Social

Le cas Valérie Bénard...


Le cas Valérie Bénard...
Les ex-salariés de l'Arast reprennent du service aujourd'hui après plusieurs jours de repos bien mérités et un temps consacré à la réflexion. Ce matin, ils manifestent à partir de 9 heures à partir du Jardin de l'Etat et feront un détour symbolique devant les locaux de l'AGS avant de rejoindre les jardins de la préfecture.

A 11h30, une audience est prévue avec un conseiller du Préfet afin de faire le point sur la situation.

Pour le représentant syndical, Paul Junot, l'état d'esprit actuel se résume en deux mots : combativité et confiance. Le premier car il était important de ressentir toujours la même hargne chez les anciens salariés de l'Arast dans ce combat dont l'issue permettra, tous l'espèrent, d'obtenir enfin les indemnités de licenciement.

"Confiance" car cela n'était pas gagné d'avance dans le sens où "le cas Valérie Bénard s'est posé", a expliqué Paul Junot.  En cause, sa présence sur la liste de Didier Robert pour les élections régionales. Réunis encore hier dans le local de la rue Jules Auber, il leur a semblé important de s'assurer que la confiance régnait et non "un soupçon de manipulation", comme le décrit le syndicaliste. Pour lui, l'ambiance est au beau fixe pour poursuivre la lutte, et Valérie Bénard reste à leurs côtés comme ce sera le cas ce matin, sauf problème majeur.

Mais l'inquiétude n'a pas envahi les seuls rangs des ex-salariés de l'Arast. Du côté du bureau de la CGTR aussi, on se demanderait si la candidature de Valérie Bénard sur une liste de droite aux élections régionales ne remet pas en cause sa lutte syndicale à la CGTR. Une réunion devrait prochainement permettre de statuer sur son cas.
Mercredi 17 Février 2010 - 07:08
Melanie Roddier
Lu 2758 fois




1.Posté par Manapany le 17/02/2010 07:45
Attention au mélange des genres Melle Bénard ! Il serait préférable de vous faire toute petite au niveau syndical et garder maintenant toutes vos forces pour votre "nouveau combat"

2.Posté par jean le 17/02/2010 08:18
son engagement n'est plus credible, elle est maintenant en campagne electorale sur la liste de Robert alors ni la cgtr ni les ex salariés de l'arast n'ont interet à la suivre: ou la deduction sera faite que toute cette affare n'est une grosse manipulation politique des petits salariés de l'arast (qui eux sont les victimes) !

3.Posté par curebien le 17/02/2010 08:35
Bizzare ces syndicalistes qui se retrouve sur une liste de droite.

Peut etre que la réponse à été donné sur un autre post (que je n'ai pas suivi). Comment se fait il qu'il y ai une vingtaine de personnes dans les locaux attribués à l'ARAST par la mairie, alors qu'il y avait plus de 1000 salariés?

Les autres ont retrouvé du travail?

4.Posté par hyper-payet le 17/02/2010 09:29
Ce qui l'attend c'est sûrement une commission d'exclusion, n'est-cepas !!! Cela me rappelle une autre qui barrait les routes et qui depuis a fait du chemin. Mais elle n'a pas été "virée" celle-là, ah ah ah.

5.Posté par johny le 17/02/2010 09:30
Bravo de votre engagement. les réunionnais vous soutiennent

6.Posté par curebien le 17/02/2010 10:09
Johny coz pou ou

7.Posté par arthur le 17/02/2010 10:16
Je salue votre courage et votre détermination et suis assez convaincu que l'action politique est essentielle pour apporter des solutions concrètes sinon vous vous ferez tout le tant balader
Et puis franchement je crois que vous avez choisi la bonne liste - celle de l'UNION avec Didier ROBERT avec des individus qui ont quand même des compétences et des convictions - je les crois sincère
Je vous souhaite de ne pas lacher et ne pas vous laisser intimider !!

8.Posté par pimanzoizo le 17/02/2010 10:48
Sur que si Nassimah avait monté une liste elle aurait eté No 3 .
Sur aussi que certains auraient trouvé correct si elle avait rallié l'Alliance ou le PS .,défenseurs des opprimés comme on l'a vu pendant cette histoire de l'Arast .

9.Posté par l'irrévérencieux le 17/02/2010 10:53
Elle a le droit de prendre les engagements qu'elle veut ...noi problème !

10.Posté par MCbiensure le 17/02/2010 11:14
Tiens une autre "Monica G....din" soit dit en passant qui roule en Porsche aujourd'hui(cf facebook). Ahh ambition personnelle....

11.Posté par Tchikoune le 17/02/2010 11:20
Elle fait le même parcours que Monica Govindin qui, au départ, s'occupait d'une Association avant de s'engager en politique. On creuse son trou et on s'y faufile voyant que dans le domaine de la politique il y a de l'argent à gagner. Et là on oublie les personnes et les causes qu'on défendait et on ne pense qu'à son portemonnaie.
Nassimah Dindar, Monica Govindin et Valérie Bénard toutes dans le même panier et elles sont de mêches.

12.Posté par Zoréole le 17/02/2010 12:20
compte tenu des orientations de Nassimah Dindar ces dernières années, son rapprochement avec le PCR et sa majorité composite au CG entre autres, je trouve ca plutot logique que MMe Bénard, en guerre contre le CG dans le dossier de l'ARAST, soit sur une liste opposée au PCR et à la gauche de manière générale.

c'est tordu, mais c le triste reflet du jeu politique local finalement...


13.Posté par Tchikoune le 17/02/2010 13:03
Réponse à Post 3 curebien
Je crois que Mr Mac Carty de l'Association Korbey d'Or a embauché quelques uns.

14.Posté par Soldatkréol_974[ZeN] le 17/02/2010 13:13
Avant: Manipulation politique
Aprés: Récupération politique

15.Posté par Laïque le 17/02/2010 13:49
Elle est pitoyable la Bénard, qui se la pête en se prenant pour Eva Péronne !... Elle se croit la petite mère des pauvres salariées de l'Arast qu'elle a mené en bâteau depuis des semaines ?.... Grande ex-copine de Jacquemart, elle se retrouve grande copine de Didier Robert ! ! !
Et après on va nous faire croire qu'il n'y a pas eu manipulation ?

A qui profit le crime dirait le procureur ?.... on a les réponses maintenant. Une soi-disant syndicaliste qui se retrouve du côté des patrons, de la droite, de l'UMP (tient Nassimah aussi est à Droite, enfin... il paraît...).
C'est du foutage de gueule, de l'intoxication et ça sens l'élue alimentaire !.... Bénard père et fille c'est pas joli joli... grandes gueules sans doute, mais pour le profit de qui ?? certainement pas des ex-salariés qui viennent de se prendre un joli coup de poignard dans le dos.

Quant à la Bénard elle va rejoindre la clique des minables qui profitent de la misère des autres pour se hisser sur les fauteuils en cuir et les indemnités, les voyages, les gsm et autres avantages divers et variés des élus régionaux...

Quatrième sur la liste Didier Robert, pourquoi pas deuxième tant qu'à faire ! Quant on pense à tous ces militants UMP, tous ces élus, ces sympatisants qui mouillent leur chemise depuis des années pour leurs idées et leur parti et qui se voient aujourd'hui enfumés par la Bénard....

Ben je dis bravo à la dame, même Didier Robert s'est fait avoir ! ! !

16.Posté par Soldatkréol_974[ZeN] le 17/02/2010 14:43
Avant: Manipulation politique
Aprés: Récupération politique


A mon sens même si le combat lé plus q'utile pour ke ses familles y continu mange à zot faim...Mi considère (mais c moin ki pense sa) que Mme Valérie bénard la perd' tt u[crédibilité...]u

17.Posté par Biloute974 le 17/02/2010 15:35
c'est tout simplement une histoire de famille, si il y avait ne serais ce qu'un seul journaliste d'investigation à la réunion, on le saurait de puis longtemps. Les liens familiaux en Robert et Bénard (apres qu'on vienne me parler de l'arast, au fait vous savez vous qui était l'ancien directeur de la structure , le técher, regardre du côté de la mairie du tampon vous trouverez).
Manipulation politique depuis le début !!!!!

18.Posté par Marguerite le 17/02/2010 15:49
Monica Govindin a transpiré seule, sur le terrain, pour se faire élire, sous son nom propre ! Melle Bénard, si elle est élue, pourra dire merci à son mentor, elle peut même rester chez elle, c'est une liste qui est élue. Alors comparez ce qui est comparable SVP

19.Posté par Manipulation et politique le 17/02/2010 15:53
Un exemple de manipulation et de politique. Mme Bénard vous nous décevez.

20.Posté par momo le 17/02/2010 17:19
La position de Mme Bénard dans le dossier de l'arast est intenable car comment faire confiance à une réprésentante de la liste de D.Robert pour être objective dansce combat ....Mme Bénard revendique sa liberté......ça sent la manipulation politique depuis le début....Elle si proche du répresentant de Sarko avait les moyens de faire intervenir l'élysé pour trouver une solution .....au fait elle à participée à une réunion avec un conseiller de sarko qui devait régler le problème en 72 heures .....Mme bénard pour une fois soyrz sincères dans vos actes.....le silence laisse planer le doute sur les actions de tous ...laisser la place aux personnes sincères et objectifs sur le dossier de l"arast....faites campagne pour votre liste de droite.....la défaite est proche.

21.Posté par le votant le 17/02/2010 19:03
allez un peu de sérieux, le syndicat de mme bénard, on l'a franchement pas vu dans un combat aussi efficace que ce syndicat mène ailleurs. Au conseil général c'était l'absence affichée de ce syndicat à part quelque présence génée de son grand chef. Non çà s'appelle pas du syndicat ce comportement. C'EST TOTALEMENT LOGIQUE QUE CETTE DAME S'EN SEPARE RAPIDEMENT; D'AILLEURS CE SYNDICAT N'ETAIT MEME PAS MAJORITAIRE A L'ARAST!

22.Posté par citoyen le 17/02/2010 19:20
Pourquoi pas, elle est libre de s'engager ou non, et, compte tenu aussi de la débandade des politiques rose-rouge en place, qu'il y a-t-il à redire?

Moi, ce qui m'a étonné un peu, c'est cette phrase de l'article:

"Du côté du bureau de la CGTR aussi, on se demanderait si la candidature de Valérie Bénard sur une liste de droite aux élections régionales ne remet pas en cause sa lutte syndicale à la CGTR."

Car comment passer d'un bord extrême à l'autre? Je sais bien que la Président du CG a montré l'exemple, mais quand même..... On est dans la confusion des genres la plus totale ....

Je pense qu'on n'est plus dans les programmes et l'idéologie, la concernant, mais dans la "real politik", ou comment saisir le bord politique qui fera avancer le plus son dossier, quelles que soient ses idées .... Rien d'autres, du terre à terre.

Mais vu que les élus en place jouent ce jeu.... Et que ça fait 2 ou 3 mois que tout le monde a jeté l'éponge sauf les ex-salariés de l'Arast, ne jugeons pas trop vite.

Qui a manifesté et passé des nuits au CG?? Pas moi. Alors, je ne jetterai pas la pierre.... Et sa combativité et celle des ex-salariées force le respect.... Ne comptez donc pas sur moi pour tirer sur la "pianiste"...!

23.Posté par kaloufah le 17/02/2010 19:52
Mme Bénard, vraiment ou lé trop forte !
avoir berné tout le monde comme sur la dernière ligne droite, c'est du grand art.
un syndicaliste de gauche rouge vif et un engagement sur une liste de super droite !
là je dis bravo et même bravissimo.
C'est ce qu'on appelle un virage à 180° degrés.
Comment peuvent réagir vos collègues à cette trahison ?
Je suis triste pour elles.

Et tous ces gens qui sont en politique depuis des années à qui vous volez la place et la vedette. vous êtes la honte de la République, un peu comme Mme Penchard !
une autre passionnara plus inspirée par ses intérêts personnels que par le collectif.

Honte sur vous Mme Bénard mais quand même bravo, je m'incline, vous êtes trop forte et vous avez su berner ce triste sire de Didier Robert.
Je ne vous salue pas !!

24.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/02/2010 20:05
Marguerite, oublierais tu le parti pour lequel "elle roule" ???

25.Posté par zoulou le 17/02/2010 20:39
je pense que la médisance n'a pas 50 couleurs !!! voila comment les gens réagisse par ce que Mme bénard à une place tout de suite on la traite de tout les noms oté lé gas arrête un peu !! laisser cette femme faire son bout chemin arrêté juger sans objectivité la c'est purement du "mal au cul" comme dis créole. Mme bénard faite votre route avec la liste que vous avez choisi le 21 mars ces même personnes vous féliciterons vous verez, laisse parlé les gens !!!

26.Posté par blagueApart974 le 17/02/2010 20:48
18.Posté par Marguerite le 17/02/2010 15:49


C VRAI QU'ELLE A DU SUER EAU ET SANG QUAND ELLE S'EST FAIT CHOPPER PAR LES FLICS : LA MAIN DANS LA CAISSE TU PARLES D'UNE MORALITE !

27.Posté par goupilo le 16/03/2010 19:51
Pas très surpris du grand écart de Valérie Bénard. Son positionnement au sein de l'ARAST laissait deviner son souci de ménager la chèvre et le chou à son avantage:

En 2008 déjà V.Bénard annonçait les résultats de l'audit commandé par le CE de l'ARAST qui se concluait par ces mots:un organigramme digne d'une superstructure qui ne se justifiait pas(trop de chefs peu légitimes en d'autres termes).
Alors Valérie nous avait suggéré de travailler plus pour renflouer le navire ARAST!!!!
A quoi nous lui avions répondu qu'il ne servait à rien de vouloir remplir une passoire.....
Nous lui avions suggéré alors de demander la suppression de certains postes définis par l'audit comme inutiles.
Valérie s'était rebiffée en déclarant qu'en tant que déléguée CGTR elle ne pouvait demander des licenciements. Par contre faire marner les petits si!
Bien sùr Valérie ne pensait pas à son propre poste, elle qui touchait un salaire d'assistante de direction (auprés de M. Jacquemart )alors qu'elle se trouvait simple secrétaire d'un petit service d'AEMO d'une douzaine d'employés. Elle disait être au placard. Je n'en suis pas si sùr.
On voit déjà comment Valérie concevait son engagement syndical...
D'ailleurs, quand je l'ai vu remuer les grilles du conseil général, je me suis demandé pourquoi M. Jacquemart n'étais plus une cible pour Valerie Bénard, elle qui n'a eu de cesse de le critiquer (à juste titre je pense) quand l'ARAST existait encore.
Elle n'a pas eu le courage de dénoncer les vrais dysfonctionnements de l'ARAST pour ne pas risquer de perdre ses avantages acquis.
Elle n'a pas cité le directeur de l'ARAST comme un des responsables en interne de la gabegie, pour ménager sa lutte politique à venir (secrète jusqu'alors) et cibler uniquement N. Dindar.
Les ex ARAST viennent de prendre une leçon de réal politik à leur dépens.
Elle a tenu l'étendard de la lutte des salariés de l'ARAST alors qu'elle préparait déjà son ralliement à Didier Robert.
Je Pense que Valérie est (com)promise à une belle carrière politique, mais attention au claquage de l'éthique

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales