Politique

Le gouvernement Fillon remanié

Voici la liste du gouvernement de François Fillon après le remaniement intervenu hier. Il compte 40 membres dont le Premier ministre, soit un de plus que dans le précédent. L'ordre protocolaire sera connu à l'occasion du conseil des ministres de mercredi. Marie-Luce-Penchard reste ministre de l'Outre-mer.


Le gouvernement Fillon remanié
Au final trois entrants, deux sortants : L'ancien ministre de l'Outre-mer, François Baroin, arrive au Budget. Il remplace Eric Woerth qui prend en charge le ministère du Travail, jusque là géré par Xavier Darcos, principale victime du remaniement. La tête de liste de la majorité présidentielle en Aquitaine, largement battu, était pourtant un proche de Nicolas Sarkozy.

Le haut-commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, serait lui, parti à sa demande. Symbole de l'ouverture à gauche, cet ancien président de l'association Emmaüs avait fait part de sa volonté de quitter le gouvernement une fois mis en place le Revenu de solidarité active (RSA). Il a été remplacé par le député, Marc-Philippe Daubresse, qui devient "ministre de la Jeunesse et des solidarités actives".




François Baroin, ministre de l'Outre-mer entre 2005 et 2007, entre dans le gouvernement Fillon.
François Baroin, ministre de l'Outre-mer entre 2005 et 2007, entre dans le gouvernement Fillon.
Premier ministre : François Fillon

LES MINISTRES

Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat

Michèle Alliot-Marie, ministre d'Etat, Garde des Sceaux, ministre de la justice et des libertés

Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes

Christine Lagarde, ministre de l'Economie, de l'industrie et de l'emploi

Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales

Eric Woerth, ministre du Travail, de la solidarité et de la fonction publique (remplace Xavier Darcos)

François Baroin, (entrant) ministre du Budget, des Comptes publics et de la réforme de l'Etat

Patrick Devedjian,  ministre auprès du Premier ministre, chargé de la mise en oeuvre du plan de relance

Luc Chatel, ministre de l'Education nationale, porte-parole du gouvernement

Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Hervé Morin, ministre de la Défense

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports

Bruno Le Maire, ministre de l'Alimentation, de l'agriculture et de la pêche

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication

Eric Besson, ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire

Michel Mercier, ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire

Henri de Raincourt, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement

Marc-Philippe Daubresse, (entrant) ministre de la Jeunesse et des solidarités actives. Il hérite des prérogatives de Martin Hirsch, qui quitte le Haut-Commissariat aux solidarités actives.
 
Christian Estrosi, ministre chargé de l'Industrie

Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l'Outre-mer

Georges Tron, nouveau secrétaire d'Etat du gouvernement Fillon.
Georges Tron, nouveau secrétaire d'Etat du gouvernement Fillon.
SECRETAIRES D'ETAT

Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi

Georges Tron, (entrant) secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de l'économie numérique

Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des Transports

Valérie Létard, secrétaire d'Etat aux Technologies vertes

Jean-Marie Bockel, secrétaire d'État à la justice

Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation

Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville

Alain Marleix, secrétaire d'État à l'intérieur et aux collectivités territoriales

Rama Yade, secrétaire d'Etat chargée des Sports

Christian Blanc, secrétaire d'État chargé du Développement de la région capitale

 Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux anciens combattants

 Anne-Marie Idrac, secrétaire d'Etat chargée du Commerce extérieur

Alain Joyandet, secrétaire d'Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie

 Nadine Morano, secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité

 Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie

Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes

Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée des aînés

Benoist Apparu, secrétaire d'Etat chargé du Logement et de l'Urbanisme
Mardi 23 Mars 2010 - 08:07
Melanie Roddier
Lu 3695 fois




1.Posté par Patrick Floc'h le 23/03/2010 08:52
40 POSTES dire que Louis XVI avec une splendeur plus importante et plus de couverture sur le monde n'avait que 8 ministres

"Ce que les français peuvent rester conservateurs."

je crois même que les plus conservateurs ne sont pas là où on les imagine de façon traditionnelle.

Un viel ami, amateur d'analyse transactionnelle statisticien , pense que nous arrivons a modèle de personnalité du style "enfant rebelle insoumis" et, qui plus est, qu'il cherche, par son comportement et son agitation genre mouvement aléatoire d'une « grosse » particule immergée Brownien

Quant à ces dernières élections , je dirai simplement que le vide sidérale l'a emporté face au néant. il faut donc en déduire que ce pays est foutu "CPEF".
regardez ils sont déjà dans la rue aujourd'hui pour lancer les grèves ....finalement le sponsor du PS c'est la Delirium Tremens est une bière blonde belge, brassée par la brasserie Huyghe à Melle. vous savez "Confrerie des Éléphants Roses" d'autant qu'elle nécessite trois levures différentes, entre écolos extrémistes rouge les les socialistes

2.Posté par gueule d'amour le 23/03/2010 10:08
Bravo Sarko, un bon moyen de reprendre la main médiatiquement parlant et de faire en sorte que les journaleux parlent d'autre chose que des régionales !

3.Posté par Un poste pour récompenser DR le 23/03/2010 10:13
Un peu ingrat notre président, didier Robert a quand même raflait la réunion pour l'UMP, il mérite d'être récompensé pour ça!! A Paris, Didier pourra encore mieux aider la réunion!!

4.Posté par etjosedire le 23/03/2010 10:40
Darcos a été battu au second tour, sans voir dérapé verbalement. Il est dégommé.

Penchard a été battu au premier tour, elle a dérapé grave. Elle est maintenue.

Comprenne qui voudra. Prime aux meilleurs perdants.

Sarko tremble car De Villepin annonce la couleur et il sait qu'il est élimé en 2012. La récup en dernière minute des TRON et BAROIN ne changera rien au résultat final.

5.Posté par darkalliance le 23/03/2010 11:44
Le roitelet de l'enfumage a encore frappé ! mdrr

6.Posté par JUBILATION le 23/03/2010 16:26
BAROIN ET TRON auraient dû rester chez eux, le SARKO va les utiliser et les flinguer ou essayer de flinguer leur mentor que l'on connait, dommage pour eux.

7.Posté par nardine le 23/03/2010 22:29
L'élu du Loir-et-Cher Maurice Leroy (Nouveau Centre) s'amuse : "L'idée est simple : au lieu d'écouter les Français, le chef de l'État a choisi d'écouter l'UMP. Les députés vont se remettre en ordre de marche avant le vrai remaniement, fin 2010, dans la perspective de la présidentielle."

8.Posté par M EN FOUS DE L UMP le 24/03/2010 19:28
RIEN N AS FAIRE DU REMANUEMENT QUAND ON NOUS DIT KE LE GAZ VAS AUGMENTER LA DEMI PART DES PAUVRES VEUVES VA ETRE SUPPRIMER BOURSES ETUDIANTS VAS BAISSERS POUR CES ETUDIANTS DANS LA GALERE DE KI ILS SE MOK MAIS EUX LEURS SALAIRE BAISSE PAS TOUS CES CUMULS SALAIRE A POGLIO LA CA Y VAS Y A DES SOUS FO PAS S ETONNER KE LE PEUPLE SE REVOLTE IL Y A DE KOI TOUJOURS LES PAUVRES A PAYER LA MERDE PENDANT QU IL Y EN A KI S ENRICHISSENT DE PLUS EN PLUS MOI POUR ME VENGER JE NE VOTERAI PAS POUR CE GOUVERNEMENT UMP AH CA NON ALORS ON VOIT CLAIR A CHANGER CE MONDE POURRI DE CES INJUSTICES INGERABLE

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales