Société

Le géant du vin chilien en visite sur notre île


Le géant du vin chilien en visite sur notre île
Depuis 2007, Concha y Toro a choisi de confier la distribution en exclusivité de la totalité de sa gamme de vins à l'entreprise familiale J. Chatel. Après le lancement réussi de Frontera et de Casillero del Diablo, le groupe souhaite séduire les consommateurs réunionnais avec sa gamme de vins premium. Pour présenter ces vins d'exception, Francisco Reutter et Moises del Rio - Responsables export pour l'Europe et l'Afrique - sont venus en visite sur l'île du 1er au 19 novembre.

Concha y Toro est une entreprise chilienne fondée en 1883 par Don Melchor de Concha y Toro. Ce dernier a fait venir les cépages classiques du bordelais et s’est entouré des plus grands œnologues français pour lancer son exploitation. Aujourd’hui, Concha y Toro est devenu un acteur majeur de l’économie chilienne, c’est aussi le premier producteur et exportateur de vins en Amérique du Sud. Deuxième vignoble au monde de par sa superficie, le groupe investit massivement sur tous ses marchés depuis la fin des années 90 pour soutenir et pérenniser son développement à l’international. En 2000, Concha y Toro commence ses exportations vers le Ghana. Huit ans plus tard, le groupe est présent dans 18 pays d’Afrique et à La Réunion.

En 2007, les intérêts chiliens grandissants pour la zone australe coïncidaient avec la volonté de Chatel de se diversifier. Le leader réunionnais du punch devient alors le distributeur exclusif des marques de Concha y Toro. Chatel lance Frontera, marque stratégique du groupe chilien. Le succès est au rendez-vous, les vins séduisent immédiatement pour leur rapport qualité/prix exceptionnel.

Depuis 2007, Chatel et Concha y Toro travaillent ensemble au développement et à la promotion de l’origine "Chili". C’est pourquoi ils projettent aujourd’hui de faire un focus sur les vins haut de gamme de Concha y Toro. Ces vins, qui jouissent de conditions agro-écologiques optimales et d’équipes œnologiques dédiées, sont les ambassadeurs du savoir-faire chilien à l’international. Les vins tels que Marques de Casa Concha, Terrunyo ou encore Don Melchor obtiennent régulièrement d’excellentes notes des plus grands critiques du monde. La consécration suprême est intervenue en septembre 2011 lorsque le magazine anglais Drinks International a attribué à Concha y Toro le titre de "Marque de Vin la Plus Estimée au Monde".

Pour distribuer ces vins haut de gamme, Chatel s’adresse aux réseaux spécialisés (cavistes, duty free...), aux établissements du CHR (café/hôtel/restaurant), et a reçu des demandes dans le cadre de Foires aux Vins.
Les deux groupes vont continuer à travailler en étroite collaboration et comptent bien renforcer leur partenariat dans les années à venir. L’ouverture d’une filiale de Concha y Toro en Afrique du Sud devrait favoriser les échanges.

Le géant du vin chilien en visite sur notre île
Lundi 21 Novembre 2011 - 07:00
.
Lu 1593 fois




1.Posté par ndldlp le 21/11/2011 06:32
et voilà qui va contribuer à maintenir la Réunion dans le haut du panier en matière d'alcoolisme.. merci à la famille Chatel..

pourquoi faire cette promo pierrot ..?

2.Posté par noe le 21/11/2011 07:52
Rien ne peut battre le bon vin français !
Un bon Bordeaux , un Côte du Rhône (chateau neuf du pape) ....et les champagnes (les fêtes qui arrivent) ....ça passe bien dans le gosier !
-3 verres ça va!
-5 verres , tracas !
Sauf pour le champagne ....plusieurs coupes ne posent aucun problème !

3.Posté par David Asmodee le 21/11/2011 09:29
Les poivrots ont inventé une "science" pour se donner bonne conscience quand ils se saoûlent la gueule. Cette connaissance s'appelle "oenologie". Ils parviennent, où un profane ne trouve qu'une odeur de vin, à trouver des arômes de fleur, de fruits... Pourtant, quand ils sont pétés et qu'ils veulent dégueuler, ils confondent souvent l'évier et les chiottes.

4.Posté par toubkal le 21/11/2011 09:59
Vérifiez vos données : le vignoble chilien n'est pas le "deuxième vignoble au monde de par sa superficie" comme il n'est pas "le premier producteur en Amérique du Sud". Chacun des pays du trio historiquement à la tête des plus grands vignobles du monde offre une superficie de plus ou moins 1000000 d'hectares consacrés à la vigne : Espagne (1250000), Italie (850000), France (800000). Avec moins de 200000 ha, le Chili se place à la 3è place parmi les vignobles du Nouveau Monde après les Etats-Unis et l'Argentine (premier producteur en Amérique du Sud)..

Mal renseigné et, accessoirement, écrit un peu légèrement ("deuxième vignoble au monde..., le groupe..." : pas "le groupe" mais le Chili!), un tel article apparaît davantage comme promotionnel qu'informatif.bi[u[qt[[

5.Posté par Thierry le 21/11/2011 10:08
C'est pour cela les permis à puce. Cela sera plus rapide pour enlever les points....

Moralité : Cela coutera moins cher pour les conducteurs de fumer du zamal car ils n'auront à payer que le coût du contrôle...

Ah ! Ce monde de DICTIONS et de CONTRATs-dictions. A combien le marché réunionnais ...Youk !! Youkk !!! un pti rouge pour la route (pas le poisson, la boisson -une seule lettre les sépare et on est abreuvé-) et après i chi o lit (pardon pour les âmes sensibles)...

Les taxes sur l'alccol n'ont pas augmentées récemment... deux poulets en moins dans le cadi mais mi sorte pas sans ma caisse de rouge !!!!!!!!

Sur la TOF, les 2 à droite du sieur en vert.... font NOA ...

L'histoire, Chatel dans le temps c'était l'usine, la CANNES à Sucres, le rhum, la prospérité ... La canne a de l'avenir devant elle ....vive le vin à la Réunion ...du Chili ....c'est local...

DICTON : Y a que les imbéciles qui ne changent pas.... Mascarin, Isautier et le Gol ne seraient-ils en phases de réflexion ....

6.Posté par tiboutikieleo le 21/11/2011 10:20
dans la presse papier on appelle ça un publireportage . sur le net c est quoi,

7.Posté par L''''Ardechoise le 21/11/2011 13:05
Noé, j'avais remarqué que parfois dans tes posts, il y avait à manger, et surtout à boire!
Mais cette fois-ci, bien d'accord, les vins français sont de loin meilleurs (pas tous, mais quand même) avec un caractère propre à chaque terroir.
Les vins chiliens sont trop forts et de plus, ils ne peuvent atteindre la variété de nos vins, cocorico!
Quant au champagne, y a pas photo.
Cette année, je n'ai pas goûté le Beaujolais nouveau, on a entendu tout et n'importe quoi, framboise, cerise, etc...mais cette fois-ci, pas violette, alors bon, ça vaut pas le coup.

8.Posté par Jean le 21/11/2011 22:33
J'aime les vins Chiliens, et surtout de Concha y Toro!!

J'ai découvert le Frontera quelques annés avant mais maintenant je suis très surpris par l'excellente qualité de Casillero del Diablo...mon nouveau préféré!

9.Posté par jumeau_974 le 22/11/2011 00:02
On nous parle tous les jours du manque de concurrence à la Réunion, qui est une cause principale des prix élevés, et on laisse se poursuivre le cercle vicieux en place depuis 50ans, celui de l'import-substitution exclusif.

En effet, l'entreprise Chatel a passé un accord de distribution EXCLUSIF avec Concha Y Toro. A l'heure de la grande distribution, et la présence de centrales d'achats de taille suffisante pour négocier directement avec Concha Y Toro, est-il nécessaire de faire perdurer le "vieux" modèle de l'importateur exclusif, qui va rajouter un maillon très couteux dans la chaîne de distribution finale.

Ce sont ces représentants exclusifs qui créent d'importants surcoûts au niveau du prix final, de part leur monpole. Exemple que j'avais vu dans un journal : le Haribo Fraise Tagada, à un prix réunionnais à près de 300 % du prix Métropole.

Il est temps que l'autorité de la concurrence vienne faire le ménage, et que l'île sorte enfin de cette économie de comptoir.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales