Société

Le ministère des Outre-mers envoie une mission d'appui sur le risque requin

Le préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx, a demandé l'intervention "d'une mission d'appui" sur le risque requin auprès du gouvernement. Une demande entendue puisque plusieurs hauts fonctionnaires se rendront à la Réunion entre le 7 et le 12 octobre pour rencontrer l'ensemble des acteurs concernés par la problématique requin. Voici l'intégralité du communiqué du ministère des Outremers :


Le ministère des Outre-mers envoie une mission d'appui sur le risque requin
Pour répondre à la recrudescence d’attaques de requins constatées sur le littoral de La Réunion en 2011, un plan global d’actions a été progressivement mis en oeuvre depuis un an par l’Etat, les collectivités territoriales, les scientifiques et les usagers de la mer. Ce plan, dont un point d’étape a été présenté le 2 juillet 2012, vise à développer les connaissances scientifiques sur les requins tigre et bouledogue présents dans les eaux de La Réunion et, sans attendre les résultats définitifs des études engagées, à établir des conditions plus sûres pour la pratique des activités nautiques.

L’ensemble de ces actions est suivi par un comité partenarial spécifique, le comité réunionnais de réduction du risque requin (C4R), installé en février 2012.

Afin de consolider la politique de connaissance et de gestion du risque requin à La Réunion, le préfet de La Réunion a sollicité l’intervention d’une mission d’appui composée de hauts fonctionnaires des ministères de l’intérieur, de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative.

La mission rencontrera l’ensemble des acteurs concernés pour procéder à une évaluation intermédiaire des mesures engagées dans la gestion du risque requin à La Réunion et, ainsi formuler toute proposition destinée à améliorer la prise en charge collective et pérenne de ce risque.
Mercredi 3 Octobre 2012 - 09:23
.
Lu 2125 fois




1.Posté par ginrol le 03/10/2012 09:35
La prise en charge collective de ce risque ne se substituera jamais aux responsabilités individuelles. Et ce ne sont pas des prélèvements qui vont arranger les affaires.

2.Posté par " invasion requin renyon association " le tele novela le 03/10/2012 10:21
Donnez nous de la subvention pour faire des ronds dans l'eau par eau claire,avec notre zodiac rouge. Y a bon petrole + bifetons !

3.Posté par VOX le 03/10/2012 10:45
Les post abrutis des frustrés et anti-surfer en tous genre qui suivent l'actualité sur ce sujet deviennent habituels.



On attend des solutions pour une reprise de notre sport qui souffre ici.

Combien de milliers d'Euro dans le foot le hand le basquette les sports co etc....

Un bon coup de pouce pour le surf c'est tout à fait normal.

En espérant que ce déplacement officiel débouche sur de réels avancées.

4.Posté par thierry le 03/10/2012 10:56
le gros PRETEXTE BIDON "ciguatera" pour justifier la peche requins parce que quelques bougs font croire que c'est la "condition essentielle" de la sécurité absolue !!!!!!!!
Dans quel petrin ce nouveau préfet s'est laissé embarquer comme un imbécile. Ses conseillers locaux lui ont fait un sale tour.
Arretez le ridicule, arretez de jeter l'argent quand 2 bougs crient!!!!!!!
Il y a plus utile à faire avec l'argent!!!!!!!!!!
Arretez le gaspillage!!!!!!!

5.Posté par Feelgood le 03/10/2012 12:01 (depuis mobile)
Que fait l''Australie pendant ce temps? Ils tuent gratuitement du grand blanc espèce protégée. Ici le bouledogue est mangé. Qu''on lève cette interdiction de commercialisation, et qu''on en mange. Comme le thon, les carangues, le barracuda.

6.Posté par mazenbron le 03/10/2012 13:35
Encore une invasion organisée de copains-coquins,aux frais du contribuable .

7.Posté par prout le 03/10/2012 13:40
Depuis que les "guignols de la mer" ont été repérés et écartés, les choses avancent beaucoup + vite ! y a bon !

8.Posté par Bonne planque le 03/10/2012 13:52
Encore des fonctionnaires qui vont venir en première classe passer des vacances à la Réunion
Qui a dit qu'il faut faire des économies ?

9.Posté par areu quin le 03/10/2012 12:03
c cool et bien ficelé il y a des gens qui continueront à s en mettre plein les poches

10.Posté par JORI le 03/10/2012 16:36
MDR, des " hauts fonctionnaires ", vous savez ceux qui règlent, ou du moins pensent régler les problèmes des uns et des autres depuis leurs bureaux. Des " hauts fonctionnaires " qui à n'en pas douter connaissent tout sur la problématique requin pour amener leur grain de sel. En ont ils seulement vu un de près?. Eh oui, ces mêmes " hauts fonctionnaires " qui seront chargés de « procéder à une évaluation intermédiaire…… ». Je suis déjà impatient de lire leurs conclusions. Dans tous les cas, je leur souhaite déjà une très bonne semaine de vacances à la Réunion, en frais de mission. Il faudrait penser à envoyer une mission de " hauts fonctionnaires " de la Réunion, s‘il y en a, pour aller « procéder à l’évaluation intermédiaire des mesures engagées dans la gestion du risque » ours dans les Pyrénées ou bien loup dans les Alpes. Ce serait intéressant dans le cadre des échanges de compétences, non ?.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales