Social

Le comité local de "Ni Putes, Ni Soumises" interpelle le gouvernement

Face au constat dressé par la multiplication des violences faites aux femmes réunionnaises, le collectif d'association "Femmes des Hauts, Femmes d'Outre-Mer", issu du Comité local de "Ni Putes, Ni Soumises", a rédigé un courrier à l'attention du Premier ministre, François Fillon. Un courrier au sein duquel se trouvent 12 propositions visant à améliorer le quotidien des femmes et ainsi prévenir et mieux encadrer ces actes de violence.


"2009 est une année catastrophique", indique Sophia Castaingt lors de la présentation des 12 mesures préconisées face aux actes de violences observés à l'encontre des femmes dans l'île.

Réunies ce matin à la mairie de Saint-Pierre, les associations adhérentes au collectif "Femmes des Hauts, Femmes d'Outre-mer" ont présenté leurs propositions rédigées dans une lettre adressée au Premier ministre, François Fillon, aux ministres Marie-Luce Penchard, Nadine Morano et Fadela Amara et au Préfet de la Réunion, Pierre-Henry Maccioni.

Depuis le début de l'année, elles sont quatre femmes à avoir perdu la vie sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. Patricia, Evelyne, Florence et Elodie, auxquelles on peut ajouter ce suicide d'un père de famille et avec son enfant de 8 mois, viennent ainsi conforter et renforcer ces mauvais chiffres.
Détentrice d'une force de proposition, l'association "Femmes des Hauts, Femmes d'Outre-Mer" milite pour que les actes de violence cessent et qu'il y ait une meilleure prise en compte des femmes en détresse à la Réunion, mais aussi des hommes susceptibles de passer à l'acte.

Un observatoire régional ?

Douze propositions ont donc été rédigées et envoyées au chef du gouvernement, François Fillon. Parmi elles, il est question de créer une cellule d'écoute pour les hommes violents dans chaque commune locale. Afin de faciliter le suivi des victimes en partenariat avec les différents pôles sociaux, le collectif recommande aussi la mise en place d'une fiche commune d'accueil des victimes pour le réseau associatif et d'un observatoire régional de lutte contre ces violences.

Rédigé il y a quatre ans en Seine Saint-Denis, le "Guide du respect" doit être accessible à tous et ainsi être traduit en langue créole afin de mobiliser le maximum de familles. Pour le collectif, il demeure par ailleurs très important de défendre les droits des femmes migrantes et victimes de conjoints violents, de renforcer la répression des proxénètes ou encore de mieux accompagner le réseau associatif en créant une plate-forme d'écoute et d'accueil aux victimes dans le Sud de l'île.

Quant aux forces de l'ordre, il devient nécessaire pour Sabrina Etangsale, la présidente de l'association "Femmes du Sud en action", d'améliorer la formation des gendarmes référents pour mieux accueillir et prendre en compte les appels à l'aide des femmes à la Réunion et mieux contribuer à éradiquer un phénomène devenu incontrôlable dans le département.
Mercredi 19 Août 2009 - 13:15
Ludovic Robert
Lu 2357 fois




1.Posté par papapio le 19/08/2009 13:50
"question de créer une cellule d'écoute pour les hommes violents / Afin de faciliter le suivi des victimes..." Les Violences Intraconjugales contre les ENFANTS et les Hommes NON ?
Avez vous remarqué qu'il n'y a eu AUCUN COMMENTAIRE SUR CES ENFANTS NOYES PAR LEUR MERE comme des autres délis Féminins de Mme Baillif, Dindar, Bello, Etangsale,...etc... . C'est surement un oubli INVOLONTAIRE NI SEXSTE NI MEME CLIENTELISTE, ...

Si cette cellule d'écoute fonctionne avec comme précepte, ENFIN, la Place du Père dans la Société Réunionnaise, Les Lois PARITAIRES EDUCATIVES VOTEES (bafouées depuis 15 ans), l'Utilisation détournée de la Force Publique qui en résulte contre les Hommes et Pères sacrifiés de NATURE, alors nous vous aiderons, encouragerons et suivrons...

dans le cas contraire, s'il s'agit de proroger les SEULS DROITS DES FEMMES (paritairement comme en préfecture ou même les Enfants ne sont pas représentés, NE VOTANT PAS) et les Frustrations Pénales et Civiles des Hommes censés les mener au Silence, ce sera NON et nous le dénoncerons encore, y compris auprés des Instances Européennes...

2.Posté par zoréole le 19/08/2009 14:53
@ Papaio

je porte encore aujourd'hui les stigmates du divorce difficile, très difficile de mes parents, c'est pourquoi je me permets de vous adresser un message fort.

je comprends votre détresse, je ne suis pas en mesure d'émettre un avis sur votre cas précis, cependant, vos propos répétés à plusieurs occasions sur différents supports, font ressortir en moi non pas de la sympathie mais au contraire une violente envie de vous maintenir les yeux ouverts avec des épingles et vous forcer à regarder la société en face.

pour un père honnête, sincère, et réellement victime, combien sont les réels bourreaux ? violences physiques, psychologiques, morales, intimidation, réseaux d'hypocrites mâles qui sont avocats, juges, notaires, huissiers se réunissent au sein de clubs et sont solidaires coute que coute, quitte à infliger un calvaire sans nom à des mères démunies...

ne croyez vous pas que le vrai pb n'est pas le sexe du parent dont on bafoue les droits, mais plutôt la façon dont le système décide qui sera bafoué ou non ?

3.Posté par Ulysse le 19/08/2009 16:50
Au vu des seules propositions énoncées ici, à savoir créer une cellule d'écoute pour les hommes violents dans chaque commune locale, mettre en place une fiche commune d'accueil des victimes pour le réseau associatif et un observatoire régional de lutte contre ces violences, j'avoue être très sceptique sur leur réelle efficacité. Ce n'est certainement pas avec de telles mesurettes et du bla bla bla qu'on va arrêter les fous ni empêcher qu'ils en arrivent là.

J'attends toutefois de lire les 12 propositions.

4.Posté par papapio le 19/08/2009 17:40
zoréole: ...........Vous avez raison, un chiffres, des chiffres doivent être donnés...
* Moins de 10% des Hommes et Pères peuvent devenir ou sont violents et tous en parlent
*50% de couples séparés dont 90% d'Enfants et Pères BRISES et Condamnés au Pire
sous le silence complice de ceux qui en VIVENT... TV, Préfet, GUT, UDAF... ? NON, REFUS

Aussi, zoréole, et avec autant de retenue et de respect que je vous dois pour votre sincérité d'intervention, et vous le voyez par vous même, ceux qui CRIENT à l'Assassin Légitimement, le font aussi en prenant soin de CHOISIR LE CRIME CONTRE L'HUMANITE qu'ils dénoncent...

Nous avons, nous, choisi de défendre LA SEULE POSITION HONNETE : LA VRAIE PARITE...
La Vraie COHESION, PAIX SOCIALE basée sur le Vrai Partage, sans indemnités ni budget de fonctionnement Départementale, en précaunisant le Respect des Lois et des Humains...

Quand "à regarder la société en face", je vous invite à vous présenter devant un(e) JAF qui charge une arme b[pour les SEULS PERES de 9 balles sur un barillet de 10, et d'appuyer comme moi 6 fois]b... je suis d'accord avec votre analyse, sans accepter pour autant le "Fond de Commerce qui est fait de ces Violences PROVOQUEES... Vous détenez la CLE du sujet, en demandant que TOUTES ces REVENDICATIONS LEGITIMES SOIENT TRAITEES ENSEMBLE...

Surtout, si vous arriviez à en convaincre les indignes représentants pré cités actuels, n'hésitez pas à nous prévenir... En tous cas, je vous remercie de n'avoir pas étée trop incisive avec nous...

5.Posté par jean luc le 19/08/2009 17:54
hum...... quoi de neuf que ce qui est demandé depuis des années par des associations ? ni p ni s débarque ?.... n'aime pas agir dans l'urgence.... et les gendarmes bossent bien mais plus d'écoute notamment dans les gendarmeries ?.... l'observatoire existe déjà bon enfin..... on n'est pas sortis de l'auberge !

6.Posté par evelyne hoareau le 19/08/2009 18:46
venez sur le terrain avec les asso voir la misère en face et faites vos propositions si vous savez mieux que tout le monde

7.Posté par evelyne hoareau le 19/08/2009 19:13
et jean luc je vous signale qu'il y a un observatoire de victimologie pas de violences faites aux femmes et vive ni putes ni soumises bravo les filles et continuez le combat même si certains croient avoir la science infuse et ne connaissent même pas la réalité du terrain...PFFFF il y des choses plus graves que vos gamineries

8.Posté par papapio le 19/08/2009 19:52
Evelyne: Comme ça ne vient pas de nous, peut être y croirez Vous ?!...
« Enquête nationale sur les violence envers les femmes en France » (ENVEFF)"
Par Mme Elisabeth BADINTER... "La Vie de Pères"... Vous ne nierez pas les Vrais Chiffres, Mme Baillif et Dindar NON PLUS ...
*Combien d'Associations de Femmes et Mères subventionnées par le Département ???
*Combien d'Associations de Pères et Hommes subventionnées par le Département ???
Répondez Evelyne (voir chiffres cités dans article)..
Les exagérations disproportionnées (non pas sure la Gravité des faits, qui est réelle autant que les suicides de Pères et incarcérations pour leur refus d'abandon forcé de leurs enfants) des chiffres et leur exploitation ne mérite qu'une seule question, la Même depuis toujours...

CHERCHEZ A QUI LE CRIME CONTRE L'HUMANITE -P.R.O.F.I.T.E-
vous trouverez les Vrais coupables...€...

9.Posté par Brutus le 19/08/2009 19:57
Au lieu de cellules d'écoute, il vaudrait mieux des cellules de "raclées" pour les conjoints violents ! A mon avis, ce serait infiniment plus efficace.

10.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 19/08/2009 20:11
L'Enquête nationale sur les violences envers les femmes en France (Population & sociétés, janvier 2001) révèle un indice global de violence conjugale à l'encontre des Françaises de 10%, qui se décompose bizarrement ainsi: insultes et menaces verbales (4,3%), chantage affectif (1,8%), pressions psychologiques (37%), agressions physiques (2,5%), dont répétées (1,4%), viols et autres pratiques sexuelles imposées (0,9%). Les journalistes et les politiques traduisent: 10% de femmes sont battues en France. Tous les 8 mars, nous avons droit à cette affirmation erronée, sans que jamais personne ne songe ni à consulter les chiffres ni, évidemment, à les rectifier.
*******************************************************************
« Enquête nationale sur les violence envers les femmes en France » (ENVEFF)"
Par Mme Elisabeth BADINTER... Conclusion de "La Vie de Pères"...
******************************************************************* Alors que:
*50% de couples séparés dont 90% d'Enfants et Pères BRISES et Condamnés au Pire
sous le silence complice de ceux qui en VIVENT...

11.Posté par evelyne hoareau le 19/08/2009 20:30
papapio je ne vous comprends pas : personne n'a jamais dit le contraire ni attaqué les pères, bien au contraire, le collectif "femmes des hauts, femmes d'outre-mer" est le premier à dire qu'il faut écouter la voix des hommes... allons face à de tels drames, l'heure n'est plus à la colère, il faut soutenir les familles de victimes, les enfants, les papas et les mamans.
Appelez donc ces associations, allez les voir sur le terrain, je suis certaine qu'ils vous ouvriront les bras si vous avez des propositions ou des choses à régler.

12.Posté par plerin22 le 19/08/2009 20:56
quand je lis certains commentaires de personnes, je me dis q'il y a un gros probleme, et que beaucoup de gens ne ragardent pas + loin que leur bout de nez ,; une association qu'elle quelle soit est la pour parler de la verité sur le terrain afin que l'opinion publique réagisse, les propositions sont toujours discutables , mais critiquer cest tres facile , agir et proposer des actions positives est déja plus délicat.. bravo a cette asso qui se bat avec de très petits moyens , mais qui revendique un soutien politique et quoi de plus normal.. ts les hommes doivent se sentir aussi concernés par leur action , je vous souhaite pleine réussite et courage..

13.Posté par papapio le 20/08/2009 15:06
plerin22: les hommes doivent se sentir aussi concernés par leur action , je vous souhaite pleine réussite et courage ...OUI c'est vrai, tout l'objet de notre intervention est JUSTEMENT d'expliquer que les Femmes devraient se sentir concernées par la Place qui reste à l'Homme... Et surtout celui non violent (9 sur 10) qui sont sacrifiés avec les autres dans le silence complice de ceux qui en VIVENT...
Et merci Evelyne, nous n'en attendions pas moins de vous...Voilà, ça y est, on est enfin au constat (que nous clamons depuis très longtemps) qu'aucun problème grave de société, ne pourra être débattu et réglé seulement et exclusivement entre Femmes, et en ignorant volontairement le Grave problème des Hommes et surtout des Enfants et Pères Bafoués...

Alors nous nous mettons à votre disposition pour convaincre Préfecture, TGI, Département, UDAF/UNAF, CAF, GUT, Services Sociaux, ARAJUFA, AREL, AREMO, ARPEE, Chancégal, etc... DU BIEN FONDE DES LOIS VOTEES PAR LE PEUPLE FRANCAIS MANDATAIRE ET PAYEUR.,
et d'accepter l'intégration de la Déclaration des Droits de l'Enfant à leurs revendication Sociales.
Tél SOS PGDR Les Papas REUNION: 0692 70 00 73 "tontonpio@anadoo.fr"

14.Posté par Elie .... depuis 1811 le 24/08/2009 11:09
Je ne comprends pas... qui sont les victimes dans ses histoires de violences réduites aux violences dites conjugales voir des hommes envers les femmes. Ce sont les hommes les coupables, les méchants et les femmes, les victimes ... les gentilles... ? euh... ! C'est peut être pas si simple ... voyez vous ... !
Pourkoi ? ???? :

La Réunion est depuis une société traditionnellement matriarcale (c'est à dire ...rôle prédominant des mères dans la gestion de vie de famille). Ceci c'est beaucoup renforcé après la départementalisation et les fameuses allocations majoritairement versé aux mères. Le Père « li lé la pou donne les graines »... c'est tout ... cela n'est pas très valorisant n'est ce pas.... même si ont peut entendre de certains de ses "géniteurs" qui en font un "sport"... une fierté... et développe même un esprit de compétition entre les mâles ; celui qui fera le plus d'enfants... preuve de sa force ... preuve de son existence... puisqu'il pense que c'est là pour lui la seule façon d'exister dans notre société matriarcale... c'est l'un des seules rôle qu'on leur attribue...... l'autre étant celui de Bouc émissaire au dos très large.... ; " sa la faute son "Pappa" sà !"

Donc puisque c'est un fait que l'éducation des enfants (même et surtout à l'école par exemple dans les maternelles), donc des garçons et des filles relève du "monopole" des femmes, surtout dans les milieux très modeste, quelle est la part de responsabilité des mères de familles, donc des femmes, dans la propagation des violences conjugales ??????

Les femmes sont elles alors victimes ou ... responsables ??? Les hommes sont ils coupables ou malade (« mal » éduqué de fait culturel ou ... intentionnel ) ... ou si on pousse dans ce sens... les hommes sont coupables de ne pas se faire soigner... quoique il faudrait avoir la capacité de s'auto diagnostiquer ....

Bref... ca ne sert à rien de chercher un coupable.... un bouc émissaire... c'est tout un système qui faut revoir... repenser et adapter notre mode d'éducation à notre époque, redéfinir c'est quoi la vie en famille, revoir la répartition des rôles dans la parentalité pour un meilleur équilibre entre père et mère. Être parent ne s'improvise pas comme sa ... il faudrait presque une formation ... voir d'un "permis de parent" si on pousse l'extrémité de cette logique...

En résumé... je dirai que les violences conjugales sont les fruits de notre système d'éducation ( familles et institutions). Ils traduisent une certaine inadaptation à notre société moderne... comme disait un certain Gaby Laï Kune (pas choisi par hasard pour ceux qui connaissent) ; " Sat y gagne pas suivre .... y dor su le coté ".

PS : Pour une Réunion plus harmonieuse !

15.Posté par JEAN ET MARIE le 24/08/2009 21:32
UN GRAND BRAVO A "NI PUTE NI SOUMISE"QUI A L'AUDACE DE FAIRE BOUGER LES CHOSES CAR LE PROBLEME N'EST PAS NOUVEAU. LA SEULE CHOSE A ATTENDRE MAINTENANT SE SERAIS L'AIDE DES POLITIQUES QUI FONT LA SOURDE OREILLE PARCEQU' IL EST VRAI QU'IL NI A PAS BCP DE PREVENTION PAR LE BIAIS DES MEDIAS.

IL FAUDRAIT VRAIMENT PLUS DE MOYENS POUR FINANCER DES HEBERGEMENTS D'URGENCE,DES POINTS D'ECOUTE, DU SUIVI POUR QUE CES FEMMES NE RESTE PAS SEULE DANS LEURS SOUFRANCES, ET SURTOUT QU'ELLES REPRENNENT CONFIANCE EN ELLES.
SUREMENT FAUT IL TROUVER DE NOUVELLES PEINES POUR LES "hommes"QUI FRAPPENT .COMMENT LEURS FAIRE COMPRENDRE ?
EN TOUS CAS J ESPERE QUE VOTRE COMBAT SERA LE COMBAT DE L ANNEE 2009 ET PORTERA SES FRUITS.
BON COURAGE.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales