Politique

Le budget 2011 de la Région est voté

Vers 13h45, après toute une matinée dévolue à des explications de textes entre majorité et opposition, le vote du budget primitif du Conseil régional a été entériné. L'opposition a, comme attendu, voté contre.


Le budget 2011 de la Région est voté

L'hémicycle du Conseil régional a voté favorablement le budget primitif 2011 de la collectivité, le premier budget présenté par la nouvelle mandature de la présidence Robert.

Ce budget, qui atteint 702 millions d'euros, devra servir à bâtir un développement économique au service de l'emploi et renforcer la solidarité d'une Réunion plus juste et plus équitable, comme l'inscrit en préambule le rapport budgétaire de la majorité.

Ce budget correspond à une augmentation de 13% par rapport au budget 2010 de l'ancienne mandature.

La Région, à travers le vote de ce budget primitif, souhaite orienter l'année 2011 sur trois axes majeurs : l'égalité des chances, la poursuite du plan de relance de la commande publique et un aménagement équilibré du territoire, notamment avec de nouvelles programmations budgétaires pour le plan régional d'aide aux communes.

Camille Sudre : "Vous ne donnez pas l'exemple"

Plusieurs fois interrompu par Camille Sudre de l'Alliance, le président de la Région a égratigné l'ancienne mandature : "vous n'avez jamais présenté un seul programme pluri-annuel d'investissements (PPI) en 12 ans de mandature", a-t-il conclu.

Concrètement, des 702 millions du budget, 421 millions seront consacrés à ces fameux investissements, soit 60%. Les dépenses de fonctionnement atteignent 281 millions d'euros, soit 40%. Une lecture différente en a été faite par Camille Sudre qui a reproché, plus tôt dans la matinée, une hausse de 3% des dépenses de fonctionnement. "Vous demandez à la population de se serrer la ceinture alors que vous ne donnez pas l'exemple", a-t-il dit avec fougue.

Au niveau des recettes, le budget 2011 validé par les conseillers régionaux prévoit une bonne part de transferts (dotations de l'État, subventions pour des opérations en maîtrise d'ouvrage Région) à hauteur de 270 millions d'euros, soit 38% des recettes.

Pas de hausse du taux des taxes fiscales


Suivent directement à 37%, les recettes fiscales attendues à hauteur de 262 millions d'euros, dont 34 provenant de la fiscalité locale directe et surtout 228 millions pour la fiscalité locale indirecte (taxe sur les carburants, octroi de mer).

Plus problématique pour le long terme, le recours à l'emprunt de la collectivité grèvera 145 millions d'euros de son budget pour l'exercice 2011.

Enfin, le président Didier Robert a confirmé qu'aucune hausse des taux d'imposition n'aura lieu pour sa collectivité.
Mardi 14 Décembre 2010 - 15:16
Ludovic Grondin
Lu 1316 fois




1.Posté par noe974 le 14/12/2010 17:45
Bon budget , raisonnable et sans façon , donc voté comme il le faut !

2.Posté par citoyen le 14/12/2010 18:52
Le "Camille": en campagne ou mission commandée pour l'Alliance pour les cantonales de mars 2011?

Peut-être des interventions politiques sur Radio freedom après 12 ans de silence?

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/12/2010 21:53
bon..combien ont coûté les annulations des programmes de l'ancienne équipe..histoire qu'on rigole..!

4.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 14/12/2010 22:27
Le Sudre sort de sa torpeur, qu'il retourne jouer avec ses manettes et micros "la di la fé" !!!

5.Posté par jumeau_974 le 15/12/2010 00:57
Serait-il possible d'avoir un peu plus de détails tant sur les investissements que sur les dépenses de fonctionnement ?
De plus, qu'en est-il sur la position de la Région tant sur la réforme territoriale que sur un éventuel scrutin sur l'assemblée unique ?
Et dernière question : Bouygues a-t-il réellement fait un recours pour avoir des dommages et intérêts pour l'abandon du tram-train ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales