Faits-divers

Le militaire métropolitain mis en examen pour viols


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Les informations commencent à filtrer après la plainte d'une Réunionnaise à l'encontre d'un militaire de la sécurité civile Varois, venu en renfort pour combattre les flammes du Maïdo. Hier, l'homme a été mis en examen pour viols et placé sous contrôle judiciaire, à la suite d'un supposé "dérapage" en début de semaine.

Anthony, pompier mécanicien de la sécurité civile à Brignoles, a souhaité profiter de sa dernière soirée sur l'île lundi pour prendre du bon temps à la discothèque Le Loft. C'est là que le jeune rencontre celle qui portera plainte contre lui au matin.

Entre temps, que s'est-t-il passé? Les versions divergent. La Réunionnaise de 25 ans affirme avoir été suivie et violée, aux alentours de 5h du matin. Le militaire lui aurait imposé fellation, sodomie, et pénétrations vaginales dans les toilettes de la boîte de nuit, d'après Le Quotidien. La jeune femme, vraisemblablement alcoolisée au moment des faits, n'aurait pas pu se défendre selon ses déclarations.

Il avoue la relation, nie le viol

Lui, raconte une histoire moins sordide. Il aurait bien eu des rapports sexuels avec la plaignante dans les toilettes de la boîte, mais la Réunionnaise était consentante… Ce sera aux enquêteurs Saint-Paulois de démêler la fiction de la réalité.

Selon les informations du Journal de l'Ile, ne la voyant pas revenir des toilettes, les amis de la victime présumée seraient allés la chercher. C'est alors qu'Anthony se serait précipité vers la sortie, accompagné de l'un de ses collègues.

L'homme, interpellé par les gendarmes le lendemain, passera plus de 24 heures en garde à vue avant d'être mis en examen, hier, pour "viols sur personne vulnérable". Le métropolitain a échappé à la détention provisoire. Il est à présent sous contrôle judiciaire.
Vendredi 18 Novembre 2011 - 05:01
.
Lu 3092 fois




1.Posté par hannibal lecter le 18/11/2011 08:30
comment peut on être forcée de faire une fellation à moins d'avoir un revolver sur la tempe. Un coup de dent est si vite arrivé ! et je ne parle pas du reste . Bah ! laissons les enquêteurs faire leur travail.

2.Posté par Avocatier le 18/11/2011 09:28
il parait qu'elle était «complètement ivre» selon le journal de l'île de ce matin.
Ca va se jouer parole contre parole et il n'est pas dit que la femme l'emporte.

3.Posté par EDL le 18/11/2011 10:06
Mon grand père, un grand poète... disait toujours.." femme qui a bu ne contrôle plus son cul !"

4.Posté par NEMO le 18/11/2011 10:18
Pourquoi TOUS les médias Réunionnais (écrits-parlés-télévisés) présente cette affaire avec des photos du Maïdo en flamme et des grands titres racoleurs qui mettent en cause la profession et surtout la provenance de l'auteur présumé de cet acte,...

Etait-il en uniforme identifiant son unité, sur son lieu de travail au Maïdo comme le pompier Réunionnais en uniforme qui a violé une bénévole de la croix rouge?

NON !!! il était habillé en civil,dans une boîte de nuit à Saint-Gilles, buvant et draguant des nanas comme des milliers de Réunionnais le font chaque semaine,...ne contestant pas avoir eu une relation sexuelle à 5 heures du matin avec une femme dans les toilettes qui, selon les déclarations de cette dernière, était alcoolisée et n'aurait pas pu se défendre,...

Il serait intéressant que ces mêmes médias ,qui semble-t-il, subissent certaines pressions (...) ne tentent pas de ternir le remarquable travail effectué jusqu'à ce jour, par l'ensemble des personnels sur le terrain notamment ceux venus de Métropole en mettant en exergue ce qui apparaîtra ,l'enquête en cours nous le démontrera vraisemblablement,... comme un banal fait divers !!!

5.Posté par Biloutxe le 18/11/2011 11:13
Réponse à Nemo :
Aucune bénévole de la croix-rouge n'a été "violée" par un pompier réunionnais.... Vérifie tes sources ou apprend a lire

6.Posté par NEMO le 18/11/2011 12:05
5- Réponse à Biloutxe . Sources de quelqu'un qui sait lire ....

1) Aujourd'hui, le Parquet de Saint-Denis confirme que l'enquête suit sont cours. L'audition d'au moins cinq pompiers a eu lieu en début de semaine. Une nouvelle confrontation entre les deux principaux protagonistes a également eu lieu.

Le Parquet s'accorde sur la caractérisation d'un "fait délictuel" pour "agression sexuelle". L'agression sexuelle caractérise toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte ou surprise. Le Parquet écarte toutefois tout jeu de provocation qui aurait dérapé entre les deux protagonistes, comme certaines personnes proches du pompier incriminé avaient pu le dire pour protéger un collègue visiblement respecté et apprécié.

"L'affaire suit son cours", ajoute sobrement le magistrat en charge du dossier.

Jeudi 10 Novembre 2011 - 16:319.Posté par mr jean Foutrédehor le 05/11/2011 05:59

allez c parti :

1) le suspect est péi il serait de la formation .
2) Oui des copains gradés ont cherché à le couvrir ! (dont un gro gardé chargé de la santé ......mentale!!!)
3) pourquoi on cherche à ne pa faire trop de vagues : motif lien de parenté avec un responsable syndical de la place ( de la bande qui critiquent tout ce que fait le directeur !!!!) nul n'est parfait !
4) il est vrai que suspect ne veut pas dire coupable ; mais les copains gradés de la même bande d'en haut ont voulu excuser le geste ; cependant il semblerait qu'un précédant existe dans cette famille et il est vrai hélas que l'on ne pas choisir sa famille ! trop,facile mais quand on attaque la famille des autres en utilisant les médias ( censuré ...PAS CENSURÉ ?)
5) le suspect est reconnu quelqu'un de compétent certes mais cela ne saurait excuser son geste si cela était avéré ; et puis quand on voit que la bande qui cherche à camoufler l'affaire n'est autre que le groupe de Pieds niquelés qui sévissent dans le sabotage des actions du sdis et de l'image des pompiers 974 .
6) la boucle est bouclée à force d'allé à l'eau calebasse i pèt !

voici des pistes pour la suite ....

7.Posté par volcan974 le 18/11/2011 12:26
Je trouve que cette affaire n'est pas assez médiatisée.Un tel fait-divers en France aurait mobilisé les primes mais ici les média semblent frileuse à parler ce " viol consenti".Le pouvoir des tv/radio/journaux de la Réunion me semble bien terne car une personne venue éteindre un incendie a voulu utiliser son propre tuyau pour refroidir le feu au C..d'une femme alcoolisée.J'aimerais juste avoir le compte rendu du journal du VAR.Quelle tristesse de voir,d'entendre et de lire qu'aujourd'hui la femme est encore l'objet de tous les désirs masculins.Cette histoire me rappelle la série BORGIA sur une chaine cryptée.La nature de l'homme ce qu'elle est..........................

8.Posté par hannibal lecter le 18/11/2011 13:49
Est il besoin encore une fois de faire le coup de la polémique "la femme victime". Ceci dit effectivement que l'on entend parler qu'ici à la Réunion de cette "affaire" comme un grand drame, et que l'on n'entend rien sur l'autre viol au Maido. Tout comme on n'entend jamais parler des 206 viols qui ont lieu chaque jour en France (Réunion comprise).
Que voila une bien triste vérité de constater l'incompétence journalistique en générale. Capable de ne traiter que le sensationel au garde à vous d'une engence politique à l'affut du plus sordide si ça sert leur démagogie.

9.Posté par Créole lamda le 18/11/2011 14:54

A l'occasion de l'incendie du Maïdo deux agressions sexuelles (le premier par un Réunionnais ,le second par un Métropolitains ,tous les deux pompiers ) ont été constatées Ces 2 agressions intolérables et condamnables ont été portées à la connaissance du public et dénoncées par la presse locale . JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI POSTE 7 (volcan 974 ) trouve qu'on na pas assez médiatisé CE (il s 'agit de DEUX agressions sexuelles commises par 2 personnes différentes ! ) FAIT-DIVERS (en réalité ces faits-divers ) !La justice suivra certainement son cours : attendons donc !!!

10.Posté par noe le 18/11/2011 15:06
S'il faut que les femmes marchent avec une ceinture de chasteté pour ne pas être violées , ce serait inhumain !

C'est quoi ces hommes en manque d'amour ?
Beaucoup quand ils arrivent à la Réunion se croient en "pays conquis" ...alors ils se croient tout permis même violer !
Qu'ils soient punis sévèrement de ces faits !

11.Posté par volcan974 le 18/11/2011 21:29
les journaux ont un "pouvoir" d'investigation que je n'ai pas.Si on veut se donner les moyens une équipe aurait dû se rendre dans le VAR et nous ramener des images de la caserne où il travaille ,des questions posées à son entourage et pourquoi pas un commentaire de ses proches.................etc...............etc!Investigations que n'y les média écrits et parlés n'ont pas faites.Aujourd'hui pour être "tranquille" il ne faut rien faire,tourner ses pouces en résumé...................;

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales