde.
Ce coté carte postale pourrait s'inclure dans les images com de l'IRT.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales