Faits-divers

Le "maître de Saint-Leu" laisse tabasser la mère de son enfant

Correctionnelle SUD - Jeudi 19/05/2016


Le "maître de Saint-Leu" laisse tabasser la mère de son enfant
Triste sire que cet Ulrich C., 28 ans. Sa compagne, Audrey Z., 31 ans, ne vaut pas mieux. A eux deux, ils ont décidé que les personnes qui leur portent ombrage sont interdites de séjour dans leur zone d’influence exclusive, la commune de Saint-Leu.

Lorsque les histoires de c… et la jalousie s’en mêlent, ça n’arrange pas les choses.

Mi aim a ou, a moin non pli…

C’est une histoire de oufs.

Voici plusieurs années que Ulrich et Audrey sont en ménage. Mais un beau jour, le bel amour vole en éclats et Ulrich, ou vois comm bon Dieu lé farceur, a fait la connaissance de Marie avec laquelle il se met illico en ménage et à qui il fait un enfant dans la foulée.
Peu après, l’amour i fâne et Ulrich retombe dans les bras de son ex-"pour toujours". Ce que Marie admet fort modérément, qui vient régulièrement à Saint-Leu faire comprendre qu’il faudra encore compter avec elle.

Ses apparitions aussi régulières que celles de Fatima agacent les nouveaux ex-amants qui décrètent alors une fatwa contre l’importune : on lui fait savoir qu’elle est interdite de séjour sur le territoire de la commune de l’Ouest. Sinon, ça sera tant pis pour ses fesses.

Un insupportable affront

La goutte fait déborder le vase le 3 décembre 2015 devant le Pôle emploi de Piton Saint-Leu où les deux factions se téléscopent. Une insolence que Audrey entend laver dans le sang.

Elle se précipite vers la voiture de sa rivale, à l’arrière de laquelle dort l’enfant de son compagnon. Et se met en devoir d’administrer à l’ex-amante une sévère correction : "coups de griffes, coups de poing au visage, tirage de cheveux (une des armes favorites des dames)", dit le rapport de gendarmerie.

Quelqu’un passant par là se met en devoir de séparer les deux furies, ce que voyant, Ulrich se précipite… pour empêcher l’intervenant d’intervenir !

"C’est pour qu’Marie comprenne la leçon et ne vienne plus à Saint-Leu et je ne pouvais pas non plus supporter que quelqu’un attrape ma femme ! Il y a d’autres Pôles emploi dans l’île".

Drôle de raisonnement, dites-vous ? Ouais… si on peut appeler "ça" raisonner.

L’ayatollah saint-leusien…

L’agressée s’en sort avec 4 jours d’ITT. A la question des gendarmes "Considérez-vous comme normal que la mère de votre enfant prenne une correction devant vous ?", sa réponse est d’une banale férocité : "Ben oui ! "

Pour la partie civile, Me Frédéric Hoareau a parlé "d’une sauvage agression, de la part de gens qui se croient propriétaires d’un territoire ; or la commune de Saint-Leu n’appartient à personne, surtout pas à un chef de clan. Pire, le père d’un enfant, refusant que la maman de cet enfant, son enfant, soit défendue, c’est inadmissible. Ce contexte de terreur doit cesser ! "

L’avocat a été rejoint par la substitut Tanguy qui a fustigé "cet homme qui ne regrette rien et qui risque de recommencer". Et de réclamer 300 euros contre la harpie et 3 mois avec sursis en guise d’avertissement contre l’ayatollah saint-leusien.

Une vérité à deux visages

Nous té croir zot pois té au feu… Mais voilà qu’intervient Me Isse qui, décidément, a l’art du retournement des situations bien établies.
"Ce couple n’est pas la paire de monstres que l’on nous a présentée. Les témoignages ne manquent pas qui corroborent les provocations à répétition de la part de la soi-disant victime. Même la mère d’Ulrich a été plusieurs fois épiée, espionnée. Marie a plusieurs fois fait le guet devant chez elle ". L’avocat brandit le témoignage d’une personne, lors de l’agression, disant que l’agressée n’était pas du tout DANS sa voiture mais DEHORS, entre la bagnole et la portière ouverte. Le même témoin atteste que Marie a brandi un bâton qui était caché dans sa voiture.

Là où il attige, c’est lorsqu’il prétend que Ulrich n’est pas intervenu "pour ne pas envenimer les choses". Il en ressort que personne n’est tout à fait blanc ni entièrement noir dans cette rixe d’une autre époque.

Grâce à son avocat, Ulrich échappe à la prison et se contente (hum !) de 300 euros d’amende, comme Audrey. Plus quelques centaines d’euros de dommages-intérêts.

Saint-Leu est de nouveau ville ouverte…
Vendredi 20 Mai 2016 - 10:59
Jules Bénard
Lu 9454 fois




1.Posté par Légaillard le 20/05/2016 11:25
Saint Leu ville de tous les dangers: Dengue, Requin, Ayahtolla Ulrich, pollution anti Pavillon bleu, mauvaises odeurs, Triste Robert.. et j'en passe!

2.Posté par Hugues Neau le 20/05/2016 12:58
Sans maîtrise de la graphie du créole, il vaut mieux écrire en français M. Bénard...

3.Posté par kersauson de (P.) le 20/05/2016 15:06
ENCORE un delire du BENARD
pfffffffffffffffffffffffffff

pierrot tu n'aurais pas du laisser passer une telle CALOMNIE

en sus , ce n est pas du kreol, il baragouine ds son pinard benard

4.Posté par pipo le 20/05/2016 16:18
oh j'avais lu le "MAIRE" de Saint-Leu" laisse tabasser la mère de son enfant ...sorry !

5.Posté par Jules Bénard le 20/05/2016 17:22
à posté 3 "kersauson" :
vous savez lire, monsieur ?

6.Posté par Jules Bénard le 20/05/2016 17:49
à posté 2 "Hugues Neau" :
Quelle graphie, monsieur ? La vôtre, certainement ? Ou lékritir 77 ? Ou les nombreuses graphies inventées de toutes pièces par ceux qui rêvent, faute de savoir écrire, laisser quand même leur nom dans la littérature créole, fusse-ce en la dénaturant ?
La seule graphie logique est la graphie étymologique car 95 % des mots créoles réunionnais viennent du français.
Pourquoi écrire "la kaz" au lieu de "la case" quand les deux veulent dire la même chose ? C'est créer un trouble de plus dans la mémoire des enfants.
Alors, mon Caf... arrête fait out' l'intéressant !

7.Posté par Thierry MASSICOT le 20/05/2016 17:55
Dans la rubrique "Chiens écrasés" je voudrai le "Père" Oups! Pardon, le "Jules"

Bref, toujours une emphase affligeante pour décrire le sordide.. Je ne sais si c'est pour obtenir le Pulitzer du journalisme, si oui, va vraiment falloir mettre les bouchées doubles! Sinon, 2ème options, candidater auprès de Morandini, voir tenter une place de chroniqueur sur D8 avec comme boss Hanouna

8.Posté par KLD le 20/05/2016 19:49
Jules , un plaisir de te lire , par contre sur "ton analyse" de la graphie créole ..................... il faudra un jour ( horizon 2040.) que la réunion se mette d'accord sur une graphie et perso , n'étant pas linguiste , la graphie 77 ne me gène pas . au mwin elle permet de différencier le kréol du français .et ce sans arrière pensée politique , comme certains veulent nous le faire croire ........les éternels " surtout ne changeons rien "," on est si tellement content de nous" , sans compter les vielles rancoeurs politiques , aussi manichéennes que comiques (tant de choses à dire sur ce point ( cf la zaqueline et son créole kk ou la margie et son créole "sympathique ".............. ...... et , pour ma part : les zarboutans la Réunion : Danyel WARO , Ziskakan , Tiloun, Firmin ( les 1ers qui me viennent à "l'esprit" ) ........ et tant d'autres, reusement , mon dié , la liste est longue , pas besoin de trop causer , mi koné les dalons lé la , pas besoin dire zot nom .!!!) .........)............. o twa Kréol ......... ou .............ho toi créole ............. pou mwin lé pareil ............ tien bo larg pa , c'est l'essentiel , du moment que l'imaginaire créole subsiste !

9.Posté par Jules Bénard le 21/05/2016 07:35
à l'ami KLD :
Ce qu'il faudrait, c'est certainement dépassionner le débat !
Pour ta gouverne, je te rapporterai une observation du professeur Chaudenson : "L'orthographe n'a pas pour but de rendre compte d'une prononciation".
Sinon, comment prononcer "les poules du couvent couvent" ?
Merci de continuer à aimer mes textes, même (surtout) quand tu n'es pas d'accord. Cela donne lieu à de passionnants débats.
Bon week-end, JULOT.

10.Posté par Gépatord le 21/05/2016 09:30
JULES mon ami, j'adore continue , j'aime , la liberté existe, celle de ne pas aimer, donc pas lire !! alors la caravane passe les niais aboient ,, laisse braire ces baveux dont notre culture les échappe,
ne change rien !!
bises mon frere des grands combats

11.Posté par Jules Bénard le 21/05/2016 10:41
à posté 10 "Gépatord" :
message reçu, l'ami.
Je ne déteste pas que l'on me critique : c'est l'occasion de mettre les points sur les "i" pour ceux qui ont décidément la comprenette très dure. Et Dieu sait si'l y en a.
Bien à toi et bon week end, JULOT.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales