Economie

Le directeur de la Coopérative des dockers prend la fuite après des malversations supposées

Voilà deux semaines que le directeur de la Coopérative ouvrière réunionnaise COR-RSM (Réunion service maritime), spécialisée dans l'acconage de navires de vrac comme le charbon, ne s'est plus présenté à son bureau. Les associés de la coopérative lui reprochent des malversations et une autorité sans pareil.


Les dockers ont réussi à faire dégager leur directeur
Les dockers ont réussi à faire dégager leur directeur
 
Les manutentionnaires de la Coopérative ouvrière réunionnaise (COR) présents dans la cour de la société située à 500m du Port Est l'assure : "le déchargement des bateaux continue", malgré l'absence à la tête de la structure de son directeur, qui a préféré détaler.

Le pot aux roses est découvert il y a deux semaines. Alors que des huissiers s'apprêtaient à venir saisir les documents administratifs de la société, Jacques Virin, son directeur, s'est arrangé pour faire place nette.

Pourtant, depuis le début de l'année, les soupçons s'étaient précisés. Au coeur de la tourmente, l'actuelle directrice adjointe, Nathalie de Broissia, explique les méfaits qu'elle n'a "pas voulu passer sous silence", dit-elle. Elle avait été recrutée il y a un an seulement pour seconder le directeur.

"Des cautionnements et des investissements ont été réalisés hors de l'intérêt social pour lequel a été créée la coopérative", avance la directrice adjointe, parlant même de collusion d'intérêts familiaux entre la COR et son ex-directeur.

Une plainte au pénal et au civil en préparation

La coopérative, qui se trouve par ailleurs être la quatrième société de manutention créée dans les activités portuaires, est relativement récente, elle est née en 1992.

La coopérative COR se trouve à proximité de la zone portuaire Est
La coopérative COR se trouve à proximité de la zone portuaire Est
Du côté des manutentionnaires, tous associés à parts égales comme le veut la formule de la coopérative, les mots à l'endroit de Jacques Virin sont durs. "Pour lui, la société l'était à li. En principe ou investit avec de l'argent que lé a ou mais là li investissait avec l'argent de la coopérative". La brèche des reproches est ouverte: "li la licencié des camarades sans motif, c'était en 2003 par exemple ou encore pas plus loin que l'année dernière". "Il ne nous informait pas sur les bilans non plus", poursuit un autre docker journalier.

Le conseil d'administration extraordinaire qui s'est terminé à 14h (après 3h de délibération) a par ailleurs figé les premières sanctions internes. Le président en fuite, Jacques Virin, tout comme trois autres associés ont été remerciés et ce malgré l'absence du premier.

"Une plainte au pénal va précéder une autre au civil", envisage déjà Nathalie de Broissia, la directrice adjointe. Depuis le 8 juin, et malgré les turbulences, "nous avons pris en charge deux bateaux". Pas de rupture donc dans le déchargement des navires du Port Est.
Mardi 28 Juin 2011 - 16:45
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 6625 fois




1.Posté par CGTR le 28/06/2011 17:33
Cette Coop c'est la CGTR

2.Posté par MAC le 28/06/2011 17:59
il serait temps que les dockers ouvrent leurs yeux sur Virin , Verges et Séraphine .

3.Posté par Anti cons et connes le 28/06/2011 18:13
Attention à ne pas mettre le doigt dans l'engrenage du milieu des dockers !!! sinon beaucoup d'autres individus prendraient la fuite (ou lanceraient des grèves sauvages ...).
Non, non,non, faut pas, faut pas ...

4.Posté par chikun le 28/06/2011 18:16
Qui c'est qui s'occupe de l'entretien de la route du littoral ? C'est pas un type de l'alliance ? Evidemment personne n'en parle. Je ne donnerai pas de nom, j'ai pas envie d'avoir un P.V.
Alors c'est bien joli d'être contre la nouvelle route en corniche quand on détient le monopole, pierre ou jacques (rires) de l'entretien de l'actuelle route en corniche obsolette.

5.Posté par Un patron docker ? le 28/06/2011 18:28
Oté mon kèr i fé mal kan mi entan patron dockèr lé volèèèèr. Ah petite fiok, grand remède: syndiquez vous ...

6.Posté par noe974 le 28/06/2011 18:55
Il est allé aux Maldives ?
A force d'être entubé par les cocos , il a pris une sage décision : se barrer avec la recette ...

7.Posté par la case de l'oncle tom le 28/06/2011 20:38
il a kéni la tune de ces racketteurs de la sociètè ?....c'est donc le Robin des bois " pèï....gloire à lui !

8.Posté par un jeune possessionnais le 28/06/2011 21:11
Virin, c in grand kamarade Roland Robert, maire la Possession! ki se ressemble s'assemble, n'est-ce pas Zanclode?

9.Posté par Kaloupillé le 28/06/2011 22:20
Le Poste 3 dit Attention de mettre le doigt sur l'engrenage au milieu des DOCKERS....
au PORT ( Ile de la Réunion ) Parle t-il du PAZFLOR ? qui est la plus grande Plate Forme Unité de Production Pétrolière du MONDE avec ses 100 Personnes à Bords qui poursuit son Voyage vers L'Angola ou il rejoint une Plateforme OFFSHORE Exploités par TOTAL qui mesure 345 M de Long et 61 M de Large livré par un Constructeur Sud - Coréen qui a fait Escale à SINGAPOUR , Malaisie , qui peut traiter de 220 Barils par Jour et son entrer de Production est Prévus pour le Second Trimestre 2011 .....

10.Posté par ote graton le 29/06/2011 03:11
Quelle bande de pieds nickelés quand même!!!
Virin qui prend la fuite avant l'arrivée des gendarmes ,cela ne vous rappelle pas une autre histoire au Port encore!
Virin,Verges même combats....pour leurs poches!!!
Bravo la solidarité coopérative

11.Posté par La COR va couler le 29/06/2011 10:02
C'est triste à dire mais je pense que la COR va couler.
Virin était un visionnaire. Les gars se sont fait manipuler par une goyave de France.
C'est un peu à l'image de l'histoire économique de la Réunion.
Je pense que d'ici à la fin de l'année ce sera fini pour la COR.

12.Posté par dockers le 29/06/2011 15:15
ceci c'est le combat des dockers envers jacque virin donc laisse seraphine ek verges tranquille na rien avoir

13.Posté par Posityvon974 le 01/07/2011 17:19
L'erreur est humaine dit-on; et "sortir" ainsi un manager de qualité, reconnu par la profession, n'est pas la meilleure chose dont les membres de la coopé pourront se vanter plus tard. Mais le fonctionnement d'une coopé est ainsi, chacun a droit a la parole, c'est un fonctionnement tres democratique, mais malheureusement, tout le monde n'a pas la compétence et l'eclairage pour juger des bonnes décisions. Espérons que la grave erreur de jugement commise par les membres sur le management, manipulés sans doute par quelques esprits retors ou ambitieux, ne soit pas funeste pour l'avenir de la coopérative. C'est ce qu'on peut souhaiter. C'est toujours triste quand la bêtise ou l'aveuglement l'emporte, et ça l'est encore plus quand la méchanceté et la diffamation s'y rajoutent!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales