Economie

Le marché de l'automobile rebondit en 2015


Le marché de l'automobile est une affaire qui roule en 2015.

Au premier semestre, plus de 13.000 véhicules neufs ont été vendus à la Réunion, soit une progression de 8,56% par rapport à l’année dernière.

Le mois de juin a été particulièrement bon pour les concessionnaires, avec quelque 2.500 ventes enregistrées.

Les clients réunionnais restent fidèles aux marques françaises. Peugeot et Renault trônent ainsi tout en haut du podium, loin devant Citroën dont les ventes ont chuté de 10%, indique la presse.

Le modèle le plus vendu sur l’île reste la Peugeot 208, suivie de la Renault Clio et la Renault Captur.

Au total, 48,5% des véhicules écoulés à la Réunion sont des constructions françaises.
Mardi 7 Juillet 2015 - 09:03
Lu 1955 fois




1.Posté par MMCRLP le 07/07/2015 10:21
Le mois de juin a été particulièrement bon pour les concessionnaires, avec quelque 2.500 ventes enregistrées.


Juin = fin de mois
Juin = fin de trimestre
Juin = fin de semestre

Trois objectifs à atteindre en même temps. C'est pourquoi les rapaces faisaient des conditions exceptionnelles. Il n'y avait qu'à voir les 4x3 qui fleurissaient un peu partout dans l'île.
Mais malgré ces remises-reprises, importer soi-même son véhicule sans passer par les monopoles est plus rentable.

2.Posté par polo974 le 07/07/2015 11:19
""" Au total, 48,5% des véhicules écoulés à la Réunion sont des constructions françaises. """

de constructions ou juste de marques (partiellement) françaises ? ? ?

3.Posté par WTF le 07/07/2015 16:29
Incroyables tout de même : comment les gens font alors que les crédits sont assez difficiles à obtenir. toutes ces autos neuves ou récentes sur un si p'tit département....mais bon, il paraît que quand l'automobile va, tout va ! Une petite re-croissance post 90°s en vue !

4.Posté par MMCRLP le 07/07/2015 19:59
alors que les crédits sont assez difficiles à obtenir


@3. Il faut tempérer.

Un crédit auto est facile à obtenir car il s'agit de faciliter les ventes et d'engraisser les monopoles de la place.

Pour le crédit immobilier, deux cas de figure :
- pour la vente entre particuliers, le banquier va chercher des poux. Car il s'agit d'un Monsieur Hoarau qui va payer un Monsieur Payet. Et ça, le banquier n'aime pas
- pour la vente entre un promoteur et un particulier, le crédit sera plus facile à obtenir. Là encore, il s'agit d'engraisser des voleurs qui n'hésitent pas à vendre un studio à 200.000 euros. Le Réunionnais aura donc le choix : soit il paie son chez-soi à prix d'or, soit il va se faire f....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales