Santé

Le cri d'alarme des étudiants en soins infirmiers

Les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) sont situés au Nord et au Sud de l’île. Ils sont rattachés au CHU de la Réunion et assurent la formation d’étudiants en vue de l’obtention du Diplôme d’Etat d’Infirmier(ère). Ce matin, près de 200 étudiants étaient rassemblés à Saint-Denis pour évoquer des dysfonctionnements dans leur cursus.


Le cri d'alarme des étudiants en soins infirmiers
Il est 7h30, le parking face à l'institut de formation en soins infirmiers (IFSI) du Centre Hospitalier Universitaire de Felix Guyon est bondé. Près de 200 étudiants sont rassemblés pour un débrayage. Depuis le mois de septembre 2009, le cursus en soins infirmiers a été réformé. En juillet 2012 ont été diplômés les étudiants de la 1ère promotion de ce référentiel: "Cet événement a été marqué par un taux d'échec jusque-là jamais rencontré", rappellent les étudiants.

Cette réforme a eu plusieurs autres conséquences dont l'augmentation du nombre d'étudiants inscrits à l'IFSI sans adaptation des locaux ou encore des possibilités de stage réduites, mais aussi l'éloignement des pratiques soignantes pendant huit mois: "Les étudiants non redoublants se retrouvent à devoir attendre le mois de mars de l'année suivante pour être diplomés tout en assistant au cours pour ne pas être pénalisés. Pendant ces huit mois tous ne pourront prétendre exercer comme aide-soignant (nombre de postes insuffisant vu le nombre de candidats) et tous ne pourront pas bénéficier de l'opportunité d'un stage. Cet éloignement de la pratique n'est pas en faveur du futur infirmier", explique-t-on lors du débrayage.

A ce jour, pour la promotion 2010-2013, environ 70% des étudiants doivent attendre le mois de mars 2014 pour être diplômés. A ces derniers s'ajoutent les étudiants de la promotion 2009-2012 qui ont échoué à la session de mars 2013.

"Dans ces circonstances le malaise ressenti s'est exprimé maladroitement à travers des courriers anonymes discréditant l'ensemble des étudiants en soins infirmiers auprès des professionnels du terrain et de l'opinion", regrettent les étudiants.

Des dysfonctionnement dans la mise en place de la réforme

Les étudiants en soins infirmiers de Saint-Denis se sont donc réunis ce mardi matin et déclarent unanimement qu'il n'a jamais été question de baisser le niveau d'exigence pour l'obtention du diplôme d’État d'infirmier. "Nous avons tous conscience des responsabilités d'un infirmier, de la rigueur d'exercice indissociable et que demain des vies nous seront confiées", précisent-ils.

Les étudiants veulent aujourd'hui s'assurer que les informations relatives aux dysfonctionnements rencontrés dans la mise en place du nouveau référentiel arrivent bien aux interlocuteurs concernés. L'objectif de cette manifestation est de sensibiliser l'opinion aux problématiques rencontrées, "malgré les initiatives entreprises par nos délégués pour les signaler".

Les étudiants ont formulé une proposition : "A ce jour il n'y a pas de texte réglementaire qui permette aux IFSI d'organiser des sessions de rattrapage avant le jury de novembre. Dans l'hypothèse d'une réglementation qui irait en ce sens, l'étudiant se verrait offrir une nouvelle opportunité de justifier de ses compétences. Le délai d'attente avant l'obtention du diplôme serait réduit à 4 mois".

S'en est suivi le déplacement d'une délégation d'une trentaine d'étudiants à l'ARS (Agence Régionale de Santé). Une rencontre avec trois membres de la direction a eu lieu, les étudiants ont ainsi pu déposer un courrier résumant la situation et leur proposition.
Mardi 16 Avril 2013 - 11:48
Lu 7000 fois




1.Posté par Bernard le 16/04/2013 11:29
70% qui n'ont pas validé le diplome...mais c'est beaucoup!!!!

2.Posté par Travis le 16/04/2013 15:21
70 %, cela peut signifier :

- que l'IFSI ne forme pas bien ses étudiants
- qu'un ou plusieurs formateurs font de l'excès de zèle
- que ces 70% d'étudiants sont débiles.

Je penche pour l'hypothèse 1.

3.Posté par Nobsot le 16/04/2013 15:31
Voilà des gens responsables, qui ne se contentent pas de raler mais qui font aussi des propositions ! Bravo !

4.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 16/04/2013 21:06
C'est bien de manifester à Bellepierre, le siège de l'IFSI est à Terre Sainte et celui du CHU à Saint Paul !!!

5.Posté par La Blonde le 16/04/2013 22:12
Ben ouais, c'est vrai d'abord z'ont qu'à leur donner à tous le diplôme, sont pas très sympas ces gens à l'ARS, vraiment payés à rien foutre, j'te jure!
c'est nul les examens, et pis d'abord c'est pas parce qu'on rate un examen qu'on connait pas la réponse à l'examen! ben ouais hein! pfff
c'est comme ceux qui ratent le bac en juin, et qui le ratent encore aux rattrapages, faut qu'ils attendent UN an pour le repasser! vous imaginez?pendant ce temps, ben peuvent pas prétendre à rentrer à la fac...trop nul!
franchement moi j'dis ben fuck le système hein! mais bon peace and love quand même!

6.Posté par La Brune le 17/04/2013 01:15
ALLO Je ne comprends pas où est le problème?
Les étudiants qui n'ont pas validé les examens en rattrapages doivent donc attendre l'année prochaine pour se représenter... Où est le problème??? C'est comme dans toutes les formations non?
Quand tu rates une matière en bts, tu redoubles non?
Quand tu ne valides pas l'intégralité d'une licence aux rattrapages eh ben tu repasses les matières ratées l'année d'après non?
Après pour ce qui est du travail pendant l'année de redoublement... et alors??

Y en a pleins d'étudiants qui sont obligés de redoubler pour que quelques UE à l'université... et qui se retrouvent avec un emploi du temps vide l'année du redoublement et qui luttent pour se trouver un job... Il faut à partir d'un moment, arrêter de pleurer sur son sort et agir en tant qu'ADULTE c'est-à-dire prendre ses RESPONSABILITES et essayer de valider ses examens. Après si vous ne les validez pas au rattrapages... eh ben qu'est-ce que vous voulez qu'on y fasse? sérieusement?
Et les étudiants qui ratent leur année deux fois de suite... ne me dites pas que cela ne vient pas d'un manque de travail... que cela vient des professeurs qui n'accompagnent pas les élèves ni de la classe surchargée... Ouvrez vos livres au lieu de vous plaindre, y a plus misérable que vous... Décentrez-vous de vos nombrils, je sais pas, y a plus injuste comme situations dans la vie étudiante... Ca y est, frustrés de pas avoir eux leur rattrapages réussis, ça se plaint, de vrais enfants!

7.Posté par killing joke le 17/04/2013 12:18
s'ils font plus le tri à l'entrée faut bien qu’ils le fassent à la sortie ! et du boulot comme aide soignant tu en as à la tonne en métropole.....en attendant !

8.Posté par La blonde le 17/04/2013 13:44 (depuis mobile)
Chic, une copine brune! je partage tout à fait ton opinion...Mon commentaire précédent n''était que pur cynisme.Pauvre société d''assistés où tout le monde doit avoir le beurre, l''argent du beurre, et le cul de la crémière...sans le moindre effort!

9.Posté par La Brune acte II le 17/04/2013 16:08
+1 La Blonde
Ca fait des mois que certains étudiants de l'ifsi viennent poster des lettres anonymes sur ce site... en traînant parfois certains de leur professeurs et intervenants dans la boue... Sur un site qui est public donc à la vue de tous... Où va le monde? Parler de ce qu'il se passe dans cette école oui mais dans la vie en tant qu'être humain socialisé, il y a des règles de convenance et de respect à suivre... C'est aberrant. Ils ont le droit d'informer les gens mais laver à ce point son linge sale en public... Aucun self control, aucun recul, quand on lit leurs lettres ça fait froid au dos... trop d'acharnement en direction de cette école. Le pire c'est que ces étudiants viennent à se disputer via commentaires sur ce site... Quelle image cela donne de ces étudiants soit disant en difficulté?
Face à la colère de leur propos, qu'espèrent-ils recevoir en retour des autres? de la compassion, de la compréhension? Il y a "établir les faits" et puis "se décharger sans aucune retenue"...
Ils demandent plus d'accompagnement de leurs encadrants... mais pour avoir un encadrement de qualité faut-il encore pour certains se calmer et ne pas s'acharner à ce point sur une école en public... Tout problème mérite le calme et de la décence pour être analysé et résolu.

Après libre à eux de réussir dans cette formation. La réussite implique toujours du travail, du sérieux, une discipline, des adaptations, des efforts... Qui dit avoir un diplôme dit aussi mettre toutes les chances de son côté: sacrifier ses temps de loisirs, faire la démarche de tenir ses fiches et révisions à jour, reprendre les bases et travailler travailler travailler le plus possible; dégager son emploi du temps des semaines à l'avance pour se consacrer aux cours à ingérer.
Traîner des UE non validés pendant 2 ans, 1 an, et ne pas les valider en rattrapages... Mettre la faute sur les intervenants et leur modalités d'évaluation, c'est BEAUCOUP TROP FACILE...
Si un étudiant maîtrise son sujet, a appris ses cours, il est capable de répondre à des questions d'examen même s'il est long, il arrive à faire des calculs de dose...
Je suis désolée mais c'est trop facile de venir pleurer quand ils ne valident même pas leur rattrapages... Vous n'avez pas les bases de vos cours en tête: c'est ça la raison, pas la peine d'essayer de berner les gens et rejeter la faute sur les autres à propos de votre incompétence niveau connaissances théoriques.

Le diplôme ne tombera pas du ciel... il ne sera pas non livré sur un plateau d'argent.
Y en a marre de ces étudiants qui viennent se plaindre sur des futilités... alors qu'ils ne sont pas capables de valider les rattrapages.
Il y a, en France, de très nombreux étudiants qui ont moins de chance que vous, qui sont dans des situations d'exclusion, de précarité, d'isolement... Certains ne peuvent même pas continuer leur études. Pensez-vous sérieusement que ces étudiants-là sont là à se plaindre en traînant les gens dans la boue sur un site public? Je pense plutôt que ces étudiants préfèrent consacrer leur temps à réviser et à valider leur examens le plus vite possible en sacrifiant le peu qu'il leur reste...
C'est dingue ça, décentrez-vous de vos petites situations d'étudiants qui râlent de redoubler alors qu'ils ne valident pas leur rattrapages... Sois disant les étudiants infirmiers doivent porter des valeurs eh ben chapeau, je m'incline devant tant d'acharnement, de médisance en public, devant tant de PARESSE.

Et puis si vous redoublez et que ça vous met dans une situation difficile... et qu'il vous faudra trouver un travail... ET ALORS? fallait y penser avant de passer le concours. Je répète, beaucoup d'étudiants redoublent et beaucoup doivent travailler pour subvenir à leur besoins.
A vous lire on dirait que c'est limite la fin du monde de redoubler... En effet y a pas plus grave dans la vie :-) C'est plutôt vos égos d'ex enfants gâtés (surement) qui en a pris un coup face à vos notes inférieures à 10 qui vous font agir comme ça... Eh oui je suis comme vous, je juge les gens facilement comme vous le faite en public.. On attend le nouveau scandale, on y est tellement habitués :-)
Sur ce, BON TRAVAIL les gens :) et mes respects pour vos encadrants (sincères).

Bon courage aux encadrants, vous en aurez besoin devant tant d'immaturité, devant tant d'accusations... Ca dure depuis trop longtemps.

10.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 17/04/2013 18:04
Merci à La Brune et à La Blonde de l'intérêt porté à notre situation. Je regrette cependant qu'elles n'aient pas pris le temps de lire intégralement l'article.
Comparer la situation d'un IFSI à celles des universités ou des cursus de BTS revient à essayer d'expliquer la différence entre le jour et la nuit. "Quelle est la différence entre un pigeon?" (Coluche). Merci pour la tentative de réponse.
Nous finissons notre formation avec un grade Licence, véritable reconnaissance pour nos pères théoriciens qui ont démontré que le métier d'infirmier ne se résumait pas à être technicien et qu'il y avait un intérêt à pouvoir compléter le cursus de base par de la recherche (master). Cependant il faut comprendre que nous ne dépendons pas du même ministère. Notre fonctionnement est régulé par la Direction Générale de l'Offre de Soin du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. Oui oui!!! Nous intégrons une formation professionnalisante qui mène toujours à un diplôme d’État. La différence avec les autres cursus dont vous nous faites part est que notre formation est motivée par un réel besoin d'intérêt public : la santé. Donc comparons le comparable.
Il y a en effet eu ces derniers temps diverses initiatives (courriers anonymes etc.) qui ont discrédité l'ensemble des étudiants infirmiers. Nous y sommes revenus à travers notre débrayage de ce mardi 16 mars 2013. Pour nous ce ne sont que des symptômes d'un réel malaise face à des problèmes que tous les IFSI de France rencontrent. La mise en place d'un nouveau référentiel ne se fait pas du jour au lendemain sans dysfonctionnement. Il est donc important de faire remonter ce qui ne va pas pour une meilleure qualité de formation des futurs étudiants. Si vous aviez bien lu l'article, vous auriez compris que les courriers anonymes publiés n'ont jamais pu se prévaloir d'une quelconque représentativité. Au contraire, 200 étudiants se sont réunis et ont dit qu'il ne s'agit pas pour eux de demander que le niveau d'exigence baisse. Nous nous sommes positionnés comme acteurs de notre formation, nous avons pointé du doigt un cadre réglementaire incomplet et nous avons soumis une proposition ... quoi de plus responsable? Vous parliez de "PARESSE" et "D'ENFANTS GÂTÉS"... avant de vous immiscer dans des problématiques dont vous ne maîtrisez ni les tenants, ni les aboutissants, prenez le temps de vous renseigner. Aussi, merci de ne pas ajouter des problèmes là où il y en a pas. L'objectif de notre démarche n'a jamais été de remettre en question nos formateurs. Ils font face aux mêmes problèmes que nous et avec nous. Pour conclure, parmi les étudiants qui ont manifesté beaucoup ont validé tous leurs examens. Il ne s'agit pas de défendre des intérêts personnels mais bien d'entreprendre une démarche qui se veut constructive.

PS : A La Brune et à La Blonde, vous qui dénoncez les initiatives anonymes, faute de vous être identifiées, nous nous serions attendus au moins à ce que vous présentiez vos statuts.

11.Posté par Cabri i manz salade le 17/04/2013 19:16
Waow ! la Brune, tu dois être toi même de cet IFSI pour en connaitre autant ! ( dans le cas contraire tu parlerais d'un sujet sans en avoir tous les éléments...non ? )
Si tel est le cas ( ou pas d'ailleurs ) je t'invite à te (re)plonger dans les cours du Semestre 1 ( Première année ) dans lesquels on apprend que l'une des bases du métier est de ne pas faire de jugement de valeur ...
Je te cite : "petites situations d'étudiants", "tant de paresse", "egos d'ex enfants gâtés" et j'en passe.

D'autre part je dois aussi t'informer que la majorité des étudiants ( toutes promos confondues ) est CONTRE les courriers inutiles et bâclés qui ont été envoyés ces derniers temps. C'était le fruit de personnes isolées et certainement en souffrance, que je n'excuse pas mais que je comprends.

Enfin, sache qu'il ne s'agit pas seulement de personnes qui trainent des casseroles depuis la 1ere année, mais aussi et surtout d'étudiants qui ont tout validé jusqu'à présent, mais qui à cause d'une seule UE doivent attendre l'année prochaine pour espérer se représenter.

Il y a encore beaucoup à dire, mais en attendant, cabri i manz salade .....

12.Posté par La Blonde le 17/04/2013 20:01
Oh ben moi vous savez Mr Buchle, j'ai juste allumé ma télé hier, j'ai vu un reportage sur votre "mouvement", et il se trouve qu'en traînant sur "zinfos974" je retombe sur le même sujet...alors bon, j'ai pris le temps de lire pour comprendre vos revendications... si si, je vous assure, j'ai bien lu jusqu'au bout! n'ayez pas de "jugement de valeur"!
A quoi bon décliner mon identité? vous voulez venir boire un café à la maison qu'on en discute?! je ne suis plus étudiante depuis...pfiouuu, quelques années déjà! et je ne suis pas infirmière non plus! simplement je m'offusque de voir le comportement de la "jeunesse" d'aujourd'hui, cette génération d'enfants gâtés (oui oui, je l'ai dit!) à qui on n'a jamais appris la frustration, qui fait pourtant partie de la vie...
voilà, c'est tout...je m'occupe comme je peux devant mon ordinateur! et j'ai envie de vous dire de lâcher un peu le votre, peut-être qu'il serait de meilleure "utilité publique" (pour vous citer) de réviser vos cours pour la prochaine session...qui sait demain peut-être allez-vous me soigner?!
et si toutefois il s'avère que vous échouez encore, et si vous acceptez que je vous donne mon opinion: lancez-vous dans la politique, vous maniez très bien le verbe, et saurez, je n'en doute pas, manipuler votre petit monde!

13.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 17/04/2013 20:06
Je vous rassure La Blonde, j'ai validé l'ensemble de mes examens. Au plaisir de vous soigner.

14.Posté par La Brune le 17/04/2013 21:05
Non je ne suis pas étudiante dans votre école et je ne suis pas infirmière. C'est quoi cette parano?
Je suis jeune MK alors vous savez, dans ce milieu, les informations vont très vite... on en parle entre nous et j'en ai vu des étudiants infirmiers de votre réforme.Et il suffit aussi simplement de suivre régulièrement ce site pour voir certains déballer des informations sur vos examens de pharmacologie, biologie etc. Tout se sait très vite et les écrits restent.
Comparer la situation d'un ifsi à celui de l'université.. je pensais que la formation infirmière se basait sur un nouveau grade, celui de la licence? vous comprenez le parallèle que l'on peut faire?
Après, je comparais la situations des étudiants infirmiers à celle des étudiants en général... vu que ce sont des étudiants avant tout où je me trompe encore?

Faut-il obligatoirement faire parti(e) de votre école afin que l'on ait le droit de s'exprimer sur ce sujet d'actualité? Parce que si l'on ne fait pas parti de l'ifsi ça veut dire qu'on ne sait rien de votre situation, que l'on ne doit pas parler vu que l'on est pas dans votre situation?
Moi je rajoute des problèmes là où il ne faudrait pas? Non je ne suis pas d'accord.
J'exprimais juste mon avis et mon avis vise surtout tout ce que j'ai pu lire sur les lettres anonymes de certaines personnes...
En tout cas je maintiens ma position: il est juste, pour moi, que les étudiants qui n'ont pas validé leur rattrapages les repassent l'année prochaine. Quoi de plus normal et de juste? Que ce soit dans quelques mois ou l'année prochaine ou je ne sais quand.

Par contre dans votre discours Mr Buchle, cela n'est pas la peine d'essayer de faire de très grandes tournures de phrases ni de phrases stylisées, laissez ça pour ceux qui maîtrisent très bien cet exercice... Cela ne vous rendra pas plus grand ni crédible aux yeux des autres.

15.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 17/04/2013 21:44
Nulle ne vous a reproché de donner votre avis. Principe démocratique. Nous notons cependant que vous faites encore une fois allusion à des courriers non représentatifs. Pour finir, ne confondez pas mon rôle de porte parole et ma situation d'étudiant. Les étudiants en soins infirmiers de Saint Denis ont fait preuve ce mardi 16 avril d'une réelle solidarité. Nous partageons le même statut que les étudiants de l'université mais les fonctionnements de nos administrations respectives sont bien différents. Je m'assure que notre action soit bien interprétée.

16.Posté par Nini le 17/04/2013 21:45
ohhhhhhhhhhhh , je vois que beaucoup critiquent et ne connaissent rien!!!

Un joli proverbe que j'affectionne tout particulièrement: " z'enfant i pleur pas, i gagne pas d'lait"!

Vous dites qu'on est des enfants paresseux et gâtés???? lol Vous ne nous connaissez même pas. Certains étudiants cumulent les petits boulots la nuit pour pouvoir vivre et suivre cette formation!

Cette formation nous apprend à avoir une posture réflective!! Ce qui veut dire ne pas agir bêtement , mais réfléchir pourquoi on le fait, donner du sens!! Je suis désolée pour certains qui n'ont pas pu poursuivre leur cursus dans leur île, et qu'ils se retrouvent dans des situations précaires. Mais sous prétexte qu'il y ait plus mal loti que nous, on devrait se taire???? Le problème ne vient pas des formateurs , de l'institut, ou d'autres encore. Le problème est la nouvelle réforme. Cette réforme peut s'améliorer, et c'est en dénonçant ces failles qu'on peut améliorer les choses! C'est la différence! C'est ça être intelligent!!! Ne pas accepter bêtement notre pauvre situation mais montrer les failles pour une amélioration!

17.Posté par Cabri i manz salade le 17/04/2013 21:54
Allez La Brune, sans rancune ( ça rime en plus !)
Faisons comme la majorité des jeunes réunionnais qui veulent devenir kinésithérapeute, fermons là et allons étudier en métropole ou en Belgique pendant que d'autres viennent faire leurs études au soleil !
Capricieux et gâtés que nous sommes .....
Allez, je m'égare !
Mêêêêêêê !

18.Posté par Les 70 pour cent Ct pas nous :) le 17/04/2013 23:27
Juste une mise aux points: D'abord ne vous servez pas de la promotion de 2012 pour vos spectacle. Pourquoi? Tout simplement quand on vous a soulevé ce problème nombreux d'entre vous nous regardaient ou nous prenaient pour des débiles ou des cancres. Deuxième vous avez battu le record apparemment donc tel est pris qui croyait prendre mouaaaaaahhhhhh. En plus, lisez. Votre berger levrault... Sachez que lorsqu'un étudiant rate les deux premières sessions d'examen il repasse avec la promotion suivante et c'est comme sa depuis le début et sa n'a jamais gêné personne. Et pour finir vous qui étiez si solidaire avec nous lâchez nous la grappe au
Lieu de nous prendre en exemple il y a plus de 60 pour cent d'échec dans la votre donc assumer vous. Ah oui ne vous trompez de cible. Ce n'est pas l'ifsi qui fait la réforme mais c'est le ministère de la santé et de la cohésion social. (ps: plusieurs mouvements nationaux ont été réalisé à ce sujet et on a pas eu gain de cause, une réunion entre le représentant de la fnesi et le ministère à été réalisé le 12 septembre 2012 date oú le ministère à fixé une CAC pour mars 2014 pour votre promotion.... Sachez que l'idée de base était de nous faire attendre un an plein). Mais pourquoi je dis tout sa? Car vous vous enf.......... Royalement :). À bientôt les amis. Ahahahah

19.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 18/04/2013 08:50
Si l'année dernière les étudiants de l'actuelle 3ème année ne vous ont pas suivi n'était-ce pas par une communication insuffisante de votre part? Comment demander à des personnes de s'engager si elles ne comprennent pas les finalités? Avant ce 16 mars, les 2ème et 3ème année présent à l'IFSI ont pris le temps de se rencontrer et d'expliquer les enjeux. D'où une mobilisation réussie. Comme vous l'avez précisé, il s'agit d'un problème national et non d'une situation localisée. Nous l'avons bien compris, mais nous avons aussi distingué que la FNSEI que vous citez n'apparaît pas comme le meilleur interlocuteur sur l’hexagone de part sa jeune histoire. Pour bien nous assurer que le message arrive jusqu'au ministère nous avons fait un autre choix. Celui de nous faire soutenir par l'ARS et de demander à l'ensemble de nos législateurs d'interférer auprès du Ministère (deuxième étape de notre action). Vous qui connaissez le système, je vous renvoie à votre Berger Levraut. En effet, il est bien stipulé que pour les examens des semestres 1 à 4, les étudiants qui échouent doivent les repasser l'année suivante. Pour le semestre 5, le texte prête à une double interprétation. Notre revendication auprès du Ministère demande à ce que cette ambiguïté soit corrigée et qu'elle permette qu'un maximum d'étudiants ait leur diplôme en novembre. Cela impacterait directement le problème de surpopulation que nous vivons au sein de notre cursus. Les 200 étudiants réunis n'ont pas voulu "se servir de la promotion 2009-2012". Au contraire, nous avons été très sensibles aux difficultés que certains d'entre vous ont rencontrées entre la période de juillet 2012 et de mars 2013. Ne devriez-vous pas vous réjouir que la division de hier a laissé place à l'unité d'aujourd'hui, ce pour servir la cause des étudiants?

20.Posté par Marie le 18/04/2013 11:14
Salut

Luc, moi je t'avoue que je ne comprend pas vraiment là. Je sais que certains des redoublants de la promo 2009-2012 (dont j'ai fait partie je précise) ont obtenu des rattrapages d'évaluations écrites à faire en stages, donc si ils valident leurs stages, ils valident l'UE (écrite).
Et d'autant plus que j'ai vu des personnes être diplômées en décembre alors qu'elles avaient des rattrapages du semestre 5?? o_O Là j'ai vraiment pas compris le comment du pourquoi, bref! lol. (-> après pour ça je peut me tromper, ça m'a tellement surprise que je suis toujours sceptique sur ce sujet !)
Il y a quand même des solutions qui ont été aménagées, après peut être pas celles que vous attendiez mais quand même.
Et puis Luc toi qui a connu l'ancienne réforme, dans laquelle il n'y avait pas plus de 4 rattrapages pour un module, tu sais qu'à l'heure actuelle on en arrive à 6 ou 8 rattrapages pour une UE... Donc honnêtement on ne peut pas dire que l'on ne nous a pas laissé nos chances.

Et pour continuer la comparaison dans l'ancienne réforme lorsque l'étudiant raté ses 4 rattrapages de DE, il devait bien attendre la prochaine session DE cad 1 an plus tard pour pouvoir repasser les examens.Et si il ratait ses examens, ben c'était terminé!
Alors là ce que vous dites si je comprend bien c'est que puisque l'on passe à un diplôme universitaire il faut avancer les sessions d'évaluations??! Ou aménager encore plus de sessions d'évaluations mais ce ne serait à mon sens pas équitable pour les non redoublants vu que vous n'aurez pas les même évaluations que la promotion en cours. Et je ne crois pas que l'on fasse çà l'université après ça fait un moment que j'y ai pas été!

Et oui je suis tout à fait d'accord, il y a beaucoup plus d'étudiants en 3ème année actuellement et cela peut être préjudiciable en TD ou en cours.
Mais avec la réforme on a eu (promo 2009-2012) que 1 ou 2 redoublements (et 1 ou 2 arrêts de la formation) chaque année, comparé à l'ancienne réforme où en 2eme année on a eu, il me semble presque 10 personnes redoublantes.
Donc oui il y a plus d'étudiants qui arrivent en 3 eme année mais ils n'ont pas tous validé les années précédentes donc c'est tout à fait logique qu'il y ait "embouteillage" à la fin avec les complications qui vont avec...

PS: Bon courage à vous parce que quoi qu'il en soit il y a un an j'étais dans cette même galère que peut être l'IFSI.

21.Posté par 70 POUR CENT RE le 18/04/2013 11:46
Mr le porte parole la communication a été fait pétition intervention dans votre promotion fait... Après si vous venez pas en cours .... on comprend les 70. De plus Mr le porte parole tu n'as pas pu avoir l'infos vu que tu étais en report de scolarité (et je ne dis pas tout car des infos circulent...) donc c'est bien de se renseigner avant.
le semestre 5 prêtait à confusion mais tout été mis en place par le ministère depuis... ne met pas en avant que tu as le soutien de si de sa car comme on le dit si bien "dan oui na point batay". Si tu as réussi le rassemblement tant mieux bravo... Après permet moi de te dire que je ne crois pas que tu vas dans les intérêts des études mais sa ressemble à une récupération personnelle. Et sureffectif ne t'inquiet pas pour les candidats libres les cours ne sont pas obligatoires et en CM il n'y a que la moitié des promo en général (et encore...) . Malgré tout cela ne met pas en avant notre promotion pour toucher l'opinion car je maintiens ma position vous vous enfoutez royalement...

22.Posté par noe le 18/04/2013 12:42
Je suis pour une vraie formation , une formation de pointe ... on apprend à piquer son prochain !

23.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 18/04/2013 17:56
Merci Marie. Il me semble que "70 pour cent re" confonde comme d'autre l'ont fait mon rôle de porte parole et mon statut d'étudiant. Sache toute fois que l'entrée dans la nouvelle réforme ne m'a pas posé de problème et que je fais parti de ceux qui ont réussi l'ensemble du S5. Par solidarité j'ai bien voulu prêter ma voix aux 200 étudiants qui se sont donnés du temps pour comprendre où ils en étaient à ce jour. J'estime avoir mené à bien cette mission sans avoir diffamé qui que se soit. Je t'invite à nous éclairer sur les textes qui montrent que le ministère a mis en place des mesures concernant le semestre 5 (l'instruction N°DGOS/RH1/2011/470 du 14 décembre 2011 n'ayant rien à voir avec la situation dénoncée). Je discerne à travers ton discours de la frustration. Peut être avancerais-tu mieux en cherchant à comprendre son fondement? Tu réagis de façon très polémique alors que nous menons une action responsable. Les étudiants de la promotion 2010-2013 savent que très probablement ils ne bénéficieront pas des avancés demandées vu le temps imparti. Nous espérons néanmoins que ceux de la promotion 2011-2014 connaîtront des jours meilleurs. La solidarité! Bien à toi.

24.Posté par Laura le 18/04/2013 19:22 (depuis mobile)
Luc, sincérement merci de ta solidarité et je tiens a te dire que nul ne sert de parler aux gens qui ne font que critiquer nis actions! Nous avons fait de notre mieux et NOUS avons été solidaire! "Laisse parler les gens!!" ....

25.Posté par la faluche le 18/04/2013 19:22
l'école d’infirmières a bcp perdu en passant au système universitaire....beaucoup trop de diplômés, qualité de formation bien et deçà de ce qui se faisait avant, comportement puéril des élèves puis des nouveaux praticiens !

26.Posté par Laura le 18/04/2013 19:27 (depuis mobile)
"A laver la tête d''un âne, l''on y perde que sa lessive!" A bon entendeur! Bien le bonsoir a tous ces ignorants ;)

27.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 19/04/2013 16:59
Bonjour à tous les lecteurs.

Par courrier en date du 16/04/2013, le directeur général adjoint de l'ARS OI, Mr Christian MEURIN, a donné une suite favorable à la demande des étudiants.

Il s'agit là d'une avancée majeure. Merci à tous ceux qui ont participé à l'initiative.

28.Posté par Nini le 19/04/2013 22:20 (depuis mobile)
Yes yes! Voilà la solidarité ! Une avancée! Pour ce qui n''ont pas compris le message .... On a eu gain de cause!!! Bisous aux jaloux ;) !!!

29.Posté par la faluche le 20/04/2013 10:17
après le bac pour tous..le D.E. pour tous ! est ce vraiment une victoire que ce nivellement par le bas et cette explosion de diplômés ?

30.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 20/04/2013 11:39
Le DE pour tous? Il n'a jamais été question de demander que le niveau d'exigence baisse. Il a juste été demandé une amélioration dans l'accompagnement des étudiants pour qu'ils atteignent le niveau, notamment en terme de moyens logistiques et pédagogiques. Les problèmes dénoncés sont rencontrés partout en France. Pour conclure, parler de "comportement puéril des élèves puis des nouveaux praticiens" viendrait à dire que les tuteurs de stage qui tiennent une place importante dans le cursus ne font pas leur travail. Attention aux termes utilisés.

31.Posté par annonce le 20/04/2013 12:17
RECHERCHE:

institutrice à l'école primaire, proposant leçons de mathématiques pour les vacances scolaires, disponible juillet-août. au programme: multiplications, additions, divisions...
proposant aussi en parallèle des cours de morale (la vie en communauté, l'acceptation de l'échec, le respect de mes paires, le respect de mes futurs patients...)

Merci

32.Posté par Le porte parole du mouvement, Luc BUCHLE. le 20/04/2013 14:08
Qu'il est dommage de voir de vrais problèmes ainsi interprétés. Ce n'est pas faute d'avoir pris le temps de bien expliquer le contexte. Merci pour l'annonce, n'hésitez pas à envoyer votre CV à notre direction générale. Contrairement à certains, nous n'aurons pas l'arrogance de formuler un quelconque jugement de valeur sur une discipline que nous ne connaissons pas. A l'inverse de ce que vous prétendez, les réponses apportées à nos difficultés contribueront à la bonne santé de vos "futurs patients".
Le mouvement que nous avons entrepris est clair dans son déroulé. Nous ne changerons pas le monde et ne pourrons pas empêcher les avis malavisés. Les étudiants en soins infirmiers ont obtenu satisfaction. A partir ce cet instant je perds mon statut de porte parole. Merci encore aux personnes qui nous ont soutenus. Rien à ajouter pour les autres.

33.Posté par docteuG le 20/04/2013 21:19
Je ne comprends pas qu'il y ait autant d'attentes entre les sessions de rattrapages.
Le système devrait être celui de la faculté classique, une session en juin, l'autre en septembre. Si échec, létudiant redouble.. pourquoi vouloir faire une 3eme session de repéchage ??

34.Posté par réponse à l''annonce le 25/04/2013 15:20
Pour information, les étudiants admis à l'IFSI ont été sélectionné parmi plus de 1000 participants, alors juste pour ça, je dis respect!!!! et puis passer le concours et si vous êtes reçu vous m'en direz des nouvelles. C'est tellement facile de critiquer quelque chose dont on ne maitrise même pas.

35.Posté par Gaelle le 05/04/2015 18:27 (depuis mobile)
C lamentable les étudiants qui défendent les formateurs!!! Moi je dis que les écoles d''infirmières d''aujourd''hui st totalement corrompu et sa deviens dangereux il faut le dénoncer et ne pas se laisser faire!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales