Politique

Le caractère de "calamité agricole" reconnu par l’Etat

Alors que la Réunion sort d’un épisode pluvieux pour le moins impressionnant, c’est bien le caractère de "calamité agricole" qui a été reconnu hier par l’Etat mais concernant cette fois-ci la sécheresse. C’est le député PS Patrick Lebreton qui a interpellé le gouvernement sur cette problématique.


Le caractère de "calamité agricole" reconnu par l’Etat
La séance des questions orales à l’Assemblée nationale a donné lieu hier à une intervention du député socialiste Patrick Lebreton sur la thématique de la sécheresse qui a concerné l’île avant que ne s’abattent les pluies du week-end dernier.

Interpellant le gouvernement, le député maire de Saint-Joseph n’a pas manqué de rappeler le caractère exceptionnel de cette sécheresse. Du jamais vu depuis 1956.

Une aide qui complètera celle du Conseil général


Une reconnaissance qui intervient après une série de mesures d’aides prises avant-hier, en commission permanente, par le Conseil général. Le Palais de la Source a en effet décidé de mobiliser une enveloppe de 150.000€ en faveur des agriculteurs touchés par la situation de sécheresse.

Une aide à hauteur de 75% pour l’achat d’une citerne d’eau pour les exploitations non équipées situées dans la zone de sécheresse reconnue comme telle par le comité de sécheresse, c’est-à-dire les régions Sud-Ouest, Sud et Est de l’île, a également été actée.

D’autre part, une participation de la collectivité à hauteur de 50% a été votée pour l’importation de foin afin de faire face de façon urgente à une partie des carences en fourrage.

Une première aide providentielle pour les exploitants de l’île qui sera donc complétée par les mesures qui découleront du déblocage d’un fonds de secours versé dans ce cadre de reconnaissance de calamité agricole.
Vendredi 4 Février 2011 - 07:23
Ludovic Grondin
Lu 1139 fois




1.Posté par Cambronne le 04/02/2011 07:52
Heureusement que le gouvernement Australien ne vient pas en aide avec une ingérence incontrôlable pour ne pas dire invérifiable sur les faits auprès de ses agriculteurs , pour faire comme les français ou les soit disant agriculteurs peuvent obtenir une aide pour n'importe quoi ...qu'ils changent de métier plutôt qu'à tendre la main à la moindre averse ...pour devenir les plus gros bénéficiaires des aides de l'état nounou il est grand temps de sortir de cette logique d'assistanat providence avec un système à bout de souffle Ça me rend malade d’entendre aujourd’hui certains agriculteurs demander encore et toujours des subventions !

2.Posté par agri 97429 le 04/02/2011 11:12
Bravo le Conseil Général, merci M. Lebreton, j'espère que le gouvernement tiendra parole

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales