Faits-divers

Le gérant de l'Anthurium et son videur écopent de peines légères


Le gérant de l'Anthurium et son videur écopent de peines légères
L'affaire avait fait jaser. En 2008, deux employées de l'ancien club échangiste L'Anthurium déposent plaintes. Travailleuses au noir, elles s'adonneraient à la prostitution dans l'établissement libertin, fermé depuis. Pascal, ex-gérant de la boîte saint-andréene est alors soupçonné de proxénétisme aggravé. Le vigile qu'il employait a lui été mouillé pour détention d'une impressionnante collection d'armes à feu et armes blanches.

Après exposé du détail des faits par les avocats des deux accusés, l'histoire semble moins terrifiante. Le gérant n'aurait jamais demandé à sa masseuse de proposer des services "avec finitions" au sein de l'Anthurium. Et il n'aurait effectivement pas déclaré une partie de ses salariées qui s'en contentaient car elles pouvaient percevoir des aides sociales, selon la défense de l'ex-gérant. Quant au vigile, il serait fan d'armes depuis son plus jeune âge, comme un philatéliste serait attaché à ses timbres. Les permis n'étaient pas nécessairement en règle.

Ce qui s'apparentait à une grosse affaire a finalement perdu son caractère spectaculaire. Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a condamné le gérant à une peine de sursis de 8 mois pour proxénétisme et non plus proxénétisme aggravé. Il aura une interdiction de gérer une société pour les 5 ans à venir et devra s'acquitter d'une somme de 7.000 euros au Pôle Emploi. Les armes du vigile ont été confisquées.
Mercredi 1 Février 2012 - 05:34
.
Lu 990 fois




1.Posté par noe2012 le 01/02/2012 06:45
Au lieu d'échanger des conjoints , ils ont échangé des coups !

"La première fois que j'ai vu une femme nue, j'ai cru que c'était une erreur... " (Woody Allen)

2.Posté par Montfort le 01/02/2012 15:59
Le problème était que ces deux personnages étaient extrêmement antipathiques, mais normalement la justice doit rester aveugle, garder les yeux bandés et n"écouter que les faits. Ca n'est pas la première fois que la police monte une affiare en épingle pour se donner de l'importance, car plus le crime est grave plus le policier est censé être trés intelligent pour l'avoir découvert. Idem pour les juges d'instructions en poste à la réunion ils sont tellement peu concernés que le simple résumé de synthèse émis par un petit brigadier opj suffi à voue envoyer derrière les barreaux. Ces gens n'instruisent qu'à charge, sauf s'il s'agit d'un personnage influent. La seule chose intelligente que voulait faire sarko, était de supprimer les juges d'instruction qui dans l'ensemble ne font que le travail du procureur. sarko s'est dégonflé et c'est bien dommage. Les premiers coupables à la Réunion sont les journaleux des torchons locaux, ils font mousser l'affaire pour se mettre en valeur et les juges en majorité assez flemmards et surtout surémunérés se contentent de lire l'article de leurs copains dans les torchons locaux, copains avec qui ils ont pris un pot la veille au soir, et jugent en conséquence. Là l'affaire a fait Pchiiiit.... C'est tant mieux pour les inculpés. Quant aux bar à P... à hotesse pardon, de Saint Denis ou d'ailleurs il suffirait d'une vérification ponctuelle et ciblée pour constater qu'aucune fille n'est déclarée,( non je ne travaille pas ici je suis juste venue voir ma copine danser) que tout le monde fume, qu'une coupe de "champagne" espagnol vous est servie pour du Laurent Perrier au prix du Dom Pérignon. Tout ceci n'est qu'hypocrisie...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales