Politique

Le budget 2014 adopté, la NRL cristallise les débats

Après plus de trois heures de débats, les élus du Conseil régional ont validé le budget primitif 2014 en Assemblée plénière. Les élus de la majorité ont voté pour, au contraire des élus de l'Alliance, pour qui la trajectoire d'équilibre ne sera pas respectée. Enfin, le groupe PS s'est abstenu. C'est encore une fois la nouvelle route du littoral qui a cristallisé tous les débats.


Le budget 2014 adopté, la NRL cristallise les débats
Les élus du Conseil régional ont donc examiné le budget primitif 2014 (lire l'article précédent pour plus de détails). Sans surprise, le spectre de la nouvelle route du littoral a encore une nouvelle fois cristallisé les débats, donnant lieu à quelques empoignades entre Camille Sudre d'un côté, et Dominique Fournel de l'autre.

"Cette route du Littoral ne va pas côuter 1,6 milliard d'euros mais au minimum 3 milliards d'euros", a lancé Camille Sudre, s'appuyant sur le fait que les chantiers de la route des Tamarins ou du pont de la Rivière de l'Est ont coûté 50% de plus que le budget initial.

"L'Etat va donner 800 millions d'euros, l'Europe une centaine de millions. Reste à la Région de financer 2 milliards d'euros. Pour payer cette route, il faut se préparer, faire des économies. Vous faites croire, mais la trajectoire d'équilibre ne sera pas respectée", a poursuivi Camille Sudre, expliquant une nouvelle fois que "la NRL ne se fera pas". Pour les élus de l'Alliance, c'est bien la NRL qui va faire exploser les finances de la Région.

"Vous pouvez faire semblant, poser la première pierre si ça vous plaît. Le problème pour nous, c'est de savoir quand est-ce que le scandale va éclater et que la Région va être en cessation de paiement", a ajouté Camille Sudre. "Vous avez dépensé déjà plus de 100 millions d'euros pour une route qui ne se fera pas !".

Christine Soupramayen, au nom du PS, a également développé des inquiétudes concernant le projet phare de la mandature de Didier Robert.  "Il me semble que cette route va démarrer. Mais tout le monde sait qu'elle ne coûtera pas 1,6 milliard d'euros. Je dis oui à la NRL, mais à condition que les projets essentiels par ailleurs n'en pâtissent pas".

Face à ces arguments, Dominique Fournel, vice-président en charge de la route du littoral, réplique : "Camille Sudre continue son délire verbal, et continue d'employer des chiffres imaginaires. Ce projet se fera !", a-t-il martelé. "Nous allons lancé les travaux et ceux-ci s'étaleront jusqu'à fin 2019".

Didier Robert a quant à lui essayé de rassurer les élus sur le fait que le budget du Conseil général est calibré pour ce chantier de la NRL mais également pour les autres dossiers importants de la Région.

"J'ai compris que le dossier de la nouvelle route du littoral faisait l'objet de la plus grande attention et d'inquiétudes de la part de certains, et ce depuis quatre ans. Toutes les précautions ont été prises pour que nous puissions mener à bien la NRL mais aussi les autres obligations de la Région. Jamais les conditions n'ont été aussi favorables à la mise en oeuvre de ce projet", a souligné le président du Conseil régional.

Au final, le budget primitif a donc été adopté par les élus du Conseil régional. Toutefois, l'Alliance a voté contre et le groupe PS s'est abstenu.
Jeudi 12 Décembre 2013 - 12:45
Lu 785 fois




1.Posté par jean-jacques le 12/12/2013 14:21
Les responsables du projet NRL de la majorité régionale persistent à croire que le chantier de la NRL coûtera 1,6 milliards tout rond , cela ressemble à de la méthode Coué.
Rien qu'avec l'inflation se projet chiffré en 2010 a déjà pris 100 millions à ce jour et en prendra entre 100 et 200 de plus d'ici la fin du chantier selon les dépassements de délai.
En 20 ans de TP à travers le monde sur des projets aussi différents que tunnels ,autoroutes , ponts , barrages et métros je n'ai JAMAIS vu un chantier terminer au budget.
A la Réunion les exemples confirment : basculement des eau +100% , route des Tamarins +50% , nouveau pont rivière Saint Etienne +50%....
Dans l'hypothèse la plus favorable cette NRL coûtera (1,6+0,2) + 40% = 2,5 Milliards
Et ce calcul ne prend pas en compte les coûts d'éventuels dépassements de délai dus au problème non-encore résolu de l'approvisionnement en matériaux de terrassement.
Cela ferait 900 millions à financer par la seule région Réunion en raison des clauses des accords de Matignon 2 de 2010 qui prévoit que la région seule payera les dépassements.
Ce montant dépasse largement la capacité d'emprunt de la Région qui pourrait se retrouver en grande difficulté financière , la seule porte de sortie étant l'entrée d'un partenaire privé qui apporterait les fonds en échange d'un contrat de concession leur permettant d'exploiter pour leur compte un péage sur cette route pour une durée de 20 ou 30 ans.
Autant Bouygues que Vinci sont de grands spécialistes de ce type de partenariat qui fonctionnent très bien MAIS qui sont en général prévu ainsi dès le départ.
Alors soit le président Robert est un grand naïf qui va se jeter pieds et poings liés dans les griffes de ces gros malins de multinationales du BTP , soit il est au courant et il ment aux Réunionnais en s'apprêtant à leur coller un péage sur une route qui devait être gratuite.
On peut alors se demander pour quelle raison.

2.Posté par justedubonsens le 12/12/2013 19:25
Chacun sait bien et surtout Didier Robert et Fournel, que chaque contrat lié à ce type de construction bénéficie de la clause de révision du coût de la réalisation intégrant de nombreux critères quiu permettent aux entreprises contractantes de s'en sortir "les cuisses propres". Il est bien évident que ce chantier bénéficiera des mêmes conditions de révision et que selon la durée du chantier soit de toutes façons plusieurs années, la révision annuelle coutera des centaines de millions d'euros. C'est une évidence et la nier cache quelque chose de très grave pour notre avenir !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales