Politique

Le Tampon lorgne sur ses charges de fonctionnement pour se désendetter


Le Tampon lorgne sur ses charges de fonctionnement pour se désendetter
Le conseil municipal duTampon s'apprête à délibérer ce mardi sur ses orientations budgétaires pour un exercice 2013 encore placé sous le signe de la rigueur.

Les efforts consentis ces derniers mois pour redresser la barre ont été réels. "Le poids des charges structurelles rigides (dont les charges de personnel) par rapport à nos recettes réelles de fonctionnement est de 57% et se retrouve donc à un niveau inférieur au seuil d'alerte communément admis de 58% pour les collectivités de même strate que le Tampon", se félicite la municipalité. En 2011, ce même seuil s'élevait ainsi à 66%.

Dans le détail, en 2012, les dépenses réelles de fonctionnement étaient dévolues à 65% aux charges de personnel, 14% aux charges à caractère général, 12% en direction des charges de gestion courante comme les subventions au CCAS ou les indemnités des élus.

La mairie se réjouit également d'une maîtrise toute relative de l'encours de la dette même si ses annuités paralysent d'autant ses intentions en matière d'investissement.

Avec 93 millions d'euros d'encours de dette au 1er janvier 2013 et une dette par habitant de l'ordre de 1.263 euros pour une moyenne nationale de 1.349 euros, "nous constatons un désendettement par rapport à l'exercice 2012". Toutefois, l'annuité demeure toujours une charge conséquente, avec pour 2013 une projection de l'ordre de 11,3 millions d'euros dont 8,1 millions de capital et 3,2 millions d'intérêts (contre 11,4 millions d'euros en 2012).

Se serrer la ceinture passe donc tout naturellement par une plus grande rigueur dans le premier poste de dépenses que constituent les charges de fonctionnement.

"Après une baisse de 11% des dépenses de fonctionnement en 2011, la municipalité a dû persévérer l'année dernière avec une nouvelle baisse de 7%. La municipalité l'explique par une "meilleure rationalisation et mutualisation des moyens". Le mot d'ordre pour 2013 ne varie pas : "En 2013, il s'agira de continuer à maîtriser l'évolution de ces dépenses", évoque l'ordre du jour. Ce voeu sera publiquement évoqué aujourd'hui par le maire Paulet Payet dès 17h.
Mardi 29 Janvier 2013 - 06:57
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1298 fois




1.Posté par bouboul974 le 29/01/2013 08:51
IL EST NORMALE que cette année 2013 le budget du personnel est en baisse , il n'y a pas d'élection attendons celui de 2014 pour voir

2.Posté par le sef le 29/01/2013 10:43
bravo a monsieur le maire PAULET PAYET car pouvoir gérer de cette facon n'est pas donné a tout le monde
avec tout le monde qui le critique j'aimerais bien voir VLODY ROBERT OU TAK faire ce qu'il a fais
ouvrer vos yeux tamponnais
sans budget ou presque pas il arrive a faire tourner la mairie
bravo monsieur le maire

3.Posté par Critique acerbe le 29/01/2013 18:04
Paulet Payet, le maire le plus incompétent que la Réunion connaisse. De plus, il n'a jamais été élu et ne jouit d'aucune légitimité populaire. Un béni oui oui de Didier Robert qui a su tourner sa veste quand il avait l'occasion de se remplir les poches sans l'aval de son mentor. Il s'est fait massacré aux législatives de sa propre circo et on attend avec impatience qu'il se fasse botter en touche aux prochaines municipales pour qu'enfin les Tamponnais puissent voir le bout du tunnel car aujourd'hui c'est : pas d'eaux, pas de bus, augmentation des impôts et beaucoup d'embauches promis pour l'année des élections. Franchement Mr le Maire pour gagner les futurs élections, commencez à embaucher dès aujourd'hui. Faudrait au moins dépasser les 20% pour que votre honneur soit sauf !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales