Politique

Le gouvernement prépare la retraite à 65 ans

Il y a quelques jours, le PS national a pris les devants en annonçant “être pour le maintien de la retraite à 60 ans”. Dans une longue interview à Reuters hier, Xavier Darcos (notre photo), ministre du Travail et des affaires sociales, a indiqué que “l'allongement du travail” peut “sauver le système français de retraites par répartition”.


Le gouvernement prépare la retraite à 65 ans
La réforme des retraites, “c'est le dossier social de 2010” pour Nicolas Sarkozy. Le président de la République souhaite l'entrée en vigueur du texte qui sera voté “cette année”, dès 2011. Xavier Darcos, ministre du Travail et des affaires sociales, a précisé : “Il y aura un lissage, il y aura un rééchelonnement du calendrier, comme cela a été fait en 1993, 2003 ou 2007."

Sur le fond, il s'agit bien sûr pour l'État de prolonger la durée de temps de cotisations. Cette durée n'a cessé d'augmenter. Elle est passée de 37,5 à 40 ans. Elle sera de 41 ans, à partir de 2012. En juin de l'année dernière, le président de la République, Nicolas Sarkozy avait défini le cadre de la réforme prévue cette année.

“La question de la durée de cotisation est clairement posée partout dans le monde, elle ne peut pas ne l'être en France. Il ne faut pas prendre les gens pour des sots. Ils ont compris que vivre plus vieux, imposera de travailler plus longtemps”. Pour Reuters : “Sur les retraites, Darcos privilégie l'allongement du travail”, le ministre du Travail et des affaires sociales, est restée sur la même ligne.

“Le seul levier qui crée de la richesse, c'est la durée pendant laquelle on travaille. Donc, il faut travailler plus longtemps. Le déplacement du curseur de l'âge légal de départ est clairement une piste que nous étudions”. Cela fait déjà quelques années que la retraite à 65 ans est un sujet récurrent. La plupart du temps, le gouvernement a reçu une fin de non-recevoir de la part des syndicats.

Une importante différence privé-public

Entre la pénibilité de certains emplois et l'entrée tardive dans la vie active des plus diplômés, la réforme des retraites se révèle un vrai casse-tête. Matignon va opposer à ces deux éléments. “Aujourd'hui nous gagnons à peu près deux mois et demi d'espérance de vie supplémentaire par an”.

Et la “grosse” ficelle que pourrait utiliser à tout moment l'État, c'est la différence entre le privé et le public. “La question de la période de référence pour le calcul des pensions”, sera sans aucun doute évoquée. Il faut savoir que dans la fonction publique, la retraite est calculée sur les six derniers mois de salaire, dans le privé, le calcul se fait sur les 25 dernières années.“Il faut qu'il y ait un socle commun, un lien entre la cotisation versée dans une vie et la retraite obtenue”, a dit Xavier Darcos.

La discussion de la réforme des retraites par répartition s'annonce donc complexe. Et, le ministre du Travail et des affaires sociales ne laisse pas beaucoup de marges aux syndicats. “Le gouvernement ne prendra pas ses responsabilités s'il n'y a pas d'accord, s'il y a des divergences importantes”.
Mardi 2 Février 2010 - 11:00
Jismy Ramoudou
Lu 3654 fois




1.Posté par darkalliance le 02/02/2010 11:19
Encore du grand n'importe quoi ! Et on profitera quand de notre vieillesse ?

2.Posté par Ah ces "vieux" le 02/02/2010 12:23
Ah ils sont ch.... ces vieux. Après avoir travaillé toute une vie, cotisé, supporté la pénibilité de leur travail (manuel ou intellectuel), supporté le « petit cheffaillon » essayé d'élever et d'éduquer leurs enfant ils sont encore là à nous créer des problèmes quand à leur retraite.

Quand à l'aube de leur vie, si leur santé leur permet encore, de pouvoir profiter un peu du résultat de leurs efforts il ne faut pas qu'il puisse le faire. Les gens qui nous gouvernent pensent pour eux, c'est vrai ils deviennent tarés après avoir tant donné donc gardons les sur leur lieu de travail, usons les jusqu'à leur dernier souffle et comme cela le problème de la retraite et de son financement sera réglé ....

C'est ce que veut notre cher Président, lui qui s'est payé une augmentation de salaire de + 140 %, je comprends bien qu'il ne veut pas quitter son job. Mais au fait paie t il des cotisations sur ses salaires celui là !!! Et Darcos, à ne rien glander, je comprends aussi que la retraite lui fait peur... Il ne faut publier qu'au cimetière il y a une TRESSSSSS GRANDDDDEEEE quantité de personnes qui s'estimaient être irremplaçables !!!

3.Posté par jubilation le 02/02/2010 13:10
C'est bien de le dire avant les Régionales, la droite revancharde va se faire balayer.
Deficit public du jamais vu en FRANCE.
Chomage augmenté de 20% en 2009 avec des chiffres trafiqués.
Salaires des travailleurs et pension de retraite en baisse.
Indice des Prix trafiqué.
Délocalisation de plus en plus nombreuses, malgré l'aide au grand patronnat.
PME et ARTISAN, de plus en plus de faillites et de fermetures lorsque le patron a atteint l'age de la Retraite.
Les services publics à la dérive avec de moins en moins d'agents.
Ect..........
Tout cela grace à la droite Sarkosienne.
PAUVRE FRANCE QUE VONT DEVENIR TES ENFANTS !!!

4.Posté par SARKOSAKYFO le 02/02/2010 14:42
SALARIES = VACHE A LAIT

Les salariés cotisants du régime général et les fonctionnaires, sont en train de battre le pavé : un an , deux ans , trois ans de plus au labeur au nom des « contraintes démographiques ». Une année de plus, qui alourdit leur charge, alors que les fonctionnaires sont déjà et oui ...les plus gros contributeurs de la compensation entre les caisses de retraites pour arriver à équilibre des caisses .

Il serait bien d'arrêter de tirer sur les fonctionnaires .Il faut savoir que dans le cadre des compensations entre les caisses de retraites les fonctionnaires et les cotisants du Régime Général sont mis à contribution pour des valeurs très significatives.

Ils versent, chaque année, aux autres caisses de retraite plus de 7 milliards d’euros.

Ainsi, sans parler de la part patronale , un fonctionnaire territorial ou hospitalier : un employé communal, une infirmière, ou encore une aide-soignante, va payer de sa poche au total de sa carrière 32 659 euros pendant sa période de cotisation soit environ en moyenne 799 euros par an . De son côté, un fonctionnaire d’Etat : un professeur, un gendarme, etc., ne contribuera qu’à hauteur de 22 500 euros, ce qui est déjà pas mal et fait environ en moyenne 599 euros par an . La contribution annuelle d'un employé du régime général est de 302 euros ...

bref.... les fonctionnaires aident des professions qui, en leur temps, n’ont pas souhaité participer à l’effort collectif et oui ....un peu d histoire svp

En 1946, les régimes spéciaux , agriculture , SNCF, EDF etc ont refusé de s’agréger au Régime Général pour conserver leur statut généralement beaucoup plus avantageux. Ces régimes, très souvent organisés sur une base socio-professionnelle ou d’entreprise, sont à la peine aujourd’hui. . Évidemment, tout le monde, ou presque, a oublié.

Et les plus informés feignent d’oublier que jusqu’à aujourd’hui, les bénéficiaires de ces régimes ont bien vécu. Leurs prestations étaient largement supérieures et leurs prélèvements bien inférieurs à ceux du commun des mortels. Leurs taux de cotisation restent bas comme dans l’agriculture. Maintenant que ça va mal, ils appellent à l’aide les fonctionnaires et salariés, au nom de la solidarité nationale.
Les bénéficiaires sont nombreux

La situation la plus controversée vient des régimes qui ne cotisent pas suffisamment par rapport à la qualité de leur prestation. C’est encore le cas de la caisse de la RATP et de la SNCF malgré les réformes . Petit clin d’œil de l’histoire, c’est aussi le cas de la caisse de retraite des Députés (Didier et les autres) , qui, avec leur privilège exorbitant ne doivent cotiser que 22,5 années, pour cumuler une retraite à taux pleins ...

Pour le reste, ce sont des métiers dont l’activité décroît. Comme il n’y a pratiquement plus de mines en exploitation en France, les 13 000 actifs cotisants de ce régime sont dans l’impossibilité de financer les retraites des 373 067 bénéficiaires. C’est aussi le cas du monde agricole, à la fois celle des exploitants agricoles et des salariés agricoles.

Il faut savoir que plus de 50 % de la retraite des exploitants agricoles est financée par les salariés et fonctionnaires alors svp arrêtez de tirer sur les fonctionnaires .

Comme d’habitude ce sont les amnésiques qui paient. La seule question est : jusqu’à quand ?

je suis à fond Sarkoziste , car il ya longtemps que nous n'avons pas eut un tel Président , qui dit ce qu'il fait et qui fait ce qu'il dit . iI est l heure d'affronter les problèmes ...chose que c'est toujours refusé la gauche ... Cependant le moment est venu de taxer un peu le capitalisme pour sauver le financement des retraites . Trop de capitalisme n'est pas bon . le financement des caisses de retraites est un faux problème , l'argent existe il suffit de le le prendre ou il est . Espérons que Nicolas entende ce message.

5.Posté par faut quecelasesache le 02/02/2010 17:39
A mes collègues, les prof fonctionnaires.

Aujourd'hui j'ai fait un calcul simpliste certes, mais terriblement parlant.

Sur une année il y a 52 semaines, du 1 janvier au 31 décembre il y a 14 semaines de vacances. Donc un prof bosse en moyenne sur 38 semaines.

En moyenne il bosse (grand maxi car je suis plus que généreuse) 26 heures par semaines ( en face à face avec les élèves). Donc par an, à la louche , grosso merdo, il bosse 988 heures par an !!!!!!!!!!!!!!!

Je n'ai pas déduit les récrés (du matin et de l'après midi), car de temps en temps par roulement au primaire ils surveillent les élèves pendant les récréations.

Pour les maternelles je n'ai pas déduit la belle sieste de 2h par jour + les 2 récrés journalières.

Le commun des mortels, lui bosse, 35 h par semaine et il a droit à 5 semaines de vacances par an. Donc il bosse 47 semaines par an. Grosso merdo il bosse 1645 heures par an !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Incroyable non
En ce qui concerne ce calcul, j'ai du mal à comprendre

La contribution annuelle d'un employé du régime général est de 302 euros ...

Je crois que si les fonctionnaires payent plus c'est qu'ils gagnent plus.
Pourquoi ne pas faire un comparatif sur les taux ?

Personnellement je connais un prof de collège qui gagne 4200 euros par mois!
C'est vrai il n'est pas très loin de la retraite. Mais quand même, faut pas déconner.

Le jour où notre cher Président financera les retraites avec les revenus du capitalisme, je mange mon chapeau !

Car aux dernières nouvelles, vous savez, il y a à peine 18 mois . C'est qui les couillons qui ont sauvé ce putain de système capitalisme avec toutes ses banques en faillite.

C'est nous le petit peuple.

La seule chose qu'il faut savoir, c'est que le capitalisme, la seule chose qu'il est capable de partager avec la populace, se sont ses pertes. (pas ses bénef). Il faut être naïf pour croire le contraire.

Autre petit détail sur l'état d'esprit de celui qui nous gouverne, mettre des contraintes à l'utilisation des tickets restos pour faire ses courses. Juste pour répondre au lobby des restaurateurs. Un Kdo de plus après la fameuse baisse de la TVA qui devait créer des emplois et faire baisser les prix à la carte. Dégueulasse !

Je suis à fond antiSarkoziste.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2010 00:34
y a que les fonctionnaires qui semblent inquiets...dès qu'on leur demande de bosser un peu, les fainéants se sentent viser..

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 03/02/2010 00:41
à quand la mise en place d'un principe qui pourrait être le suivant : la contribution volontaire à la solidarité nationale.
vous cochez la case "oui" : rien ne change
vous cochez la case "non" : vous percevez votre salaire brut, et vous payez plein pot le coût des prestations sociales sur lesquels vous cotisiez , vous payez plus d'impôt, vous cotisez pour votre retraite auprès de système par capitalisation...

bref... la France, on l'aime ou on la quitte .. certes, mais il y a des préalables avant..

8.Posté par revoltant le 13/03/2010 19:50
Y EN A QUI ONT 4000 EUROS DS COUPLE J AUGMENTERAI PAS CES INDIVIDUS POINT ET ILS SONT ENCORE JALOUX SUR LES PAUVRES PTITES RETRAITE POUR SE PAYER DES CROISIERES JAMAIS CONTENT CEUX LA NS ON N EST OBLIGE D ATTENDRE 65 ANS PUR AVOIR 400 EUROS CAR IL MANK DES TRIMESTRES PAS DE BOULOT VIVE LE COMUNISME POUR PLUS DE JUSTICE LA SEULE REVANCHE BYE

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales