Economie

Le groupe Bourbon se désendette pour mieux préparer son avenir


Le groupe Bourbon se désendette pour mieux préparer son avenir
Le groupe Bourbon, présidé par Jacques de Châteauvieux, a annoncé ce mercredi dans un communiqué qu'il allait céder des navires pour un montant total de 2,5 milliards mais continuera à les utiliser en les louant à ses acquéreurs sur une période de 10 ans.

Ce désengagement servira à préparer une nouvelle phase du développement du groupe, au delà de son plan stratégique à l'horizon 2015.

"Le produit des cessions sera essentiellement affecté à la réduction de la dette", a souligné Jacques de Chateauvieux, le président du conseil d'administration de Bourbon.

Pour rappel, le groupe avait lancé en 2010 un plan lui permettant de profiter à plein des investissements réalisés par les compagnies pétrolières, au moment où le cours du pétrole était à son plus haut.

D'un coût de plus de 2 milliards de dollars, ce plan a permis à Bourbon d'acheter des bateaux plus grands et plus rentables, mais avait gonflé comme jamais l'endettement du groupe, qui s'élevait fin 2012 à plus de 2,06 milliards d'euros.

Dans le détail, le groupe Bourbon va se délester de 80 à 85 navires neufs ou récemment livrés dans sa flotte, qui devrait atteindre près de 550 navires fin 2015, a ajouté Jacques de Châteauvieux.

Dans le même temps, l'achat de 41 nouveaux navires, pour un montant total de 500 millions d'euros, est toujours d'actualité, ce qui équivaut au montant qu'il lui restait à engager sur les 2 milliards d'euros prévus pour la période 2011-2015.

Par ailleurs, les résultats 2012 du groupe Bourbon ont été dévoilés et ils sont plutôt bons : le chiffre d'affaires du groupe s'élevait à 1,187 milliard d'euros, en croissance de 17,7%, pour un EBITDA (revenus avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations) de 406,2 millions d'euros, en progression de 35,3%.

Le résultat opérationnel a atteint 161,6 millions d'euros (+89,4%) et le bénéfice net part du groupe 41,9 millions d'euros, soit six fois plus qu'en 2011.

Le titre du groupe grimpait de 7,93% à 22,47 euros ce matin dans un marché parisien en maigre hausse (+0,26%).
Mercredi 6 Mars 2013 - 16:09
S.I
Lu 1451 fois




1.Posté par Kaloupillé le 06/03/2013 21:51
Enfin le Jacques se Réveille .... il pense enfin aider à ses esclaves Réunionnais qui lui a permis d' avoir sa petite cuillère en argent OUI DIEU te le rendras Jacques , le Jour du PARTAGE est arrivé avant de gagner une place au CIEL avec les Anges .... les Réunionnais qui ont travaillés pour tes Parents a encore des Souches qui te surveillent en se demandant quand tu va nous partager les Miettes , il est temps avant de Mourir .... à Méditer !

2.Posté par laplume le 07/03/2013 07:11
Kaloupillé est un penseur rêveur, JDC ne partage rien du tout et ne partagera rien du tout, il n est plus dans une logique historique mais dans une logique économique : la Réunion de 2013 est fier d avoir un tel fleuron dans son économie.

Il est temps d aller de l'avant Kaloupillé et JDC le fait tous les jours maintenant à l international par Bourbon et aussi à la Réunion par CBO et autres.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales