Faits-divers

Le mannequin lingerie attaque Monique Orphé en diffamation


Le mannequin lingerie attaque Monique Orphé en diffamation
Il y a un mois, Monique Orphé publiait une virulente tribune afin d’exprimer son indignation face à une publicité placardée en 4 x3 partout sur l'île.

La campagne de lingerie à l’accroche coquine "Allumeuse, et alors ?" n’était absolument de son goût, d'autant plus en période de fête des mères. Mais aujourd’hui retournement de situation, c’est le mannequin, la ravissante Cassandre Lauret, qui vient de porter plainte contre la députée, vice-Présidente de la Délégation aux Droits des Femmes à l’Assemblée nationale

La publicité est simple, une jeune femme en sous-vêtements rose avec l’accroche suivante "Allumeuse, et Alors" suivie du hastag  #ET-ALORS. Cette campagne Vogue a illico provoqué l’indignation de la députée Monique Orphé.

Cassandre Lauret, le mannequin choisi par Vogue pour cette campagne, s’est sentie directement attaquée par les propos suivants de Monique Orphé (sic) "(Vogue)… a parsemé sur toute l’île des publicités sexistes présentant une femme dans une posture aguicheuse absolument pas naturelle, en sous vêtements, en sous-titrant le tout par trois petits mots au ton soi-disant libertaire et pourtant lapidaire…".

Dans une vidéo publiée sur Facebook, Cassandre a choisi de faire une mise en point. Pendant plus de 3 minutes la jeune Saint-Joséphoise s’exprime très clairement et affirme son droit à exercer librement son métier. "Petite mise au point concernant la polémique de ma publicité en sous-vêtements. J’ai hésité à prendre publiquement la parole concernant la campagne de fête des mères Vogue qui a été qualifiée de sexiste par l’association de droit des femmes…".

"Si cette publicité avait été dégradante en quoique ce soit pour l’image de la femme , je ne l’aurais pas faite"

La blonde Cassandre tient à mettre les points sur les i et à dédramatiser la lecture qui a pu être faite de cette campagne : "Si cette publicité avait été dégradante en quoique ce soit pour l’image de la femme , je ne l’aurais pas faite. Le hashtag était peut être un peu provocateur mais le monde de la pub est là pour vendre. Je pense qu’il n’a pas été vu dans le bon sens, avec humour et légèreté…"

Cassandre Lauret explique ensuite qu’elle y voit bien plus une image de la femme forte, désirable et désirée. Avec humour, elle poursuit sa démonstration "Un peu tout a été mélangé et on m’a qualifiée de femme objet. Il faut savoir que les sous-vêtements, je ne les vendais pas pour les hommes et au niveau de la coupe ça irait mieux à une femme ! ".

Le mannequin affirme ensuite que ces accusations sont "d’un autre âge", et de poursuivre son raisonnement en affirmant que l’on devrait alors interdire dans cette optique tous les concours de beauté.

A très juste titre la jeune femme s’interroge ensuite sur la campagne Vogue en cours actuellement, pour la fête des pères, où l’on voit un homme en caleçon sans pour autant qu’il s’attire les foudres de la députée en tant qu’homme objet.

"Elle a confondu la personne réelle et mon travail"

"Je tiens à clarifier les choses car moi-même j'ai été qualifiée de jeune femme aguicheuse dans une position pas naturelle par la députée vice-présidente de l’association des femmes… Elle a confondu la personne réelle et mon travail. Une plainte a été déposée pour diffamation".

La jeune femme poursuit son coup de gueule en affirmant : "Je suis une femme forte qui s’assume". La justice devra trancher quant à savoir si la diffamation est avérée.

Un photographe de la place a également tenu à réagir. Laurent Capmas, habitué à ce genre de polémique à La Réunion -il est l’auteur du magnifique calendrier des rugbywomen de l’Etang Salé - nous confiait : "On ne s’attaque pas directement au produit, ni à la marque, ni à l’agence. Le mannequin est mis en cause. Il y avait plus de liberté dans les années 80 que maintenant…".

A méditer...

La vidéo coup de gueule de Cassandre Lauret publiée sur Facebook




La tribune de Monique Orphé en date du 17/05/17

Le mannequin lingerie attaque Monique Orphé en diffamation
MARRE DES PUBLICITÉS SEXISTES

A l’approche de la fête des mères, le magasin réunionnais Vogue a cru faire le plus beau des cadeaux aux mamans, aux sœurs, aux cousines, aux adolescentes et plus généralement à toutes les femmes : il a parsemé sur toute l’île des publicités sexistes présentant une femme dans une posture aguicheuse absolument pas naturelle, en sous vêtements, en sous-titrant le tout par trois petits mots au ton soi-disant libertaire et pourtant lapidaire« Allumeuse, et alors ? ». 

Et alors ? Et alors, une fois de plus le corps de la femme est utilisé à outrance pour promouvoir un objet de consommation comme si les deux étaient nécessairement liés. Les publicitaires nous imposent ainsi leur normes et leurs fantasmes et les femmes ne sont plus disposées à laisser faire cette association d’images. La vigilance doit être de mise à tous les instants. D’abord parce que la publicité a nécessairement un impact sur l’image et le rôle de la femme dans la société. Elles incitent nos jeunes filles à la boulimie, l’anorexie, le recours à la chirurgie esthétique et nos jeunes hommes à développer des comportements machistes ou de violence sexuelle. 

Ensuite, il n’y a rien de plus sexiste que d’utiliser le terme d’ « allumeuse » pour une femme. Allumeuse pourquoi ? Parce qu’elle porte des sous-vêtements ? Dirait-on qu’un homme est un allumeur parce qu’il porte des sous-vêtements ? Le sous-vêtement est présenté là comme un objet de fantasme pour les hommes, hors il est d’abord un vêtement de confort et de maintien pour les femmes. Nous portons des sous-vêtements avant tout pour nous-même. 

Ces publicités ne doivent pas être prises à la légère : tolérerait-on des affiches homophobes ou racistes ? Bien sûr que non. Le sexisme doit provoquer la même indignation car ce sont les rapports femme-homme qui sont en jeu et donc l’équilibre même de notre société. Il faut continuer à lutter pour que la publicité ne propage pas les stéréotypes de genre, pour qu’elle ne banalise pas la sexualité qui rend les femmes plus vulnérables à la violence, pour qu’elle n’impose pas de normes de mensurations corporelles portant atteinte à l’estime d’elles-mêmes, enfin elles ne doivent pas être axées sur des valeurs de séduction, de charme et de sexe qui ciblent principalement les fillettes et les adolescentes contribuant ainsi à leur hypersexualisation. 

Le maire de Londres a agi dès son élection en 2016 pour limiter les publicités associant le corps des femmes à des objets de commercialisation en passant des contrats avec les afficheurs publicitaires. En 2017, la maire de Paris Anne Hidalgo, lui a emboîté le pas en faisant interdire les publicités sexistes dans la capitale. 

A la Réunion, à l’avant garde, nous avons dès 2009, signé une charte contre les publicités sexistes qui fleurissaient alors sur l’île. Je constate aujourd’hui que certains commerciaux se laissent aller à certaines dérives que nous ne laisserons pas passer. J’appelle les maires réunionnais à agir pour refuser ces affiches sexistes. J’appelle donc les femmes et les hommes de notre île à boycotter ce magasin à l’origine de cette publicité qui porte atteinte à la dignité des femmes.  


Monique Orphé
Députée de la 6ème circonscription de la Réunion
Vice-Présidente de la Délégation aux Droits des Femmes à l’Assemblée nationale 
Mardi 13 Juin 2017 - 17:29
Zinfos974
Lu 8588 fois




1.Posté par un cerveau piur Orphée le 13/06/2017 17:39 (depuis mobile)

Quelle hypocrisie. Que cette députée de troisième zone s'occupe des violences faites aux femmes au lieu de se faire de la pub avec sa bigoterie moyen-âgeuse !

2.Posté par Fredo974 le 13/06/2017 17:43

Monique serait jalouse ?

3.Posté par GIRONDIN le 13/06/2017 18:00

zinfo à la pointe de l'info!

et comme dirait le patron, La période électorale étant traditionnellement lié à la recherche de scoop, elle ne peut néanmoins autoriser toute tentative de désinformation impactant le sérieux et l’image d'un candidat (e),...............LOL

et sinon apparemment vous êtes les seuls à ne pas être au courant le reunionmou caroupaye était au tribunal ce matin, une broutille une histoire de porte jartelle .... de bourse mal tenu....beaucoup moins importante que cette histoire de culotte!!!!! lol

4.Posté par Gogote le 13/06/2017 18:17 (depuis mobile)

Mauvilac té en promotion quand la fait foto la !

5.Posté par Titi or not Titi le 13/06/2017 18:18

Eh Bam ! Une BoB Remise À Sa Place !!
Vite Un Ecrit Sur Le Casier -> Macronette Out ! 😄😄

Eh BoB, Il Y A 150 000 Chômeurs !!! 😜

ANouLa©®

6.Posté par laféladi le 13/06/2017 18:34

Synthèse de l'histoire :

2 femmes y bataille pou les conditions féminines dans notre monde actuel ;

Objectif : FAIRE CROIRE AUX YEUX DU MONDE, QUE ZOT Y BATAILLE POUR UNE BONNE CAUSE

Réalité des choses : FAIRE LE BUZZ !!
- Le mannequin y rode le point pour faire une grande carrière internationale
- La députée y rode le point pour faire une longue carrière politicienne

Bref une hypocrisie de plus, dans un monde de plus en plus utopique !!
-

7.Posté par ridicule le 13/06/2017 18:37

qu'est ce qui faut pas faire pour faire parler de soi ?
quelle diffamation?
encore une opération de comm ridicule

8.Posté par Electrice Saint-Pauloise le 13/06/2017 18:42

Nos 3 poussives dépitées réunionnaises, en particulier la démago Bello qui se veut porte parole des femmes battues avec sa machine à mobiliser ses électrices de l' UFR, et qui en avait été déjà saisie comme d'habitude inutilement, pendant son passage rapide à la mairie de Saint-Paul,

feraient mieux de s'attaquer aux lobbies qui font de la publicité sur l'alcool, FLEAU N° 1 de La Réunion responsable de tant de drames, au bord des routes à proximité des écoles-collèges-lycées-stades-piscines dans toutes les communes de notre île,....

au lieu de se ridiculiser, peut-être par jalousie, à critiquer une belle femme qui respire la santé !!!

9.Posté par KLOD le 13/06/2017 19:13

girondin a tout dit ............ rien sur not mannequin du transport endémique , les journalistes de zinfos sont débordés et se dispersent devant toutes les affaires relatives à la justice ?

10.Posté par Kréol974 le 13/06/2017 19:29

Pfff ... c'est sur que vous avec votre affiche ; ça donne pas envie Mme Orphée.... Pourtant si mi trompe pa ou i aime fait la poupette, non ???
Désolé mais cette photo et cette femme est très jolie, pas vulgaire , et met en valeur la femme .... on va pas une femme en Kway pour montrer et vendre des sous vêtements.... Vous nous saoulez bien avec votre visage de partout pour les législatives.... Nous aussi on peut dire : " Marre de voir la photo des politiques qui nous prennent pour des couillons " ....
Alors je suis sur que vous avez voulu faire le buzz en faisant ça ; si c'est pas le cas; allez à Dubaï, ça marchera peut-être...
Cordialement
Un homme qui aime la femme et qui la respecte

11.Posté par Kayam le 13/06/2017 20:03

Si dori té konm avan, zot dé noré mète in pé dan la vane pou triyé... Zot noré fé in zafèr util !!!! Y trouv pa non pli in paké brède chouchou pou triyé ??

12.Posté par Titi or not Titi le 13/06/2017 21:23 (depuis mobile)

@Klod / Girondin 😜👍

13.Posté par candide le 13/06/2017 21:46

En tous cas il y a pas photo... je préfère la première que la troisième...

14.Posté par Demmery frederique le 14/06/2017 05:48

Je suis entièrement d'accord avec Mme Orphee. La plainte de ce mannequin est ridicule.

15.Posté par Stef le 14/06/2017 07:27 (depuis mobile)

Bravo! Je suis arrivé à saturation de ces féministes enragées.

16.Posté par orphee analphabète le 14/06/2017 08:02 (depuis mobile)

Cette dame ecrit comme un cochon. On ecrit pour marquer une opposition "or"et pas "hors". Orphee est hors-sol, or elle est députée.

pitoyable.

17.Posté par Atterré ! le 14/06/2017 08:51

Entre Monique Morflée et Cassandre j'ai vite choisi ! ! !

18.Posté par ZembroKaf le 14/06/2017 09:59

Monique est déçu...elle n'a pas été retenue par..."Vogue"....entre "kilot' bato et tanga"...mi vote...???
Ah "photoshop"...si tu n'existais pas...Monique t'aurais inventé..lol !!!

19.Posté par cmoin le 14/06/2017 10:49

Voilà,cette femme a confirmé la vérité:toute des allumeuses,maintenant qu'elle ne se plaignent pas de ce qui les arrive!

20.Posté par golf51 le 14/06/2017 10:55

Elle est en colère car elle n'a pas trouvé sa taille au magasin! mdrrrr

21.Posté par rose le 14/06/2017 11:35

le mouton est un animal à poil laineux .

22.Posté par Sylvie Lauret le 14/06/2017 12:13

Le mot "allumeuse" m'a choqué !

23.Posté par JMR974 le 14/06/2017 12:26

Monique Orphé doit être jalouse de la très jolie Cassandre Lauret. Et il y a de quoi ! Le jour et la nuit ! Si Cassandre Lauret pose pour présenter des sous-vêtements roses, Monique Orphé doit poser en portant des gonis, et des grandes tailles bien entendu !

24.Posté par Fredo974 le 14/06/2017 13:11

CMOIN POST 19

T'es vraiment un gros naze !

25.Posté par Homère d Alors le 14/06/2017 13:17

Soutien à madame Lauret car cette accusation est archi ridicule et à côté de la plaque.
On ne voit pas M. Orphée défendre les droits des femmes dans des cas autrement plus flagrants mais s'attaquer à certaines pratiques serait mal vu pour nombre de ses électeurs alors ...
Dans ce cas elle ne prend pas d'autre risque que celui d'être ridicule.

26.Posté par jean claude payet le 14/06/2017 14:06

ile lamentable info lamentable politicien lamentable que dire lamentable

27.Posté par une réunionnaise 97410 le 14/06/2017 14:08

Il faut etre intelligente, cette mannequin réunionnaise, car Mme Orphée n'a pas en aucun cas mise en cause cette mannequin, elle a mis en cause le système de cette pub et de ce magasin.
En aucun moment, elle a parlé de la mannequin, aussi, il faut savoir faire la part des choses avant de crier « oh rage, au desespoir ».Mme Orphée a insisté sur le fait, l'impact que ce genre de pub a sur les jeunes filles, jeunes femmes, meme « les grosses » qui n'ont plus ou pas ce corps presque parfait, je ne m'avancerais pas à dire de rève, ce n'est pas le terme, je dirais plutot mince tout simplement.
De là, à sortir du bois au moment des législatives, c'est un peu bizarre.
Meme en métropole, quand on critique une pub, la mannequin ou le mannequin compte pour « du beurre », on ne s'intéresse pas à la personne qui pose, personne ne me dira le contraire.
C'est « du tapage nocturne » pour si peu en ce moment des élections, je dirais à cette mannequin.Jamais, Mme Orphée l 'a nommé ou l'a mise en cause, elle a parlé du systeme autour.

28.Posté par naty97430 le 14/06/2017 14:10

Allez Monique encore un combat pour rien... la jalousie mes amis la jalousie!!! moi femme mi pend pas MME ORPHEE pour batay' pour moi... batay' pour elle d'abord! arrête un peu MME

29.Posté par mimorpouletranspor le 14/06/2017 14:20

"MARRE DES FIGURES POLITIQUES

A l’approche des législatives, la député a cru faire le plus beau buzz : elle a parsemé sur toute l’île des promesses politiques présentant un programme plein de belles promesses. Menteur et alors ?

...."

Tellement facile.

Bref, encore une aigrie de la vie.

30.Posté par babar run le 14/06/2017 15:23

Mme Orphée.......connaissez vous le complexe de Cassandre...

bonne nouvelle descente aux enfers......

31.Posté par loyada le 14/06/2017 17:38

oui mais en fait , cette déput&e ne peut se prévaloir du titre d allumeuse !! une vraie comique ! enfin un tout petit peu !

32.Posté par Rachelle le 14/06/2017 19:24 (depuis mobile)

Quelqu'un peut dire à Monique Orphée que si elle pense qu'être une femme c'est ne pas être féminine et pourquoi pas séductrice, elle n'avait qu'à changer son précieux féminisme pour du machisme. En col roulé mesdames et agissez comme des camionneurs!

33.Posté par Bouge pas nid de guêpes le 14/06/2017 22:06

Pour ne pas créer de polémique nuisible à soi- même d'autant plus à l'approche des élections, il faut savoir être prudent et anticiper les conséquences avant toute dénonciation médiatisée même de bon droit. Mieux vaut râter l'occasion de se taire comme on dit .

34.Posté par confiture et pots le 14/06/2017 22:58

c'est la pub qui est sexiste..pas le mannequin..mais peut on avoir autre chose comme pensée de la part d'un mannequin, que la condamnation du refus de l'exploitation de son corps ??

la situation de la femme mérite mieux qu'un décolleté vertigineux !

35.Posté par STOP le 15/06/2017 09:05

Il ne faut pas oublier combien de femmes sont maltraitées à la Réunion. Si en plus, on leur fait croire qu'être nunuche c'est bien, leur corps ne sera jamais respecté. Orphée a raison, arrêtons de faire croire aux jeunes femmes et aux femmes que l'allumage est bon pour elles alors qu'il n'est bon que pour les hommes! Pour la fête des pères, un homme en caleçon???
Des sous-vêtements, nous en voyons plein sur les affiches, c'est le message qui dérange: allumeuse ici, c'est synonyme de feux aux fesses, c'est cela le problème majeur!

36.Posté par L'Ardéchoise le 15/06/2017 09:37

Des femmes à poil ou presque, l'étalage en est fait partout, celles qui posent, c'est un choix que de faire commerce de leur corps.

Eh bien perso, je suis plus choquée par le prix annoncé du soustif et je me demande où et par qui il a été fabriqué.
En Asie, en Afrique, par des enfants, des gens payés avec des cacahuètes dans des conditions de travail qui ne devraient pas exister ?
Ce qui donne au final une exploitation du corps de la femme avec des produits qui viennent de l'exploitation d'une frange du genre humain...
BOYCOTT !

37.Posté par consternation974 le 15/06/2017 11:00

je m'insurge moi aussi pour la pub de l'homme en BOXER c'est dégradant pour nous les hommes !!!!

Monique , Monique , Monique !!! détendez_vous si vous cherchez des "combats " il y a vraiment d'autres sujet réellement préoccupant a traiter .
Vous ne verrez pas un homme porter ce genre de plaintes , c'est tellement ridicule que sa en est comique .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >