Politique

Le député Bernard Lesterlin sur l'île vendredi pour faire un bilan du service civique

La Préfecture publie un communiqué afin d'annoncer la présence dans notre département du député Bernard Lesterlin vendredi. Ce dernier, président du groupe de réflexion "partenariat et évaluation du service civique" rencontrera le préfet et divers acteurs locaux afin de faire un premier bilan de cette initiative née en 2009. Voici le communiqué de la Préfecture.


Le député Bernard Lesterlin sur l'île vendredi pour faire un bilan du service civique
A l’issue du travail de réflexion mené au printemps 2009 dans le cadre de la Commission de concertation sur la politique de la jeunesse, Le Président de la République a présenté fin 2009 le plan "Agir pour la jeunesse". Pour répondre aux besoins d’engagement de la jeunesse, l’une des mesures phares
annoncées à cette occasion est la mise en place du Service Civique.
 
En 2010, le Service Civique c’est une mobilisation de 10 000 jeunes. La montée en charge du Service Civique est prévue en 5 ans pour atteindre 75 000 jeunes en 2014. L’Agence du Service Civique a été créée fin avril 2010 et est présidée par Martin Hirsch.
 
M. le député Bernard Lesterlin, président du groupe de réflexion "partenariat et évaluation du service civique" siégeant aux côtés de Martin Hirsch sera à la Réunion cette fin de semaine.
 
Après avoir participé à une réunion technique le matin pour faire le point sur les engagements à La Réunion, il participera au comité de pilotage présidé par M. Richard Daniel Boisson, sous-préfet chargé de la cohésion sociale et de la jeunesse, en présence des différents acteurs du service civique (conseil régional, conseil général, association des maires, missions locales, Pôle Emploi, associations diverses susceptibles d’accueillir des jeunes etc) le vendredi 1er octobre 2010 à 14h00 à la préfecture.
 
Cette réunion sera suivie d’une conférence de presse à 16h30 dans les salons de la préfecture.
 
Le Service Civique est simple, mobilisateur et accessible. Il a pour ambition d’offrir à toute une génération l’opportunité de s’engager, de donner de son temps à la collectivité et aux autres. Il a également pour objectif de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale.
 
Le service civique permet aux jeunes de se consacrer à une mission d’intérêt général sur une période de 6 à 12 mois et ce quel que soit le niveau d’études. Cette mission volontaire, de 24 heures au minimum par semaine, peut être effectuée en France ou à l’international, auprès d’organismes à but non lucratif (associations, fondations, fédérations, ONG,…) ou de personnes morales de droit public (Etat, collectivités locales, établissements publics). Il est possible d’accomplir son service civique dans des domaines très variés (culture, santé, solidarité, environnement, …)
 
En contrepartie de sa mission, le jeune percevra une indemnité mensuelle de 440 € nets, complétée par la prise en charge de frais d’un montant de 100 €. Le service civique ouvre également droit à un régime complet de protection sociale. A l’issue de sa mission, chaque volontaire reçoit une attestation qui décrit les activités exercées et les compétences acquises. Le service civique est donc à la fois un engagement
citoyen mais aussi souvent une première expérience qui peut être valorisée sur un CV.
Mercredi 29 Septembre 2010 - 18:10
Lu 1450 fois




1.Posté par bertel le 29/09/2010 18:57
Voyages... voyages...

Il faut économiser... jusqu'à l'encre des tampons-encreurs... dans toutes les administrations....

"Le député Bernard Lesterlin sur l'île vendredi pour faire un bilan du service civique "

Monsieur Dupuy, siouplé... puisque vous validez les commentaires...

Pourriez-vous SVP expliquer à ces gens-là qu'il existe, à très moindre coût ( pour le contribuable ) des moyens modernes de communication ?

Bertel de Vacoa

2.Posté par va s'y le service le 29/09/2010 19:00
Le coût de déplacement ici de ce bon député chez note bon préfet pourfendeur des poulets la poussière sur bord chemin avec toutes les réunions et autres cocktails auraient certainement permis à plus de jeune de bénéficier du service civique. Mais bon parait c'est démago de dire ça!!

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/09/2010 00:51
et pendant ce temps là..

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/le-magazine-newsweek-associe-nicolas-sarkozy-a-l-extreme-droite-29-09-2010-1242833_52.php

La dégradation de l'image de la France se poursuit à la une de la presse étrangère. Cette semaine, c'est Newsweek qui frappe fort en accolant à sa une le visage du président français pour illustrer un dossier sur la montée de l'extrême droite en Europe. "La région la plus démocratique du monde est le terreau des politiques extrêmes", explique l'auteur de l'article, interpellé, notamment, par les expulsions des Roms. Nicolas Sarkozy est décrit par l'hebdomadaire comme ayant orchestré une "violente campagne d'accusations" contre la minorité rom, "à la recherche d'un coup de fouet populiste pour retrouver son aura politique".

Ce n'est pas une première. Déjà l'été dernier, le 5 août, le New York Times s'inquiétait des "calculs politiques à court terme" d'un président français qui "attise dangereusement les sentiments anti-immigrés". Et de rappeler que Nicolas Sarkozy a épousé une Italienne naturalisée française, Carla Bruni, et a pour père un immigrant hongrois, Pal, qui a également acquis la citoyenneté française... Le principe d'égalité devant la loi "s'applique" à l'épouse et au père du président français "et doit s'appliquer à n'importe qui d'autre", tranchait-il avant de souligner qu'aux États-Unis, la citoyenneté américaine, qu'elle soit de naissance ou acquise, est protégée par le 14e amendement.

Sarkozy "peu fiable", selon la presse allemande

Dès le 31 juillet, La Tribune de Genève avait critiqué, dans un édito signé par son correspondant à Paris, l'idée que la loi pénale française ne serait pas tout à fait la même selon que l'on est "français-français" ou "français-pas tout à fait français". Chez nos voisins allemands, c'est le tabloïd Bild qui pose la question : "Que se passe-t-il avec Sarkozy ?" Les incidents diplomatiques avec l'Union européenne et son président José Manuel Barroso ont suscité aussi de vives critiques, notamment de la part du Frankfurter Allgemeine Zeitung qui pointait du doigt le caractère "turbulent" du président français à l'origine d'un "désastre diplomatique". La presse allemande s'est particulièrement déchaînée lorsqu'Angela Merkel a démenti la version de l'Élysée selon laquelle la chancelière aurait eu, elle aussi, l'intention de démanteler des camps de Roms en Allemagne... Pour Die Welt, Nicolas Sarkozy "menace de devenir quelqu'un de peu fiable, que personne ne peut prendre au sérieux".

Le journal de gauche El País qualifie, quant à lui, les mesures prises par la France de "xénophobes et racistes". Même son de cloche de la part de La Repubblica (quotidien de gauche) qui, en Italie, publie un éditorial déplorant "les décisions irrationnelles" de la France vis-à-vis des Roms. Outre-Manche, ce n'est pas mieux. The Economist ne mâche pas ses mots : "L'actuel occupant de l'Élysée n'a plus rien de la grandeur du candidat 2007, il n'est qu'un opportuniste sans scrupule doublé d'une girouette." Et à l'appui de cette descente en flamme, une photo-montage en une présente le président français dont seul le bas des jambes dépasse d'un énorme bicorne à la Napoléon, suivant l'immense silhouette de Carla Bruni-Sarkozy, avec ce titre satirique : "L'incroyable président qui rétrécit".

La presse algérienne chauffe, quant à elle, son opinion publique contre le président français. La Tribune d'Alger n'hésite pas à écrire que Nicolas Sarkozy et son gouvernement "tirent la France vers le bas", commente, depuis Bruxelles, l'auteur de l'article. Si Nicolas Sarkozy trouve que la presse française est déjà trop critique à son égard, que doit-il penser de la presse étrangère ?

Que penses ce député...service civique et république "extrême"...?

4.Posté par Cambronne le 30/09/2010 14:48
Que penses ce député Jacobin la conscription de l'Allier est à la Réunion?.... la France des pouvoirs service civique et république féodale "extrême" avec le dirigisme incompétent et tous les réseaux de l'ENA ...? «Tu ne recevras que ce que le sort t’attribuera vraiment! ». montjoie saint denis , ils vont encore nous refaire le coup du vase de Soissons ...
un peu comme l'explosion d'un paquet devant Gillot pour maintenir les comiques troupiers en forme , vu qu'ils ont investi dans un R2 D2 il faut bien l'amortir ...

5.Posté par Bernard Lesterlin le 30/09/2010 20:21
Je participe aux Comores, à partir du 3 octobre, à une mission parlementaire du groupe d'amitié France/Comores de l'Assemblée nationale, 1ère mission parlementaire française depuis l'indépendance. Je mets donc à profit ce déplacement effectué dans le cadre de mes responsabilités parlementaires pour encourager le démarrage du service civique qui est voué à un certain succès à la Réunion et dont je suis l'un des promoteurs. Je profite de mon escale d'une journée à Saint Denis pour rencontrer les animateurs du service civique à la Réunion et assister à une réunion du comité de suivi à la préfecture.

Pour ceux qui s'interrogent sur le rapport coût / utilité de ce déplacement, je précise qu'il ne coûte rien, bien évidemment, à l'Agence du Service Civique dont je suis membre du Comité stratégique.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales