Social

Le collectif de lutte contre les abus bancaires : "Non aux lobbies"

A l'occasion du changement de présidence au Collectif de lutte contre les abus bancaires, trois axes de travail ont été définis : informer les usagers des banques sur les tarifs pratiqués par l'ensemble des banques, continuer les travaux engagés par le Cospar et lutter contre le lobbying des gros groupes économiques.


Lundi dernier, suite à l'assemblée générale du Collectif de lutte contre les abus bancaires, il a été décidé pour "impulser une nouvelle dynamique au sein du collectif", de changer la présidence."Je quitte la présidence", indique Dominique Mardaye. Il reste au sein du collectif en tant que secrétaire. "Je ne me considère plus comme un homme de dossier", a-t-il assuré. Il passe donc le relais à Henry Grondin, ancien vice-président et également connu pour avoir été très présent dans les manifestations du Cospar. Paul Junot est désormais le vice-président et participe "à la nouvelle impulsion" du collectif.

Aujourd'hui, le collectif veut interpeller les élus, notamment ceux de la Région, pour mettre en place un fonds de garantie pour les entreprises réunionnaises afin qu'elles ne soient plus tributaires des banques. Le collectif souhaite la mise en place d'une loi spécifique pour les Dom, afin que les tarifs des banques soient plafonnés et qu'ils ne dépassent jamais le seuil de 50% du coût de la vie par rapport à la métropole, "et non plus 300% comme on peut le voir aujourd'hui".

Casser les monopoles et les lobbies

"Il y a deux mondes" à la Réunion, indique Paul Junot, "les plus gros", soit "15% du tissu économique réunionnais, (...) les pétroliers, la téléphonie mobile, la grande distribution et l'automobile", et puis "les petits"...
Le collectif veut ainsi aller dans le prolongement de l'impulsion engendrée par le Cospar en 2009 et devenir "le contre-poids du déséquilibre en luttant" contre les gros groupes, pour "qu'ils n'imposent pas leur loi".

Création d'une branche professionnelle

Une branche professionnelle a été mise en place pour défendre les petites entreprises face aux banques qui privilégient les grosses. "Les 18 millions qui ont été attribués par les banques au groupe Caillé", aujourd'hui en procédure de sauvegarde, "aurait dû être prêtés aux petites entreprises", indique Dominique Mardaye. L'enjeu est de "maintenir la paix sociale" mise en danger, assure Salim Moussajee, responsable de la cellule professionnelle au sein du collectif.

Éduquer les usagers des banques

Le collectif se présente contre le "packaging dans les banques". "Les banques abusent de l'ignorance des usagers", regrette Henry Grondin, nouveau président du collectif. "Nous irons devant les banques pour sensibiliser les usagers" contre les abus bancaires et "les informer sur le comparatif des tarifs de l'Iedom", tout en les comparant aussi avec les tarifs de la métropole. "Il y a bien les moyens de payer moins cher".

Un site Internet du collectif de lutte contre les abus bancaires sera bientôt mis en place.

Vidéo à venir
Mercredi 28 Avril 2010 - 15:29
Karine Maillot
Lu 1795 fois




1.Posté par Bacchus le 28/04/2010 15:56
informer les usagés des banques...

C'est bien connu: à force d'être pressés comme des citrons, les usagers deviennent usés, usagés, même...

2.Posté par citoyen le 28/04/2010 18:45
Bravo à vous de lutter pour arrêter l'inflation des tarifs bancaires.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/04/2010 21:51
le gouvernement umpiste a mis en place un médiateur du crédit..
quelle est son action à la Réunion?

Non au lobby des gros groupes..mais oui au lobby des associations ?

4.Posté par maminelle le 29/04/2010 04:03
c'est bien de s'occuper des banques
Quand est ce que vous allez nous occuper de claude hparau avec ses augmentations d'impots qui nous mettent sur la paille

5.Posté par citoyen le 29/04/2010 06:53
3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/04/2010 21:51

D'accord avec la 1ère question, mais rien compris à la 2nde: pourquoi non au lobbying des gros groupes?

Qui dit qu'il n'y en a pas?

Et il faut bien que les consommateurs et petites entreprises s'organisent non?

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/04/2010 20:49
non au lobby des gros groupes, c'est ce qui est prôné ici ... mais par contre, les banques se doivent d'être attentives ...au lobby de cette association ?

7.Posté par titou le 29/04/2010 22:32
la liberté des banque commence la ou la notre s arrete!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales