Politique

Le collectif Zéro déchet à la rencontre des candidats

Pour anticiper le transfert de la compétence "déchets" à la Région, le collectif "zéro déchet" a décidé de rencontrer les différents candidats aux élections régionales afin d'échanger sur le sujet. Voici son communiqué de presse :


Le collectif Zéro déchet à la rencontre des candidats
"Après s’être exprimé sur les mauvaises conditions de déroulement de l’enquête publique du Plan Départemental Déchet (PPGDND), le collectif "Zéro déchet" anticipe le transfert de la compétence déchets à la Région en rencontrant les candidats aux élections régionales à venir. En effet, une délégation du Collectif prépare cette échéance dans l'objectif de relayer les messages forts, pour la promotion d'une réduction de déchets à très grande échelle.

Elle présentera aux candidats : les objectifs et les actions du Collectif, les exemples de politiques de zéro déchet dans d' autres pays qui démontrent la faisabilité de ce type de politique, les pistes concrètes à la Réunion que le Collectif ouvre en rencontrant des porteurs de projet, des industriels et les décideurs.

Une autre délégation a rencontré des acteurs de la grande distribution et souhaite faire part aux futurs décideurs des pistes à creuser avec eux. Le Collectif œuvre dans une démarche citoyenne indépendante des partis politiques, son objectif est d'informer l' ensemble des candidats des dispositifs réellement innovants et ambitieux, afin d’éviter l’endettement massif de l'île dans un projet d'incinérateurs.

Il souhaite proposer une participation citoyenne active et dynamique pour la mise en place d'une politique durable de gestion des déchets. Le collectif invite ainsi les candidats qui n'auraient pas encore été rencontrés, et qui souhaitent échanger sur le sujet, à le contacter via l'adresse: collectifreunionzerodechet@gmail.com."
Jeudi 29 Octobre 2015 - 10:36
Lu 1047 fois




1.Posté par Incinérateur le 29/10/2015 09:42
Moi je suis pour l'incinérateur, nous approchons du million d'habitant.

2.Posté par Grangaga le 29/10/2015 10:09 (depuis mobile)
Di lo bann'' gran dis''tribicion, lé pa l''anbalaz'' nou vé (satt'' lo pli souvan nou pèy'' pli sèrr'' ke satt'' nana dedan, mi koné pa si zot'' la romar''ké, nana in anm''ber''guèr'' la rétréci mé lo bwatt'' lé touzour'' gran, y naz'' dedan l''o pov'')

3.Posté par Bruno Bourgeon, président d''''AID le 29/10/2015 10:39
Vous avez raison (humour grinçant), post1, plus il y aura de monde, plus il y aura d'empoisonnés par l'incinérateur... Pauvre réflexion!

4.Posté par manon le 29/10/2015 10:44
il faut arrêter encore des emmerdeurs, des écolos qui n' ont rien à foutre des gens qui vivent à cotés des déchetteries.

5.Posté par LOD le 29/10/2015 12:21
Il n'y a pas que la destruction dans la vie ; penser le monde pour le recyclage et le pratiquer, c'est cela l'écologie ;)
Pour ceux qui l'ignorent les incinérateurs sont polluants, nécessitent tout de même de l'enfouissement et les citoyens doivent payer le manque à gagner si l'incinérateur n'a pas assez de déchets à brûler ;) un moment il faut utiliser son cerveau un minimum ;) notamment lorsqu'on a des marmailles, sinon autant les enterrer de suite !

Conférence Gesticulée d'Éducation Populaire : Non aux incinérateurs à La Réunion
https://www.youtube.com/watch?v=PCIAivWmqGU

6.Posté par China le 29/10/2015 14:58
A post 1 , Moi lé dans le Collectif zéro déchet , et mi habite au Ouaki.
De ma case mi vois la décharge de Pierrefonds , un' grosse verrue devant la mer .
Les incinérateurs seront construits prés des décharges actuelles pour ne pas avoir à transporter les déchets qui sont déjà là et qui seront brûlés . Parce que les camions po mett' les déchets dedans fo mett' l'essence et y coûte cher..
Alors le temps de la construction, nou l'aura nout' tout' qui habite dans le coin , encore la décharge et ensuite quand le gros "machin " de 300 millions (dit UVE , lé plus joli !!) sera construit .Nou l'aura, l' incinérateur fabriquant du poison , et la décharge , et ça pendant tout le temps où il faudra sortir les déchets de la grosse verrue pour les sêcher avant de les brûler (sinon ça brûle pas...)
( et les odeurs des "jus " en prime quand on va sortir tout ça .. Le monde Pierrefonds ,St Louis et la Riviére ,réjouis à zot ..)
Sur chaque tonne de déchets brûlés,il sort 300 kg de cendres et de mâchefers qu'il faut stocker . Le plan PPGDND prévoit sur 70 hectares!! des centres de stockage de ces déchets , probablement dans les carrières prévues pour la NRL que le "préfet peut réquisitionner" pour cet usage . C'est prévu dans le plan ( PPGDND) ..
Évidemment ces matières sont dangereuses. Et ça fera un autre gros tas de concentrés de déchets brûlés plus dangereux que la décharge puisqu'ils sont cancérigènes.
Jusqu'à là, la mode tété achéte un gros l'auto , un' grosse télé , commélà y dit à nou faut acheter un incinérateur ..
Post 1 : Y sera mieux ? Po finir , qui va payer les 300 millions plus les 60 millions de frais de fonctionnement par an qui annonce à nous déjà , mais y peu être plus bien sûr!!
imagine si z'impôts va augmenter avec tout ça .. Ah mais peut être à ou paye pas zimpôts!

7.Posté par piment cabris le 29/10/2015 16:06
Il faut maintenant créer un "collectif anti gros bras" dans les communes !
Ces nervis sont utilisés pour intimider les plus faibles , les femmes sans défense !

Certain coupeur de tête de "palmistes" emploie ces "gros bras" pour intimider les autres .... les plus faibles ...

8.Posté par jeM le 29/10/2015 17:25
En effet, je pense que l'incinérateur n'est pas la meilleur solution, car je rejoint le commentaire de LOD, si l’incinérateur ne fonctionne pas H24 et 7j/7, Il ne sera plus rentable !Donc soit un manque à gagner qu'il va falloir payer... ou éventuellement trouver des sources de déchets à bruler et la... adieu le tri...

Il n'y a pas de solution miracle pour les déchets, il faut revoir le mode de consommation et je pense... développer les filières de tri sur l'ile, quitte à construire, autant construire des établissements de recyclage quelque soit le flux plutôt qu'un incinérateur qui va couter des centaines de millions et des TMB qui deviendrons obsolètes d'ici quelques années avec le tri des biodéchets de Madame Royale...

Une redevance incitative serait pas mal pour calmer les poubelles débordantes... ou faut-il d'abord apprendre aux créoles à mettre dans les poubelles avant cela ? de toute façon cela va devenir obligatoire... alors

9.Posté par Alain Busser le 29/10/2015 20:34
@post1: La ville d'Antananarivo aussi approche le million d'habitants mais eux ils ne ressentent pas le besoin de construire 2 UVE chez eux; cherchez l'erreur...

10.Posté par Jeff le 30/10/2015 10:15
Quelle objectivité posts anti incinérateur. Vous vous battez pour l'enfouissement, c'est une bonne chose car les générations futurs pourront voir comment les écolos ont contribués à polluer notre planète. Ils préfèrent surement que les tortues, les dauphins, goélands et autres bestioles se nourrissent de sacs en plastiques qui se sont envolés des déchetteries des bords de mer.

On peut les soupçonner d'ignorer volontairement que les déchetteries d'enfouissement que les déchets sont à ciel ouvert avant enfouissement et qu'ensuite les résidus s'infiltrent lors des pluies dans les nappes phréatiques qui deviennent impropre à la consommation. Des particules de métaux lourds, les pesticides, les acides (genre débouche canalisation) et autres produits sympathiques s'infiltrent pour des générations.

L'incinérateur n'est certes pas la panacée universelle, 99% de vapeurs d'eau s'en échappent et l'hypothèse du 1% (jamais prouvé) représenterait des microparticules et des nanoparticules plus ou moins toxiques. Par principe de précaution il serait préférable d'implanter un incinérateur loin des zones habitées et des zones agricoles. De plus à la Réunion, on a pas besoin d'un incinérateur énorme. Et pourquoi ne pas utiliser les incinérateurs à bagasse du Gol et de Bois rouge en dehors des campagnes sucrières.

Allez haro les écolololos , donnez des arguments moins egocentrique. et paranopathologique

11.Posté par ALEXANDRA le 30/10/2015 14:15
Pour info:
l'ONG FOODWATCH dénonce la présence d'huiles dérivées d'hydrocarbures dans des produits de types, riz, pâtes ou légumineuses.
L'origine de la contamination proviendrait des emballages cartonnés particulièrement ceux issus du recyclage.
A méditer !!!

12.Posté par China le 30/10/2015 18:49
Mon cher Jeff
Nous ne nous battons pas pour l'enfouissement , je n'aime pas la "grosse verrue " telle qu'elle est .
Nous nous battons pour réduire les déchets à la source , apprendre à consommer ce qui est moins emballé , privilégier l'achat du produit local, inciter les producteurs à emballer moins, les distributeurs à vendre en vrac ( le client peut boycotter Les magasins qui ne jouent pas le jeu..,comme disait Coluche il suffirait qu'on n'achéte pas pour que ça ne se vende pas..) Réutiliser ,réparer ,recycler ça créera plus d'emplois que les UVE .. Nous nous battons pour conserver et développer les filiéres de recyclage des matiéres telles que l'aluminium des canettes de bière ,de coca ..Les Réunionnais doivent comprendre qu'on est en train de les couillonner avec le projet multifiliéres: il paye déjà l'emballage du coca dans le prix du coca qu'il consomme , après il paye avec ses impôts , les emplois pour le ramassage quand quelqu'un la balance par la fenêtre de votre voiture , et on devra payer le ou les incinérateurs (je vous rappelle que le plan vôté en prévoit 2: un au sud, l'autre au Nord Est ) Avec le recyclage, quand tout le monde aura compris que la tonne d'aluminium vaut 900 euros , la personne qui jetait dans la rue se dira que la canette vaut de l'argent, triera au lieu de la balancer.. Les canettes qui sont dans la "grosse verrue" on ira les rechercher pour les recycler..Même chose pour le verre 500 euros la tonne.. Nos déchets ont de la valeur , nous refusons qu'on les brûle..nous pensons que ça vaut la peine de se battre pour le recyclage..
Lisez les réussites telles que celle de San Francisco ,de Manspach en Alsace, de Capanori en Italie .Internet vous convaincra peut-être si je n'y arrive pas....Maintenant libre à ceux qui défendent les incinérateurs de se faire couillonner par les vendeurs d'incinérateurs comme Vinci ou Véolia, qui attendent déjà qu'on leur signe un gros gros chèque ..

13.Posté par Jeff le 30/10/2015 19:22
Ma chère China, tu n'as pas compris mon propos. Je suis plus que pour le tri sélectif, mais ce tri à du résiduel et c'est ce résiduel qui pollue, alors autant incinérer à moins que tu veuilles laisser une trace pour les générations à venir, en enfouissant, La trace prouvera .que nous avons tous pourris la planète y compris les écolos par leur narrow mind.

Je suis convaincu du concept d'Helen Mc Arthur : l'Economie circulaire mais avant d'y arriver il va bien falloir faire quelque chose. Eh! puis je m'en moques de Vinci et autres, il est vital que les entreprises grosses ou maigres donnent des emplois et fassent des bénéfice, cela ne me dérange pas, je ne suis pas jaloux de la réussite des autres, ce que je gagne me suffit, je ne rêve à rien de plus, je suis libre et heureux et je trie mes déchets depuis 30 ans. Pour rien au monde, je voudrais jouer et encore moins gagner au Loto.

14.Posté par China le 31/10/2015 13:31
Si nous incinérons, nous laisserons une trace moins " énorme " mais éminemment plus toxique que les déchets entassés actuellement .Un concentré de métaux lourds , dioxines, mâchefers ..
Les déchets déjà produits, on pourrait trier pour recycler ce qui est possible de trier puisque certaines matières premières deviennent rares . Le reste serait rendu inerte, par ex par traitement à la chaux en attendant de savoir les traiter . .
Mais ce qui nous alarme , plus grave pour nous du Collectif zéro déchet , c'est le discours des décideurs dans les médias,en ce moment , de ceux qui sont pour l'incinération: les déchets sont qualifiés de source "d'énergie durable !!" On cauchemarde..qualifier les déchets de durable , c'est dire "Consommez jetez, c'est bon pour l'environnement!"
Ce qui signifiera un appel à en créer plus puisque ce serait "durable" .
Et quand je parle des millions de l'incinérateur , ce n'est pas un rêve (le loto ?) plutôt un cauchemar , car ce sont nos impôts qui sont engagés dans cette dette , pour nous et nos enfants sur des décennies ..
Je préfèrerais payer des impôts pour créer des emplois, des médiathèques, des espaces verts..

15.Posté par Jeff le 31/10/2015 16:12
Chère China, Vous campez sur vos positions, mais je dois vous dire que les particules de dioxines peuvent être peuvent être isolées et avant d'en produire une centaine de tonnes, il faudra des siècles, le mâchefer lui, peut être utilisé pour faire des enrobés avec l'addition de pneus broyés et d'autres usages.

Je suis d'accord sur un point, nous allons vers une raréfaction rapide des matières premières extraites sur terre mais il y a encore des ressources considérables de ces mêmes matériaux sous les mers. L'exploitation rendra ces matières très chères car difficiles à extraire, la France a la chance d'avoir un territoire très étendu qui vient d'être augmenté de 516000 km2.

Vous semblez ignorer que les nouveaux matériaux sont des matériaux composites qui les rendent très difficiles à séparer (sujet d'une publication du Pr Roussel - sciences des matériaux), l'incinération semble être la solution d'élimination la plus évidente.

A la Réunion, le foncier est un sujet très sensible et la grande erreur a été de faire les déchèteries en bordure de mers dans la plupart des cas, si la théorie de montées des eaux se confirme, les déchets de toutes sortes seront très vite dispersées dans les mers, c'est ce que vous souhaitez? Les réserves halieutiques étant surexploités, vont finir empoisonnés ou étouffés par nos déchets enfouis.

Votre association ferait bien d'avoir une action pédagogique honnête en informant ce que l'on doit trier ou pas. Le centre de tris Cycléa rejette plus de 70% des déchets triés par la population, elle est loin d'être rentable et d'occuper ses 150 employés.

Répondez à ma question /

Doit-on mettre dans les poubelles:
- Les briques de lait, de jus de fruit, de sauce, etc. ?
- Les barquettes de polystyrène de produits frais ?
- Les cartons,y compris par exemple les cartons de pizza avec de résidus d’aliment ?
- Les papiers essuie-tout et les kleenex?
- les emballages papier de poissons et de viandes?
- les emballages de produits surgelés et de glaces?
- Les barquettes plastiques distribués par les rondavelles ?
- Les pots de yaourt et de crème nettoyés avec l'eau du récupérateur des eaux de pluies ?
- Les petits déchets électriques, de plomberie, de matériaux composites ?

Aujourd'hui, les centres de traitement n'ont pas assez de matières à compacter et broyer. et c'est un odieux mensonge de faire croire que le tri va créer des milliers d'emplois.

Vous savez très bien que certains déchets demandent des machines automatisées très chers et qu'il faut beaucoup de matières prétraitées pour les alimenter. 800 000 et même 10000000 d'habitants est loin d'être suffisant.

Les gens sont de plus en plus conscient qu'il faut trier, arrêter de les culpabiliser, commencer d'abord à les informer intelligemment.

Nos impôts locaux sont effectivement utiliser en partie pour le traitement de nos déchets, les camions qui déversent nos déchets, les tractopelles, le bulldozers, les machines de broyages et compactages, les bateaux qui transportent les matériaux traités consomment beaucoup d'énergie. La balance entre l'énergie nécessaire pour un petit incinérateur et les équipements d'enfouissement et transport n'est pas faite surtout que l'on ré exploiter l'énergie produite par l'incinérateur.

Je me méfie toujours des talibans écolos, je préfère voir évoluer l'utopie d'Economie circulaire que l'opposition à un mode d'élimination par incinérateur avec des inconvénients certes mais aussi des avantages que vous rejettez.
Cordialement

16.Posté par Serge le 31/10/2015 17:51
Jeff SAIT TOUT, COMPREND TOUT, DECIDE DE TOUT, POUR LE BIEN ETRE DE TOUS BIEN SUR.
Tel un "Houdini des déchets", il extrait les données qui servent sa thèse et balaie du revers de sa mèche tout argument contraire, le taliban n'est pas forcément celui que l'on croit.
Son "expertise" autoproclamée me semble quelque peu surfaite, sa soi-disante lecture de rapports laisse perplexe et son approche des projets srtucturants cucul-lapoilesque : C EST LA SEULE POSSIBILITE ET ELLE EST PARFAITE, FARPAITEMENT MÔSIEUR.

17.Posté par Jeff le 31/10/2015 19:30
Serge, je ne vois chez toi aucun argument, sinon une attaque personnel. Je ne me suis jamais déclaré expert, mais je participé au débat avec le doute. J'ai participé à Plogof avec les mêmes doutes.
Au moins j'ai réussi une chose, faire réagir un écololo qui a comme seul argument attaquer bassement sans répondre au questionnement. Quand on est borné, on est borné, allez au pieu Sergio.

18.Posté par Jeff le 31/10/2015 19:31
L'attaque, c'est l'arme du faible, sergio

19.Posté par EKOLO le 01/11/2015 07:33
Le collectif Zéro déchet à la rencontre des candidats


C'est pour les ramasser, pour faire propre ?

20.Posté par China le 01/11/2015 17:27
Post 19 .Vous confondez le collectif et le services de voirie..

21.Posté par Jeff le 01/11/2015 17:39
§19 En tant que membre d'Anticor, je dis OUI à la rencontre des candidats qui n'ont pas été en délicatesse avec la justice, ca limite mais c'est ma déontologie. Les partis écolos nous ont aussi souvent démontré que le manger cochon était dans leur tripatouillage politique; pour exemple le "desepérant" écolo adjoint d'Anette..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales