Politique

Le maire du Tampon arrête de subventionner le club de foot USST


Le maire du Tampon arrête de subventionner le club de foot USST
La mairie du Tampon arrête les frais. L'USST, le club de football phare de la ville, est en péril financier après l'annonce du maire, André Thien Ah Koon, de ne plus verser un centime de subventions. Accusant un déficit de 900.000 euros, le club est voué à disparaître alors qu'il est le plus titré de la décennie en championnat.

La disparition programmée de l'Union Sportive Stade Tamponnais a immédiatement fait réagir le député de la 3e circonscription Jean-Jacques Vlody qui y voit "l’irresponsabilité de toutes les majorités municipales qui n’ont jamais voulu entreprendre une politique du foot avec des engagements financiers raisonnables."

Le parlementaire rappelle que déjà depuis 2008, il avait attiré l’attention des différentes majorités sur la situation financière de l’USST. A l'époque, la structure bénéficiait d'une enveloppe d’un montant total d’un million d’euros. Dans le même temps, le club avait reçu par deux fois des alertes en provenance de la Ligue de foot sur sa situation financière. Déjà.

Un audit financier avait alors été commandé par la mairie mais Jean-Jacques Vlody affirme que ce document n'a jamais été transmis en conseil municipal. "L’USST ne peut être tenue pour seule responsable de la situation d’aujourd’hui", prend-il fait et cause.

"Il faut accompagner le club vers une sortie de crise"

"Lors des dernières municipales, mes adversaires, en particulier André Thien Ah Koon, ont mené campagne sur le thème : 'si Jean Jacques Vlody est élu maire, il va supprimer l’USST'. Je rappelle que je me suis toujours inscrit en faux contre cette rumeur. Les Tamponnais peuvent constater aujourd’hui que le maire et son équipe municipale avaient déjà envisagé la liquidation de l’USST bien avant d’être élus. Par cette décision, le maire a trahi les licenciés de l’USST et tous ses supporters", conclut l'élu non sans inviter la municipalité à accompagner le club vers une sortie de crise en lui proposant un accompagnement financier associé à un plan de redressement des comptes.
Jeudi 5 Juin 2014 - 00:13
Lu 1903 fois




1.Posté par noe le 05/06/2014 08:03
C'était du gaspillage d'argent !
Les footeux doivent faire leurs prestations gratuitement ...pour le public !

2.Posté par couyon 974 le 05/06/2014 08:46
et ouais c est çà la nostalgie politique

3.Posté par pipoteur le 05/06/2014 09:22
Multiples champions, forcément avec le budget qu'ils avaient! 1 million de subvention municipale non mais on croit rêver et même avec ça ils affichent un déficit!
Le foot local est une gabegie depuis des décennies mais les maires étranglés par leurs budget commencent à mettre de l'ordre: saintlouisienne, Tamponnaise... le prochain??
Les joueurs péï sont des danseuses gâtées! fini le temps de l'opulence, vive le foot AMATEUR. Si ça ne leur plait pas qu'ils restent chez eux.
Ethève complice et même incitateur de cette gabegie.

4.Posté par La rédactrice le 05/06/2014 09:25
Bonjour,

TAK, Monsieur Vlody ... il n'y a pas un pour rattraper l'autre !

5.Posté par Reunionnaise le 05/06/2014 09:54 (depuis mobile)
"Papa revient!"... Et ben félicitation il est là!! Ils vont apprecier les fans tamponnais à qui il promettait pendant sa campagne de remettre l''USST en tête de classement... De faire venir les meilleurs entraîneurs (de France bien sûr!...)... Minable

6.Posté par Serge le 05/06/2014 11:44
900.000 euros Tampon, La Possession un peu moins, près de 500 000 euros Saint Denis, cela
ait beaucoup. Qui sont les vrais coupables? La Ligue bien sûre, en premier, elle a deux commissions de contrôle, la CDCG et la Commission de Validation des Dossiers. Pourquoi n' a-t-elle pas jouer son rôle? Pourquoi la CDCG n'a-t-elle pas demande la mise en procédure judiciaire du Club, comme l'autorise les règlements? Le Président avait dit concernant du club de la Possession : - Que la rétrogradation était inévitable puisque la situation du club était soumise aux procédures judiciaire.
Monsieur le Président de la Ligue est-il au courant de la situation? Où bien il y a -t-il un plan B pour son club "de coeur"? Il est impensable, qu'il ne soit pas au courant de la situation? Dans ce club, plusieurs membres ou techniciens ont ou avaient des liens très privilégiés avec la Ligue.
Ce matin même, des auditeurs s'interrogent, et peu savent vraiment comment fonctionne un club de football amateur à la Réunion. Quelles sont les charges et les obligations d'un club. Certains semblent surpris de la réalité .L'argent coule à flot dans cette discipline, l'argent public surtout. Cette discipline souffre justement d'abondance financier, mal réparti, certainement, dont profite une minorité. Il est inadmissible que des clubs d'amateurs doivent autant aux organismes sociaux, CGSS, URSSAF. Comment ces organismes peuvent tolérer ces dérives? Qui sont les interlocuteurs des ces organismes? Que les responsables s'expliquent. Un monument s'écroule...Ce qui laisse planer de sérieux doutes sur la santé financière des autres clubs de l'élite. Et, à ce jour rien ne filtre....Tous les partenaires, acteurs, public doivent exiger de la transparence. De la part CDCG d'abord. Elle doit publier ses procès-verbaux, et elle surtout, à ce jour elle doit communiquer. Ou tout simplement se démettre de ses fonctions.

7.Posté par sambi974 le 05/06/2014 12:11
Il faut arrêté avec la freinesie des subventions abusives attribuer au club de foot locale dont certain on le budget des clubs de cfa en France.d 'autant plus qu 'il font des joueurs a prix d'or et freine émergence des jeunes footeux locaux.tout juste pour un titre de champion de réunion très peu rentable.
c'est une decision courageux que d'autres maires doivent emboiter le pas afin de rendre les equipes locales beaucoup moins depensif en recrutement des joueurs de tout bord a prix souvent excessif afin de favoriser la formation locale.

8.Posté par justedubonsens le 05/06/2014 12:13
Quand une ville n'a pas les moyens d'entretenir une équipe de football, elle revient à la réalité économique et financière. Il est invraisemblable d'arriver à une telle situation. Pour ma part que l'USST disparaisse en tant que club de D1, je m'en contrefous. Essayons seulement de permettre aux jeunes d'exercer leur sport favori dans de saines conditions et que ll'on cesse de fabriquer des stars locales pour satisfaire l'égo de quelques uns ! Que celui qui aime le foot pour y jouer ou simplement le regarder vive sa passion. Il n'est pas nécessaire à ce niveau de payer ces joueurs ! Je fais du trail je demande à personne de payer mon matériel et nous sommes des miliers comme cela ; nous assumons notre passion malgré les frais que cela engendre. Par ailleurs en cessant ces dépenses les seules motivations du plaisir de jouer et de faire partie d'une équipe avec pour but de gagner la compétition raménera le public par la pratique du prix d'une place à un coût raisonnable !

9.Posté par Non mais allo quoi le 05/06/2014 12:14 (depuis mobile)
TAK attaque, tué l'oms, étrille l'USST, casse le CCAS . C'est un assassin qui n'a même pas été élu par la majorité des tamponnais. Nous nous dirigeons vers la période la plus noire de l'histoire du Tampon.

10.Posté par Yannick le 05/06/2014 13:05
Une bonne chose...Des footeux, enfants gâtés depuis des décennies, palpant près de 4000€/mois pour jouer seulement au niveau local...et se la péter !! Puis petite reconversion (sans les compétences bien sûr) vers des bureaux de la mairie ou autres organismes inféodés...CISE etc.....
Arrêter les frais pour ces branleurs gaspilleurs de la manne jusqu'ici plus que généreusement offerte, c'est juste du bon sens. ENFIN!!!!!!
Et si les footballeurs réunionnais amateurs veulent gagner un salaire, et bien qu'ils fournissent un travail !!! Comme (presque) tout le monde...

11.Posté par Choupette le 05/06/2014 13:44
Ben alors ?!

Terminé les petits voyages annuels avec Madame (shopping à Paris oblige), payés par les subventions ?

12.Posté par nom le 05/06/2014 15:56
fo dir merci papa aster!!

13.Posté par ladi, la fé le 05/06/2014 20:32
Lorsque l'on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage! La rage, l'USST l'avait contracté depuis la période faste du club entre 2000 et 2006. Qui était Maire à la époque? c'est notre cher papa TAK! Qui était à la tête du club? Ce n'est autre que M. Rivière, qui est devenu par la suite, Président de l'OMS - aujourd'hui liquidée - et désormais adjoint au Maire. Quel bon conseil pour la gestion municipale! Les dirigeants actuels ont hérité du passif, laissé par les excès et les salaires mirobolants des ex-joueurs (ex-pros) / entraîneurs du club. En 2006, suite à un audit financier, il était convenu d'un commun accord avec la CGSS, la commune et le club, d'étaler le remboursement et de réduire la voilure sportivement en se recentrant sur la formation des jeunes du Tampon. Si sportivement, l'objectif a été atteint, avec l'obtention d'un titre de champion de la Réunion, les problèmes financiers de la commune et la baisse de la subvention n'ont permis de rembourser la dette. Comment TAK, qui durant la campagne se faisait ovationner lorsqu'il arrivait dans les tribunes de l'USST, peut aujourd'hui, sacrifier sur la place publique le club fanion de la ville? Il a la mémoire courte ou fuyante selon les bruits! Il ne cautionne plus que 20 joueurs courent après un même ballon alors que le budget de l'USST dépassait 1 million d'euro avant 2006. Mais, l'USST, ce n'est pas que l'équipe 1, mais plus 300 licenciés jeunes et 300 supporters. Aussi, il convient de dire que la dette n'est pas de 900 000€ mais d'environ 300 000€. Importante, je vous l'accorde! Aujourd'hui, la municipalité bloque plus de 100 000€ de sponsoring privé et tiens le club à la gorge alors qu'il reste que 3 matchs gagner, jusqu'à la fin de la saison, pour pouvoir se maintenir en D1 l'année prochaine. Bien que je ne sois pas pro-foot, même loin de là, il fallait selon moi rétablir quelques vérités. Le football est le sport N°1 à la Réunion, en France et dans le monde. Il est évident que le handball, le basket-ball, bien qu'en plein développement ne pourront jamais rivaliser. Bien qu'indécent, Les indemnités seront forcément supérieurs au football lorsqu'on voit ce que touche les pros. Chapeau, à Eric BOYER, l'entraineur du club (bénévole depuis quelques temps) mais également aux joueurs qui ont su tenir bon malgré les problèmes du club. 3ème du championnat, c'était inespéré lorsqu'on regarde les forces en présence (St-Pierre, St-Paul, St-Jo, St-Louis...). Si la municipalité décide, aujourd'hui, de repartir de zéro, il faudra forcément mettre les moyens avant 2020 pour se vanter d'avoir gagné le championnat de D1P. On repartira dans les mêmes dérives!!!
En attentant, faisons un "parc bœufs" avec le stade Klébert Picard, tant convoité par les autres clubs de la ville!

14.Posté par Zouzi le 06/06/2014 09:07
Le foot Réunionnais a besoin de cet épurement et d'avoir les pieds sur terre, c'est la moindre des choses me direz-vous pour jouer au ballon.
Dans ces moments difficiles que nous connaissons, nous ne pouvons plus nous permettre d'injecter autant d'argent dans un loisir du dimanche après-midi.
Le plaisir peut être toujours là dans la simplicité en ayant le doux rêve de voir nos jeunes jouer au plus niveau.Nous devons nous contenter de peu en espérant le meilleur.
Nos footeux doivent intégrer dans leur tête que ce n'est pas une punition mais que nous devons revenir sur des bases plus saines en revenant à des pratiques du sport comme valeurs morales et exemplaires.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales