Faits-divers

Le meurtrier de Christophe Dijoux souffrait d'un délire de persécution

Rien ne pouvait prédire le drame qui s'est joué. Laurent Turpin a tué son meilleur ami à coups de couteau, un acte qui avait provoqué l'incompréhension de l'entourage. Interné d'office, l'homme souffrait, semble-t-il, d'un délire de persécution. Une explication qui ne satisfait pas la famille.


Le meurtrier de Christophe Dijoux souffrait d'un délire de persécution
C'est jeudi soir que Christophe Dijoux a été poignardé par son meilleur ami, Laurent Turpin, alors qu'ils étaient en vacances en métropole. "Laurent Turpin avait peur que Christophe Dijoux attente à sa vie" relate le JIR. Un délire de persécution constaté par le procureur adjoint de Rouen et qui le conduira à un internement d'office.

La famille, elle, ne comprend toujours pas. L'amitié qui liait les deux hommes était forte, voir "ambigüe" selon certains. La compagne de Christophe Dijoux témoigne dans le Journal de l'île : "Christophe passait plus de temps avec Laurent qu'avec nous".

De nouvelles expertises psychiatriques doivent être pratiquées et une information judiciaire pour meurtre devrait être ouverte.
Mardi 22 Septembre 2009 - 10:00
Audrey Caldone
Lu 1343 fois




1.Posté par td le 23/09/2009 06:03
persecution!!!!!!!!!!!! n'importe quoi ! je le donnerais une bon persecution de coup de fouet pendant 20 ans en prison , voila c tout !

2.Posté par c.t le 23/09/2009 11:10
il a enlevé la vie à un membre de ma famille.il a falu qu'il parte en métropole pour devenir fou c'est de n'importe quoi et pour il mériterait la meme souffrance qu'à connu mon oncle il devrait rester toute sa vie sous les barreaux 20 ans de prison c'est rien comparer à la douleur que l'on ressent

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales