Politique

Le gouvernement français prêt à défendre les "sucres spéciaux" de la Réunion face aux Européens

Hier, le députée socialiste, Jean-Claude Fruteau, a interrogé à l’Assemblée nationale la ministre des Outre-mer sur le dossier du sucre. Dans un communiqué de presse, il dit être satisfait que le gouvernement décide de soutenir la proposition d'exclure les sucres spéciaux des accords commerciaux de l'Union européenne.

Voici le communiqué du député:


Le gouvernement français prêt à défendre les "sucres spéciaux" de la Réunion face aux Européens
Ce mercredi, à l’occasion de la séance des questions au Gouvernement, Jean-Claude Fruteau, député de la Réunion et maire de Saint-Benoît, a interpellé le Gouvernement sur la question de la réforme du sucre en général, et sur l’exclusion des sucres spéciaux des négociations des accords commerciaux internationaux en cours et à venir en particulier.

Avec la fin programmée de l’OCM sucre, l’ensemble des acteurs de la filière, planteurs de canne et industriels, sont très inquiets. Dans le rapport de la Délégation aux Outre-Mer, rédigé avec Patrick Lebreton et Philippe Gosselin, Jean-Claude Fruteau avait formulé sept propositions parmi lesquelles figurait l’exclusion des sucres spéciaux des accords commerciaux entre l’Union européenne et les pays tiers.

Lors de la rencontre organisée avec le Premier ministre, Manuel Valls, avant-hier à l’hôtel de Matignon, Jean-Claude Fruteau avait longuement insisté sur ce point. Avec la réponse apportée, hier, par la Ministre des Outre-Mer, des engagements fermes du Gouvernement ont été pris puisque l’Etat français demandera à Bruxelles l’exclusion des sucres spéciaux du champ des accords commerciaux à venir afin de préserver les débouchés de la production sucrière des DOM.

George Pau Langevin: "Je tiens à rappeler devant la représentation nationale l’engagement de l’État à accompagner la filière dans les années à venir. Nous avons déjà pu prendre une décision qui rejoint l’une de vos principales propositions, à savoir que le Gouvernement demandera à la Commission européenne l’exclusion du sucre roux de canne des prochains mandats de négociation".

Jean-Claude Fruteau se félicite de cette annonce. Elle constitue la première traduction concrète des propositions du rapport de la délégation aux Outre-Mer et elle marque l’intérêt particulier du Gouvernement sur ce dossier essentiel pour l’économie réunionnaise.
Jeudi 22 Mai 2014 - 15:58
Lu 794 fois




1.Posté par C'est bon le 22/05/2014 17:02
Evidemment que le sucre de la réunion est plus sucré que le sucre zoreil
Demandez à minatchi il va vous le certifier

2.Posté par noe le 22/05/2014 18:34
Les "sucres spéciaux" de la Réunion ?
Notre sucre roux contient moins de saccharose , donc donne moins de diabète aux consommateurs qui prennent encore leur café en y mettant plein de sucre ... pour l'adoucir au mieux !
Notre sucre est bien meilleur dans les gâteaux , les punchs .... et les colle-aux-dents !

3.Posté par William le 22/05/2014 20:18
En attendant, on fait quoi ?
On cherche de nouvelles cultures intéressantes du point de vue alimentation locale ou on reste figée sur une culture de la canne qui ne se justifie que par les subventions qu'elle génère ?

Quand prendra-t-on de vraies décisions intelligentes ?

4.Posté par Tamother in stringles on the face à Kojak le 22/05/2014 20:41
Défendre le sucre oui mais pas subventionner à outrance des profiteurs….

5.Posté par J. Claude Barret/MAR/LPLP le 23/05/2014 07:18
Mr le député Fruteau ne finira jamais de nous étonner. Comme le premier ministre, pour rapiner quelques voix des électeurs cocufiés depuis 30 ans par l'U.E et les députés, qui déclarent que plus 1,800 000 de contribuables seront exonérés de payer l'impôt, bien entendu il ment. Fruteau lé parèy, depuis déjà longtemps il savait que ce protocole sur la canne allait se terminer en 2017,.Comme par hasard, à la veille des élections, où les sosionistes vont prendre une branlée mémorable, Fruteau nous prenant pour des imbéciles, voudrait nous faire croire que le gouvernement s'engagerait à demander à Bruxelles l’exclusion des sucres spéciaux du champ des accords commerciaux à venir afin de préserver les débouchés de la production sucrière des DOM. Il sait pertinemment que c'est un impossible. Relisons la phrase, « des engagements fermes du Gouvernement ont été pris puisque l’Etat français demandera siouplé à Bruxelles l’exclusion des sucres spéciaux du champ des accords commerciaux à venir afin de préserver les débouchés de la production sucrière des DOM. » le gouvernement n'a pas exigé fermement, J; Claude ou sé in sarzèr dolo, kosa ou fé avec la libre konkuranss, la libre circulation etc... Lé sosialistes ont compris zote i sar ginye galo, alor zot i débate konm lo diab dann lo bénite pou sove sate i pé. Selon une étude du 12 mai, 59% des 500 millions d'européens n'ont plus confiance dans toutes les structures de brigandage de l'U.E. Fruteau la pa Goliath, pour changer une virgule dans les directives européennes, il faut la majorité prononcée des 28 pays composant l'U.E Si l'objectif de l'U.E est de supprimer cette mesure en faveur des planteurs réunionnais, Valls va volé, Fruteau va prann dolo. Depuis 30 ans, nou la biyin vu, lo bann zélu lété konm in bann kokate, toute la pass dosou zot nez, les usines ont été fermé, les planteurs ont été ruiné, ici comme en France
Fruteau avec son gouvernement sait qu’il ne pourra rien faire, alors il baratine les électeurs pou ginye detrwa voix. L'article 50 enchaîne les députés « à faciliter l'accomplissement par l'U.E de sa mission et de s'abstenir de toute mesures succeptible de mettre en péril la réalisation des objectifs de l'Union ( site, Europa, synthèse de la législation de l'U.E) Ou ousava Mr le Dépité ? ou lé bon riyink pou ankèss oute pliss 15 000@/mois, tandis ke oute bann zélektèr va ralé lo mwa èk petèt 400€, ou la pa Honte mantir konmsa.

6.Posté par ange le 23/05/2014 11:14
tout ce baratin est incompréhensible. Je dois vous avouer que en analyse diagonale, votre argument est décevant. Ici , à la réunion , tous le monde semble vouloir rejeter la loi fondamentale du marché. Le sucre est produit avec bénéfice au brésil et c'est ce pays qui fixe le taux mondial. Pourquoi lutter ? vous n'avez pas l'argent pour acheter , vous passez votre chemin.
LA REUNION pourrait faire d'autres cultures que celle du coton qui ne fait plus ses preuves en 2020
La canne DOIT disparaître. remplacez le , par exemple , par du café, du chanvre textile, de la vanille, du géraniums. Et la réunion devient acteur du monde économique..; pas comme ses altérités larmoyantes et déplorables dont je n'ai plus que l'envie de rejeter

7.Posté par polo974 le 23/05/2014 14:38
Le sucre roux n'a rien de spécial, il est juste moins raffiné, il devrait donc être moins cher...

Mais comme d'hab, ici, il est plus cher que le sucre blanc en métropole...

8.Posté par J. Claude Barret/MAR/LPLP le 23/05/2014 21:46
Une vidéo plus qu'intéressante pour nousmontrer comment ils mentent tout le temps depuis 30 ans avec le résultat que nous connaissons aujourd'hui
http://reseauinternational.net/35-ans-promesses-deurope-sociale-en-bref/

9.Posté par LE NAÎF le 23/05/2014 23:22
TOUT LE MONDE EST MÉCONTENT CAR TOUT LE MONDE A SA PETITE SOLUTION EFFICACE!!!
ROUSPÉTONS CONTRE TOUT . LE MONDE ! ! CRITIQUONS TOUTES LE PROPOSITIONS, TOUTES LES DÉCISIONS !! OPPOSONS - NOUS A TOUS LES PROJETS DE LOIS! !!! VOUS VERREZ , LE PAYS TOUT ENTIER ( DONC LE DÉPARTEMENT ) CONNAÎTRONT UN ESSOR SANS PRÉCÉDENT QUE LE MONDE ENTIER NOUS ENVIERA !!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales