Social

Le défilé du 1er mai: le Saiper toujours contre les rythmes scolaires


Le défilé du 1er mai: le Saiper toujours contre les rythmes scolaires
Les membres du Saiper sont présents en grand nombre ce jeudi 1er mai pour participer au défilé. Leur revendication principale ne change pas: il ne faut pas mettre en place la réforme des rythmes scolaires.

Le Saiper insiste que cette réforme fatigue les enfants, complique la vie des parents et rend le travail des enseignants désorganisé. Un assouplissement a été proposé par le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Benoît Hamon, d'alléger les journées et de réduire les vacances, qui "n'est pas du tout adapté à la société réunionnaise".

"Nous sommes là à la fois par principe mais aussi pour se positionner contre les rythmes scolaires, comme toujours, affirme Didier Debals, membre du Saiper. Ca va mettre la pagaille tout ça. Entre les horaires irréguliers, ceux qui ne savent pas s'ils vont mettre le mercredi ou le samedi... c'est très compliqué et nous sommes au courant de rien. Et surtout à La Réunion, ça ne tient pas la route".

Il évoque également "une lettre" qui serait préparée par certains élus pour manifester contre la réforme.

Jeudi 1 Mai 2014 - 12:53
SH
Lu 549 fois




1.Posté par noe le 01/05/2014 12:43
Beaucoup de communes sont contre ces histoires de rythmes baclés qu'on nous a ensemencées depuis janvier 2013 ...
Le redécoupage de la journée des élèves du Primaire ne sert à pas grand chose si ce n'est d'emmerder les communes , les enseignants , les élèves et les parents !
Le primaire fonctionnait bien avec 4 jours d'école ...les élèves et les parents se réjouissaient !
Aujourd'hui , Hollande et consorts sous la houlette de certains imbéciles de médecin trop bien climatisés et surtout qui ont oublié les réalités du terrain car ils sont souvent déconnectés de la vie d'aujourd'hui , car élevés dans des chaussettes dorées , ont pondu des expériences non reconnues souvent copiées sur les "rythmes biologiques de l'enfant" !
Des bobards qui ont "ouvert" les yeux bien fermés de notre Hollande et Peillon !!! pour qu'ils nous pondent des décrets inutiles et néfastes pour les apprentissages des enfants !
Qu'on supprime ce décret inutile et néfaste !

2.Posté par pfff le 01/05/2014 13:41
Pour une fois, d'accord avec noe !!!

3.Posté par mi marche ec Melenchon le 01/05/2014 14:05
oui noé. Voila pourquoi les collaborateurs qui ont apporté leur collaboration à Peillon devront rendre des compte:

Savigny a la possession qui est retourné dormir dans sa cabine telephonique, et tous ces directeurs d'ecole qui ont brouté le cul du recteur dans la confection en missouk des calendriers sur le dos de leur collegues enseignants.

4.Posté par le neveu de noe et de sonia le 01/05/2014 16:52
En quelques mois, mon oncle a opéré une vraie révolution intérieure. Lui qui vantait les mérites de la réforme des rythmes scolaires et qui fustigeait les contestataires...

5.Posté par le vrai objectif de la reforme le 01/05/2014 17:37
l'objectif de la reforme est de faire un service public de merde pour que le privé (qui n'a pas obligation de suivre la loi Peillon!!!!) puisse prendre de l'essor.

C'est la technique habituelle qui fait que Colissimo (service public) delivre un service de merde pour obliger les gens à allar chez UPS ou chronopost, boites privées.


----------
Cahier de politique économique de l'OCDE n° 13 de 1996 :

"L'apprentissage à vie ne saurait se fonder sur la présence permanente d'enseignants mais doit être assuré par des prestataires de services éducatifs. Les pouvoirs publics n'auront plus qu'à assurer l'accès à l'apprentissage de ceux qui ne constitueront jamais un marché rentable et dont l'exclusion de la société en général s'accentuera à mesure que d'autres continueront à progresser (....) Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement".

Téléchargez le Cahier de politique économique n°13 de 1996 de l'OCDE :

6.Posté par noelevrai le 01/05/2014 17:52
Il faut des Rythmes plus équilibrés pour la réussite de tous , quoiqu'en disent certains esprits pas à la page !
Les rythmes scolaires sont au coeur de la mission éducative, mission d’engagement et de responsabilité envers les jeunes, qui est celle de tous : ministre, enseignants, personnel administratif, mais aussi collectivités territoriales, et bien entendu parents. L’École est en effet l’étape essentielle de l’intégration citoyenne des enfants, notamment de ceux dont la diversité fonde notre richesse : ils doivent y avoir toutes leurs chances. L’École ouvre à tous l’accès à l’ensemble des connaissances
qu’offre notre système éducatif, c’est in fine l’éducation à la liberté, c’est-à-dire à l’autonomie : apprendre, c’est savoir; savoir c’est devenir libre. De plus, le temps scolaire rythme le temps social et économique de la France. Un certain nombre de constats actuels imposent de redoubler de vigilance et de mettre effectivement tous les atouts au service de la réussite des jeunes : le nombre trop élevé d’élèves accédant à l’enseignement du second degré sans maîtriser les savoirs de base, le rang seulement médian des élèves français aux résultats de l’enquête PISA1 - outil d’évaluation internationale de l’OCDE -, la sortie sans diplôme de près de 150 000 jeunes chaque année, la France se situant en-deçà des engagements pris par l’Union européenne ....
Le temps de la classe n’est pas un moment isolé, une parenthèse dans la vie de l’enfant et de l’adolescent, ni dans celle de la famille : parler des rythmes de l’enfant, c'est en évoquer, dans leur globalité, tous les temps - temps familial, temps scolaire, temps périscolaire. Aménager les rythmes scolaires, c’est donc adopter un angle d’approche global, tenir compte de la nécessaire continuité du rythme de l’enfant - ou de l’adolescent - de la veille au sommeil.
Bien sur, Il faut souligner que, même si les rythmes scolaires peuvent constituer un cadre favorable pour mieux respecter les rythmes biologiques de l’enfant et donc favoriser son bien-être, le facteur essentiel de la réussite de l’élève reste l’engagement des enseignants ....
J'adhère !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales