Economie

Le gérant du seul bureau de change de l'île reste fermé alors qu'un paquebot accoste

Le bateau de croisière, Ocean Princess ,accoste à la Pointe des galets ce mardi. Mais alors que des efforts au niveau de l'accueil des touristes avaient été salués lors des précédentes escales, c'est le seul et unique bureau de change qui décide de rester rideau baissé aujourd'hui. Le gérant de Point Cash, Jismy Moutien, explique son exaspération vis-à-vis des institutions politiques dans un communiqué :


Le gérant du seul bureau de change de l'île reste fermé alors qu'un paquebot accoste
"Nous, responsables de Point Cash Réunion, annonçons par le présent communiqué, notre décision de ne pas assurer le service de change à la Gare maritime du Port Est ce mardi à l'occasion de l’escale du paquebot Ocean Princess. C'est une manière pour nous de manifester notre colère face au mépris et aux attaques dont nous étions la cible lors de quelques escales.  

Une manière aussi de faire prendre conscience aux pouvoirs publics et à tous les acteurs du tourisme de ce pays, l'utilité d'une petite entreprise réunionnaise comme la nôtre. Notre présence rend énormément service aux touristes, aux artisans présents sur la gare maritime, aux taxis et autres transporteurs assurant la navette entre le port et les villes. Notre présence a contribué aussi à l'amélioration de l'image de marque de l'accueil dans l'île des croisiéristes en particulier et des touristes en général. Malheureusement, force est de constater que nos demandes d'aide au développement de notre activité aussi bien auprès des organismes institutionnels qu'auprès des banques sont restées lettre morte.

Une certaine collectivité annonce urbi et orbi faire du tourisme une priorité mais dans les faits, on préfère gaspiller les deniers publics au carnaval des Seychelles. Et ce, malgré les mises en garde à juste titre de la Cour régionale des comptes. Les vrais acteurs locaux du développement touristique comme nous, peuvent toujours attendre. Les coups de pouce promis à l'inauguration de notre bureau en juillet 2012 ne sont jamais venus. Par ailleurs, d'autres responsables sont payés 18 fois le SMIC et ce, malgré leur piètre performance dans la direction des grandes infrastructures. Quid de l'obligation de résultats ?

Le gérant de Point Cash, Jismy Moutien, a décidé de frapper fort avec cette action
Le gérant de Point Cash, Jismy Moutien, a décidé de frapper fort avec cette action
Oui, le fait d'avoir été écarté de l'aéroport au profit d'une multinationale d'origine anglaise nous est resté au travers de la gorge. Alors que nous étions à l'initiative du projet de réouverture d'un bureau de change à la Réunion après 10 ans de vide dans cette activité : entre 2002, année de passage à l'euro, jusqu'à notre ouverture en 2012, il n'y avait aucun bureau de change à la Réunion. Etant peu rentable, l'activité n'intéressait pas les banques. Nous avons relevé le défi d'ouvrir Point Cash, non pas pour faire du profit, mais parce que nous aimons notre île.

Pour revenir au Port Est, nous dénonçons quelques problèmes organisationnels qui nous portent préjudice : nombreux croisiéristes sont directement mis dans le bus à leur descente du bateau et ne passent même pas à la Gare maritime, devant notre bureau. Nous avions soulevé ce problème à maintes reprises en réunion mais nous n'avons jamais été entendus.

Pour toutes ces raisons, nous avons décidé d'être absent ce mardi. Le choix de cette date ne relève pas du hasard : il s'agit de la toute dernière escale de la saison. Si les décideurs souhaitent encore collaborer avec notre structure la prochaine fois, nous leur demandons de tenir compte de ces éléments. Nous tenons aussi à souligner que ces deux dernières années, nous avions toujours assumé le service qui nous a été confié, même si notre déplacement au Port nous coûtait souvent plus cher que cela nous rapportait. Nous signalons enfin que notre bureau sis au 3 rue de Nice à Saint-Denis reste ouvert ce mardi matin, comme tous les jours.

Jismy Moutien
Président de Point cash
Mardi 29 Avril 2014 - 08:19
Lu 3545 fois




1.Posté par Dimitri ALAIN le 29/04/2014 07:45
fermé le tourisme a la Réunion se sera plus simple au lieux de pleuré sur la région et l'irt bla bla et bla

2.Posté par Bravo le 29/04/2014 08:10
C'est avec des rigolos dans ce genre qui passe plus de temps à se caresser la moustache qu'à bosser que l'avenir touristique de la Réunion est sauvé !

3.Posté par Le Pauvre le 29/04/2014 08:35
Chantage

4.Posté par encore bravo le 29/04/2014 09:04
Vive nous, on est les champions, on est les champions!!!

5.Posté par soutien le 29/04/2014 09:29
vous avez tout mon soutien, monsieur, y en a marre de ces pseudos politique et IRT qui gaspillent nos sous.

des guignols qui s'arrosent de subventions publiques . 20 ans que je suis à La Réunion , et rien, je dis rien, pour développer du tourisme.

ah si , aider les copains et les copains des copains en échanges de combines pour récolter des subventions publiques
par contre les vrais professionnels , ils sont ignorés, jamais écoutés ou alors juste par politesse.

un professionnel du tourisme

6.Posté par cocofesse le 29/04/2014 09:35
hé héhéhéhéh !

tic tac tic tac tic tac tic tac

L'heure approche de la fin de la dictature du petit président !

7.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 29/04/2014 09:57
*Bravo, Monsieur Moutien, pour cette belle colère, sans sabre à cannes et merci !

*Merci de souligner l’absolue médiocrité qui fait loi partout, PARTOUT, ICI, et que peu dénoncent aussi bien que vous le faites. Ce je-m’en-foutisme royal, porté haut par nos minables politiques, dont on ne peut pas dire qu’ils ont quelque goût à pratiquer la religion du soin…dont l’attention aux autres.

8.Posté par Nono le 29/04/2014 10:00
Clair, net et précis. Mais voila, un bureau de change en gare maritime, c'est beaucoup moins glamour qu'un carnaval aux Seychelles ou un hôtel 4 * à Saint Pierre....

Courage à cet entrepreneur.




9.Posté par Romain le 29/04/2014 10:07
Il me semble qu'un distributeur de billet serait plus dans l'ère du temps qu un bureau de change.
Les gens ont des cartes de crédit pas des espèces, il serait temps de se réveiller.

10.Posté par polo974 le 29/04/2014 10:22
C'est le gérant ou le bureau qui reste fermé ? ? ?

Enfin, encre une preuve que les paroles du roitelet de la Région ne valent pas grand chose...

11.Posté par ti kaf le 29/04/2014 10:31
Ben le joli. Didier balai devant out porte avant occupe les autres.

12.Posté par met encore.!!! le 29/04/2014 11:07
belle initiative.!! cela fera réfléchir au rigolot de la RÉGION.???

13.Posté par Kréol974 le 29/04/2014 11:09
Tand qu'on mettra des personnes qui n'y connaissent rien dans le milieu du tourisme ; cela continuera ....Toutes ces personnes qui travaillent dans les tourismes et qui ont les compétences et des idées ...Ils ont écarté Gélabert , qui n'est peut être pas réunionnais ,mais qui a fait beaucoup pour l'image de l'ile...Après Jacqueline Farreyrol à l'IRT, pourquoi pas Firmin Viry aux projets routiers , et Michel Admette aux projets culturels....On marche sur la tête à la Réunion !!!! Tous le secteur du tourisme est d'accord pour dire que les iles Vanilles ne dessert qu'aux autres iles mais pas à la nôtre....Avec ça ,aux prochaines régionales , après un Serpent Charmeur, on aura droit à un grand comédien people .....Bref , on est pas dans la M....... !!!!!

14.Posté par jpleterrien le 29/04/2014 12:16
Et pendant ce temps-là, à Maurice, on peut changer de l'argent n'importe où.......Cherchez l'erreur...ou les erreurs, devrais-je dire, en parlant de la bande d'incapables qui officient à la Région et au Département !
La fusion de ces deux paniers de crabes, c'est pour quand ?

15.Posté par bouhhhh le 29/04/2014 12:27
Je ne sais pas s'il faut féliciter ou désapprouver cette action de la part de ce Monsieur.
Sur le fond il a peut être raison, il a fait des remarques judicieuses qui n'ont pas été prises en compte par les pouvoirs publics (je fais exprès de ne pas employer le mot région car je pense qu'ils ne sont pas tout seul dans cette affaire).
Mais là où je suis franchement perplexe, c'est qu'au final les principales personnes qui seront impactées sont (dixit Jismy MOUTIEN) : Notre présence rend énormément service aux touristes, aux artisans présents sur la gare maritime, aux taxis et autres transporteurs assurant la navette entre le port et les villesi[
BRAVO ET NO COMMENT
Si un denier, je ne sais pas si avoir le soutien du post 7 soit une bonne chose.....

16.Posté par Un gîteur le 29/04/2014 12:30
Une telle action dessert l'économie de la Réunion et la réputation de la Réunion plus que celui qui est visé, c'est à dire le président de Région.
Rendez-vous compte le mécontentement de ces touristes et les dégâts qui en découleront sur l'image de la Réunion.
C'est la propre activité de ce monsieur qui ferme son bureau de change qui s'en trouverait en danger si les paquebots n'accostent plus...
Au lieu de focaliser sur la Région, pensons à la Réunion, au développement économique de la Réunion et pour cela nous avons besoin des touristes et nous devons soigner notre accueil

17.Posté par noe le 29/04/2014 13:44
Comment faire alors ?
J'ai des euro à changer .... et mes cartes de crédit ...

18.Posté par Surcouf le 29/04/2014 13:53
13.Posté par Kréol974: Comme je le dit souvent : Quand madame Jacqueline FARREYROL sera à la tête de l'IRT et sénatrice, les choses iront beaucoup mieux !! Merci à Michel FONTAINE d'avoir tout fait pour éliminer les ex-sénateurs JPaul VIRAPOULE et Anne Marie PAYET pour avoir le poste et placer J. FARREYROL. On voit ce que ça donne au niveau des actions à la Réunion et de l'activité parlementaire.

19.Posté par pere Plexe le 29/04/2014 14:27
bon ya un bureau rue de nice
et un a l aeroport
c es t donc pas " LE SEUL DE L ILE "

20.Posté par espèce de couillon le 29/04/2014 15:45
c'est un gérant couillon que nous avons face à nous.

c'est une activité commerciale et si vous n'arrivez pas à vous en sortir, n'allez pas chercher des responsables ailleurs et attaquer le président de Région.

Etes-vous manipulé par qui ?

21.Posté par martti_s le 29/04/2014 16:44
Je suis passé par 4 pays nordiques en mes vacances: La Suède, la Norvège, le Danemark et la Finlande sans avoir besoin d'un bureau d'exchange d'une seul fois. Il y a des disrtributeurs de billets que marchent avec des cartes credit puis on peut payer n'importe ou avec la carte puce.
On est en 2014, reveillez-vous!
(Les pays scadinaves restent avec leurs 'kronas' encore, la Finlande est en eurozone)

22.Posté par pierrot 2 le 29/04/2014 18:34
on est assez jeunot en matière de tourisme, on a encore à apprendre et mettez notre orgueil de côté et allons prendre de la graine avec nos voisins mauriciens, seychellois ou l'Afrique du sud.
Eux, ils ont compris et mis en pratique la façon d'accueillir, de parler aux touristes.
Ici on fait du tape à l'oeil ou sinon on va faire le carnaval ailleurs.
Pourquoi pas organiser une grandes Fiesta réunionnaise, Kabar, séga, cultures indiennes, chinoises ou autres pour attirer les touristes de la Zone Océan Indien et Sud africains.
On préfère gaspiller de l'argent en déplacements inutiles.
même notre ancien directeur de L'IRT se trouve aux Seychelles, payé par nos sous je pense.
Quand on a vendu des casseroles, on les traîne derrière soi.

23.Posté par Frédéric CARMAGNOLE le 29/04/2014 23:18
Ah là là...c'est pas prêt de changer ici; C'est pas avec un tel sérieux que le tourisme va enfin décoller, alors même, que cette industries est réellement un vecteur fondamental de développement et de prospérité économique. A croire qu'on ne veuille pas qu'on décolle !

24.Posté par mi marche ec Melenchon le 30/04/2014 07:51
le privé est irresponsable. voila pourquoi il ne faut rien lui confier qui soit d’intérêt public

25.Posté par dègue le 30/04/2014 23:29
et oui, on sait recevoir à la réunion !!

26.Posté par Moutien, le preneur d''''otage le 01/05/2014 13:29
bravo pour cette prise d'otage sur le l'image de La Réunion. Comment voulez-vous faire face à des abrutis pareil !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales