Faits-divers

Le militaire de Brignoles accusé de viols surveillé par bracelet électronique


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le 17 novembre dernier, un militaire de la sécurité civile de Brignoles a été mis en examen après le viol présumé d'une Réunionnaise en discothèque quelques jours auparavant. Sa surveillance par bracelet électronique a été décidée hier par les juges de la chambre d'instruction.

Anthony C. était venu à la Réunion prêter main forte aux soldats du feu, alors mobilisés pour éteindre le Maïdo en flamme. Il est à présent assigné à résidence à la Caserne Lambert et le fameux bracelet de surveillance devrait lui être remis la semaine prochaine, ce qui lui évitera la détention provisoire.

Lors de sa dernière nuit sur l'île, il avait eu des relations sexuelles avec une jeune femme dans les toilettes, jeune femme qui la ensuite accusé de viols. Lui, persiste à dire qu'elle état d'accord. La victime présumée avait bu au moment des faits et le militaire est soupçonné de "viols sur personne vulnérable".
Mercredi 30 Novembre 2011 - 06:13
.
Lu 1193 fois




1.Posté par marie le 30/11/2011 07:37
il faut voir la tourne de certaines jeunes filles en discothèque! jupe à ras les fesses, provocantes! aguicheuses!comment voulez vous ne pas affoler les hommes ? aprés quand ça va plus loin elles pleurent comme des petites filles car ce sont encore bien souvent des petites filles

2.Posté par NEMO le 30/11/2011 13:45
Que devient l'affaire du sapeur pompier CREOLE qui a abusé sexuellement d'une volontaire de la croix rouge sur son lieu de travail au Maïdo et contre qui une plainte a été déposée par la victime ???

Se promène-t-il avec un bracelet électronique ???

Bizarrement les médias de la Réunion (radio/télé/presse) si prompts à s'enflammer (...) n'en parle plus alors que cette affaire est antérieure à celle qui concerne un Z' OREILLE ???

3.Posté par ADA le 30/11/2011 23:56
REPONSE A NEMO DEJA CETTE HOMME CEST UN MILITAIRE LARMER LE NOURRI LHEBERGE ET LE PAYE OUTE EN SACHANT QUIL Y A U ATTEINTE O RENOM DE LARMEE ALORS ARRETTER DE VOULOIRS DEFFENDRE CE VIOLLEUR.SA NA RIEN NAVOIR AVEC CES ORIGINE.LE MEC IL PROFITE DES BEAU JOUR A LA CASERNE LAMBERT PAYER RAS

4.Posté par NEMO le 01/12/2011 21:40
réponse à ADA 3.

JE VOUS DEMANDE DE PRENDRE LA PEINE DE BIEN RELIRE CE QUE J'AI ECRIS EN 2 ...

Je ne défends absolument pas le, prétendu, violeur Z'oreille qui, tant qu'il n'a pas été jugé est présumé innocent et qui contrairement à ce que vous dites, n'a absolument pas porter atteinte au renom de l'armée car il n'était en service dans la boîte de nuit et était habillé en civil,...dire qu'il profite des beaux jours à la caserne Lambert n'engage que vous !!!

Je m'interroge simplement sur le mutisme des médias Réunionnais sur l'affaire ayant mis en cause 15 jours avant, un sapeur pompier Créole en uniforme, pendant son service, sur son lieu de travail, à l'encontre d'une femme volontaire de la croix rouge sur son lieu de travail !!!

Je vous précise que les appellations " Z'oreille et Créole " ont été utilisées par ces mêmes médias lors de la sortie de ces affaires et que bizarrement (?) aujourd'hui une seule retienne leur attention !!!

5.Posté par Papangue2 le 02/12/2011 14:56
Tout à fait d'accord avec toi, Nemo !

6.Posté par Doris le 07/12/2011 21:05
@ NEMO :

pour info le présumé innocent qu'il soit en civil ou en tenue, il est militaire 24h/24, donc atteinte au renom de l'armée!!!! la tenue vestimentaire n'a rien à voir!!!!

7.Posté par NEMO le 08/12/2011 06:17
@ DORIS :

parmi vos infos... Vous n'auriez pas des nouvelles du sapeur pompier créole en uniforme mis en cause dans une affaire d'agression sexuelle sur son lieu de travail,... par une femme volontaire de la croix rouge sur son lieu de travail ???

8.Posté par Doris le 08/12/2011 19:59
@ NEMO :

non désolée!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales