Politique

Le budget Outre-mer "marque une rupture" par rapport à la droite selon Vergoz

Ce mercredi 28 novembre, la Commission des affaires sociales du Sénat examinait la mission Outre-mer du projet de Loi de finances pour 2013. A cette occasion, le sénateur socialiste, Michel Vergoz, présentait son rapport pour avis sur les crédits de cette mission budgétaire. Voici son communiqué :


Le budget Outre-mer "marque une rupture" par rapport à la droite selon Vergoz
"Après la loi de régulation économique qui installe une rénovation profonde des économies Outre-mer, après la mise en place des emplois d’avenir en direction de notre jeunesse, la mission Outre-mer 2013, que j’ai défendue et qui a été votée à l’unanimité en Commission des affaires sociales du Sénat, ce mercredi 28 novembre 2012, affiche un budget de rupture avec une augmentation de 5% des crédits de paiement par rapport à 2012.

Ce budget met fin, malgré un contexte contraint, au désengagement continue de l’Etat depuis dix ans et dans le même temps dynamise l’économie des Outre-mer.

Le logement social et la construction sont relancés grâce à la ligne budgétaire unique qui augmente et qui redevient le socle du financement complété par la défiscalisation. L’investissement productif est soutenu grâce à la sauvegarde de la défiscalisation au même niveau. Les collectivités territoriales sont enfin accompagnées grâce au fonds exceptionnel d’investissement qui est porté à 50 millions d’euros en crédits de paiement contre 19 millions en 2012. Et comme s’y était engagé le Président de la République, cet effort sera poursuivi les prochaines années.

En outre, le rapport sur la défiscalisation Outre-mer, introduit par amendement à l’article 56 du projet de Loi de Finances, qui impose au gouvernement une remise avant le 1er mai 2013, permettra de conduire, dans les meilleurs délais, un débat responsable et clair avec l’ensemble des acteurs, dans le seul intérêt du développement économique des Outre-mer. En conséquence, ce budget de rupture est un marqueur du changement dès maintenant".
Jeudi 29 Novembre 2012 - 06:57
Lu 750 fois




1.Posté par Mékilékon ! le 29/11/2012 09:00
il parle d'un budget " de rupture " avec une augmentation de 5% et quelques centaines d'emplois d'avenir qui ne sont que des emplois publics précaires....
il s'extasie d'une augmentaion de 30 millions du fond exceptionnel d'investissement , mais on fait QUOI avec 30 millions répartis sur TOUTES les collectivités territoriales , c'est peanuts !
il vante le maintien de la défisc qui ne sert qu'à faire flamber artificiellement les prix de l'immobilier...
Avec de tels représentants auto-satisfaits , on est pas sortis de la M !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales