Faits-divers

Le forcené retranché a été interpellé par les forces de l'ordre


Le forcené retranché a été interpellé par les forces de l'ordre
15h22 : L'homme a été interpellé et embarqué, un tee-shirt sur le visage. Il était très agité.

15h20 : Le GIPN aurait débuté son intervention. Selon un témoin, les hommes d'intervention auraient ouvert toutes les fenêtres des appartements de l'immeuble pour éviter tout risque d'explosion. L'homme serait maîtrisé...

14h20: Les membres du GIPN inspectent le toit de l'immeuble. La circulation, rue de Bois de Nèfles, est bloquée depuis maintenant une demie-heure.

14h12 : Les négociations semblent se poursuivre. Les badauds et habitants attendent du côté de la rue de Bois de Nèfles, à la station service située en face de l'immeuble. La grande échelle des pompiers est en train d'être positionnée dans une rue parallèle.

13h42 : Les pompiers sont arrivés, un camion à grande échelle est là. Trois camions de la police nationale et une quinzaine de membres du GIPN sont sur place.

13h30 : Le GIPN arrive sur les lieux avec des béliers, engins d'intervention utilisés pour défoncer les portes.

13h27 : Selon plusieurs témoignages d'habitants du quartier, il s'agirait d'un ancien architecte devenu alcoolique. Il aurait perdu plusieurs membres de sa famille ces dernières années. Il avait des soucis avec la police ces derniers jours après avoir harcelé des voisins à lui. Sur place, les forces de l'ordre négocient toujours.

13h18 : L'homme, prénommé Richard, est toujours retranché dans son appartement. Les forces de l'ordre communiquent avec lui par téléphone. Il aurait précédemment prévenu, par texto, le responsable de la SHLMR de ce qu'il s'apprêtait à faire. 58 appartements ont été évacués, majoritairement habités par des personnes âgées.

12h30 : Un homme est actuellement retranché chez lui, dans la rue de Bois de Nèfles à Saint-Denis. Il a laissé une bombonne de gaz ouverte dans son appartement du troisième étage. Tout l'immeuble a été évacué.
Les forces de l'ordre sont actuellement à l'oeuvre et sécurisent le quartier. Selon les témoignages sur place, l'homme aurait déjà effectué un séjour en hôpital psychiatrique.
Deux femmes âgées, en état de choc, ont été prises en charge par les secours, l'une portant un masque à oxygène a été transféré au CHU de Bellepierre.

Le forcené retranché a été interpellé par les forces de l'ordre

Le forcené retranché a été interpellé par les forces de l'ordre

Le forcené retranché a été interpellé par les forces de l'ordre

Le forcené retranché a été interpellé par les forces de l'ordre
Mardi 23 Octobre 2012 - 12:39
Julien Delarue sur place
Lu 4880 fois




1.Posté par cruise castillo le 23/10/2012 14:30
alé jette ton corps la ravine au lieu de condamner tous les habitants du quartier !

2.Posté par PiouF le 23/10/2012 15:14 (depuis mobile)
Assaut du GIPN à 15:10.

3.Posté par noe le 23/10/2012 19:17
Tous ces policiers pour maîtriser un "gazé" qui fait l'intéressant devant tout un quartier ...
Quelques gouttes d'eau bénite aurait suffit à le calmer !

De plus en plus d'hommes se font "forcenés" pour égayer la galerie ...
Minable mec ! Pas honte ?

" On se console souvent d'être malheureux par un certain plaisir qu'on trouve à le paraître. "
(La Rochefoucauld)


4.Posté par normandie le 23/10/2012 19:42
Je suis pas sur mais je crois que c'est noe
MDR

5.Posté par divorce à l'amiable le 16/01/2013 17:57
Dommage de faire intervenir le GIPN dans une telle affaire qui aurait surement put être résolu en amont avec l’appui des services sociaux et médicaux adaptés à son cas.

6.Posté par Choupette le 16/01/2013 19:05
Puisque Zinfos n'y arrive pas, il faudrait faire appel au GIGN pour dégager le gazé de service qui sévit sur ce site avec ses commentaires pénibles.

Je ne vise personne mais suivez mon regard...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales