Santé

Le groupe Les Flamboyants développe son offre de soins en direction des jeunes adultes


Plus de 20 ans après avoir ouvert les portes du premier établissement privé psychiatrique de La Réunion, le groupe Les Flamboyants souhaite aujourd’hui poursuivre son développement en accentuant ses efforts sur la prise en charge des états dépressifs et névrotiques chez les jeunes adultes (16-25 ans). 

L’île est la troisième région française la plus concernée par le suicide des 10-24 ans. "Nous faisons face à une problématique de nombreuses tentatives de suicide avec des passages à l’acte parfois violents chez les adolescents", a rappelé ce mercredi le docteur Gérard d’Abaddie, PDG du groupe.

" Soucieux de répondre aux besoins des patients et de leur proposer des soins adaptés", Les Flamboyants va ouvrir fin 2017, une nouvelle unité dédiée aux jeunes adultes. Elle viendra rejoindre celle de Pierrefonds qui compte déjà 12 lits et qui devrait s’agrandir en 2018. Au total, les deux unités auront une capacité d’accueil de 26 places chacune dont 6 pour l’hospitalisation de nuit dans l’ouest. " Cette prise en charge en fin de journée permettra ainsi aux patients de conserver leur emploi ou de poursuivre leur études", a expliqué Aude d’Abaddie-Savalli, directrice générale. 

Etat dépressif, anorexie mentale, épisode délirant dû à la consommation de stupéfiants… "plus la prise en charge se fait tôt plus le traitement de la maladie est limité" assure le psychiatre. Pour ce faire, Les Flamboyants propose depuis sa création un projet thérapeutique personnalisé dans lequel la médication est une aide à la guérison également associée à un ensemble de soins (art-thérapie, thérapie de groupe, individuelle...) et encadré par une équipe pluridisciplinaire. 

Un "travail sur un projet commun" mené en partenariat avec l’EPSMR, l’Education Nationale et les acteurs associatifs. Le Docteur Gérard d'Abaddie insiste : "être dépressif ce n’est pas être fou. Il y a une incompréhension du malade, de l’installation progressive de la maladie. La dépression ce n’est pas de la folie, c’est de la souffrance".
 
 
Mercredi 21 Septembre 2016 - 15:43
PB
Lu 848 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales