Social

Le Tampon et la SHLMR inaugurent 16 nouveaux logements sociaux


Le Tampon et la SHLMR inaugurent 16 nouveaux logements sociaux
 
Le Tampon a inauguré aujourd’hui 16 nouveaux logements sociaux. Il s’agit de la deuxième tranche de livraison du projet "Andromède" de la SHLMR. La résidence se situe au 13ème kilomètre de la commune, à proximité du chemin Isautier.

Au total, 95 logements vont être livrés dans le cadre de cette opération de la SHLMR. La dernière tranche de livraison est prévue pour septembre et concernera la plus grosse partie puisque 57 nouveaux logements seront disponibles.

Globalement, la commune dispose de 3.219 logements sociaux sur son territoire, ce qui représente environ 12.8 % des logements du Tampon. La ville reste donc en dessous de l’objectif de 20 % imposé par la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains, dite loi "SRU".

Comme pour la commune de Saint-Joseph, qui revendique de pouvoir intégrer le "LES" (Logements évolutifs sociaux) dans la part des logements sociaux de son territoire (lire notre article), le Tampon pourrait atteindre 19% de logements sociaux si les "LES" étaient pris en compte dans le calcul global.

Du côté de la SHLMR, Richard Cachoux, le directeur général par intérim, explique qu’il serait également favorable à un amendement de la loi : "Ça va dans le bon sens des choses. Ça fait plus de 10 ans que j’ai déjà interpellé les services de l’Etat, par forcément pour que les LES rentrent dans le quota, mais pour que les acquéreurs puissent être exonérés de la TFPB, la taxe foncière sur les propriétés bâties. Ce sont pourtant des logements sociaux réalisés avec des crédits d’Etat(…) Il faut trouver le juste milieu entre les logements locatifs et l’accession à la propriété." a-t-il souligné.
Lundi 11 Juillet 2011 - 16:50
Lilian Cornu
Lu 4411 fois




1.Posté par Triste Réunion le 11/07/2011 17:00
Le gros problème, c'est que Le Tampon fait aussi des logements sociaux en accession à la propriété et que ces logements là ne sont pas pris en compte dans le fameux quota de 20% ce qui est à mon avis une très mauvaise chose : les logements sociaux en accession à la propriété sont bien souvent moins dégradés que les autres et reviennent donc beaucoup moins cher à la communauté tout en permettant à ceux qui ont de faibles revenus de pouvoir devenir propriétaires.

2.Posté par noe974 le 11/07/2011 18:34
Je cherche un logement de ce type pour les vacances au Tampon ...
Comment faire pour l'avoir ?

3.Posté par nicolas de launay de la perrière le 11/07/2011 19:31
ah ! si l'on voulait bien évoquer le cas du CILR...!

4.Posté par Le Troll velu 974 le 11/07/2011 20:07
16 !! Tout ça !! MDR

5.Posté par Royal Bourbon le 12/07/2011 07:30
STOP à la mixité sociale et aux quota de logements sociaux....Mardi gras chacun sa bande ...

6.Posté par Triste reunion le 12/07/2011 20:25
stop à la mixité sociale? Vous voulez construire des ghettos? Si la Réunion est un modèle de vivre ensemble c'est aussi parce qu'il y a de la mixité sociale! C'est pas un hasard si les villes les plus chaudes sont celles où on a fait que des barres d'immeubles sociaux. Et on a des exemples autant à la Réunion qu'en métropole. Le vrai problème de la SRU c'est la non mixité induite par les responsables des offices d'HLM qu ne veulent pas qu'on touche à leur magot et aux responsables des communes de gauche qui voient dans cette SRU le moyen de conforter leur électorat : plus de logement sociaux = plus de votes à gauche.
Seulement voilà, le mieux vivre ensemble c'est aussi le mélange. Si vous n'avez que des logements sociaux, vous aurez des dégradations, sauf à ce que ce soit en accession à la propriété. Si vous avez un mélange :propriétaires, locataires, locataires sociaux, locataires en accession à la propriété, vous avez une chance d'une part que les gens qui sont dans le social ne se sentent pas exclus, et d'autre part que les quartiers connaissent un climat moins tendu. Le véritable problème c'est que les offices d'hlm refusent de voir la gestion des immeubles dont ils ont la pleine propriété remise en question par l'apparition de propriétaires de lots qui pourraient contester leur gestion, leurs décisions, etc.

7.Posté par nicolas de launay de la perrière le 12/07/2011 22:52
aucun post de la part de ceux qui veulent une application stricte de la loi..qu'attendent ils pour fustiger cette collectivité qui ne respecte pas la loi SRU ?

ah ! la capacité variable de ces gus !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales