Politique

Le Tampon : La mairie adopte un programme d’action et de prévention contre les inondations


Le  Conseil Municipal du Tampon a eu lieu ce samedi 24 septembre. À l'ordre du jour, 33 affaires, toutes adoptées Parmi elles, le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) et le Programme d'Action et de Prévention contre les Inondations (PAPI), ainsi que le budget supplémentaire au titre de l’exercice 2016.

Le Plan de Prévention des Risques Naturels a été voté à l'unanimité. Pour rappel, le PPRN est élaboré par l'État afin, d'une part, d'établir une cartographie des risques naturels auxquels est exposée la population, et d'autre part, d'interdire ou de limiter les droits à construire dans les zones à risques afin de protéger les personnes et les biens.

Dans le cadre de la concertation prévue par les textes, le conseil municipal est appelé à émettre un avis sur le document relevant de la responsabilité  l’État, avant l’ouverture de l’enquête publique.

Le PPRN porte sur les risques inondations et mouvements de terrain. Dans un premier porter-à-connaissance datant du 30 juin 2014, un premier zonage d'aléas mouvements de terrain induisait un impact très important et inacceptable, tendant à geler la constructibilité d'une grande partie du territoire communal. Les travaux conjoints menés par la Commune du Tampon et l'État ont permis d'amender de façon importante la carte des aléas, afin d'en corriger des erreurs d'appréciation et des divergences avec le terrain. Un deuxième porter-à-connaissance, en date du 6 janvier 2016, a intégré ces évolutions.

Une phase d'enquête publique s'ouvrira prochainement. Elle permettra aux propriétaires fonciers lésés de faire part de leurs observations, notamment pour la prise en compte d'aménagements de protection qu'ils auraient déjà réalisés sur leur parcelle. Des modifications des cartes d'aléas et des cartes réglementaires restent possibles durant cette phase.

À noter par ailleurs que de grandes zones du territoire communal sont impactées par des débordements de ravines. Un programme de grands travaux de recalibrage de ravines pour la suppression de ces débordements est en cours d'études par les services communaux. La réalisation de ces travaux, qui pourront être subventionnés par les Fonds Européens, devrait permettre de sortir plus de 1 000 parcelles supplémentaires des zonages contraignants du PPR.

A la lumière de tous ces éléments, Le Conseil Municipal a émis un avis réservé sur le PPR.

Outre le PPRN, le Programme d'Action et de Prévention contre les Inondations (PAPI) a également été voté à l'unanimité. Dans le cadre du TRI (Territoire à Risque d'Inondation) de Le Tampon / Saint-Pierre, les communes du Tampon et de Saint-Pierre, les Communautés d'agglomération de la CASUD et de la CIVIS, avec le concours de l'État, ont construit ensemble un Programme d'Action et de Prévention contre les Inondations (PAPI). La Commune du Tampon est la 1e commune de la Réunion a délibérer pour préparer le PAPI.

Ce programme, voté au Conseil Municipal, s'organise autour de 8 axes et se décline en un plan d'actions, qui comprend notamment des actions de réduction de la vulnérabilité des personnes et des biens, c'est-à-dire des travaux de protection contre les inondations, au Tampon et à Saint-Pierre.

Plus spécifiquement, pour Le Tampon, ces travaux consistent à supprimer des débordements de ravines, ralentir le débit à la source de la Ravine Concession, et résorber des radiers permettant le désenclavement d'habitations. Le montant pour la réalisation de ce programme est de 11,6 millions d'euros. Les actions inscrites au PAPI sont susceptibles d'être subventionnées dans le cadre du POE (programme opérationnel européen) à hauteur de 80%.

En conséquence, les secteurs qui seront protégés des inondations suite à des travaux pourront sortir du zonage du PPRN.

Après le PPRN et le PAPI, le Conseil municipal a adopté le budget supplémentaire pour l’exercice 2016, afin de procéder aux réajustements nécessités par l’exécution du budget en cours.

23 millions supplémentaires ont été votés au niveau de la section de fonctionnement dont 4,8 millions au  titre des charges de personnel : 2 millions pour financer le transfert des 371 agents de de restauration et de surveillance de la caisse des écoles sur le budget principal et et 2,6 millions pour le recrutement de 224 emplois aidés supplémentaires, qui bénéficient d’une augmentation de la participation financière de l’État.

9,2 millions supplémentaires ont été votés au niveau de la section d’investissement, dont 4,6 millions pour financer les immobilisations corporelles et 4 millions destinés au financement de projets. Ainsi, les dépenses d’équipement brut atteignent 24,9 millions, soit une augmentation de 5,2 millions ( +8,68%) par rapport au budget primitif.

Au total , le budget 2016 est porté à un montant de 190,5 millions d’euros dont 115,1 millions en fonctionnement et 75,4 millions en investissement.
 
Dimanche 25 Septembre 2016 - 09:45
Lu 663 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales