Société

Le nouveau Pôle Sanitaire Ouest sort de terre

Depuis la pose de la première pierre en 2014, les travaux du nouveau Pôle Sanitaire Ouest (PSO) ont bien avancé. Le nouveau bâtiment sera placé au cœur du domaine de la Poncetière à Cambaie.


P.Launois, mandataire du groupement Demathieu Bard (à gauche)
P.Launois, mandataire du groupement Demathieu Bard (à gauche)
Couvrant le bassin de population qui s’étend de la Possession à Saint-Leu, ce nouvel établissement permettra une augmentation de l’activité, saturée à Gabriel Martin. Avec une capacité d’accueil de 275 lits, le PSO permettra également de rabattre les activités de proximité. "Un patient sur trois va se soigner en dehors du territoire à l’heure d’aujourd’hui" explique Laurent Bien, Directeur de l’EPSM et du CHGM (Etablissement Public de Santé Mentale de la Réunion et Centre Hospitalier Gabriel Martin).
 
Le prévisionnel montre que pour 2019, le nombre total de séjours devrait passer de 19.840 à 29.500. Le nombre de passages aux urgences devrait évoluer, de 45.000 à 50.000. L’offre de soins comprendra quatre salles de blocs opératoires et une salle d’endoscopie, un bloc obstétrical avec quatre salles d’accouchement ; Deux scanners et deux IRM seront à disposition ainsi qu’un laboratoire de 900m2 et une pharmacie de 980m2.
 
L’enveloppe globale du PSO s’élève à 127 millions d’euros
 
Répartis sur trois étages, plus un rez-de-chaussée et un rez-de-jardin, les services couvriront 28.000m2. Le nouveau bâtiment sera placé au cœur du domaine de la Poncetière à Cambaie, entouré d’un parc arboré de 3,5 hectares.
 
Sur le site,  parmi les sept bâtiments inscrits au titre de monuments historiques, quatre accueilleront des activités destinées aux usagers et leurs familles. Deux bâtiments  constitueront la maison des usagers, un autre la cafétéria et le dernier servira de lieu de cultes.
 
"À l’heure où les hôpitaux ont tendance à fermer"
 
L’enveloppe globale du PSO s’élève à 127 millions d’euros, dont 50 millions d’euros de l’état. "C’est le projet majeur de la Réunion, mais aussi de la France dans le milieu hospitalier. À l’heure où les hôpitaux ont tendance à fermer, on assiste ici à un chanter exceptionnel" commente Bertrand Parent, Directeur de la Délégation Réunion de l’ARS (Agence Régionale de Santé).
 
Au niveau de l’accès, 564 places de parking (gratuit) seront mises à disposition. La question de l’accès n’a pas encore été déterminée définitivement mais plusieurs options sont à l’étude. "Pour le moment, nous avons le choix entre trois variantes d’accès : soit en direct, en sous-terrain ou alors à l’aide d’un pont. Nous attendons le compte-rendu du cabinet d’études en Septembre, mais le TCO, la commune, le Département et la Région vont participer"  déclare le Maire de Saint-Paul, Joseph Sinimalé.
 
Le  chantier a été certifié Haute Qualité Environnementale de niveau exceptionnel. Ventilation naturelle, forme du bâtiment, tout est étudié pour réduire au maximum l’utilisation de la climatisation.
 
Une livraison en août 2018, comme prévu

La première phase du chantier est terminée. Le premier niveau est sorti de terre et les maîtres d’ouvrage prévoient une livraison en août 2018, comme prévu. "Nous sommes en temps et en heure" déclare Laurent Bien. La phase gros-œuvre est maintenant en vitesse de croisière et les premiers corps de métiers vont pouvoir intervenir dès septembre 2016.
 
Le déménagement de l’hôpital Gabriel Martin actuel est donc prévu pour octobre ou novembre 2018, ou après la saison des pluies si un retard devait être accusé.

Le premier niveau est sorti de terre.
Le premier niveau est sorti de terre.

250 à 300 ouvriers travailllent sur le chantier en période de pointe.
250 à 300 ouvriers travailllent sur le chantier en période de pointe.


Des bâtiments inscrits au titre de monuments historiques.
Des bâtiments inscrits au titre de monuments historiques.

Bertrand Parent (ARS), Joseph Sinimalé et Dr. R.Dekkak (Président de la commisison médicale)
Bertrand Parent (ARS), Joseph Sinimalé et Dr. R.Dekkak (Président de la commisison médicale)

Aperçu du PSO une fois les travaux finis.
Aperçu du PSO une fois les travaux finis.
Vendredi 10 Juin 2016 - 16:03
Laurence Gilibert
Lu 2665 fois




1.Posté par Euclide Bagdadi le 10/06/2016 16:51
Bien, pour une fois, d'avoir montré les ouvriers et pas que les gros patrons.
Après tout c'est eux qui font tout le boulot.

2.Posté par Bebetecoco le 10/06/2016 19:28 (depuis mobile)
MERCI MR KERBIDI ..BRAVO..Ils sont en temps et en heure..

3.Posté par ohbenkwe le 10/06/2016 20:31
toujours avec le meme pognon...pas le notre....

4.Posté par pierre le 10/06/2016 22:23
Vous seriez bien inspiré de rappeler que ni sini ni bénard, ni les robert n'ont rien fait pour le PSO qui doit tout à la communauté médicale et à Mme Bello.

5.Posté par Electrice Saint-Pauloise indignée. le 11/06/2016 11:53
4.Posté par pierre le 10/06/2016 22:23

Ce que vous dites est inexact !!!

Ce projet a été initié sous la mandature d'Alain Bénard qui à l'époque, avait un directeur de cabinet appelé Didier Robert, et avec une équipe médicale de Gabriel Martin et de l'EPSM ...

Huguette Bello qui était alors députée de la circonscription ne s'est réellement investie dans ce projet que quand elle est arrivée à la tête de la mairie de Saint-Paul parce que, l'une de ses adjointes en charge de ce dossier, élue PCR, avait son mari alors à la direction de l'EPSM de la Réunion qui avait élaboré le montage financier et administratif de ce dossier.

Après la trahison d'Huguette Bello envers le Parti qui l'avait faite, ainsi que le renvoi de cette élue PCR qui refusait de lui faire allégeance, et le départ du mari de cette dernière pour une promotion en Bretagne, la maire de Saint-Paul de l'époque qui venait d'être réélue députée et qui devenait de facto, présidente du Conseil d'administration de l'hôpital situé sur sa commune, s'est saisie avec l'équipe médicale restante appuyée de nouveaux arrivants, de ce dossier alors bien ficelé par ceux partis exercer leurs talents sous d'autres cieux ( médecins et hauts cadres dirigeants).

Vouloir pour des raisons politiciennes, lui attribuer la "paternité" de ce projet serait faire injure à toutes celles et ceux, anonymes ou connus, qui ont depuis plus d'une décennie, contribuer à ce que les malades et accidentés de l'Ouest soit ENFIN soignés dans un hôpital moderne !!!

6.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 11/06/2016 13:04
*Après avoir fait l’expérience de la médiocrité des services, tant au CHU de Saint Denis qu’à la Clinique privée qui a pris la suite, j’ai découvert que réclamer une chambre individuelle relavait du « racisme »…

*Je regrette que Zinfos donne dans cet article un nombre de lit, mais pas leur répartition. Le Quotidien indique : « 251 chambres dont 207 individuelles… »- (Il me semblait bien avoir entendu, sur les médias, un responsable donner ce « détail »… 82% de la totalité !! – mais je n’avais pas fait confiance à mes oreilles.)

*Cette attitude de stupide mépris qu’ont les « fournisseurs » lorsqu’on met en évidence les retards et carences de leurs « fournitures » a quelque chose d’insupportable, de scandaleux. Il ne nous reste plus qu’à mettre une option sur la chambre privative dès l’ouverture du « PSO »…

7.Posté par Indignation sélective le 11/06/2016 20:46
@ 5.Posté par Electrice Saint-Pauloise indignée.

C'était l'époque où Mr Bénard avait été condamné ?

8.Posté par GIRONDIN le 11/06/2016 20:53
Didier l'américain :
2000/2005 Directeur de Cabinet – Commune de Saint-Paul


Une chance qu'il soit parti avant le début du chantier sinon....... Il serait entrain de chercher le sable.......

9.Posté par KLD le 11/06/2016 21:16
ha , l'indignation de certains est comique ............. vous avez dit indigné ?

10.Posté par GIRONDIN le 12/06/2016 15:09
9.Posté par KLD
A mon ami KLD après les élections je me disais que cela allait triste, attendre le festival de l'humour pour rire et finalement non, zinfo et la Région sont inépuisables, je ne sais où poster tellement i fé rire, mais c'est incroyable l'imagination que peuvent avoir nos amis Sténograf et Dactylograf.

I fé rire à moi.....

Avec les résultats de st leu nous sa rire.
Si partipation intéressante et le TR gagne. Ils diront nana aucune valeur
Si participation faible si TR gagne. Ils diront c'est une claque
Dans les autres cas . Champagne avec Arnold, daillammma, patrouille de France et défilé sur les champs élysée..

😁

Bonne fin de week-end

11.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 12/06/2016 20:47
*Vieux Créole: pour une fois que je suis innocente ! ...il faut vous en prendre à Cellier ou...à Didier Robert.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales