Economie

Le blocage du Gol entraine des coupures de courant

Après un second échec des négociations et une réduction de la production électrique de 40 mégawatts ce jeudi, les salariés de Sud Thermique production (STP) ont stoppé toute activité au sein de la centrale thermique du Gol. Résultat, plusieurs villes du Sud-Ouest parmi lesquelles Saint-Leu ou l'Etang-Salé connaissent d'importantes coupures relatives aux perturbations dans la distribution électrique et au délestage.


Le blocage du Gol entraine des coupures de courant
Ils l'avaient prévenu. Les salariés de la centrale thermique du Gol ont stoppé toute activité après les échecs rencontrés lors de la seconde réunion de médiation qui s'est tenue hier après-midi à Saint-Denis. Un certain nombre de préalables ayant été posés avant la discussion et une ponction sur salaire de 38% d'un employé de Bois-Rouge ayant été réalisée par la direction.

Déjà hier, les agents de Sud Thermique Production (STP) avaient réduit la production électrique de la centrale à 40 MW après une première réduction équivalente à 28,5 MW ce mercredi.

Délestages et coupures importantes dans le Sud et l'Ouest

Sans production d'électricité au sein de cette structure (102 mégawatts), EDF a du mettre en place un gestion complexe de la distribution électrique à travers un dispatching et des délestages. Les communes concernées par ces coupures sont  Saint-Pierre, Tampon, L'Etang-Salé, les Avirons, Saint-Leu, Trois-Bassins et Saint-Gilles.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les salariés grévistes de STP ont demandé à leur direction de prendre la conduite de la centrale du Gol comme cela est le cas à Bois-Rouge depuis hier. Problème, ces derniers ont pris leur responsabilité et ont refusé de le faire, ce qui a mené à l'arrêt complet de la production électrique depuis peu.

La campagne sucrière dans le Sud à l'arrêt

La sucrerie du Gol est donc la première pénalisée par ces échecs des négociations. En effet, après avoir bénéficié de vapeur pendant une dizaine d'heure afin de procéder à un nettoyage de leur structure, les salariés de l'usine du Gol ont du, à leur tour, stopper toute activité, menant à l'arrêt complet de la campagne sucrière dans le Sud de l'île.
Vendredi 4 Décembre 2009 - 09:15
Ludovic Robert
Lu 2171 fois




1.Posté par boyer le 04/12/2009 14:41
mort de rire: les auditeurs de freedom découvrent que plus de la moitié de l'Électricité produite à la Reunion est privée. désemparés il ne peuvent pas poujader comme d'habitude.


ca va etre dur (mais trop tard) quand ils vont découvrir la péréquation tarifaire.

2.Posté par ANONYME le 04/12/2009 16:18
post 1: tout à fait d'accord avec vous! c'est le cas de le dire, les auditeurs de freedom ne sont au COURANT de rien!
bon, pour ce qui est de cette grève, les gens devraient prendre celle ci plus au sérieux, car en ce moment l'EDF partage 40% de courant sur les zones concernées par la coupure - ex: s'il n'y a pas de courant dans un secteur pour environ 3h c'est parcequ'il distribue le jus dans une autre zone etc..... c'est comme un roulement - mais....... l'EDF quand il aura terminé de puiser dans ses ressources et ben il n'y en aura plus! si les centrales se remettent à fonctionner tant mieux! sinon....plus de courant du tout!!!!!
celles et ceux pour qui le congélateur est plein...................heu....je vous plains!!!

3.Posté par boyer le 04/12/2009 17:40
au passage, on entend pas les guignols qui fustigeaient la construction centrale au fioul au Port qui permettra de produire 2 fois plus d'electricité que la centrale actuelle tout en economisant 700.000 m3 d'eau avec une reduction des rejets de polluants atmosphériques.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales